ASCOMYCÈTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Asques

Asques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Discomycète

Discomycète
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pyrénomycète

Pyrénomycète
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fructifications

Fructifications
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Systématique

Il existe de nombreuses variantes dans la genèse et la structure des fructifications à l'intérieur desquelles naissent et se développent les asques. Ces variantes sont à la base de la classification des Ascomycètes. Initialement, on avait pu délimiter un groupe assez homogène d'espèces dont les fructifications ont grossièrement l'allure de coupes (apothécies) à la face interne desquelles se développent les asques, entre de minces filaments stériles, ou paraphyses ; cette couche fertile tapissant l'intérieur des apothécies est l'hyménium. Ce groupe prit le nom de Discomycètes, par opposition au reste des Ascomycètes, ou Pyrénomycètes, dont les fructifications globuleuses (périthèces) sont closes ou ne s'ouvrent que par un étroit orifice apical nommé ostiole. Rapidement, on restreignit la notion de Pyrénomycètes aux seules espèces ostiolées ; celles dont les périthèces restent indéfiniment clos furent réunies dans un nouvel ensemble, celui des Plectomycètes.

Discomycète

Discomycète

dessin

Fructification de Discomycète : « Peziza » (Pézizale). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pyrénomycète

Pyrénomycète

dessin

Fructification de Pyrénomycète ascohyméniale : « Sordaria » (Sphaeriale). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les Plectomycètes

Les Plectomycètes à périthèces clos furent vite écartelés en deux ordres : les Eurotiales d'abord, chez qui les hyphes ascogènes se ramifient et donnent naissance à des asques disposés en files, se séparant à l'approche de la maturité : ils apparaissent alors insérés sans aucun ordre dans le périthèce. À cet ordre appartiennent les Aspergillus et les Penicillium, moisissures très répandues. Les Élaphomycétacées, aux grosses fructifications connues sous le nom de truffes des cerfs, montrent une organisation qui permet de les rapprocher des Eurotiales.

Fructifications

Fructifications

dessin

Fructifications de Pyrénomycètes ascoloculaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chez le second ordre, celui des Érysiphales, les asques sont réunis en bouquet à la base du périthèce ; ce sont des parasites superfi[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ASCOMYCÈTES  » est également traité dans :

AUTOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 177 mots

Ce terme désigne, chez les végétaux inférieurs, des cas de fécondation d'éléments cellulaires par eux-mêmes : précisément, chez certains champignons ascomycètes (un Ascobulus entre autres), la reproduction sexuée se produit sans fusion d'articles différents, mais, à l'intérieur d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autogamie/#i_1973

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 947 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les ascomycètes »  : […] Sur la base du critère classique de structure mycélienne cloisonnée, les ascomycètes sont des champignons supérieurs. Indépendamment de ce caractère et de la valeur qu'on peut lui accorder, les champignons supérieurs constituent un ensemble très homogène, se différenciant de tous les autres organismes, végétaux ou animaux, par le comportement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champignons/#i_1973

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET
  • , Universalis
  •  • 3 441 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Principaux types et classification »  : […] , forment des ascospores dans des asques qui sont des cellules d'aspect ordinaire ou issues de la fusion de deux cellules végétatives ; ces asques ne sont pas inclus dans des fructifications comme c'est le cas de la plupart des Ascomycètes ; aussi les classe-t-on dans les Hémiascomycètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/levures/#i_1973

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 883 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les micromycètes »  : […] présents dans les quatre embranchements connus du règne des champignons, les phycomycètes, les ascomycètes, les basidiomycètes et les deutéromycètes. De manière tout à fait caractéristique, les phycomycètes (par exemple, Rhizopus stolonifer, moisissure commune du pain) sont composés d'hyphes cœnocytiques (filament pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_1973

THALLE

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Marie-Thérèse L'HARDY-HALOS
  •  • 3 948 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les cladomothalles »  : […] Les cladomothalles qui caractérisent les seuls Ascomycètes-Laboulbéniales acquièrent un intérêt très particulier si l'on admet à la suite de M. Chadefaud la théorie « floridéenne » selon laquelle les Ascomycètes sont apparentés aux Algues rouges Floridées. Ces cladomothalles, qui mériteraient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thalle/#i_1973

Voir aussi

ASPERGILLUS    DISCOMYCÈTES    PÉNICILLIUM    PÉRITHÈCE    PÉZIZACÉES    PLECTOMYCÈTES    PYRÉNOMYCÈTES

Pour citer l’article

Patrick JOLY, « ASCOMYCÈTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascomycetes/