Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CROÛTE OCÉANIQUE

Articles

  • TERRE - Planète Terre

    • Écrit par Jean AUBOUIN, Jean KOVALEVSKY
    • 9 225 mots
    • 9 médias
    La croûte fit l'objet de précisions essentielles. D'une part, la croûte océanique est différente de la croûte continentale, comme le montra Gutenberg en 1921 ; la première est « basaltique », la seconde « granitique », du moins en moyenne. D'autre part, la croûte continentale s'épaissit sous les chaînes...
  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, René BLANCHET, Jacques BOURGOIS, Jean-Louis MANSY, Bernard MERCIER DE LÉPINAY, Jean-François STEPHAN, Marc TARDY, Jean-Claude VICENTE
    • 24 158 mots
    • 23 médias
    Le bassin du Yucatán est un petit bassin à croûte océanique épaisse de 7 kilomètres environ. Sa partie centrale, profonde de 4 500 mètres, est plane et remplie localement par des sédiments d'une puissance de près de 2 kilomètres. Sa partie méridionale est moins profonde (3 000 m environ), mais accidentée...
  • ARCS INSULAIRES

    • Écrit par Jean AUBOUIN
    • 1 784 mots
    • 3 médias
    ...conditions de la naissance des mers marginales ne sont pas réunies. Telle est bien l'opposition des deux rives du Pacifique : à l'ouest, on y connaît encore la croûte océanique d'âge secondaire, la plus ancienne faisant face au Japon (Jurassique : 160 millions d'années) ; tandis qu'à l'est, c'est partout la croûte...
  • ARGILES

    • Écrit par Daniel BEAUFORT, Maurice PAGEL
    • 2 654 mots
    • 7 médias
    La serpentinisation se développe à la base de la croûte océanique. Elle transforme l'olivine et les pyroxènes de la péridotite en serpentine par interaction avec les fluides chauds (350-400 0C) circulant dans la croûte océanique. La serpentinisation entraîne une profonde modification des...
  • ATLANTIQUE OCÉAN

    • Écrit par Jean-Pierre PINOT
    • 8 378 mots
    • 7 médias
    ...environ 300 km de large de chaque côté de l'axe ; au-delà, sous la couche superficielle pseudo-basaltique, ici épaisse de 2 ou 3 km seulement, on trouve la croûte océanique habituelle sous les bassins océaniques profonds : elle est épaisse de 4 ou 5 km, et la vitesse de propagation du son y est de 6,8 km/s...
  • BASALTES ET GABBROS

    • Écrit par Jean-Paul CARRON, Universalis, René MAURY
    • 3 670 mots
    • 2 médias
    ..., sous-saturés en silice (cf. tableau). Les premiers sont de loin les plus abondants et ils apparaissent dans des contextes géologiques très variés. Les tholéiites de la croûte océanique représentent le groupe de roches le plus abondant de la croûte terrestre ; elles se mettent en place au niveau...
  • DÉRIVE DES CONTINENTS

    • Écrit par Universalis, John Tuzo WILSON
    • 3 402 mots
    • 9 médias
    ...avec le fait que la croûte continentale, constituée de silicates légers et épaisse d'environ 30 kilomètres, flotte sur le manteau comme une écume. La croûte océanique, plus mince, ne représente que le manteau supérieur sensiblement modifié et peut donc être facilement réengloutie. En revanche, il est...
  • DIETZ ROBERT SINCLAIR (1914-1995)

    • Écrit par Universalis
    • 524 mots

    Le géophysicien et océanographe américain Robert Sinclair Dietz est surtout connu pour avoir formulé avec son compatriote et collègue, le géologue Harry Hammond Hess (1906-1969), l’hypothèse de l’expansion des fonds océaniques (seafloor spreading).

    Robert Sinclair Dietz naît le 14 septembre...

  • DORSALES OCÉANIQUES

    • Écrit par Jean FRANCHETEAU
    • 5 389 mots
    • 10 médias
    ...constituée de grabens emboîtés avec un plancher interne bordé par des grandes failles normales. De part et d'autre, dans la province des montagnes du rift, la croûte océanique conserve une topographie faillée et très accidentée créée dans la vallée, avec une atténuation du relief due à la sédimentation pélagique....
  • ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

    • Écrit par Édouard KAMINSKI
    • 3 939 mots
    • 7 médias
    Sous les dorsales océaniques, la croûte océanique est par définition très faible et la chute de pression est importante, ce qui produit un fort taux de fusion (supérieur à 15 p. 100). Le magma généré est de type thoéléitique et est décrit par le terme MORB (de l'anglais mid ocean...
  • GÉOCHIMIE

    • Écrit par Marie-Laure PONS
    • 2 062 mots
    • 4 médias
    ...majoritairement constituée de roches silicatées (c'est-à-dire comportant du silicium et de l'oxygène) qui définissent deux types de croûte. La croûte océanique est principalement composée de basaltes et de gabbros, riches en fer et en magnésium. Cet assemblage chimique est dit « basique »,...
  • HESS HARRY HAMMOND (1906-1969)

    • Écrit par Stéphane GUILLOT
    • 356 mots

    Harry Hess fut un géologue américain du xxe siècle. Professeur de géologie à l'université Princeton (New Jersey, États-Unis), il joua un rôle prédominant dans l'émergence de la théorie de la tectonique des plaques.

