ACIDIFICATION DES OCÉANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chimie des carbonates en milieu marin

Chimie des carbonates en milieu marin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Organismes planctoniques à carapace calcaire

Organismes planctoniques à carapace calcaire
Crédits : R. Hopcraft/ NOAA

photographie

Variation du pH des eaux de surface de l'océan Pacifique

Variation du pH des eaux de surface de l'océan Pacifique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Prévision de l'équilibre des carbonates dans l'océan mondial durant le XXIesiècle

Prévision de l'équilibre des carbonates dans l'océan mondial durant le XXIesiècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Quels sont les impacts pour les écosystèmes marins ?

La paléo-océanographie nous apprend que des variations importantes du pH se sont déjà produites par le passé et que les impacts sur les écosystèmes marins peuvent être importants, avec disparition de certaines espèces calcaires. Cependant, de telles variations se sont effectuées à une échelle de temps beaucoup plus longue que celle que nous connaissons actuellement. Peut-on prévoir l'avenir d’un océan qui se réchauffe et qui « s'acidifie » rapidement ?

Pour répondre à cette question, il faut tout d'abord analyser des environnements actuels contrastés au niveau du pH. Ainsi, dans un écosystème côtier type tel que celui de la rade de Brest (océan Atlantique nord), au moment de la floraison printanière phytoplanctonique, le pH augmente de 0,2 unité en quelques semaines sous l'effet de la photosynthèse consommatrice du CO2. De même, en automne, il diminue de 0,2 unité du fait de la dégradation de la matière organique qui régénère du CO2. Les organismes calcaires qui se développent dans ce milieu sont donc a priori adaptés à de telles variations de pH. En revanche, les sites hydrothermaux sous-marins qui rejettent du CO2 présentent des conditions beaucoup plus contraignantes. Ainsi, sur un site côtier de Sicile, le pH varie de 6,2 à 7,0. Dans l'environnement immédiat des émissions, pratiquement aucune algue calcaire n'est présente ; à quelques centaines de mètres plus au large, où le pH est classiquement de 8,2, les algues calcaires abondent.

Site hydrothermal d'Ischia (Sicile, Italie)

Site hydrothermal d'Ischia (Sicile, Italie)

Photographie

Sur ce site hydrothermal d’Ischia en Sicile (Italie), on observe un dégagement de dioxyde de carbone (CO2) matérialisé par des bulles. Cette émission de CO2 diminue le pH de l’eau de mer (celle-ci devenant plus acide). Dans l’environnement marin immédiat, aucune algue calcaire n’est... 

Crédits : J. Hall-Spencer

Afficher

Des expérimentations, telles que celles qui ont été conduites entre 2008 et 2012 par les chercheurs du programme Epoca (European Project on Ocean Acidification) financé par la Commission européenne, permettent également d'envisager les conséquences, sur les écosystèmes marins, d'une diminution du pH moyen de l'eau de mer de l'ordre de 0,35 unité. Ces travaux confirment que les organismes planctoniques possédant des tests ou des coquilles d'aragonite sont les plus menacés. En milieu perturbé, les ptéro [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ACIDIFICATION DES OCÉANS  » est également traité dans :

CHANGEMENT CLIMATIQUE - Aspects scientifiques

  • Écrit par 
  • Jean JOUZEL
  •  • 4 360 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les changements à venir du système climatique »  : […] La poursuite des émissions de GES va entraîner un réchauffement supplémentaire et provoquer des changements à long terme dans l’ensemble des composantes du système climatique. Les projections des émissions de GES d’origine anthropique couvrent un éventail très large de scénarios, fonction à la fois du développement socio-économique et des politiques climatiques. Ces émissions dépendent principalem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-aspects-scientifiques/#i_52820

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 070 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des océans froids et salés »  : […] Les océans sont froids : 3,8  0 C en moyenne. En surface, les températures dépendent de la position géographique de l’océan et de la saison. Elles varient de – 1,9  0 C à + 30  0 C. Leur répartition tend à être latitudinale mais elle est modifiée par le régime des courants. Aux faibles latitudes (zones équatoriales), l’eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/#i_52820

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 251 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les recherches sur le plancton »  : […] C'est dans la seconde moitié du xix e  siècle, avec l'essor de la biologie marine, que les scientifiques prirent conscience de l'importance écologique du plancton. Des stations marines furent installées sur de nombreux littoraux et les échantillonnages à la bouteille ou au filet se multiplièrent. Au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancton/#i_52820

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 421 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Blanchissement et variations climatiques »  : […] Les coraux sont sensibles aux variations de température de l'eau provoquées aussi bien par le changement climatique que par le phénomène El Niño. Ce dernier se caractérise par une élévation de la température de l'eau, notamment à l'est du Pacifique sud, et s'accompagne de variations de la pression atmosphérique entre l'est et l'ouest du Pacifique sud, d'où le nom d'E.N.S.O. (El Niño-Southern Osci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_52820

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul TRÉGUER, « ACIDIFICATION DES OCÉANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acidification-des-oceans/