Théologiens catholiques


ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 1 338 mots

Si l'œuvre et la carrière d'Abélard font de lui le type des premiers professeurs urbains, l'histoire de sa vie personnelle est singulière. Il vient parmi les tout premiers en trois domaines : philosophie, logique et théologie scolastiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-abelard/#i_0

ALAIN DE LILLE (1128-1203)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 1 041 mots

Né à Lille, élève de Bernard Silvestre à Chartres, Alain étudie dans la mouvance de Gilbert de la Porrée ; il devient maître ès arts, puis maître en théologie à Paris, avant d'enseigner à Montpellier ; parvenu au sommet de la gloire, il suit l'exemple de son ami Thierry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-lille/#i_0

ALEXANDRE DE HALÈS (1185 env.-1245)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 942 mots

Originaire de Hayles (Halès en français), dans le comté de Gloucester, Alexandre de Halès, premier franciscain à enseigner à l'Université de Paris, y fut d'abord un des principaux maîtres séculiers. Il était bachelier sententiaire entre 1120 et 1126. Outre ses Questiones disputate antequam esset frater, on connaît sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-de-hales/#i_0

ANSELME DE CANTORBÉRY (1033/34-1109)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 2 174 mots

Prototype du prélat grégorien qui refuse dans l'Église le pouvoir laïc et axe toute la chrétienté sur la vertu et la discipline de vie, Anselme est aussi, bien qu'il n'ait jamais suffisamment personnalisé ses vues pour être chef d'école, le véritable fondateur de la pensée et de la méthode scolastiques défendues par Abélard et couronnées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselme-de-cantorbery/#i_0

ANSELME DE LAON (mort en 1117)

  • Écrit par 
  • André CANTIN
  •  • 457 mots

Maître en Écriture sainte du début du xiie siècle, qui joua un rôle important dans le développement de la science sacrée par ses gloses, relativement originales, de plusieurs livres inspirés et par la part qu'il prit à la composition des sentences des Pères, ouvrant la voie aux recueils systématiques qui préparèrent les grandes sommes scolastiques.Né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselme-de-laon/#i_0

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 978 mots
  •  • 2 médias

Aurelius Augustinus est né le 13 novembre 354, à Thagaste (aujourd'hui Souk-Ahras en Algérie) ; il est mort le 28 août 430 dans sa ville épiscopale d'Hippone, assiégée par les Vandales (aujourd'hui Annaba). C'est un Romain d'Afrique, qui a vécu, dans une constante fidélité à la civilisation romaine, l'effondrement de l'Empire d'Occident. Telle est la trame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_0

BARCOS MARTIN DE (1600-1678)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 453 mots

Neveu de l'illustre abbé de Saint-Cyran, comme lui originaire de Bayonne. Élève de Jansénius à l'université de Louvain, il sera réputé pour l'étendue de sa science théologique. Son oncle le place comme précepteur auprès des enfants d'Arnauld d'Andilly, puis, en 1629, le prend à ses côtés comme secrétaire. Il lui donne sans doute part à la rédaction de ses œuvres, notamment du Petrus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-de-barcos/#i_0

BARTOLI DANIELLO (1608-1685)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 334 mots

Admis très jeune parmi les novices de la Compagnie de Jésus, Daniello Bartoli, après des études approfondies de rhétorique, puis de philosophie et de théologie, enseigne d'abord la rhétorique et devient bientôt un prédicateur apprécié. En 1646, il se voit conférer la lourde charge d'historien de la Compagnie de Jésus. Il publie, dès 1650, une biographie en cinq livres de saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniello-bartoli/#i_0

BÉRENGER DE TOURS (999?-1088)

  • Écrit par 
  • André CANTIN
  •  • 607 mots

Écolâtre de Tours qui provoqua dans l'Église, au milieu du xie siècle, par son enseignement sur l'eucharistie, une très importante controverse, contribuant, avant Anselme du Bec, au progrès du raisonnement dans les questions sacrées.Né, au tout début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berenger-de-tours/#i_0

