AIX-LA-CHAPELLE, histoire de l'art et archéologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chapelle palatine, Aix-la-Chapelle (Allemagne)

Chapelle palatine, Aix-la-Chapelle (Allemagne)
Crédits : Hilbich/ AKG

photographie

Lothaire Ier (795-855)

Lothaire Ier (795-855)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Aix connut son apogée quand Charlemagne s'y installa définitivement, en 794. Il entreprit alors la construction d'un vaste palais sur un plan régulier imité de l'Antiquité romaine. L'ensemble a malheureusement disparu, à l'exception de la célèbre chapelle. Les fouilles archéologiques sont impuissantes à en restituer le luxe, conçu à l'image de la cour byzantine, que Charlemagne voulait égaler. Il fit appel à tous les artistes et artisans de valeur de l'empire, importa des matériaux précieux de Rome et de Ravenne ainsi que des œuvres d'art antique.

Certains monuments conservés ailleurs peuvent donner une idée des principaux édifices du palais : la grande salle basilicale réservée aux cérémonies princières (la Königshalle, située au nord de la cour) reprend le parti architectural de la majestueuse basilique antique de Trêves (env. 310) ; l'entrée principale du palais, coupant le corridor qui reliait cette aula à la chapelle, devait ressembler à la Thorhalle de Lorsch imitant un arc triomphal romain. Beaucoup d'éléments antiques furent donc copiés ou réinterprétés, qui constituèrent un vaste répertoire classicisant caractéristique de cet art nouveau. Charlemagne réunit dans ce palais les esprits les plus brillants de son époque, qui, sous la direction d'Alcuin, formèrent une « académie », creuset intellectuel où s'élaborèrent les formes nouvelles de la renaissance artistique carolingienne.

La chapelle polygonale est, avec l'abbaye de Centula, la première et la plus grande réalisation de cet art. S'inspirant des chapelles impériales byzantines de plan centré à vocation palatine et funéraire, elle réinterprète de manière originale ce vieux parti architectural, notamment par le voûtement, d'une exceptionnelle virtuosité. Combinant la voûte d'arête, le berceau transversal rampant et la coupole [...]

Chapelle palatine, Aix-la-Chapelle (Allemagne)

Chapelle palatine, Aix-la-Chapelle (Allemagne)

Photographie

La chapelle palatine fait partie du palais que Charlemagne commanda à l'architecte Eudes de Metz en 790; l'édifice fut consacré en 805. Au rez-de-chaussée, un déambulatoire ouvre sur l'octogone par des baies en plein cintre; à l'étage, les tribunes sont éclairées par des baies partagées... 

Crédits : Hilbich/ AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : assistant d'histoire de l'art du Moyen Âge à l'université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  AIX-LA-CHAPELLE, histoire de l'art et archéologie  » est également traité dans :

CHAPELLE PALATINE, Aix-la-Chapelle (Allemagne)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

La réalisation de l'ensemble palatial d'Aix-la-Chapelle sur l'ordre de Charlemagne mit fin au caractère itinérant de la cour carolingienne, faisant de ce site la résidence privilégiée du souverain et la capitale du royaume. La construction du complexe débuta après 790 et fut confiée à Eudes de Metz. L'archi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapelle-palatine/#i_80344

AIX-LA-CHAPELLE

  • Écrit par 
  • Francis RAPP
  •  • 875 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu de district dans le Land de Rhénanie-du-Nord - Westphalie, Aix-la-Chapelle (en allemand, Aachen), dont la population était de 243 330 habitants en 2014, est une ville thermale et un centre culturel au riche passé. Le nom d'Aix-la-Chapelle (en latin Aquae Grani, ou Aquisgranum) est indissolublement lié à celui de Charlemagne qui en fit sa résidence préférée. Il y fit construire un palais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aix-la-chapelle/#i_80344

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La formation et le statut de l'architecte au Moyen Âge »  : […] De nombreux manuscrits du Moyen Âge appellent Dieu l'Architecte de l'Univers. Quelle preuve éclatante de la valeur intrinsèque qui s'attachait alors à l'art de concevoir un édifice et de l'élever ! Toutefois, la profession d'architecte est restée longtemps anonyme, régie par des règles, certes, mais laissant dans l'ombre les individualités. Rares sont au haut Moyen Âge les architectes dont les no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_80344

CHARLEMAGNE ET L'ARCHITECTURE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 459 mots

17 mai 547 Consécration de l'église Saint-Vital. Cet édifice, par son plan, son élévation et son décor, semble être l'une des principales sources d'inspiration de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle. 742 Naissance de Charlemagne. 768 À la mort de Pépin le Bref partage du royaume franc entre Charlemagne et Carlom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlemagne-et-l-architecture-reperes-chronologiques/#i_80344

EUDES DE METZ (fin VIIIe-déb. IXe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 86 mots

Le nom de l'architecte de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle construite à l'initiative de Charlemagne ne nous est connu que par une source de la fin du ix e  siècle : Eudes de Metz, qui travaillait sous la direction d'Eginhard et d'Ansegise. Son nom ne laisse aucun doute sur son origine franque. Mais il est vraisemblable que le parti centré re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eudes-de-metz/#i_80344

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La survivance du chapiteau corinthien »  : […] Ainsi le système architectural s'est-il fondamentalement transformé. Le Moyen Âge demeurera profondément étranger à la notion même d'ordre architectural, et il peut donc sembler paradoxal de rapprocher les deux termes. Cependant, si la cohérence interne des ordres antiques n'est pas conservée, beaucoup d'éléments épars survivent au moins jusqu'à l'époque romane et jouent parfois un rôle important […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_80344

PALAIS ÉCOLE DU, enluminure

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 790 mots

Deux séries d'œuvres carolingiennes sont regroupées sous le nom d'école du Palais : l'école du palais de Charlemagne et celle du palais de Charles le Chauve. L'une et l'autre dépendent étroitement du mécénat des deux princes et ne survécurent pas à leur disparition. La première école palatine (l'ancien groupe Ada), qu'il faut probablement localiser à Aix-la-Chapelle, se développa à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-du-palais-enluminure/#i_80344

Pour citer l’article

Noureddine MEZOUGHI, « AIX-LA-CHAPELLE, histoire de l'art et archéologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aix-la-chapelle-histoire-de-l-art-et-archeologie/