DIDI-HUBERMAN GEORGES (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Georges Didi-Huberman est né en 1953 à Saint-Étienne. Philosophe et historien de l'art, il enseigne depuis 1990 à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris. Avec plus d'une trentaine de livres publiés depuis 1982, il est l'un des théoriciens de l'image les plus actifs dans le paysage contemporain.

Détonant par son objet et par sa méthode, son tout premier ouvrage donne le ton : dans L'Invention de l'hystérie. Charcot et l'iconographie photographique de la Salpêtrière (1982), Didi-Huberman inaugure un espace de réflexion inédit sur les images. Ni produit de l'histoire de l'art la plus traditionnelle, ni position de survol sur les pratiques, ce premier projet issu de recherches doctorales échappe aux catégories habituelles. S'agit-il d'un ouvrage de philosophie ou d'un essai d'histoire des images ? Rien ne permet ici de séparer nettement les deux options. Sans doute est-ce là la force de l'œuvre de Didi-Huberman : trouver un équilibre entre les perspectives épistémologiques et l'étude patiente de motifs visuels singuliers. Avec le même enthousiasme, ses travaux se frottent aux grands problèmes de l'esthétique (style, sens, représentation) tout en introduisant le lecteur à des objets aussi peu académiques que taches de peinture, volutes de fumée, clichés d'hystériques ou photographies de presse.

Dans ses premiers travaux, Didi-Huberman s'attache à rendre quelque visibilité aux zones impensées de l'histoire de l'art, à tous ces objets mal vus, ignorés ou trop vite oubliés. Fra Angelico, dissemblance et figuration (1990) attire par exemple l'attention sur les projections de peinture du couvent de San Marco à Florence, longtemps associées par les exégètes à des faux marbres. Or, à considérer dans leur seule fonction décorative ces éléments non représentatifs, on passait à côté des significations multiples qu'ils pouvaient prendre pour les religieux du temps de Fra Angelico. Le souci d'une le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en philosophie de l'université de Liège, chargée de recherche au Fonds de la recherche scientifique

Classification


Autres références

«  DIDI-HUBERMAN GEORGES (1953- )  » est également traité dans :

SOULÈVEMENTS (exposition)

  • Écrit par 
  • Armelle CANITROT
  •  • 1 069 mots
  •  • 1 média

Les cinq motifs annoncés – « Par éléments (déchaînés) », « Par gestes (intenses) », « Par mots (exclamés) », « Par conflits (embrasés) », « Par désirs (indestructibles) » autour desquels s’articule Soulèvementsmettent le visiteur au diapason de l’option poétique et politico-lyrique totalement assumée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soulevements/#i_54289

CONVERT PASCAL (1957- )

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 000 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une esthétique de la trace »  : […] À la même époque, en 2007, Pascal Convert choisit un autre média, le livre, et précisément la biographie historique, pour rendre hommage à Joseph Epstein (Colonel Gilles), responsable des FTP (Francs-tireurs et partisans) d'Île-de-France, fusillé au Mont-Valérien en 1944. Dans le cadre de cette recherche, l’artiste réalise aussi un documentaire, Joseph Epstein, bon pour la légende […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-convert/#i_54289

ESTHÉTIQUE - L'expérience esthétique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 074 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le préréflexif »  : […] Si, par son inexactitude même, l'expérience esthétique, totalité interne déchaînée ou désenclavée, communique à ce qu'elle investit la plus resserrée des cohérences, c'est que le monde dans lequel elle s'insère et s'épanche lui est homogène et consubstantiel, et qu'elle s'y est insinuée et répandue comme une « atmosphère » (Dufrenne). Les dimensions de cet univers « à la fois fini et illimité », d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-l-experience-esthetique/#i_54289

L'EMPREINTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Michel MENU
  •  • 1 444 mots

L'exposition L'Empreinte a proposé, après L'Informe , une autre approche de la modernité : ces deux manifestations se sont déroulées à une année d'intervalle au Musée national d'art moderne. Chacune était accompagnée d'un livre qui fait partie intégrante de l'exposition et qui en constitue le prolongement. Pour L'Empreinte toutefo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-empreinte/#i_54289

L'INFORME, MODE D'EMPLOI (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 559 mots

Organiser une exposition sur l'informe comme celle qui a été proposée par Yve-Alain Bois et Rosalind Krauss au Centre Georges-Pompidou, du 22 mai au 26 août 1996, était une entreprise audacieuse, risquée. Le risque était bien sûr de toucher à la forme en art : sans elle, l'art se trouve plongé dans un flux, un tourbillon où toute possibilité de segmenter, d'identifier, et même de voir menace de di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-informe-mode-d-emploi/#i_54289

Pour citer l’article

Maud HAGELSTEIN, « DIDI-HUBERMAN GEORGES (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-didi-huberman/