BERNARD DE CLAIRVAUX (1090-1153)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Marcel PACAUT
  •  • 2 667 mots

Personnage le plus célèbre de l'ordre de Cîteaux, Bernard fut aussi l'une des individualités les plus marquantes de l'histoire de l'Église médiévale et l'un des hommes les plus actifs et les plus importants du xiie siècle.Bernard est né à Fontaine, localité proche de Dijon. Son père, Tescelin, était de la famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-de-clairvaux/#i_0

BONAVENTURE saint (1217-1274)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 291 mots

Jean Fidanza, dit Bonaventure, né à Bagnoregio (près d'Orvieto) en 1217, étudie à la faculté des arts de Paris de 1236 à 1242. En 1243, il entre dans l'ordre des Franciscains à Paris et poursuit ses études de théologie jusqu'en 1248, sous la direction d'Alexandre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonaventure/#i_0

BOSSUET JACQUES BÉNIGNE (1627-1704)

  • Écrit par 
  • Jacques TRUCHET
  • , Universalis
  •  • 3 934 mots
  •  • 1 média

Bossuet est comme un homme du Moyen Âge planté au cœur d'un siècle de crises qui s'ouvre, dès 1598, avec le traité de Vervins et la mort de Philippe II, et s'achève, en 1715, avec la mort de Louis XIV. Son intelligence exceptionnelle et sa foi inébranlable sont tout au service de l'ordre établi, de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-benigne-bossuet/#i_0

CAJÉTAN TOMMASO DE VIO dit (1469-1534)

  • Écrit par 
  • Bruno PINCHARD
  •  • 1 239 mots

Le plus grand théologien catholique de la Renaissance, Tommaso de Vio, était né à Gaète (d'où le nom qu'on lui donna — Il Caietano), dans une famille noble. Il entra chez les dominicains à Naples en 1484, dans ce même couvent où furent admis, avant lui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cajetan/#i_0

CASEL dom ODON (1886-1948)

  • Écrit par 
  • André GOZIER
  •  • 506 mots

Né à Coblence, Odon Casel entre en 1905 au noviciat de l'abbaye bénédictine de Maria-Laach (Rhénanie), où il fait profession monastique en 1907 et est ordonné prêtre en 1911. Après une double thèse de doctorat en théologie et en philosophie à Bonn, il publie des travaux où il pose les fondements de sa conception de la liturgie. En 1932 paraît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casel-dom-odon/#i_0

CHENU MARIE-DOMINIQUE (1895-1990)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET, 
  • Émile POULAT
  •  • 1 306 mots

Marie-Dominique Chenu, fils d'un petit industriel, est né près de Paris, à Soisy-sur-Seine. Pur hasard, dans cette même commune, les dominicains, exilés en Belgique depuis 1903, installeront le couvent d'études de la province de France quand ils rentreront à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Attiré par la vie religieuse, soucieux d'un ordre à la f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-dominique-chenu/#i_0

COMBLIN JOSÉ (1923-2011)

  • Écrit par 
  • Matt STEFON
  •  • 269 mots

Théologien catholique sud-américain d'origine belge, José Comblin a été l'un des fondateurs, dans les années 1970, de la théologie de la libération (courant catholique né en Amérique latine et prônant l'assistance aux pauvres et aux opprimés, par le moyen de l'engagement politique et militant).Joseph Comblin, dit José Comblin, est né le 22 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-comblin/#i_0

CONGAR YVES (1904-1995)

  • Écrit par 
  • Étienne FOUILLOUX
  •  • 1 061 mots

Né à Sedan le 13 avril 1904, Yves Congar est issu d'une famille bien implantée localement. Il y achève ses études secondaires, avant de s'orienter vers le sacerdoce sous l'influence de l'abbé Lallement, un compatriote. Arrivé au séminaire parisien des Carmes en 1921, le jeune clerc fait ses trois ans de philosophie scolastique à l'Institut catholique. Ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-congar/#i_0

