Empire carolingien


ALCUIN, lat. ALBINUS FLACCUS (730 env.-804)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Clerc anglo-saxon, né à York, Alcuin fut dans cette ville l'élève d'Aelbert, auquel il succéda à la tête de l'école cathédrale. Il fut alors regardé comme l'un des maîtres de la culture chrétienne anglaise. En 782, il est appelé par Charlemagne pour présider l'école du palais d'Aix-la-Chapelle et mettre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcuin-lat-albinus-flaccus/#i_0

CAPITULAIRES

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 328 mots

Nom donné aux édits des rois et des empereurs carolingiens qui publient des mesures d'ordre législatif et administratif ; il signifie littéralement « ensemble de chapitres » d'un édit. La série commence sous Pépin III en 754 et se poursuit, en France, jusqu'à la mort de Carloman, petit-fils de Charles le Chauve, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitulaires/#i_0

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 147 mots
  •  • 7 médias

Le nom de la seconde dynastie des rois francs lui vient de son représentant le plus illustre, Charlemagne. Les Carolingiens s'emparent de la royauté en 751 à la suite d'un coup d'État qui permit à Pépin le Bref d'éliminer le dernier Mérovingien. Son fils Charlemagne unit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_0

CAROLINGIENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 381 mots

Début du viie siècle Anségisel, fils d'Arnoul, évêque de Metz, épouse Begga, fille de Pépin Ier de Landen dit l'Ancien. Leur couple constitue la souche de la future dynastie carolingienne.687 Pépin II de Herstal, leur fils, vainc les Neustriens à Te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens-reperes-chronologiques/#i_0

CHARLEMAGNE (742-814)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 4 723 mots
  •  • 4 médias

Le plus prestigieux des souverains de la seconde dynastie franque, à qui il a donné son nom (« Carolingiens »), poursuivit la politique d'expansion du royaume inaugurée par ses prédécesseurs et se trouva, vers la fin du viiie siècle, à la tête d'un groupement de territoires qui s'étendaient de la marche d'Espagne à la Pannonie, de la mer du Nord au ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlemagne/#i_0

CHARLES III LE GROS (839-888) empereur d'Occident (881-887)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Empereur d'Occident (881-887), né en 839 en Bavière ( ?), mort le 13 janvier 888 à Neidingen.Plus jeune fils de Louis II le Germanique, arrière-petit-fils de Charlemagne, Charles est fait roi de Souabe à la mort de son père, en 876. Quand son frère, Carloman (mort en 880), malade, renonce à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-le-gros/#i_0

CHARLES II LE CHAUVE (823-877) roi de France (843-877) et empereur d'Occident (875-877)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de Louis Ier le Pieux, âgé de vingt ans en 843, Charles avait reçu une éducation soignée. Doué d'un goût artistique très sûr, se passionnant pour les lettres, la dialectique et la théologie, il fit de sa cour, où enseigna de 845 à 867 Scot Érigène, un centre brillant de culture. Mais cet intellectuel eut un règne mouvementé. La partie occidentale de l'Empire d'Occ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ii-le-chauve/#i_0

COURONNEMENT IMPÉRIAL DE CHARLEMAGNE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 215 mots

Le couronnement de Charlemagne consacre le rôle européen du monarque. Sacré roi des Francs en 754, à l'initiative de son père, Pépin III dit le Bref, et en même temps que lui, Charles accède au trône en 768 ; il le partage avec son frère Carloman jusqu'à la mort de celui-ci, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couronnement-imperial-de-charlemagne/#i_0

EGINHARD (770 env.-840)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 270 mots

Issu d'une famille noble du Maingau (Franconie), élevé au monastère de Fulda, Eginhard compléta sa formation à la cour d'Aix, où il entendit les leçons d'Alcuin dont il semble avoir assumé la succession à la tête de l'école palatine. Très apprécié de Charlemagne, il fut également contrôleur des ateliers d'art d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eginhard/#i_0

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 942 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La France dans l'ensemble carolingien et postcarolingien (751-987) »  : […] Dès Pépin le Bref (751-768), le royaume des Francs, centré plus au nord-est que sous les Mérovingiens, se tourne vers le sud (expéditions contre les Lombards en Italie et constitution du patrimoine de Saint-Pierre en faveur du pape ; récupération de la Narbonnaise sur les Musulmans). Sous son fils Charlemagne (seul roi en 771 à la mort de son frère Carloman, puis empereur de 800 à 814), qui porte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-naissance-d-une-nation/2-la-france-dans-l-ensemble-carolingien-et-postcarolingien-751-987/

HILDUIN (770 env.-855)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 273 mots

Élève d'Alcuin, archichapelain de Louis le Pieux, abbé de Saint-Denis en 814, Hilduin, écrivain de valeur, fit de son abbaye, qu'il réforma, un centre fécond d'hagiographie et fut chargé de traduire en latin les œuvres de Denys l'Aréopagite par son souverain, qui en avait reçu, en 827, de l'empereur Michel le Bègue, une copie grecque. Le manuscrit est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hilduin/#i_0

LOTHAIRE Ier (795-855) empereur d'Occident (840-855)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 646 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Louis le Pieux et d'Irmingarde. Dès 814, son père lui confie le gouvernement de la Bavière. En 817, à vingt-deux ans, Lothaire est associé à l'Empire et déclaré seul héritier. Cette décision influera sur toute sa politique. Louis le Pieux, veuf, s'étant remarié avec Judith, dont il a un fils, le futur Charles le Chauve, Lothaire est envoyé en It […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ier/#i_0

LOTHAIRE II (825 env.-869) roi de Lotharingie (855-869)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 360 mots

Second fils de Lothaire Ier, Lothaire II reçut en partage à la mort de son père les contrées nordiques de la Francie médiane, de la Frise au plateau de Langres et au Jura, entre l'Escaut et le Rhin, tandis que son frère aîné Louis II recevait l'Italie, et son frère cadet Charles de Provence les pays entre le lac Léman et la Méditerranée. Cette division rendait particulièreme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ii/#i_0

LOUIS Ier LE PIEUX ou LE DÉBONNAIRE (778-840) empereur d'Occident (814-840)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 668 mots

Troisième des fils de Charlemagne et d'Hildegarde, Louis le Pieux fut créé roi d'Aquitaine dès 781 par son père ; il gouverna ce pays jusqu'en 814, assisté d'excellents conseillers, tel saint Benoît d'Aniane. Ses deux frères aînés étant morts avant lui, il était le seul successeur de Charlemagne qui le couronna e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-ier-le-pieux-le-debonnaire/#i_0

MÉDIÉVALES ÉCOLES

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 105 mots

Dispensant l'enseignement en Occident, les écoles médiévales sont nées de l'obligation faite par Charlemagne, en 789, à tous les évêques et abbés d'ouvrir à l'ombre de leur église ou monastère une école où seraient enseignés la lecture, l'écriture, le comput liturgique et le chant, et où seraient poursuivies des études conduisant à une meilleure connaiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-medievales/#i_0

PAUL DIACRE PAUL WARNEFRIED dit (720 env.-apr. 787)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 239 mots

Né d'une grande famille lombarde du Frioul, élevé à la cour du roi Ratchis à Pavie, Paul devint moine bénédictin à Civitate près de Côme, puis au Mont-Cassin ; lié à la famille royale lombarde, il fut attiré à Aix-la-Chapelle par Charlemagne qui chercha en vain à le retenir pour son savoir et son talent. Ce barbare illustre l'acculturation des envahisseurs germaniques par le rôle qu'il joue dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-diacre/#i_0

PORTUS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 253 mots

Le terme « portus » désigne des agglomérations naissant en Gaule du Nord à l'époque carolingienne. Certaines se trouvaient à proximité immédiate des anciennes cités, et étaient protégées par leurs murailles comme à Mayence et à Cologne, à Metz et à Tournai. D'autres, entièrement nouvelles, sont toujours liées au réseau fluvial, ainsi Dinant, Namur et Huy sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portus/#i_0

RABAN MAUR (780 env.-856)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 477 mots

