ARGILES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sculpture en argile (chamotte)

Sculpture en argile (chamotte)
Crédits : S. Martin

photographie

Classification des argiles

Classification des argiles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

La kaolinite

La kaolinite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

L'illite

L'illite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Argiles, pédogenèse et climatologie

Les minéraux des roches plutoniques, volcaniques et métamorphiques étant pour la plupart instables dans les conditions superficielles, ils se transforment lors des interactions entre la roche, l'air, l'eau et les organismes et donnent des minéraux argileux. La réaction principale étant l'hydrolyse c'est-à-dire l'altération par l'eau d'un minéral primaire pour donner un minéral secondaire et une solution de lessivage contenant les ions Na, K, Ca, Mg, Sr... Il se produit également des altérations physiques telles que la fragmentation et la désagrégation qui aboutissent à la formation d'argile à partir des minéraux présents. La quantité et la nature du cortège argileux dépendent ainsi de la lithologie, du climat et du relief. Les sols présentent une distribution qui correspond à la latitude et à la longitude, donc à la température annuelle et aux précipitations. Cela entraîne une zonalité latitudinale symétrique des types argileux de part et d'autre de l'équateur.

En climat équatorial et tropical humide, la plupart des éléments sont mis en solution par hydrolyse et transportés, à l'exception du fer, de l'alumine et d'une partie de la silice ; ils forment les latérites, où l'argile dominante est la kaolinite.

En climat tropical ou subtropical, l'évacuation des ions est moins intense ; des argiles interstratifiées et des smectites se forment. En climat tempéré, l'hydrolyse est ménagée, ce qui conduit à des cortèges argileux variés. En climat froid ou désertique, ce sont les illites et les chlorites issues de la fragmentation de micas qui prédominent.

Ces argiles, formées sur les continents, sont transportées par les rivières et les fleuves dans les océans. Les sédiments marins contiennent donc un enregistrement long et continu des évolutions paléoclimatiques. L'étude des sédiments lacustres apporte aussi des informations pertinentes sur les évolutions climatiques même si elles sont plus locales.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARGILES  » est également traité dans :

ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GADEAU, 
  • Robert GUILLOT
  •  • 9 640 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Minerais d'aluminium »  : […] L'aluminium est un des éléments les plus abondants dans la croûte terrestre. Il y en aurait 8 p. 100 dans l'épipérisphère connue, de 16 kilomètres d'épaisseur ; ce chiffre n'est dépassé que par l'oxygène et le silicium. L' alumine est présente dans de nombreuses espèces minérales, les plus abondantes étant les feldspaths et les produits de leur décomposition : argiles (Al 2 O 3 , 2 SiO 2 , 2 H 2 O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluminium/#i_10070

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins des socles précambriens »  : […] L'originalité du relief des bassins sédimentaires développés sur les socles précambriens se manifeste principalement dans les formes structurales . Elle résulte de données géologiques beaucoup moins favorables à l'expression de l'érosion différentielle, par suite tant de l'uniformité lithologique des séries sédimentaires que d'une tectonique monotone résultant de déformations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_10070

CIMENT

  • Écrit par 
  • Bernard DARBOIS, 
  • Walter ROTHLAUF
  •  • 5 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élaboration du clinker »  : […] Le constituant principal des ciments industriels actuels est le clinker, mot anglais signifiant « scorie ». Le clinker est obtenu en cuisant, vers 1 450  0 C, des mélanges appropriés de calcaire et d' argile, appelés crus. L'argile, principalement composée de silicates d'alumine, se scinde sous l'effet de la chaleur en ses constituants, silice et alumine, qui se combinent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciment/#i_10070

DIAGRAPHIES, géophysique

  • Écrit par 
  • Oberto SERRA
  •  • 6 080 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Diagraphie de potentiel spontané »  : […] On entend par potentiel spontané la différence qui existe entre le potentiel, fixe, d'une électrode placée en surface et le potentiel, variable, d'une électrode se déplaçant dans le trou de sonde (l'unité employée est le millivolt). Cette différence de potentiel est pratiquement constante dans les argiles non perméables, tandis que dans les formations poreuses perméables, susceptibles de renferme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diagraphies-geophysique/#i_10070

