LE RITUEL DU SERPENT (A. Warburg)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Réfléchir aujourd'hui sur les fondements de l'histoire de l'art conduit nécessairement à lire et relire Aby Warburg (1866-1929). Son œuvre difficile, multiforme, éclatée, fut longtemps placée dans l'ombre de celle d'un autre historien de génie, Erwin Panofsky. Surtout, une part essentielle de sa pensée resta longtemps inaccessible, disséminée dans ses notes de travail, ses journaux et sa correspondance. Il en est de même du texte d'une conférence prononcée en 1923, intitulée « Images du territoire des Indiens pueblos en Amérique du Nord », également connue sous le titre « Le Rituel du serpent » : publié une première fois en 1938, en anglais et dans une version tronquée, il attendit 1988 pour être édité, en allemand, sur la base du tapuscrit original. Avec Le Rituel du serpent. Récit d'un voyage en pays pueblo (trad. par Sibylle Muller, Philip Guiton et Diane H. Bodart, Macula, Paris, 2003), le lecteur français dispose désormais d'une traduction de ce texte aussi atypique qu'essentiel, entourée d'une longue introduction de Joseph Leo Koerner, d'extraits du journal de Warburg en Amérique, d'un texte suggestif rédigé par son élève et successeur Fritz Saxl, en 1929-1930, sur ce voyage au Nouveau-Mexique, enfin d'une étude de Benedetta Cestelli Guidi sur la collection pueblo constituée par Warburg à cette occasion.

Issu d'une dynastie de banquiers de Hambourg, Warburg étudia l'histoire de l'art à Bonn, Florence et Strasbourg. Profondément marqué par l'histoire culturelle du Bâlois Jacob Burckhardt, il orienta très tôt ses recherches vers le problème des survivances de l'Antiquité dans l'art de la Renaissance. Dans sa thèse sur « La Naissance de Vénus et Le Printemps de Sandro Botticelli » (1893), Warburg s'attachait à montrer en quoi la représentation du mouvement dans les chevelures, les drapés flottants et les corps féminins témoignait, autant que l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien pensionnaire à l'Institut national d'histoire de l'art, chargé de cours à l'École du Louvre

Classification

Pour citer l’article

François-René MARTIN, « LE RITUEL DU SERPENT (A. Warburg) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-rituel-du-serpent/