Élève d'Alcuin à Tours, écolâtre, puis chancelier en 812, et abbé (de 822 à 842) de la grande abbaye bénédictine de Fulda, enfin archevêque de Mayence de 847 à sa mort. Ami de Lothaire, attaché à l'idée impériale, Raban Maur est l'un des grands noms de la renaissance carolingienne (on l'a surnommé le « précepteur de la Germanie ») : missionnaire, il installe des paroisses et des fondations dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raban-maur/#i_0

SERMENTS DE STRASBOURG

  • Écrit par 
  • Bernard CERQUIGLINI
  •  • 605 mots

Au soir de la bataille de Fontenoy (juin 841), Lothaire, qui hérite légitimement de son père Louis le Pieux le vaste empire de Charlemagne, est en déroute. Il a été vaincu par son frère Louis le Germanique et par son demi-frère Charles le Chauve, alliés militairement. Pour l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serments-de-strasbourg/#i_0

THÉODULF (750 env.-821)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 409 mots

Wisigoth d'Espagne réfugié en France, Théodulf, avant de devenir évêque d'Orléans, fut, avec Pierre de Pise, Paul Diacre, Paulin d'Aquilée, Agobard et le grand Alcuin, l'un des hommes d'Église sur lesquels Charlemagne s'appuya pour réorganis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodulf/#i_0

VERDUN TRAITÉ DE (843)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

Signé entre Lothaire ier, Charles le Chauve et Louis le Germanique, le traité de Verdun règle la succession de leur père, l'empereur Louis ier le Pieux, qui avait réussi tant bien que mal à maintenir uni, de 814 à 840, le grand Empire que lui avait légué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-verdun/#i_0

WIDUKIND (2e moitié VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 289 mots

Chef saxon, Widukind incarne la résistance de son pays à la conquête franque. Sa personnalité est mal connue ; on sait seulement qu'il possédait des terres en Westphalie et en Angrie (territoire des Angrivariens) et qu'il était noble ; à la différence des hommes de son milieu, il combat avec acharnement le roi des Francs, en s'appuyant sur les classes populai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/widukind/#i_0


Affichage 

L'Empire de Charlemagne

L'Empire de Charlemagne

vidéo

"La dynastie germanique des Carolingiens tient son nom du plus puissant de ses rois : Karl der Grosse, Carolus Magnus, Charlemagne. Fils de Pépin le Bref, il devient seul maître du royaume franc en 771. Sa constante politique d'expansion lui permet d'unifier l'Occident... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

vidéo

Islam abbasside. Charlemagne. Expansion tang en Asie centrale. Empire huari dans les Andes. L'Islam poursuit sa progression au VIIIe siècle. À l'ouest, il anéantit l'Espagne des Wisigoths puis pénètre dans le royaume franc. Mais il... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

800 à 900. Déclin des empires

800 à 900. Déclin des empires

vidéo

Pression des Vikings en Europe. Déclin des cités maya d'Amérique centrale et de l'empire huari dans les Andes, de la dynastie tang en Chine, du califat abbaside de Bagdad. Sur tous les continents, le IXe siècle est une période de déclin pour beaucoup... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Serments de Strasbourg

Serments de Strasbourg

photographie

Le 14 février 842, par l'échange des Serments de Strasbourg, Louis le Germanique et Charles le Chauve se promettent assistance contre leur frère aîné Lothaire, désigné empereur par leur père Louis le Pieux. Prononcés, puis rédigés en langues vulgaires, ancêtres... 

Crédits : AKG

Afficher

Empire carolingien, IXe siècle

Empire carolingien, IX e  siècle

carte

Le traité de Verdun (843) scelle la division définitive de l'Empire carolingien. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Empire carolingien

Empire carolingien

carte

L'expansion du royaume franc sous Charlemagne (768-814) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'Empire de Charlemagne

L'Empire de Charlemagne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

800 à 900. Déclin des empires

800 à 900. Déclin des empires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Serments de Strasbourg

Serments de Strasbourg
Crédits : AKG

photographie

Empire carolingien, IX e  siècle

Empire carolingien, IXe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Empire carolingien

Empire carolingien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte