LAVOISIER ANTOINE LAURENT (1743-1794)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Carrière administrative et premiers travaux scientifiques

La description que Lavoisier a laissée d'une aurore boréale observée en 1763 constitue le plus ancien document conservé touchant son activité scientifique. Dès cette année 1763, il avait commencé des levés géologiques dans le Bassin parisien, afin d'aider Guettard à établir la carte minéralogique de la France. Celui-ci, ne pouvant envisager de dresser une carte géologique, se proposait essentiellement de noter par des signes sur la carte l'emplacement des carrières de matériaux de construction et celui des affleurements des gîtes minéraux utiles à l'économie. Il estimait en outre intéressant de lever en ces emplacements une coupe précise du sous-sol, indiquant dans les terrains sédimentaires les différentes couches distinguées par leurs caractères lithologiques.

Guettard attira l'attention de Lavoisier sur les problèmes posés par l'étude des roches sédimentaires. En 1764, Lavoisier examina de nombreuses variétés de gypse, détermina leur solubilité dans l'eau et fut l'un des premiers à expliquer la prise du plâtre, en montrant que le gypse, sous l'action de la chaleur, perd une certaine quantité d'eau, qu'il reprend au cours de sa solidification. Il communiqua ses travaux sur le gypse à l'Académie royale des sciences en 1765 et 1766.

Dans l'intervalle, il concourut pour le prix de 2 000 livres créé par l'Académie, à la demande du lieutenant de police, sur le meilleur moyen d'éclairer pendant la nuit les rues d'une grande ville, en combinant ensemble la clarté, la facilité du service et l'économie. Dans son mémoire, il étudia les différents types de lanternes à chandelle ou à huile, simples ou à réverbère elliptique ou hyperbolique, l'influence de la nature du combustible, la forme des mèches, et terminait par des expériences relatives à l'intensité de la lumière comparée à la consommation de combustible. Le 9 août 1766, l'Académie partagea le prix entre trois fabricants qui avaient expérimenté des lanternes de formes diverses et décerna une médaille d'or à[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : ingénieur civil des Mines, membre correspondant de l'Académie internationale d'histoire des sciences, professeur à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  LAVOISIER ANTOINE LAURENT (1743-1794)  » est également traité dans :

LAVOISIER : LES COMBUSTIONS ET LA VIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 307 mots

Au moment où, en 1772, Antoine Laurent Lavoisier (1743-1794) débute ses expériences sur la combustion , l'opinion des chimistes était dominée par la théorie du phlogistique , un agent assimilable au feu et nécessaire autant à la combustion, à la calcination qu'à la respiration . Lavoisier devait montrer qu'une substance prise dans l' air […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lavoisier-les-combustions-et-la-vie/#i_2978

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 612 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre «  Premières théories »  : […] Ce fut Lavoisier qui, le premier, tenta d'établir une corrélation entre les manifestations de l'acidité et la composition chimique des substances. S'appuyant sur le fait que la combustion de nombreux éléments (carbone, soufre, phosphore) dans l'oxygène conduit à des oxydes formant un acide avec l'eau (quoique celle de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/#i_2978

AIR

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 2 150 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Composition de l'air »  : […] oxygène. Un siècle plus tard, la nature de l'air est vraiment élucidée par Lavoisier. L'expérience par laquelle il établit la composition de l'air est, encore à notre époque, un modèle de rigueur scientifique et de raisonnement déductif. Dans un dispositif constitué par une cornue à long col recourbé contenant du mercure, et une cloche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/air/#i_2978

BERTHOLLET CLAUDE LOUIS (1748-1822)

  • Écrit par 
  • Michelle GOUPIL-SADOUN
  •  • 1 193 mots

Dans le chapitre « Le savant »  : […] adjoint le 15 avril 1780, associé le 23 avril 1785, et pensionnaire le 7 janvier 1792. Avec Fourcroy, Guyton de Morveau et Monge, il faisait partie du petit cercle de jeunes savants qui se réunissaient à l'Arsenal, autour de Lavoisier, dont il subit ainsi directement l'influence. En 1784, il succéda à Macquer à la « direction des teintures de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-louis-berthollet/#i_2978

CALORIQUE

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 377 mots

Ancien nom de la chaleur considérée comme un fluide pondérable dérivant du feu platonicien. Passant à travers les parois des vases (à cause de l'acuité de ses arêtes et de ses sommets pointus), il provoquait, d'une part, la dilatation des corps (en s'insinuant entre leurs propres particules qu'il éloignait les unes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calorique/#i_2978

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 166 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Première théorisation cohérente : le phlogistique »  : […] on alla par la suite jusqu'à supposer que le phlogistique avait une pesanteur négative. Lavoisier sut systématiser les observations de ses prédécesseurs, répéta leurs expériences et comprit, dès 1772, que toute combustion résulte d'une combinaison avec un élément de l'air : conclusion qu'il développe en 1775 devant l'Académie dans une communication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_2978

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 115 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] l'action de l'acide muriatique (notre acide chlorhydrique) sur la barote (notre baryte). Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794), qui a joué un rôle de premier plan dans la chimie moderne, est sans doute le savant qui a contribué le plus efficacement à fonder la nomenclature chimique. Cela apparaît dans son Mémoire sur la nécessité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_2978

DÉCOUVERTE DE L'HYDROGÈNE PAR CAVENDISH

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 727 mots

Quelques années avant que Lavoisier marque par ses travaux ce qu’on a coutume de considérer comme la naissance de la chimie moderne, le développement de la chimie pneumatique avait permis des progrès importants dans la connaissance des gaz. Ainsi, Joseph Black (1728-1799) avait récemment identifié l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-hydrogene-par-cavendish/#i_2978

DE LA POUDRE NOIRE AUX POUDRES MODERNES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 541 mots

1775 Antoine Laurent Lavoisier est placé à la tête de la Régie royale des poudres et salpêtres, et l'Académie royale des sciences lance un prix sur la fabrication du salpêtre. La composition de la poudre noire ne connaît aucun changement, mais ses constituants sont produits avec plus de rigueur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-poudre-noire-aux-poudres-modernes-reperes-chronologiques/#i_2978

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES PLANTES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 506 mots

1781 A. L. Lavoisier établit que « l'air fixé » est composé de carbone et d'oxygène (CO2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echanges-gazeux-chez-les-plantes-reperes-chronologiques/#i_2978

ÉMILIE DU CH TELET ET MARIE-ANNE LAVOISIER. SCIENCE ET GENRE AU XVIIIe SIÈCLE (K. Kawashima)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 047 mots

Dans le chapitre « Une femme des Lumières »  : […] « muse de la révolution chimique » à travers l’analyse qu’elle fait du tableau de David représentant les époux Lavoisier, l’un rédigeant le Traité élémentaire de chimie, dont l’autorité s’impose à tous, tandis que l’autre ne dissimule pas le carton d’illustrations qu’elle prépare pour ce futur ouvrage. Scientifique, Madame Lavoisier l’était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilie-du-chatelet-et-marie-anne-lavoisier-science-et-genre-au-xviiie-siecle/#i_2978

FERMENTATIONS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 519 mots

1789 Dans son Traité élémentaire de chimie, A. Lavoisier (1743-1794) décrit la « fermentation vineuse » comme une division du sucre en deux portions (alcool et acide carbonique), division réalisée par un « ferment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermentations-reperes-chronologiques/#i_2978

FERMIERS GÉNÉRAUX

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « La Ferme générale au XVIIIe siècle (1726-1789) »  : […] Le plus célèbre, cependant, des fermiers généraux est Lavoisier. Par son mariage, il entre dans la famille du futur contrôleur général, l'abbé Terray. En 1774, il devient lui-même fermier général. En 1775, Turgot lui confie la régie des Salpêtres. Les bénéfices de sa charge lui permettent de consacrer quelque 10 000 livres par an à ses expériences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermiers-generaux/#i_2978

FEU, élément

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 636 mots
  •  • 2 médias

Au lieu de l'eau de Thalès et de l'air d'Anaximène, Héraclite d'Éphèse (~ 535-~ 475) pense que le principe de toutes choses est le feu, le Soleil lui-même n'étant qu'une mitraille incandescente. À ces trois éléments Empédocle ajoute la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feu-element/#i_2978

GAZ ANALYSE DES

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 6 561 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Historique et évolution de la gazométrie »  : […] Malgré ces découvertes, la gazométrie n'était pas encore née. Elle doit son existence à Antoine Laurent Lavoisier (1743-1794) qui a non seulement précisé la notion de gaz, encore très vague, et ne s'est pas contenté de perfectionner les méthodes de manipulation déjà pratiquées, mais qui a également créé par ses nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-des-gaz/#i_2978

