ACIDIFICATION DES OCÉANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chimie des carbonates en milieu marin

Chimie des carbonates en milieu marin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Organismes planctoniques à carapace calcaire

Organismes planctoniques à carapace calcaire
Crédits : R. Hopcraft/ NOAA

photographie

Variation du pH des eaux de surface de l'océan Pacifique

Variation du pH des eaux de surface de l'océan Pacifique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Prévision de l'équilibre des carbonates dans l'océan mondial durant le XXIesiècle

Prévision de l'équilibre des carbonates dans l'océan mondial durant le XXIesiècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Mesure de la décroissance du pH de l'océan

La variation du pH des eaux de surface de l'océan mondial est suivie grâce à un réseau de neuf stations. Dans l'océan Pacifique nord (fig. 2), il a diminué de 0,040 unité en vingt ans. Dans l'océan Atlantique nord, aux îles Canaries, une baisse de 0,0017 ± 0,0003 unité par an a été enregistrée de 1995 à 2004. La décroissance est plus importante pour la station située au large de l'Islande : 0,0024 unité par an, de 1985 à 2008. Cela confirme la tendance à la baisse attendue, plus importante dans les eaux froides qui dissolvent plus de CO2 que dans les eaux chaudes. Toutefois, il faut noter que le pH varie naturellement au cours de l'année (fig. 2). En effet, il passe par un maximum au printemps, lorsque le phytoplancton croît, c'est-à-dire quand la photosynthèse (avec consommation de CO2 dissous) est active, et par un minimum en automne, lorsque la production de CO2 par biodégradation de la matière organique prédomine. Cet écart saisonnier varie de 0,030 à 0,070, soit bien plus que la tendance annuelle sous l'effet de l'enrichissement de l'océan en CO2 atmosphérique d'origine anthropique. Pour distinguer, dans la variation mesurée, la part due aux activités humaines de celle correspondant à une variation saisonnière naturelle, il faut disposer de mesures très précises de pH et de séries à long terme. On voit aussi que si le pH baisse, il reste toujours supérieur à 7 (neutralité), ce qui caractérise une solution basique. Le terme « acidification », malheureusement très largement répandu, n'est en principe pas approprié ici.

Variation du pH des eaux de surface de l'océan Pacifique

Variation du pH des eaux de surface de l'océan Pacifique

Dessin

Le pH de l'océan Pacifique de surface (ici pH calculé à partir de données de la station ALOA, située au nord d'Hawaii)  varie à différentes échelles de temps: échelle saisonnière (augmentation du pH au printemps sous l'effet de la photosynthèse qui consomme du CO2  ,   diminution en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ACIDIFICATION DES OCÉANS  » est également traité dans :

CHANGEMENT CLIMATIQUE - Aspects scientifiques

  • Écrit par 
  • Jean JOUZEL
  •  • 4 360 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les changements à venir du système climatique »  : […] La poursuite des émissions de GES va entraîner un réchauffement supplémentaire et provoquer des changements à long terme dans l’ensemble des composantes du système climatique. Les projections des émissions de GES d’origine anthropique couvrent un éventail très large de scénarios, fonction à la fois du développement socio-économique et des politiques climatiques. Ces émissions dépendent principalem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-aspects-scientifiques/#i_52820

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 070 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des océans froids et salés »  : […] Les océans sont froids : 3,8  0 C en moyenne. En surface, les températures dépendent de la position géographique de l’océan et de la saison. Elles varient de – 1,9  0 C à + 30  0 C. Leur répartition tend à être latitudinale mais elle est modifiée par le régime des courants. Aux faibles latitudes (zones équatoriales), l’eau de mer emmagasine de la chaleur, tandis qu’aux latitudes élevées, elle en c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/#i_52820

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 251 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les recherches sur le plancton »  : […] C'est dans la seconde moitié du xix e  siècle, avec l'essor de la biologie marine, que les scientifiques prirent conscience de l'importance écologique du plancton. Des stations marines furent installées sur de nombreux littoraux et les échantillonnages à la bouteille ou au filet se multiplièrent. Au début du xx e  siècle, le Britannique Alister Hardy mit au point le premier appareil capable de col […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancton/#i_52820

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 421 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Blanchissement et variations climatiques »  : […] Les coraux sont sensibles aux variations de température de l'eau provoquées aussi bien par le changement climatique que par le phénomène El Niño. Ce dernier se caractérise par une élévation de la température de l'eau, notamment à l'est du Pacifique sud, et s'accompagne de variations de la pression atmosphérique entre l'est et l'ouest du Pacifique sud, d'où le nom d'E.N.S.O. (El Niño-Southern Osci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_52820

Pour citer l’article

Paul TRÉGUER, « ACIDIFICATION DES OCÉANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acidification-des-oceans/