    Harry Hammond Hess naît le 24 mai 1906 à New York. Il a neuf ans...

  • ISOSTASIE, géologie

    • Écrit par Anny CAZENAVE
    • 745 mots
    • 2 médias

    Le terme « isostasie » (du grec isos, égal, et stasis, arrêt) traduit l'état d'équilibre des roches de la croûte terrestre par rapport au manteau sous-jacent. Ce phénomène implique que, au-dessus d'une certaine profondeur, appelée niveau de compensation, la masse des roches crustales superficielles...

  • JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

    • Écrit par Michel FAURE
    • 3 978 mots
    • 11 médias
    ...l'exemple de la subduction actuelle et des phénomènes associés qu'est né le modèle de l' orogenèse de type pacifique, dans lequel la subduction d'une croûte océanique serait la cause du magmatisme, des différents types de métamorphismes et des déformations. Ce modèle a été invoqué pour rendre compte...
  • LITHOSPHÈRE

    • Écrit par Marc DAIGNIÈRES, Adolphe NICOLAS
    • 6 968 mots
    • 10 médias
    Les lithosphères continentale et océanique possèdent évidemment des croûtes différentes, tant en composition (basaltique pour la croûte océanique et granodioritique pour la croûte continentale) qu'en épaisseur (6 km pour la première et 30 km pour la seconde). Que savons-nous du manteau sous-jacent...
  • MARGES CONTINENTALES

    • Écrit par Gilbert BOILLOT
    • 4 329 mots
    • 9 médias

    Les marges continentales sont situées en bordure des continents, à la frontière du domaine océanique. Pour en comprendre l'origine et l'évolution géologique, un rappel des données de base de la tectonique des plaques et de la physique du globe est nécessaire.

    L'enveloppe superficielle...

  • MERS MARGINALES

    • Écrit par Jean AUBOUIN
    • 3 630 mots
    • 6 médias
    ...Tertiaire, sauf la mer de Tasman, qui commence de s'ouvrir vers la fin du Crétacé (80 Ma environ). Il y a ainsi une grande différence entre les âges des croûtes océaniques des océans principaux et des mers marginales qui les bordent : l'opposition la plus claire se situe au niveau du Japon, où une croûte...
  • MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

    • Écrit par Christian NICOLLET
    • 6 010 mots
    • 8 médias
    ...sont des constituants majeurs de la croûte continentale, tant en surface qu’en profondeur. Remarquons que le métamorphisme est également présent dans la croûte océanique et dans le manteau, puisque ce sont également des sites géodynamiques où existent des variations de température, de pression et de nature...
  • MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes

    • Écrit par Jean AUBOUIN, Maurice MATTAUER, Jacques-Louis MERCIER
    • 11 368 mots
    • 10 médias
    ...l'ordre de 100 km) est plus grande que sous les océans. La couche supérieure correspond, dans les continents, à la croûte continentale (épaisse de 30 à 40 km) et, sous les océans, àla croûte océanique, épaisse seulement de 5 à 7 kilomètres. On passe de l'une à l'autre de façon progressive.
  • OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Étude des fonds sous-marins

    • Écrit par Gérard GRAU, Lucien MONTADERT, Claude SALLÉ
    • 4 258 mots
    • 6 médias
    ...maintenant admise. On en tire alors nécessairement la conclusion générale que, si le matériau du manteau est le même sous les océans et sous les continents, la croûte sous les océans est plus mince et plus dense que la croûte continentale. Elle a une épaisseur comprise entre 6 et 7 kilomètres sous le fond si...

Médias

Amérique : épicentres sismiques et âge de la croûte océanique

Amérique : épicentres sismiques et âge de la croûte océanique

Arc insulaire actif

Arc insulaire actif

Chambre magmatique de la dorsale du Pacifique est

Chambre magmatique de la dorsale du Pacifique est

Dorsale entre l'équateur et la Sibérie

Dorsale entre l'équateur et la Sibérie

Dorsales médio-océaniques et âge du fond des océans

Dorsales médio-océaniques et âge du fond des océans

Marge de coulissage : bloc diagramme

Marge de coulissage : bloc diagramme

Marge passive

Marge passive

Marges de coulissage : évolution

Marges de coulissage : évolution

Origine d'une marge passive de divergence : hypothèse 1

Origine d'une marge passive de divergence : hypothèse 1

Plaques et dorsales océaniques

Plaques et dorsales océaniques

Profils bathymétriques

Profils bathymétriques

Profils topographiques

Profils topographiques

Relief sous-marin : compensation isostasique

Relief sous-marin : compensation isostasique

Schéma simplifié de la tectonique des plaques

Schéma simplifié de la tectonique des plaques