GRAMINALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Feuille et épillet

Feuille et épillet
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Éléments épidermiques

Éléments épidermiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Festicoïde et Panicoïde

Festicoïde et Panicoïde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Blé (épis)

Blé (épis)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


La famille des Graminées, ou Graminacées, l'une des plus vastes du règne végétal, formant à elle seule l'ordre des Graminales, est sans doute celle qui présente le plus d'importance dans l'économie humaine : en effet, elle fournit une part prépondérante de l'alimentation ; à la fois directement – puisqu'elle comprend presque toutes les céréales – et indirectement, par son rôle essentiel dans la nourriture des Mammifères herbivores producteurs de viande. Ce sont en effet des plantes herbacées pourvues très souvent de souches très résistantes attachées à un système radiculaire fort développé et capables de régénérer des pousses (innovations) à la base des parties broutées.

Spontanément, les Graminées constituent l'élément dominant des prairies, steppes et savanes qui couvrent une superficie importante des continents, superficie que l'intervention humaine intentionnelle ou involontaire accroît constamment : en raison des défrichements, déboisements et incendies, les champs de céréales et les pâturages ne cessent de progresser aux dépens des étendues forestières. Cette action, tantôt bénéfique, tantôt néfaste, est menée depuis plus de dix millénaires. L'homme apparaît comme le grand protecteur des Graminées qui lui rendent d'innombrables services. Une sorte de symbiose s'est ainsi établie entre ces plantes et l'homme, laquelle a contribué considérablement à l'accroissement démographique observé depuis le début des temps historiques et qui pose actuellement de graves problèmes à l'humanité.

Les peuplades paléolithiques n'utilisaient les Graminées qu'indirectement, en chassant les animaux herbivores. C'est au début du Néolithique que l'agriculture fit son apparition avec la culture de certaines Graminées sélectionnées. De chasseurs et pêcheurs nomades, les hommes devinrent alors laboureurs sédentaires, obtenant ainsi une sécurité alimentaire qui, jusque-là, leur avait fait défaut.

Dès la préhistoire, chacun des grands groupes humains a lié son sort à une céréale principale, souvent adorée comm [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur à la faculté des sciences de Marseille

Classification


Autres références

«  GRAMINALES  » est également traité dans :

MILLET

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 200 mots

Céréale typique des pays du Tiers Monde à climat sec ou semi-aride. Particulièrement cultivé en Afrique aux abords du 15 e parallèle, le millet apparaît aussi dans l'Inde péninsulaire, en Extrême-Orient, en ex-U.R.S.S. La plante s'accommode de 350 à 700 millimètres de pluie et de sols minces. Les rendements sont bas : de 3 à 5 quintaux par hectare en culture traditionnell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millet/#i_16171

Voir aussi

BAMBOU    BAMBUSOÏDÉES    CANNE À SUCRE    CHAUME botanique    CHLORIDOÏDÉES    COLÉOPTILE botanique    ÉPILLET    FESTUCOÏDÉES    GLUME    GLUMELLE    ORYZOÏDÉES    PANICOÏDÉES    PHRAGMITIFORMES    ROSEAU botanique    SCUTELLUM    SORGHO

Pour citer l’article

Henri PRAT, « GRAMINALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/graminales/