Auteurs du Moyen Âge


ADAM DE LA HALLE (1235 env.-env. 1285)

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 1 076 mots

Fils de Henri le Bossu, bourgeois aisé d'Arras, nommé parfois lui-même Adam le Bossu (en picard, Bochu), né vers 1235, Adam de la Halle entreprit des études (peut-être à l'abbaye de Vausselles) mais revint à Arras où il épousa une certaine Maroie, que l'on considère, à tort ou à raison, comme l'inspiratrice de la plupart de ses poésies d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-de-la-halle/#i_0

ALPHONSE X LE SAGE (1221-1284) roi de Castille et de León (1252-1284)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 643 mots

Roi de Castille, Alphonse X, dit le Sage ou le Savant, a laissé de lui l'image d'un souverain trop affairé à contempler les étoiles pour prêter attention aux choses de ce bas monde ; on l'a ainsi comparé à cet astrologue qui figure dans un exemplum médiéval et qui, trop occupé à tirer les horoscopes des autres, ne voit guère le puits où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-x-le-sage/#i_0

ARI THORGILSSON INN FRÓDHI (1067/68-1148)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 744 mots

Il ne suffit pas de dire que Ari est le père de l'histoire islandaise, il faut préciser que, sans lui, probablement, toute la littérature de sagas n'aurait pu voir le jour et qu'il possède, avec plusieurs siècles d'avance, contre tous ses contemporains, les qualités que nous exigeons d'un véritable historien.Il est né dans l'ouest de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ari/#i_0

ARNAUT DE MAREUIL (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Charles CAMPROUX
  •  • 181 mots

L'activité poétique d'Arnaut de Mareuil se déroule entre 1171 et 1190. Originaire de Mareuil-sur-Belle (Dordogne), issu d'une famille fort humble, il est d'abord clerc avant de se faire troubadour pour aller chanter Azalaïs de Burlatz, femme de Roger II Taillefer, vicomte de Béziers et de Carcassonne. Il aurait excité la jalousie du roi-troubadour Alphonse II d'Aragon, épris lui-même d'Azalaïs. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaut-de-mareuil/#i_0

BARBERINO ANDREA DI JACOPO DE MANGABOTTI dit ANDREA DA (1370 env.-apr. 1431)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 189 mots

« Chanteur des rues », Barberino traduit et élabore de nouveau en prose italienne des histoires du cycle carolingien. Faisant remonter au fils de l'empereur Constantin l'origine des paladins, il apporte à la matière épique un fonds classique et italien. Dans Les Royaux de France (I Reali di Francia, 1491) et ses autres ouvrages, il raconte les aventures de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barberino-andrea-di-jacopo-de-mangabotti-dit-andrea-da/#i_0

BAR HEBRAEUS IBN AL-‘IBRĪ dit (1225-1286)

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 185 mots

Auteur chrétien monophysite d'ascendance juive, Abū l-Faradj al-‘Ibrī, devenu célèbre sous le pseudonyme de Bar Hebraeus, est le dernier et le plus grand des historiens de langue syriaque, auteur d'une multitude d'œuvres de semi-vulgarisation. Il est surtout connu pour une Chronographie qui participe à l'esprit interconfessionnel de l'État mongol et repose sur des sources syria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bar-hebraeus-ibn-al-ibri-dit-1225-1286/#i_0

BENJAMIN DE TUDÈLE (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 882 mots

Le Juif navarrais Benjamin de Tudèle est sans doute le premier voyageur européen du Moyen Âge qui ait connu la Chine. Écrit en hébreu, son itinéraire fournit un guide touristique et une description économique, ethnique, politique du monde médiéval chrétien, romain et byzantin, juif et arabe vers 1170.On ne sait rien de la vie de Rabbi Benjamin bar Jonas de Tudèle, voyageur juif renommé du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-de-tudele/#i_0

BENOÎT DE SAINTE-MAURE (fin XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 181 mots

Auteur du Roman de Troie, poème de 30 000 octosyllabes, où se mêlent la légende et l'histoire des Grecs. Il ignorait le grec et utilisa deux narrations latines du siège de Troie, tenues pour véridiques ; l'une, composée au vie siècle, était attribuée à un Phrygien, Darès, l'autre, datant du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-de-sainte-maure/#i_0

BÉROUL (apr. 1175)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 335 mots

Sous le nom de Béroul, donné par le vers 1268, nous est racontée la légende de Tristan dans la plus ancienne version de langue française, ou plus exactement de dialecte normand. Le récit, dont l'action est située en Cornouailles, commence au moment où le roi Marc surprend la conversation de Tristan et Yseut. Les principaux épisodes sont : l'adultère révélé par la fleur de farine répandue sur le so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beroul/#i_0

BOCCACE (1313-1375)

  • Écrit par 
  • Claudette PERRUS
  •  • 4 946 mots
  •  • 1 média

Avec Dante et Pétrarque, qu'il considérait comme ses maîtres, Boccace est l'écrivain le plus célèbre du Moyen Âge italien. Le plus méconnu aussi, du moins en France où les Contes de La Fontaine ont popularisé l'image d'un auteur gaillard, sans dimension philosophique, et où la critique, ignorant le débat ouvert par les travaux de Vittor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boccace/#i_0

BONAGIUNTA DE LUCQUES BONAGIUNTA ORBICCIANI dit (1215 env.-env. 1296)

  • Écrit par 
  • Claudette PERRUS
  •  • 281 mots

Le nom du poète lucquois Bonagiunta Orbicciani figure dans des actes officiels datés de 1242, de 1250 (il y est désigné comme « juge et notaire ») et de 1296. Il est déjà mort en 1300, date fictive que Dante assigne à son voyage d'outre-tombe (La Divine Comédie) au cours duquel il rencontre Bonagiunta au purgatoire parmi les gourmands. On le classe parmi les guittoniens, groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonagiunta-de-lucques/#i_0

CAVALCANTI GUIDO (1255 env.-1300)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 518 mots

Poète du dolce stil novo appelé par Dante « le premier de mes amis », Cavalcanti naît à Florence d'une noble famille guelfe. Il se mêle aux luttes politiques qui divisent alors la ville, prenant le parti des blancs ; il est exilé à Sarzana en 1300. Malade, on l'autorise à revenir à Florence où il meurt presque aussitôt.Il a dominé la jeunesse intellectuelle de son temps : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-cavalcanti/#i_0

CECCO D'ASCOLI FRANCESCO STABILI dit (1269-1327)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 447 mots

Astrologue, philosophe, compilateur scientifique, esprit universel et brouillon, Cecco d'Ascoli apparaît à bien des égards comme un personnage faustien. Tourmenté par des desseins sublimes, rongé par le ressentiment, envieux de l'art de Dante, audacieux et insolent, il semble illustrer, par une provocation constante, le caractère inexorable de la destinée, qui le conduira, pour sa part, au bûcher. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecco-d-ascoli/#i_0

CHARLES D'ORLÉANS (1394-1465)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 554 mots

Le rapport entre la vie et les poèmes de Charles, duc d'Orléans (fils de Louis d'Orléans, qui fut tué par Jean sans Peur en 1407, et père de Louis XII), est plus compliqué que ne le ferait croire, par exemple, un rapprochement entre les ballades où il nous parle de son exil et l'histoire qui nous apprend ses vingt-cinq ans de captivité en Angleterre, après Azincourt (1415). L'espace, de mer et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-d-orleans/#i_0

CHARTIER ALAIN (1385-? 1429)

  • Écrit par 
  • Joël SHAPIRO
  •  • 619 mots

L'œuvre de ce grand poète de la fin du Moyen Âge reste injustement négligée : il a pourtant laissé une marque profonde et subtile dans la littérature française. Clément Marot dit de ses vers qu'ils étaient un honneur pour toute la Normandie, sa province natale, et fit ainsi son éloge : Le bien disant en rithme / Alain... dont la muse est fine.Le grand humaniste Étienne Pasquier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-chartier/#i_0

CHRÉTIEN DE TROYES (1135 env.-env. 1183)

  • Écrit par 
  • Yasmina FOEHR-JANSSENS
  •  • 1 247 mots
  •  • 1 média

Figure centrale de la littérature française médiévale, Chrétien de Troyes se signale par l'importance de sa production romanesque. On lui doit cinq récits, en octosyllabes à rimes plates, composés entre 1170 et 1185 ( ?) : Érec et Énide, Cligès, Lancelot, ou le Chevalier à la charrette, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chretien-de-troyes/#i_0

CHRISTINE DE PIZAN (1365-1431)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 338 mots

Fille d'un astrologue italien venu se mettre au service de Charles V, mariée à un secrétaire du roi, veuve dix années plus tard (à vingt-cinq ans), Christine doit lutter pour vivre et faire vivre sa famille. Elle est heureusement protégée par quelques grands princes comme Jean de Berry, le duc de Bourgogne et Louis d'Orléans. Elle compose des poèmes de cour dans tous les genres à la mode, mais ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christine-de-pizan/#i_0

CINO DA PISTOIA (1270-1336)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 350 mots

Né à Pistoia, de famille noble, après des études de droit à Bologne et à Orléans, Guittoncino de' Sighibuldi da Pistoia devient juge à Pistoia et enseigne (le droit) dans plusieurs universités : Sienne, Pérouse et Naples. Gibelin, il est exilé dans sa jeunesse pour des raisons politiques, mais il réussit à rentrer à Pistoia et collabore au gouvernement de la ville. Il représente en quelque sorte l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cino-da-pistoia/#i_0

COMMYNES, COMMINES ou COMINES PHILIPPE DE (1447-1511)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 319 mots

Noble flamand ; filleul de Philippe le Bon, chambellan de Charles le Téméraire, Philippe de Commynes fut à ses côtés pendant la Ligue du bien public et lors de l'entrevue du Téméraire et de Louis XI à Péronne (1468). C'est là qu'il connut le roi, au service duquel il passa en 1472, non sans lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commynes-commines-comines/#i_0

DANTE ALIGHIERI (1265-1321)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 5 462 mots
  •  • 2 médias

Le septième centenaire de la naissance de Dante a donné en 1965 la mesure de la diffusion de son œuvre dans le monde. En France seulement, trente-sept traductions totales ou partielles de La Divine Comédie ont été éditées ou rééditées depuis 1921. La question s'est une fois de plus posée de l'actualité véritable de Dante, de ce que son œuvre signifie pour les lecteurs de notre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dante-alighieri/#i_0

DU BUS GERVAIS (fin XIIIe-déb. XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 506 mots

Notaire de la chancellerie royale, Gervais du Bus compose entre 1310 et 1314 le Roman de Fauvel, poème satirico-allégorique de 3 280 vers. Fauvel, nom souvent donné à un cheval, est ici une désignation emblématique : il est formé des initiales de Flatterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté. La couleur fauve est signe d'hypocrisie. La glose étymologique interprète aus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bus-gervais/#i_0

EIXIMENIS FRANCESC (1340-1409)

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN
  •  • 520 mots

Écrivain catalan né à Gérone, Francesc Eiximenis est entré très tôt au couvent des Franciscains de sa ville natale, avant de poursuivre ses études de philosophie et de théologie à Valence, Cologne, Paris et Oxford. Vivant à une époque où la Renaissance italienne fait une éclatante irruption dans les lettres catalanes — avec son contemporain Bernat Metge, par exemple —, il ne s'inscrit nullement da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesc-eiximenis/#i_0

FRESCOBALDI DINO (1271-1316)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 133 mots

On rattache traditionnellement le poète florentin au dolce stil novo dont il reprend en effet les thèmes (la doctrine d'amour) et le langage poétique (fidèle à la dictée de l'amour) dans ses vingt-deux compositions. Le processus de l'amour demeure conventionnel : ce dernier apparaît avec la dame qui blesse le poète, lui apporte d'abord la douceur (comme chez Guinizelli), mais s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dino-frescobaldi/#i_0

FROISSART JEAN (1337 env.-apr. 1404)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 658 mots
  •  • 2 médias

Poète et chroniqueur français. Entre 1361 et 1369, Froissart séjourna en Angleterre au service de Philippa de Hainaut, devenue reine par son mariage avec Édouard III. Après la mort de celle-ci, il se retira à Valenciennes. Ordonné prêtre, il obtint une cure près de Mons. Il fréquenta la cour des ducs de Brabant, fut chapelain de Beaumont et chanoine de Chimay. Il voyagea en France, en Italie, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-froissart/#i_0

GAUTIER D'ÉPINAL (mort en 1270 env.)

  • Écrit par 
  • Charles CAMPROUX
  •  • 121 mots

Gautier d'Épinal (ou d'Espinau) a rang parmi ces chevaliers du Nord que séduisit la poésie du joi d'amor, inventé par les troubadours, et dont ils feront la poésie courtoise. Il chante l'amour courtois dans des chansons composées pour la plupart pendant le deuxième quart du xiiie siècle. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gautier-d-epinal/#i_0

GÉRARD DE CRÉMONE (1114-1187)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 134 mots

Érudit remarquablement informé, Gérard de Crémone sut mesurer à sa juste valeur la science arabe de son époque. Il entreprit de surmonter la barrière linguistique qui en interdisait l'accès aux Latins. Il alla s'installer à Tolède, y apprit l'arabe et se consacra à la traduction en latin des textes scientifiques les plus importants. Environ soixante-dix o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-de-cremone/#i_0

GIANNI LAPO (XIIIe-XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 161 mots

Dante cite le Florentin Lapo Gianni parmi les poètes qui, au même titre que Cavalcanti, Cino da Pistoia et lui-même connurent le mieux « l'excellence du vulgaire », entendons de la langue italienne, préférée au latin.On ne sait rien de certain sur sa vie. Il reprend les thèmes du dolce stil novo, fixés par Guinizelli, Cavalcanti e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianni-lapo/#i_0

GIRART D'AMIENS (fin XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 235 mots

Vers 1280, Girart d'Amiens écrit un roman (26 000 vers) dans la tradition arthurienne pour Éléonore d'Angleterre, Escanor, où il raconte les amours du sénéchal Keu et d'Andrivette, la lutte de Gauvain et d'Escanor, leur réconciliation. Il faut peut-être y voir une allusion aux rapports entre Édouard I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girart-d-amiens/#i_0

GONZALO DE BERCEO (1198 env.-apr. 1264)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 489 mots

Célèbre auteur du xiiie siècle, Gonzalo de Berceo est le premier poète espagnol dont on connaisse le nom. Ce que nous savons de lui, tout en étant fort réduit, dépasse largement nos connaissances sur d'autres auteurs contemporains et même postérieurs : il était prêtre séculier (et non moine, comme on l'affirme trop fréquemment), attaché au monastère d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonzalo-de-berceo/#i_0

GUINIZELLI GUIDO (1230 env.-1276)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 336 mots

Dante considérait déjà Guinizelli comme le père du dolce stil novo dont il fut aussi le théoricien. Il accomplit ses études à Bologne, dans un milieu ouvert, et devint juge. Gibelin, il participa à la vie politique et fut exilé. La politique n'intervient cependant pas dans ses vers (environ vingt textes). Guinizelli travaille sur une matière « douce », l'amour. Après avoir imit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-guinizelli/#i_0

GUITTONE D'AREZZO (1230?-1294)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 332 mots

En le critiquant, Dante a paradoxalement reconnu l'importance de cet auteur, parfois considéré comme un poète de transition, qui fait le lien entre la poésie lyrique provençale ou sicilienne, de type aristocratique, et les milieux bourgeois des villes du Moyen Âge. C'est, en effet, un homme engagé : lié à la vie de sa commune, il s'exile volontairement pour raisons politiques ; mais, vers trente-c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guittone-d-arezzo/#i_0

HADEWIJCH (mil. XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 776 mots

Poétesse et mystique flamande de la première moitié du xiiie siècle, Hadewijch est l'auteur de poèmes d'inspiration courtoise, de lettres et de visions où l'amour, traité en thème privilégié, tend à se substituer à Dieu, au terme d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadewijch/#i_0

HEINRICH VON VELDEKE (1140-1190)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 169 mots

Le principal ouvrage de Heinrich von Veldeke, originaire du Limbourg (sud des Pays-Bas et nord-est de la Belgique), est l'Énéide (Eneit) considéré par Wolfram d'Eschenbach et Gottfried de Strasbourg comme un modèle sur le plan formel (la rime s'y affirmait et remplaçait l'assonance utilisée jusqu'alors). I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-veldeke/#i_0

HÉLOÏSE (1101-1164)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 774 mots

Née au début du xiie siècle, Héloïse passe son enfance et son adolescence au couvent d'Argenteuil puis à Paris, chez le chanoine Fulbert, son oncle ; elle est l'élève, puis devient la maîtresse d'Abélard (dont elle a un fils, nommé Astrolabe), et enfin sa femme, bien qu'elle ait d'abord refusé d'imposer ce lien à Abélard et qu'elle en nie ensuite l'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heloise/#i_0

JACOPONE DE TODI (1236 env.-1306)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 438 mots

Célèbre poète d'inspiration bonaventurienne et franciscaine, auteur de Laudes qui glorifient avec émotion et ardeur la pauvreté, Jacopone de' Benedetti, né à Todi en Ombrie, fut marquée par un traumatisme en 1268 (probablement la mort brutale de sa femme, écrasée, dit-on, par un plancher qui s'effondra au cours d'un bal), épreuve qui le conduisit à mener pendant dix ans une vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopone-de-todi/#i_0

JAUFRÉ RUDEL (1130-1170)

  • Écrit par 
  • Charles CAMPROUX
  •  • 355 mots

Prince de Blaye, Jaufré Rudel prend part à la IIe Croisade en compagnie d'Alphonse Jourdan, comte de Toulouse, de Guillaume Taillefer, comte d'Angoulême, de Hugues VII de Lusignan, comte de la Marche. Marcabru, dans la seconde moitié de l'année 1148, envoie sa chanson Cortezament vuelh comensar à Jaufré Rudel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaufre-rudel/#i_0

JEAN BODEL D'ARRAS (1167 env.-1209/10)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 290 mots

Trouvère arrageois, Jean Bodel débute dans la carrière littéraire comme jongleur vers 1190. En 1194, il est membre de la confrérie des jongleurs et bourgeois d'Arras en même temps que sergent de l'échevinage. Il prend la croix en 1199 ou 1200, lors de la prédication de Foulques de Neuilly qui prélude à la IVe Croisade, mais, devenu lépreux en 1202, il se retire à la léproser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bodel-d-arras/#i_0

JOINVILLE JEAN DE (1224-1317)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 330 mots

Sénéchal de Champagne, Jean de Joinville participa en 1248 à la Septième Croisade où il connut rapidement des difficultés financières, et passa au service du roi, dont il devint le confident et le conseiller. Pris avec Saint Louis par les Mamelouks (1250), il fut chargé de négocier avec les Templiers l'emprunt de la somme nécessaire à la rançon de l'armée et obtint ce prêt, que refusaient les Temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-joinville/#i_0

JUAN MANUEL DON (1282-? 1349)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 639 mots

Neveu d'Alphonse X le Sage, petit-fils de saint Ferdinand, don Juan Manuel, l'un des grands seigneurs les plus influents de son temps, né au château d'Escalona, près de Tolède, occupa de très hautes charges dès sa jeunesse. Il participa à de nombreuses guerres nobiliaires pendant les règnes de Ferdinand IV et l'Alphonse XI. Il est considéré comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-juan-manuel/#i_0

LANDINO ou LANDINI FRANCESCO (1330 env.-1397)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 510 mots

Célèbre musicien et poète de l'ars nova florentine (Trecento), Francesco Landino, surnommé Magister Franciscus Caecus, Francesco Cieco ou Cecco (l'« Aveugle »), ou encore il Cieco degli organi, est né à Fiesole. Sa date de naissance se situerait entre 1325 et 1335 environ. Son père, Jacopo del Casentino, était peintre, et le jeune Francesco, avant d'être at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landino-landini/#i_0

LATINI BRUNO ou BRUNETTO (1220 env.-env. 1294)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 410 mots

Le renom en France de l'Italien Brunetto Latini vient de ce qu'il a composé son Trésor en français, déclarant que c'était « parler plus délectable et plus commun à toutes gens ». Mais son cas fait problème pour les lecteurs de la Divine Comédie, car Dante, qui fut son élève, le situe dans un cercle infernal qui passe pour celui des sodomites. Il semble qu'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latini-bruno-ou-brunetto/#i_0

MACHAUT GUILLAUME DE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 607 mots

Guillaume de Machaut, musicien-poète, chanoine de Reims, mêlé intimement à la vie des plus grands personnages de son temps, fut à la fois le dernier des trouvères et l'un des principaux promoteurs de l'art nouveau, l'« Ars nova », codifié par Philippe de Vitry, où il se révéla plus souple et plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-machaut/#i_0

MANRIQUE GÓMEZ (1412?-? 1490)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 73 mots

Neveu du marquis de Santillana, dont il subit l'influence, le poète espagnol Gómez Manrique traite les thèmes et les genres en vogue (l'amour, la moquerie, les allégories, les pièces de circonstance), en les teintant fortement de didactisme et de moralisme. Son œuvre reflète cette forme de stoïcisme qui sera l'un des caractères distinctifs de la poésie du Siècle d'or espagnol. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gomez-manrique/#i_0

MANRIQUE JORGE (1440-1478)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 420 mots

Neveu de Gómez Manrique, fils du comte Rodrigo de Paredes, qui fut maître de l'ordre de Calatrava, Jorge Manrique participa, sous le règne du roi Henri IV, aux luttes politiques contre les ennemis d'Isabelle la Catholique. Hernando del Pulgar a laissé le récit de sa mort glorieuse devant le château de Garci-Muñoz (Cuenca).Son Cancionero […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-manrique/#i_0

MARCH AUSÍA (1397?-1459)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire ZIMMERMANN
  •  • 991 mots

Poète valencien, digne de figurer parmi les plus grands écrivains du xve siècle européen, Ausía March rompt avec une tradition vieille de trois siècles qui voulait qu'au royaume d'Aragon la seule langue admise en poésie fût le provençal, et rédige son œuvre exclusivement en catalan. Véritable créateur de la poésie catalane, traduit en espagnol dès le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ausia-march/#i_0

MARIE DE FRANCE (1154-1189)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 1 118 mots

Trois œuvres littéraires en français de la seconde moitié du xiie siècle, un recueil de lais narratifs, un recueil de fables et une traduction du Purgatoire de saint Patrice sont signés du nom de Marie. S'agit-il dans les trois cas de la même poétesse ? C'est à peu près certain pour les Fables et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-france/#i_0

MENA JUAN DE (1411-1456)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 568 mots

Juan de Mena est un poète espagnol du xve siècle intégrant, avec Santillana et Jorge Manrique, la triade des lettrés les plus importants de cette époque marquée par l'épanouissement de la poésie courtisane sous l'égide de Jean II de Castille.Les données biographiques de Mena ne sont pas excessivement abon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-mena/#i_0

PALMIERI MATTEO (1406-1475)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 304 mots

D'origine populaire, Matteo Palmieri fit des études humanistes à Florence et participa à la vie publique. Il écrit en latin des textes de caractères historique et biographique, méditant sur l'histoire qu'il considère comme une discipline formatrice, permettant d'acquérir la sagesse propre à l'action. On le connaît surtout aujourd'hui pour son œuvre en italien, cette langue « vulgaire » qu'il réhab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteo-palmieri/#i_0

PÉREZ DE GUZMÁN FERNÁN (1376?-? 1460)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 138 mots

Homme politique et militaire espagnol qui se consacra sur le tard à l'étude et à la littérature. Il cultiva d'abord la lyrique amoureuse, puis le genre didactique et moral, fortement teinté d'historicisme : Louanges des clairs barons espagnols (Loores a los claros barones de España).Dans la même veine mais en prose, la Mer des histoires ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernan-perez-de-guzman/#i_0

PETAḤYA DE RATISBONNE (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 144 mots

Voyageur juif peut-être originaire de Prague. Parti vers 1175 pour la Pologne et la Russie, Petaḥya visite la Crimée, la Tartarie, la Khazarie, l'Arménie, le Kurdistan, la Mésopotamie, la Syrie et la Terre sainte. Son objectif fut, semble-t-il, un pèlerinage aux Lieux saints et sur les tombeaux des Justes. Il décrit la prospérité des juifs de Babylone gouvernés par leur exilarque et la pauvreté de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petahya-de-ratisbonne/#i_0

PÉTRARQUE

  • Écrit par 
  • Vittore BRANCA, 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 5 490 mots
  •  • 1 média

Pèrede la poésie moderne et de la culture humaniste, auteur en langue vulgaire de cet immortel Canzoniere (Rerum vulgarium fragmenta), qui a suscité des foules d'imitateurs en Italie et dans toute l'Europe et qui a marqué la poésie amoureu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrarque/#i_0

PHILIPPE DE VITRY (1291-1361)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 380 mots
  •  • 1 média

Théoricien de la musique, poète et compositeur, le Français Philippe de Vitry naît le 31 octobre 1291, peut-être dans une localité nommée Vitry, en Champagne, peut-être à Paris. Il étudie à la Sorbonne et est ordonné diacre à un très jeune âge. Son premier emploi connu est la charge de notaire de Charles IV le Bel, qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-vitry/#i_0

POGGE GIANFRANCESCO POGGIO BRACCIOLINI dit LE (1380-1459)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 255 mots

Philologue, historien et traducteur, Pogge étudia les lettres latines chez Jean de Ravenne et s'initia au grec en écoutant les leçons de Chrysoloras (1350-1415).Secrétaire apostolique sous Boniface IX et sous d'autres papes, il participe au concile de Constance (1414) et assiste au jugement de Jérôme de Prague. Il fut secrétaire de la République de Florence. Il consacre la majeure partie de son ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pogge/#i_0

RAOUL DE HOUDENC ou DE HOUDAN (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 140 mots

Trouvère, Raoul de Houdan reçut une éducation de clerc et mena, semble-t-il, une vie pauvre et errante. L'origine de son nom reste incertaine : Le Houdenc (Picardie) ou Houdan (Yvelines) ? Il est l'auteur d'un roman arthurien, Méraugis de Portlesguez, et de deux poèmes allégoriques, Le Songe d'Enfer et le Roman des Eles de courtoisie. Dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-de-houdenc-de-houdan/#i_0

ROBERT DE BORON (fin XIIe-déb. XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 333 mots

Travaillant pour Gautier de Montbéliard, un croisé qui mourut en Terre sainte (1212), Robert de Boron a pu découvrir la littérature byzantine et syriaque. Ce clerc mettra un tel savoir, acquis peut-être à Chypre, au service d'une grande entreprise de synthèse poétique : il s'agit de rattacher les légendes celtiques, avec le mythe du Graal, aux origines du chri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-boron/#i_0

RUTEBEUF (1230?-? 1280)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 2 021 mots