DREWERMANN EUGEN (1940- )

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BAGOT
  •  • 984 mots

Figure dérangeante de la théologie catholique, Eugen Drewermann est né à Bergkamen (Ruhr) en 1940, d'un père protestant, contremaître dans une mine, et d'une mère catholique. Étudiant brillant, il devient prêtre du diocèse de Paderborn en 1966. Confronté dans son ministère à des personnes en cure psychothérapeutique, il perçoit les effets funestes du langa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-drewermann/#i_0

DUNS SCOT JEAN (1266 env.-1308)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  • , Universalis
  •  • 6 234 mots

Le franciscain Duns Scot – le Docteur subtil – attire par une certaine modernité de pensée plus encore qu'il ne rebute par les difficultés ou les finesses de son système. Une des clefs du scotisme est sa réaction contre le primat de l'intellect, lié à une certaine lecture d'Aristote.Plus proche d'Avicenne (980-1037) que d'Averroès (1126-1198), Duns Scot dév […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-duns-scot/#i_0

DURAND DE SAINT-POURÇAIN (entre 1270 et 1275-1334)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 884 mots

Dominicain malmené, pour ses prises de position antithomistes, par son ordre officiellement rangé derrière l'Aquinate, Durand, né à Saint-Pourçain (actuellement Saint-Pourçain-sur-Sioule, Allier), est en 1303 au couvent parisien des Frères prêcheurs. Élève de Jacques de Metz, lui-même dominicain non rallié au thomisme, il commente les Sentenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durand-de-saint-pourcain/#i_0

ECKHART MAÎTRE (1260 env.-env. 1327)

  • Écrit par 
  • Louis COGNET
  •  • 2 672 mots

Maître Eckhart occupe une place à part par les problèmes qu'il soulève, par les discussions qu'il a provoquées, par les interprétations auxquelles il a donné lieu, qui lui ont valu d'être rattaché tour à tour à l'idéalisme hégélien ou au racisme pangermanique, cependant que d'éminents théologiens, spécialement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-eckhart/#i_0

ECK JOHANN MAIER dit JOHANN (1486-1543)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 398 mots

Théologien catholique, l'un des principaux contradicteurs des réformateurs, parfois appelé Mayr, ou Mai(e)r. Après des études de théologie et de droit à Heidelberg, à Tübingen, à Cologne et à Fribourg-en-Brisgau, Johann Eck fut ordonné prêtre à Strasbourg en 1508 ; reçu docteur en théologie, il alla enseigner à Ingolstadt (1510).D'abord connu pour un trait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eck-johann-maier-dit-johann/#i_0

ENSEIGNER LE CHRISTIANISME, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 198 mots

Après le iiie siècle et la définition de la vision intellectuelle de l'image par Plotin, le christianisme triomphant reprend le concept pour penser l'art de son temps. Surtout, il en reformule le contenu en des termes chrétiens : l'image visuelle et l'œuvre d'art se vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseigner-le-christianisme/#i_0

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 217 mots
  •  • 1 média

Étonnante aventure que celle de ce Hollandais que rien ne destinait à la célébrité, mais dont les contemporains firent le « prince de l'humanisme » et dont la postérité ne connaît, en général que le titre d'un livre, l'Éloge de la folie, et le profil peint par Holbein le Jeune.C'est en réalité, selon les termes mêmes d'un de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasme/#i_0

EYMERICH ou EIMERIC NICOLAU (1320 env.-1399)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 239 mots

Théologien catholique, Nicolau Eymerich (Nicolas Eymeric) fut l'inquisiteur général de Catalogne, d'Aragon, de Valence et de Majorque et l'un des défenseurs des papes d'Avignon. Né vers 1320 à Gérone, dans le royaume d'Aragon, Nicolau Eymerich entre dans l'ordre des Dominicains en 1334 et se met à écrire su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eymerich-eimeric/#i_0

