LINCOLN ABBEY (1930-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteuse, parolière, actrice, écrivain et poétesse, Abbey Lincoln a manifesté sa vie durant un engagement sans faille en faveur de la culture afro-américaine et des droits civiques.

Née le 6 août 1930, à Chicago, dans l'Illinois, Anna Maria Wooldridge se produit d'abord dans des clubs du Michigan et de la Californie. Elle est remarquée en 1952, alors qu'elle chante à Hawaii, où elle s'était établie, sous le nom glamour de Gaby Lee. Après s'être installée en Californie, elle adopte, sur les conseils du parolier de Duke Ellington, Bob Russell, le nom d'Abbey Lincoln (« Tu vas t'appeler Abbey Lincoln, Abbey pour Westminster, et, puisque Abraham Lincoln n'a pas su libérer les esclaves, toi, tu dois t'en charger. »), enregistre en 1956 son premier album sous son nom, Abbey Lincoln's Affair... A Story Of A Girl In Love, sur des arrangements de Benny Carter, et prend son véritable essor à Hollywood, après être apparue dans le film The Girl Can't Help It, de Frank Tashlin (La Blonde et moi, 1956). Elle enregistre avec les plus grands – Sonny Rollins, Kenny Dorham, Wynton Kelly, Paul Chambers, Max Roach, Benny Golson, Curtis Fuller, Philly Joe Jones, Art Farmer... – trois albums pour la firme Riverside : That's Him (1957), It's Magic (1958), Abbey Is Blue (1959). Sa rencontre avec Max Roach, en 1957, est déterminante : Abbey Lincoln va explorer avec lui l'identité noire à travers ses textes et leurs recherches musicales, mêlées à leurs préoccupations politiques. C'est ainsi que naît le disque manifeste et la véhémente suite antiségrégationniste de Max Roach, sur des textes d'Oscar Brown, Jr., que constitue We Insist ! Freedom Now Suit [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

John LITWEILER, « LINCOLN ABBEY - (1930-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbey-lincoln/