Sous le nom de Rutebeuf, c'est un chapitre décisif de la littérature poétique du xiiie siècle qui nous a été conservé. Déchirure dans l'ordonnance rigoureuse de la poésie courtoise des trouvères : le modèle de la fin' amor, la patiente élaboration du personnage selon un rituel poétique minutieux font place à la rupture avec l'ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rutebeuf/#i_0

SACCHETTI FRANCO (1332 env.-1400)

  • Écrit par 
  • Claudette PERRUS
  •  • 668 mots

Né entre 1332 et 1334, fils de marchand, inscrit lui-même à la corporation du Change, Franco Sacchetti est le type même du bourgeois florentin du xive siècle. Homme d'affaires, propriétaire terrien, il remplit de nombreuses charges politiques au service de Florence. Sa vie est traversée par les crises économiques, sociales et politiques qui se succède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-sacchetti/#i_0

SNORRI STURLUSON (1179-1241)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 372 mots

Depuis huit siècles qu'elle existe, la littérature islandaise n'a jamais compté d'écrivain comparable à Snorri, fils de Sturla de Hvammr. Mythologue, sagnamadr (compositeur de sagas), poète, pédagogue, historien hors pair, il domine de sa puissante stature non seulement ses compatriotes, mais, on peut oser le dire malgré l'ignorance où l'on reste de son œuvre en France, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/snorri-sturluson/#i_0

TOB SEM (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 353 mots

Poète castillan du xive siècle, Sem Tob ben Ishaq Ardutiel naquit à Carrión de los Condes (Vieille-Castille) ; il exerça dans cette ville un rôle important en tant que rabbin. Hormis des poésies religieuses en hébreu et quelques œuvres scientifiques, il est l'auteur des Proverbios morales déd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tob-sem/#i_0

VILLANI GIOVANNI (1280-1348)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 186 mots

Chroniqueur florentin, Giovanni Villani fit une carrière très classique de négociant, voyageant beaucoup durant une période initiale de formation (entre 1302 et 1308), puis occupant d'importantes fonctions politiques à Florence. Entraîné dans la faillite des Bardi et des Peruzzi en 1345, il meurt trois ans plus tard de la peste noire.Sa Nuova Cronica, en douze livres, se présen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-villani/#i_0

VILLEHARDOUIN GEOFFROI DE (1148-1213)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 260 mots

Noble champenois. Maréchal de Champagne, chargé de négocier avec les Vénitiens les conditions d'une aide navale à la quatrième Croisade, Villehardouin fut l'un des chefs de celle-ci ; la croisade devait aboutir à la prise de Constantinople par les chrétiens d'Occident (1204) et à la fondation de l'Empire latin d'Orient. Il reçut, en récompense de ses services, divers fiefs en Thessalie, en particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffroi-de-villehardouin/#i_0

VILLON FRANÇOIS (1431-apr. 1463)

  • Écrit par 
  • Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET
  •  • 3 060 mots

Celui qui, du Lais au Testament, a tout dispersé, ses biens fictifs et sa personne, celui qui n'avait rien d'un père mais se voulait un fils, un enfant, « un pauvre petit écolier » (Le Testament, « Épitaphe et rondeau »), est érigé depuis Boileau en père de la poésie française : « Villon sut le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-villon/#i_0


Affichage 

Pétrarque

Pétrarque

photographie

Le Canzoniere (1374) du poète italien Pétrarque (1304-1374), ici vêtu de noir, a influencé durablement le lyrisme amoureux des siècles suivants. Détail de l'Enterrement de sainte Lucie (1379-1381) d'Altichiero da Zevio. Oratoire de San Giorgio, Padoue. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dante Alighieri et les mondes de la Comédie, D. di Michelino

Dante Alighieri et les mondes de la Comédie, D. di Michelino

photographie

Domenico di Michelino, Dante Alighieri et les mondes de la Comédie. Fresque, 1465. Cathédrale de Santa Maria del Fiore, Florence. 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Pétrarque

Pétrarque
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Dante Alighieri et les mondes de la Comédie, D. di Michelino

Dante Alighieri et les mondes de la Comédie, D. di Michelino
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie