Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

WARBURG ABY (1866-1929)

Une bibliothèque-cosmos

Les livres n'étaient pas pour Warburg de simples instruments de recherche. De leur rassemblement devait naître un univers de savoir, régi par les lois symboliques de l'organisation du cosmos, et qui devait trouver dans l'agencement de la bibliothèque sa contrepartie matérielle. Warburg écrit dans sa conférence de 1923 : « Ce qui m'intéressait en tant qu'historien de la culture était qu'en plein milieu d'un territoire qui avait fait de la culture technique une arme d'une précision stupéfiante entre les mains de l'humanité intellectuelle puisse subsister une enclave d'humanité primitive. » Sur le modèle des villages isolés en haut de la Black Mesa, au milieu du territoire américain quadrillé par le chemin de fer et le télégraphe, Warburg, dès le commencement du xxe siècle, installe sa bibliothèque à Hambourg, au sein de l'un des foyers les plus actifs de la civilisation marchande européenne. Il l'organise selon des principes inspirés de la circulation analogique entre habitation, cosmos et lieu de culte qui structure l'existence des Indiens sédentaires de l'Ouest américain. Sur le modèle des maisons hopis dans lesquelles l'espace réservé à la prière, la kiwa, est situé sous l'espace d'habitation, les livres étaient conservés au rez-de-chaussée du 116 Heilwigstrasse, la demeure familiale, en dessous des appartements. L'espace de contemplation (Andachtsraum) des indiens était devenu l'espace de pensée (Denkraum) de l'historien de l'art.

Pendant les séances de travail, Warburg était constamment en mouvement, manipulant des livres, comparant des photographies, écrivant et classant des notices. Selon son assistant Fritz Saxl, « on le voyait souvent fatigué et inquiet, penché sur ses fichiers, une liasse de fiches dans la main, s'efforçant pour chacune de trouver la meilleure place à l'intérieur du système. Cela paraissait une grande dépense d'énergie, on avait mal pour lui. » Le classement des livres, des images et des fiches était devenu aux yeux de Warburg un rite d'orientation : à l'image de la danse des kachinas à laquelle il avait assisté dans un village de la Black Mesa, on pourrait dire que ses déplacements dans la bibliothèque étaient des causalités dansées. Dans le nouveau bâtiment qu'il fera construire en 1925 à côté de sa demeure privée lorsque celle-ci sera devenue trop étroite pour la collection des livres (plus de 45 000 volumes) et qu'il tiendra à faire équiper des techniques les plus modernes, on retrouve encore des réminiscences du voyage indien. Cette nouvelle bibliothèque, nommée K.B.W. (Kunstwissenschaftliche Bibliothek Warburg) comportait une salle de lecture en ellipse, une idée dont Warburg disait qu'il était redevable à Cassirer qui voyait en celle-ci une représentation pré-moderne du cosmos. Mais la salle de lecture, conçue comme une arène, renvoyait aussi au voyage amérindien : les auditeurs assistaient aux conférences depuis un balcon ménagé au niveau supérieur, comme les spectateurs blancs et indiens assistaient au rituel kachina depuis les toits des maisons bordant la place d'Oraibi.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ABY WARBURG ET L'IMAGE EN MOUVEMENT (P.-A. Michaud)

    • Écrit par Claire BRUNET
    • 1 275 mots

    L'ouvrage de Philippe-Alain Michaud Aby Warburg et l'image en mouvement (Macula, 1998), préfacé par Georges Didi-Huberman, propose en guise d'introduction une chronologie où se déploient d'emblée, comme autant de brèves remarques, la singularité du personnage, la diversité de ses intérêts,...

  • ESSAIS FLORENTINS, Aby Warburg - Fiche de lecture

    • Écrit par Martine VASSELIN
    • 1 207 mots
    • 1 média

    Descendant d'une très vieille famille de banquiers juifs de Hambourg, Aby Warburg (1866-1929) est une figure aussi remarquable qu'influente de l'avant-guerre et de la république de Weimar. Un accord passé avec ses frères, qui reprirent la firme paternelle, lui permit de se consacrer à ses recherches,...

  • LE RITUEL DU SERPENT (A. Warburg)

    • Écrit par François-René MARTIN
    • 898 mots

    Réfléchir aujourd'hui sur les fondements de l'histoire de l'art conduit nécessairement à lire et relire Aby Warburg (1866-1929). Son œuvre difficile, multiforme, éclatée, fut longtemps placée dans l'ombre de celle d'un autre historien de génie, Erwin Panofsky. Surtout,...

  • ART (Le discours sur l'art) - L'histoire de l'art

    • Écrit par André CHASTEL
    • 4 725 mots
    • 1 média
    ...des figures symboliques de la cathédrale. Appliquant la même méthode aux ouvrages profanes de la Renaissance que l'on n'interrogeait guère à cet égard, Aby Warburg démontra la cohérence du programme astrologique qui commande les fresques du palais Schifanoia à Ferrare (1912). Ainsi commençait à être ébranlée...
  • ART (Le discours sur l'art) - Iconologie

    • Écrit par Jan BIALOSTOCKI
    • 4 355 mots
    Pour W.S. Heckscher l'iconologie comme méthode est née en 1912. Cette année-là, en effet,Aby Warburg présenta au Congrès international d'histoire de l'art à Rome un rapport qui fit sensation sur les fresques peintes par Francesco Cossa et ses collaborateurs au palais Schifanoia de Ferrare....
  • DIDI-HUBERMAN GEORGES (1953- )

    • Écrit par Maud HAGELSTEIN
    • 1 113 mots

    Georges Didi-Huberman est né en 1953 à Saint-Étienne. Philosophe et historien de l'art, il enseigne depuis 1990 à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris. Avec plus d'une trentaine de livres publiés depuis 1982, il est l'un des théoriciens de l'image...

  • GOMBRICH ERNST HANS (1909-2001)

    • Écrit par Maurice BROCK, Universalis
    • 1 609 mots
    ...Ernst Kris), et le confronte aux polémiques, lourdes de conséquences politiques, sur l'historicisme. Dès 1936, il rejoint en tant qu'enseignant à Londres l'Institut Warburg, qu'il dirigera de 1959 à 1976. En 1970, il publiera également un livre consacré à son prédécesseur : Aby Warburg....
  • Afficher les 12 références

Voir aussi