GAZ DE L'AIR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 276 mots

1773 J. Priestley appelle « air déphlogistiqué » le gaz qu'Antoine Laurent Lavoisier rebaptisera en 1777 oxygène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-de-l-air-reperes-chronologiques/#i_2978

GÉNÉRATION SPONTANÉE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 977 mots

Quelques mois avant de périr sur l'échafaud, Antoine-Laurent Lavoisier proposait à l'Académie des sciences de décerner un prix à qui pourrait répondre aux questions qu'il posait de la façon suivante, où apparaît l'idée de biosphère, sinon le mot : « Les végétaux puisent dans l'air qui les environne, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation-spontanee/#i_2978

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 429 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La prise d'aliments »  : […] adaptation chronique au niveau énergétique des entrées alimentaires, on connaît depuis Lavoisier et Rubner une hausse de la dépense d'énergie liée à l'alimentation : un chien qui reçoit une ration dépassant de 50 p. 100 celle de ses besoins, c'est-à-dire celle qui assurerait la constante de son poids, présente après ingestion des aliments une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_2978

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 924 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le rôle de l'oxygène »  : […] dans le langage commun, où l'on « brûle de passion », on n'a plus qu'une « étincelle de vie » et, pour finir, « on s'éteint ». C'est Lavoisier qui montra qu'il ne s'agissait pas là d'une simple image, mais bien d'une réalité, en établissant que les échanges gazeux sont les mêmes dans la respiration et la combustion. Ce qui lui permit d'écrire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/#i_2978

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 323 mots
  •  • 14 médias

de l'oxyde de mercure et du nitrate de potassium (1771-1772). Lavoisier l'identifia comme un nouvel élément en démontrant qu'il se combinait à la majorité des corps et il vérifia son rôle dans la respiration et les combustions (1772-1775). Constatant sa présence en de nombreux acides, il proposa le terme oxygène, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxygene/#i_2978

PNEUMATIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 052 mots

Cette nouvelle chimie pneumatique s'intéressa, en particulier, au comportement des métaux chauffés à l'air. Priestley, Lavoisier et d'autres montrèrent que le soufre, le phosphore et les métaux augmentaient de poids à la suite de leur chauffage dans l'air. Guyton de Morveau (1737-1816) l'affirma dans un essai sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-pneumatique/#i_2978

RESPIRATION CELLULAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 976 mots

1783 A. Lavoisier (1743-1794) compare la respiration d'un cobaye à la combustion d'une bougie. Il conclut que la chaleur animale résulte de la combustion combinant l'oxygène de l'air avec les aliments carbonés transportés par le sang. Comme la matière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-cellulaire-reperes-chronologiques/#i_2978

TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Séverine BLÉNEAU-SERDEL
  •  • 1 954 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Lavoisier à Mendeleïev »  : […] fin du xviiie siècle. En 1789, le Français Antoine Laurent Lavoisier présente un tableau récapitulatif des « substances » considérées à son époque comme des éléments chimiques dans son Traité élémentaire de chimie. La détermination des masses atomiques sera ensuite essentielle pour le classement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-periodique-des-elements/#i_2978

THERMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHÉRON
  •  • 4 738 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Histoire de la thermique »  : […] ce qui ne peut être expliqué par la théorie de l’émission. Lavoisier, étudiant les réactions chimiques, ne pouvait manquer d’observer de fréquents et importants dégagements de chaleur. Il est sans doute le premier à ranger la chaleur parmi les manifestations impondérables accompagnant les réactions entre des corps qui, eux, ont un poids. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermique/#i_2978

THERMODYNAMIQUE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 6 108 mots

Dans le chapitre «  La formulation du problème »  : […] La nature physique de la chaleur resta longtemps indécise. Déjà Lavoisier (1743-1794) avait remplacé la notion vague de phlogistique par une véritable théorie, celle du fluide calorique : elle représentait la chaleur comme une substance sans masse qui se déversait d'un corps chaud vers un corps froid. C'est l'Américain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-notions-de-base/#i_2978

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 831 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les travaux de Joseph Black »  : […] En 1782, Laplace proposa à Lavoisier de construire un appareil isolé de l'extérieur, qui permettrait de mesurer les quantités de chaleur au moyen de la pesée de l'eau produite par la fusion de la glace. L'appareil fut construit et servit à effectuer les premières mesures précises de quantités de chaleur, dont les deux savants communiquèrent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_2978

Voir aussi

Pour citer l’article

Arthur BIREMBAUT, « LAVOISIER ANTOINE LAURENT - (1743-1794) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-laurent-lavoisier/