ARGILES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Argiles et ressources énergétiques

L'exploitation d'énergies fossiles – le pétrole, le gaz, l'uranium... – fait intervenir les argiles de l'amont du cycle, lors de la prospection et de l'exploration jusqu'à l'aval du cycle pour la réhabilitation des sites et/ou le stockage. Elles interviennent également lors de l'exploitation géothermique du sous-sol, le traitement des effluents de l'industrie chimique, le stockage du dioxyde de carbone (CO2), de l'hydrogène sulfuré (H2S) et, plus généralement, la protection de l'environnement. Ces argiles contrôlent en partie les propriétés pétrophysiques des roches, la porosité et la perméabilité.

Le stockage géologique des déchets nucléaires en profondeur repose sur le concept multi-barrières dans lequel le milieu géologique est la dernière barrière pour éviter la dispersion des contaminants. Les argiles qui présentent un intérêt pour le stockage ont une très faible perméabilité, ce qui implique des circulations d'eau très lentes, une bonne résistance mécanique permettant le creusement des galeries et leur stabilité, une capacité de rétention élevée des éléments, radioactifs ou non, dissous dans l'eau, une régularité sur une bonne surface dans un environnement géologique stable comme l'Est du Bassin parisien.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Sculpture en argile (chamotte)

Sculpture en argile (chamotte)
Crédits : S. Martin

photographie

Classification des argiles

Classification des argiles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

La kaolinite

La kaolinite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

L'illite

L'illite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ARGILES  » est également traité dans :

ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GADEAU, 
  • Robert GUILLOT
  •  • 9 640 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Minerais d'aluminium »  : […] L'aluminium est un des éléments les plus abondants dans la croûte terrestre. Il y en aurait 8 p. 100 dans l'épipérisphère connue, de 16 kilomètres d'épaisseur ; ce chiffre n'est dépassé que par l'oxygène et le silicium. L' alumine est présente dans de nombreuses espèces minérales, les plus abondantes étant les feldspaths et les produits de leur décomposition : argiles (Al 2 O 3 , 2 SiO 2 , 2 H 2 O […] Lire la suite

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins des socles précambriens »  : […] L'originalité du relief des bassins sédimentaires développés sur les socles précambriens se manifeste principalement dans les formes structurales . Elle résulte de données géologiques beaucoup moins favorables à l'expression de l'érosion différentielle, par suite tant de l'uniformité lithologique des séries sédimentaires que d'une tectonique monotone résultant de déformations à très grands rayons […] Lire la suite

CIMENT

  • Écrit par 
  • Bernard DARBOIS, 
  • Walter ROTHLAUF
  •  • 5 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élaboration du clinker »  : […] Le constituant principal des ciments industriels actuels est le clinker, mot anglais signifiant « scorie ». Le clinker est obtenu en cuisant, vers 1 450  0 C, des mélanges appropriés de calcaire et d' argile, appelés crus. L'argile, principalement composée de silicates d'alumine, se scinde sous l'effet de la chaleur en ses constituants, silice et alumine, qui se combinent ensuite à la chaux proven […] Lire la suite

DIAGRAPHIES, géophysique

  • Écrit par 
  • Oberto SERRA
  •  • 6 080 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Diagraphie de potentiel spontané »  : […] On entend par potentiel spontané la différence qui existe entre le potentiel, fixe, d'une électrode placée en surface et le potentiel, variable, d'une électrode se déplaçant dans le trou de sonde (l'unité employée est le millivolt). Cette différence de potentiel est pratiquement constante dans les argiles non perméables, tandis que dans les formations poreuses perméables, susceptibles de renferme […] Lire la suite

FELDSPATHS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 4 840 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Altération »  : […] La transformation des feldspaths en produits argileux est un des phénomènes les plus importants dans la géochimie de la surface. La diminution de densité des minéraux ainsi transformés, la nature des produits résiduels ont révélé depuis longtemps que le bilan de cette évolution correspond à une perte importante de sodium, de potassium ou de calcium, à une diminution sensible du silicium, à un enr […] Lire la suite

GRANULOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 2 948 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Classifications granulométriques »  : […] De très nombreuses classifications granulométriques ont été proposées, notamment par A. Atterberg, F. Rinne, J. Bourcart. Les limites entre les catégories distinguées correspondent en général à des changements des propriétés mécaniques et physiques des grains. La plupart des auteurs admettent la limite de 2 mm, et celles de 1 μm, 2 μm, 20 μm, 40 μm, 50 μm, 200 μm, 2 cm, 20 cm, 100 cm apparaissent […] Lire la suite

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 679 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les associations organo-minérales et leur rôle dans la pédogenèse »  : […] Les associations organo-minérales agissent sur la pédogenèse de façon différente – voire opposée – selon qu'il se forme des complexes mobiles à petites molécules (cas des mor et des moder) ou, au contraire, des composés insolubles à grosses molécules, qui s'associent aux argiles en formant les agrégats argilo-humiques constitutifs des « structures » dites construites (cas des mull). En ce qui conc […] Lire la suite

MARNES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères et typologie »  : […] Les marnes sont intermédiaires entre les calcaires et les argiles, et le terme « marne » ne désigne pas une espèce pétrographique bien définie. On passe ainsi des calcaires marneux, qui ne contiennent que 5 à 35 p. 100 d'argile, aux marnes argileuses (de 65 à 95 p. 100 d'argile) par l'intermédiaire des marnes sensu stricto (de 35 à 65 p. 100). Comme les argiles, les marnes sont tendres, finement […] Lire la suite

MARS SCIENCE LABORATORY (MSL)

  • Écrit par 
  • Francis ROCARD
  •  • 1 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le choix du site  »  : […] MSL étant une mission d'exploration au sol, l'impératif premier était de retenir un lieu où se poser sans risque. Il s'agissait pour l'essentiel de disposer d'une zone d'atterrissage libre de tout obstacle, faiblement ventée pour ne pas compromettre la phase de descente sous parachute, à une latitude moyenne et à une altitude pas trop élevée afin que le système de descente ait le temps de ralentir […] Lire la suite

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 801 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La richesse des états de la matière »  : […] La thermodynamique peut donc s'appliquer à des propriétés très différentes du caractère fluide ou solide d'un corps et, partant, va permettre l'exploration d'états nouveaux d'un système. Ces états constituent autant d'aspects intéressants de « manière d'être » pertinente de la matière, et le xx e  siècle verra une explosion de sujets relatifs à ces propriétés nouvelles. Sans entrer dans les détail […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel BEAUFORT, Maurice PAGEL, « ARGILES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/argiles/