Archaeopteryx ?"/ >

ARCHAEOPTERYX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Archaeopteryx, spécimen conservé au Musée d’histoire naturelle de Berlin

Archaeopteryx, spécimen conservé au Musée d’histoire naturelle de Berlin
Crédits : AKG-images

photographie

Archaeopteryx photographié en lumière ultraviolette

Archaeopteryx photographié en lumière ultraviolette
Crédits : Helmut Tischlinger

photographie

Squelettes d’Archaeopteryx et d’un oiseau actuel (canard)

Squelettes d’Archaeopteryx et d’un oiseau actuel (canard)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Reconstitution d’Archaeopteryx

Reconstitution d’Archaeopteryx
Crédits : Alain Bénéteau/ www.paleospot.com

photographie


Mode de vie d’Archaeopteryx

Autant que sa position parmi les vertébrés, le mode de vie d’Archaeopteryx fait l’objet de nombreuses discussions, les débats se concentrant principalement sur son aptitude au vol. Si son plumage a pu très vite mener à la conclusion qu’il était capable de voler, le fait que l’on connaisse depuis le milieu des années 1990 nombre de dinosaures couverts de plumes, mais dont le squelette permet de penser qu’ils ne pouvaient pas voler, conduit à relativiser le lien entre la présence de plumes et la capacité à s’élever dans les airs. De plus, l’anatomie osseuse d’Archaeopteryx diffère de celle des oiseaux actuels par divers caractères qui paraissent cruciaux à cet égard. La structure de la ceinture pectorale, notamment l’absence d’un sternum ossifié, fait penser que cet animal ne disposait pas d’un bréchet, c’est-à-dire d’un sternum formant une grande quille osseuse, sur laquelle s’insèrent les puissants muscles pectoraux qui, chez les oiseaux modernes servent à mouvoir les ailes, permettant ainsi le vol battu. Certains ont donc voulu voir en Archaeopteryx un animal non volant, ou juste capable de vol plané depuis un point élevé tel qu’un arbre (ses griffes lui permettant probablement de grimper). Il existe pourtant des indices laissant penser qu’il était capable de voler. L’étude de l’encéphale d’Archaeopteryx, réalisée par tomographie 3D sur la boîte crânienne du premier squelette découvert (spécimen de Londres), a montré que, d’après la morphologie de son cerveau, sa vue était très développée, comme chez les oiseaux d’aujourd’hui, et que son oreille interne suggérait des performances similaires aux leurs en ce qui concerne l’audition et la perception de l’espace. Les auteurs de ce travail en ont conclu qu’Archaeopteryx avait acquis les adaptations neurologiques et sensorielles nécessaires au vol. Mais de quel type de vol s’agissait-il ? On s’accorde aujourd’hui à penser que le vol d’Archaeopteryx ne pouvait être identique à celui des oiseaux actuels, parce que son squelette et les muscles qui s’y in [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARCHAEOPTERYX  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DU PREMIER ARCHAEOPTERYX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 120 mots

En 1861, le paléontologue allemand Hermann von Meyer donne le nom d'Archaeopteryx lithographica à une plume fossile provenant des calcaires lithographiques du Jurassique de Bavière. La même année, on y découvre un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-premier-archaeopteryx/#i_26267

DINOSAURES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 7 333 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre «  Des dinosaures aux oiseaux »  : […] Le problème de l'origine des oiseaux s'est posé avec acuité dès les débuts de la paléontologie évolutionniste, dans les années 1860. À cette époque, la première découverte d'un squelette d' Archaeopteryx , dans le Jurassique supérieur de Bavière (150 Ma), joua un rôle important car cet animal montrait clairement un mélange de caractères aviens (notamment la présence de plumes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinosaures/#i_26267

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Adaptation au vol »  : […] Les trois groupes de Tétrapodes qui ont été capables de réaliser un vol véritable ont utilisé une « solution structurale » différente au problème de l'adaptation au milieu aérien, par modification du membre antérieur . Chez les Ptérosaures (Reptiles volants du Jurassique et du Crétacé), la surface portante était constituée d'une membrane (patagium) tendue uniquement par les phalanges du quatriè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_26267

MEYER HERMANN VON (1801-1869)

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 741 mots
  •  • 1 média

Paléontologue allemand, Hermann von Meyer est connu notamment pour avoir donné le nom d’ Archaeopteryx (du grec archaios , « ancien », et pteryx , « aile ») à l’un des plus célèbres vertébrés fossiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-von-meyer/#i_26267

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « L'origine reptilienne des oiseaux »  : […] Depuis les premières descriptions, dans les années 1860, du squelette d' Archaeopteryx , découvert dans les calcaires du jurassique supérieur (env. 140 millions d'années), cet animal est considéré comme un des meilleurs exemples d'une forme intermédiaire entre deux grands groupes de vertébrés. Certains caractères ostéologiques de ce très ancien oiseau (mâchoires pourvues de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_26267

Voir aussi

Pour citer l’article

Eric BUFFETAUT, « ARCHAEOPTERYX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/archaeopteryx/