Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALCUIN, lat. ALBINUS FLACCUS (730 env.-804)

Bible d'Alcuin

Bible d'Alcuin

Clerc anglo-saxon, né à York, Alcuin fut dans cette ville l'élève d'Aelbert, auquel il succéda à la tête de l'école cathédrale. Il fut alors regardé comme l'un des maîtres de la culture chrétienne anglaise. En 782, il est appelé par Charlemagne pour présider l'école du palais d'Aix-la-Chapelle et mettre en place le programme scolaire désiré par l'empereur : ainsi naquit ce qu'on appelle la renaissance carolingienne. Il remplit ainsi en quelque sorte la fonction de ministre de l'enseignement. En 796, il devint abbé de l'abbaye Saint-Martin de Tours, où il se fixa définitivement en 801 et où il mourut.

Son œuvre littéraire est importante. Elle concerne la théologie, la liturgie et la culture en général (manuels, ouvrages de grammaire, etc.). Ses lettres constituent l'une des sources fondamentales de l'histoire de cette période, d'autant plus que, sans titre officiel, il fut vers 790-800 le conseiller le plus intime et le plus écouté de Charlemagne. Entre autres choses, il tint un rôle de tout premier plan dans la restauration de l'Empire en 800.

— Marcel PACAUT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Lyon-II-Lumière

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Bible d'Alcuin

Bible d'Alcuin

Autres références

  • MOYEN ÂGE - La littérature en prose

    • Écrit par Nicola MORATO
    • 6 740 mots
    • 3 médias
    ...écrite. En outre, surtout dans les genres narratifs, la frontière entre les deux formes n’est pas infranchissable : Bède le Vénérable rédige la vie de Cuthbert une fois en vers et une fois en prose, Alcuin fait de même avec celle de Willibrord, tout comme Raban Maur avec son Hymne à la Croix.
  • MOYEN ÂGE - La littérature latine savante

    • Écrit par Alain MICHEL
    • 3 264 mots
    ...Vénérable, mort en 675, Aldhelm, env. 650-env. 710). Enfin survient la renaissance carolingienne, qui retrouve la signification culturelle de l'Empire. Alcuin (735 ?-804), qui est venu d'York, le poète Théodulphe d'Orléans (750 ?-821), l'historien Eginhard (775 ?-840), qui raconte la...

Voir aussi