FELDSPATHS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 4 840 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Altération »  : […] La transformation des feldspaths en produits argileux est un des phénomènes les plus importants dans la géochimie de la surface. La diminution de densité des minéraux ainsi transformés, la nature des produits résiduels ont révélé depuis longtemps que le bilan de cette évolution correspond à une perte importante de sodium, de potassium ou de calcium, à une diminution sensible du silicium, à un enr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feldspaths/#i_10070

GRANULOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 2 948 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Classifications granulométriques »  : […] De très nombreuses classifications granulométriques ont été proposées, notamment par A. Atterberg, F. Rinne, J. Bourcart. Les limites entre les catégories distinguées correspondent en général à des changements des propriétés mécaniques et physiques des grains. La plupart des auteurs admettent la limite de 2 mm, et celles de 1 μm, 2 μm, 20 μm, 40 μm, 50 μm, 200 μm, 2 cm, 20 cm, 100 cm apparaissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granulometrie/#i_10070

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 679 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les associations organo-minérales et leur rôle dans la pédogenèse »  : […] Les associations organo-minérales agissent sur la pédogenèse de façon différente – voire opposée – selon qu'il se forme des complexes mobiles à petites molécules (cas des mor et des moder) ou, au contraire, des composés insolubles à grosses molécules, qui s'associent aux argiles en formant les agrégats argilo-humiques constitutifs des « structures » dites construites (cas des mull). En ce qui conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humus/#i_10070

MARNES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères et typologie »  : […] Les marnes sont intermédiaires entre les calcaires et les argiles, et le terme « marne » ne désigne pas une espèce pétrographique bien définie. On passe ainsi des calcaires marneux, qui ne contiennent que 5 à 35 p. 100 d'argile, aux marnes argileuses (de 65 à 95 p. 100 d'argile) par l'intermédiaire des marnes sensu stricto (de 35 à 65 p. 100). Comme les argiles, les marnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marnes/#i_10070

MARS SCIENCE LABORATORY (MSL)

  • Écrit par 
  • Francis ROCARD
  •  • 1 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le choix du site  »  : […] MSL étant une mission d'exploration au sol, l'impératif premier était de retenir un lieu où se poser sans risque. Il s'agissait pour l'essentiel de disposer d'une zone d'atterrissage libre de tout obstacle, faiblement ventée pour ne pas compromettre la phase de descente sous parachute, à une latitude moyenne et à une altitude pas trop élevée afin que le système de descente ait le temps de ralentir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-science-laboratory/#i_10070

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 801 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La richesse des états de la matière »  : […] La thermodynamique peut donc s'appliquer à des propriétés très différentes du caractère fluide ou solide d'un corps et, partant, va permettre l'exploration d'états nouveaux d'un système. Ces états constituent autant d'aspects intéressants de « manière d'être » pertinente de la matière, et le xx e  siècle verra une explosion de sujets relatifs à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etats-de-la-matiere/#i_10070

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les enzymes »  : […] Dans une cellule contemporaine, la copie de l'information contenue dans l'ADN est assurée par des protéines chimiquement actives, les enzymes. Celles-ci peuvent être comparées à des mots constitués à partir de vingt lettres différentes, les acides aminés. Les « mots » des enzymes contiennent en moyenne près de deux cents lettres. Les vingt acides α-aminés utilisés par les enzymes, de type NH 2 -CH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_10070

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 710 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Sédiments actuels »  : […] On prétend que c'est le midship J. M. Brooke, à bord de l'U.S.S. Vincennes , qui a obtenu en 1854 le pre mier échantillon de sédiments à une profondeur de 3 870 mètres en attachant une plume au lest d'une ligne de sonde, observant ainsi 3 tests de foraminifère. À la suite de l'expédition du H.M.S. Challenger , John Murray et Alphonse Renard (1891) éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-pacifique/#i_10070

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 937 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Composition des principales particules primaires »  : […] Les particules primaires ont une composition chimique qui est proche de celle du substrat dont elles sont issues. Elles contiennent principalement de la matière minérale lorsqu’elles proviennent des sols ou des zones marines, du carbone élémentaire lorsqu’elles sont des suies de combustion, ou encore de la matière organique lorsqu’il s’agit de pollen. Les particules atmosphériques provenant des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_10070

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Études analytiques »  : […] L'analyse granulométrique consiste en deux opérations successives. La première (dispersion) a pour but de supprimer l'action des ciments qui assure l'agglomération des particules constitutives. La seconde quantifie les proportions de particules classées selon cinq fractions granulométriques (ou plus) : fraction argile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_10070

ROCHES (Classification) - Roches sédimentaires

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 4 542 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Abondance des roches sédimentaires et de leurs composants cardinaux »  : […] Les roches sédimentaires ne représentent que 5 p. 100 de la partie connue de la lithosphère et ne constituent donc qu'une proportion infime de l'ensemble du globe. En revanche, elles recouvrent à peu près 75 p. 100 de la surface des continents. Cela correspond au fait qu'elles forment une pellicule plus ou moins discontinue à la surface de la lithosphère, les épaisseurs se situant entre 0 et 10 00 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-sedimentaires/#i_10070

SILICATES

  • Écrit par 
  • Jean WYART
  •  • 8 500 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Groupe kaolinite-serpentine (0,7 nm) »  : […] Le feuillet élémentaire est simplement l'association d'une couche tétraédrique et d'une couche octaédrique ; son épaisseur, mesurée avec les rayons X, est de 0,7 nm. Ce groupe est désigné, dans la nomenclature des argiles, par 1/1 . Le plus important des minéraux de ce groupe est la kaolinite Al 4 Si 4 O 10 (OH) 8 , qui est dioctaédrique. C'est l'élément essentiel des kaolin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicates/#i_10070

SOLS - Diversité des sols

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Processus des milieux intertropicaux »  : […] La fersiallitisation est liée à des conditions climatiques à fort contraste saisonnier, méditerranéennes voire subtropicales. En milieu aéré et bien drainant, l'hydrolyse provoque une importante libération de fer. Les argiles qui se forment dans de telles conditions correspondent, tout comme en milieu tempéré, au processus de bisiallitisation. Celui-ci génère des argiles de type 2/1, c'est-à-dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-diversite-des-sols/#i_10070

SOLS - Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 644 mots

Dans le chapitre « Rôle de la matière organique dans les sols »  : […] La présence de matière organique dans les sols a des conséquences multiples sur la pédogenèse et le fonctionnement des sols. La matière organique constitue pour le sol un apport énergétique et un apport d'éléments biogènes nécessaires à l'activité d'un grand nombre d'organismes (flore, microflore et faune du sol). C, N, H et O entrent dans la constitution de la matière organique des sols ainsi qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-biodynamique/#i_10070

SOLS - Physico-chimie

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHET
  •  • 1 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Échanges de cations »  : […] Les charges négatives du réseau cristallin des argiles n'étant pas totalement compensées par des cations appartenant à ce réseau, des cations « compensateurs », largement interchangeables, sont attirés et retenus à la surface des minéraux argileux. Ces faits, découverts par T. Way dès 1850, ont été peu à peu précisés et expliqués ; de même que l'échange intervenant dans une résine synthétique, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-physico-chimie/#i_10070

TRACES ÉLÉMENTS EN

  • Écrit par 
  • Jean GONI, 
  • Michel LELEU
  •  • 2 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Intérêt de l'étude des éléments en traces et de leur localisation »  : […] La reconnaissance qualitative et quantitative des éléments en traces et de leur localisation dans les minéraux et les roches a des implications multiples, tant purement scientifiques qu'industrielles. Lorsque les éléments en traces sont exprimés minéralogiquement, la reconnaissance de ces minéraux, en particulier au sein d'une minéralisation, est d'un grand intérêt pour la connaissance d'un gisem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-en-traces/#i_10070

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice PAGEL, Daniel BEAUFORT, « ARGILES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/argiles/