FÉNELON FRANÇOIS DE SALIGNAC DE LA MOTHE- (1651-1715)

  • Écrit par 
  • Jeanne-Lydie GORÉ-CARACCIO
  •  • 3 166 mots

Grand seigneur, précepteur des princes exilé par Louis XIV, théologien discuté, pieux archevêque, penseur politique hardi mais déniant toute valeur à ce que nous appelons « mobilité sociale », Fénelon est tantôt apparu à la postérité comme le philanthrope éclairé précurseur des philosophes, tantôt comme l'héritier et le défenseur suspect, discuté, d'une longue tradition mystique : jamais cependant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenelon-la-mothe/#i_0

GEILER DE KAYSERSBERG JEAN (1445-1510)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 923 mots

La vie et l'activité du grand prédicateur de langue germanique que fut Jean Geiler, né à Schaffhouse, orphelin de bonne heure, recueilli par son grand-père, un bourgeois de Kaysersberg, sont presque entièrement liées à la ville de Strasbourg, et même à sa cathédrale, ce chef-d'œuvre de l'Occident médiéval, dont la flèche avait été achevée en 1439. Après d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-geiler-de-kaysersberg/#i_0

GERSON JEAN LE CHARLIER dit JEAN DE (1363-1429)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 839 mots

Prédicateur et théologien, né à Gerson-lès-Barby (diocèse de Reims), Gerson est élève à Paris au collège de Navarre dès 1377, licencié ès arts en 1381 ; il étudie, de 1381 à 1388, à la faculté de théologie. En 1389-1390, il commente les quatre Livres des Sentences de Pierre Lombard, est licencié en théologie en 1392, maître en 1394. Il succède à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerson-jean-le-charlier-dit-jean-de/#i_0

GODEFROID DE FONTAINES (av. 1250-apr. 1305)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 643 mots

Né près de Liège, ce clerc séculier fut étudiant à l'université de Paris vers 1270 et assista à la grande querelle entre Thomas d'Aquin, Gérard d'Abbeville et Siger de Brabant. Puis il suivit les leçons d'Henri de Gand et défendit contre lui le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godefroid-de-fontaines/#i_0

GRATIEN (fin XIe s.-av. 1159)

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 477 mots

Le Décret de Gratien (Decretum Gratiani) ou, selon son vrai titre, la Concorde des canons discordants (Concordia discordantium canonum) fut, d'après une tradition très généralement acceptée, composé à Bologne vers 1140 par un moine camaldule, « Maître Gratien », dont on ne sait à peu près rien — il meurt, croit-on, ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gratien-fin-xie-s-av-1159/#i_0

GRATRY ALPHONSE (1805-1872)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 438 mots

Oratorien français dont l'influence marqua les milieux catholiques du xixe siècle. Après une crise d'incroyance, Gratry retrouve la foi à vingt ans ; reçu en 1825 à l'École polytechnique, il abandonne ses études scientifiques pour aller, à Strasbourg, étudier la théologie. Accueilli dans le brillant groupe d'intellectuels catholiques dominé par Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-gratry/#i_0

GRÉBAN ARNOUL (1420 env.-1473)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 444 mots

Maître ès arts, bachelier en théologie, organiste à la maîtrise de Notre-Dame de Paris, qu'il dirige, plus tard chanoine de Saint-Julien du Mans, Arnoul Gréban peut, dès 1452, vendre le texte de son Mystère de la Passion à Abbeville. Mais le plus ancien manuscrit dont nous disposions date de 1458. Fait pour être joué en quatre séances ou « journées », ce mystère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnoul-greban/#i_0

GUILLAUME D'AUVERGNE (apr. 1180-1249)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 046 mots

Sacré, en 1228 par Grégoire IX, évêque de Paris, où il avait été reçu magister theologiae en 1223, Guillaume d'Auvergne a été fortement influencé par les commentaires arabes d'Aristote et se présente à la fois comme le défenseur des ordres mendiants, alors en plein essor, et comme le tenant d'un aris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-auvergne/#i_0

GUILLAUME D'AUXERRE (1150 env.-1231)

  • Écrit par 
  • Jean RIBAILLIER
  •  • 576 mots

Parfois confondu avec Guillaume de Seignelay, évêque de Paris (mort en 1223), Guillaume d'Auxerre, maître en théologie, enseigne à l'université de Paris ; il porte le titre d'archidiacre de Beauvais, qu'il doit à l'amitié d'un évêque. Par là, il illustre cette fédération canoniale qui, au cœur du royaume capétien, s'étend de Reims à Rouen et d'Amiens à Bourges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-auxerre/#i_0

GUILLAUME DE SAINT-THIERRY (1085 env.-1148)

  • Écrit par 
  • Jean DECHANET
  •  • 729 mots

Figure discrète, effacée de ce xiie siècle où jette ses derniers feux une « théologie spirituelle » faisant déjà pressentir la synthèse scolastique, Guillaume de Saint-Thierry n'est bien connu que depuis un quart de siècle. Né à Liège, il s'expatrie de bonne heure, à la recherche d'un maître dans les centres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-saint-thierry/#i_0

GUTIÉRREZ GUSTAVO (1928- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 419 mots

Prêtre dominicain et théologien péruvien, Gustavo Gutiérrez est né à Lima en 1928. Ordonné prêtre en 1959, il est titulaire d'un diplôme de médecine de l'université nationale du Pérou à Lima (1950). Il étudie également la philosophie et la psychologie à l'université catholique de Louvain et la théologie à l'université grégo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustavo-gutierrez/#i_0

HENRI DE GAND ou GOETHALS (1217?-1293)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 746 mots

Principalement connu par ses œuvres — une Summa theologica (inachevée), quinze Quodlibeta, des Questions sur la métaphysique, un commentaire de la Physique d'Aristote —, Henri de Gand (de Gandavo), maître séculier de l'université de Paris, enseigna la théolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-gand-goethals/#i_0

HONORIUS AUGUSTODUNENSIS (1080-env. 1150)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 618 mots

Souvent appelé à tort Honorius d'Autun, cet écrivain réputé mystérieux pour le peu de détails qu'on sait de sa vie (on doute même parfois de son existence, en supposant que ses écrits ne sont qu'une compilation) et pour son goût de l'arcane a dû naître en Angleterre, où il fut l'élève d'Anselme de Canterbury. Il vécut sous l'habit des bénédictins « celtiques », presque en ermite, dans les environs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honorius-augustodunensis/#i_0

HÜGEL FRIEDRICH VON (1852-1925)

  • Écrit par 
  • Maurice NÉDONCELLE
  •  • 843 mots

Fils d'un diplomate autrichien et d'une Écossaise, Friedrich von Hügel, né à Florence, suivit ses parents à Bruxelles d'abord, puis en Angleterre. Son éducation se fit en dehors des universités, grâce à des précepteurs distingués. Une surdité assez prononcée, due à une fièvre typhoïde, développa son goût de l'étude, mais ne l'empêcha pas de nouer de nombreuses amitiés dans des milieux très divers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-hugel/#i_0

HUGUES DE SAINT-VICTOR (1096?-1141)

  • Écrit par 
  • Jean CHATILLON
  •  • 510 mots

D'origine inconnue, peut-être saxonne, peut-être flamande, Hugues dut entrer chez les chanoines réguliers de Saint-Victor de Paris peu après la fondation de ce monastère. Il y fut certainement reçu avant l'année 1127, car son nom apparaît à cette date au bas d'une charte de l'abbaye. Quoi qu'il en soit, Hugu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-de-saint-victor/#i_0

ISAAC DE L'ÉTOILE ou DE STELLA (1100 env.-env. 1169)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 730 mots

Noble anglais, étudiant à Chartres et à Paris (avec les porrétains, Abélard et les victorins), puis moine cistercien à Pontigny, Isaac fut élu abbé de l'Étoile, près de Poitiers, où il reçut Thomas Becket, exilé par Henri II. Il fonda finalement dans l'île de Ré une installation plus austère, où il mourut.Il nous reste de lui cinquante-sept sermons (dont ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-de-l-etoile-de-stella/#i_0

JANSENIUS CORNELIUS JANSEN dit (1585-1638)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 993 mots

Théologien, né près de Leerdam, issu d'une famille catholique hollandaise. Formé principalement à l'université de Louvain, de mouvance espagnole, Jansenius y est témoin du conflit, toujours prêt à se rallumer, opposant les jésuites de la ville, dont le molinisme accorde beaucoup à la liberté humaine, et la tradition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jansenius/#i_0

JEAN DAMASCÈNE (640 env.-env. 750)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 401 mots

On voit souvent dans saint Jean Damascène l'auteur de la première Somme théologique. Certes la Source de la connaissance a servi de manuel en Orient pendant le Moyen Âge byzantin, cependant que, trois fois traduite en latin du xie au xiiie siècle, elle facilitait, par son usage du voca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-damascene/#i_0

JEAN DE DAMBACH (mort en 1372)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 211 mots

Dominicain de Strasbourg, maître en théologie, Jean de Dambach (ou Darnbach) s'employa à réconcilier les schismatiques, à la suite de la crise que connut la papauté d'Avignon engagée dans une fâcheuse querelle avec Louis de Wittelsbach, duc de Bavière. La prise de position des dominicains de Strasbourg et particulièrement de Jean de Dombach en faveur de la suprématie spirituelle de la papauté valu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-dombach/#i_0

JEAN DE RIPA (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 1 451 mots

On sait seulement de Jean de Ripa, l'un des penseurs les plus remarquables de Paris dans la seconde moitié du xive siècle, qu'il publia en 1357 son commentaire des Sentences (Lectura super Primum Sententiarum) et que ses Determinationes, dans lesquelles il répond à Ascensius de Sainte-Colombe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-ripa/#i_0

JEAN SCOT ÉRIGÈNE (810 env.-env. 877)

  • Écrit par 
  • René ROQUES
  •  • 1 721 mots

L'œuvre de Jean Scot dit l'Érigène représente sans doute l'ensemble littéraire, philosophique, exégétique et théologique le plus considérable et le plus élaboré de la pensée occidentale latine entre le vie et le xiie siècle. On y retrouve l'empreinte profonde des aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-scot-erigene/#i_0

JOURNET CHARLES (1891-1975)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 890 mots

Charles Journet naquit à Genève le 26 janvier 1891. Professeur au séminaire catholique de Fribourg, conférencier réputé, il fut nommé cardinal en 1965. Il est mort le 15 avril 1975. La célébrité de ce théologien qui ne quitta jamais la Suisse plus de quelques jours tint au fait qu'il sut unir une grande élévation spirituelle et la rigueur d'une pensée strictement thomiste à une large culture et un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-journet/#i_0

KÜNG HANS (1928- )

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 1 136 mots

Théologien catholique né le 19 mars 1928 à Sursee (Suisse), Hans Küng fait ses études de philosophie et de théologie à l'Université grégorienne de Rome. Il est ordonné prêtre en 1954. Tour à tour assistant à Münster (1959-1960), professeur de théologie fondamentale (1960-1963), puis de théologie dogmatique à Tübingen, il dirige depuis 1980 l'Institut de th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-kung/#i_0

LABERTHONNIÈRE LUCIEN (1860-1932)

  • Écrit par 
  • Paul BEILLEVERT
  •  • 691 mots

Philosophe et théologien, engagé avec hardiesse dans les débats de la pensée religieuse en France au début du xxe siècle. Né à Chazelet (Indre), Lucien Laberthonnière fait ses études au grand séminaire de Bourges, où s'ébauchent certains thèmes de sa pensée philosophique ; il entre à l'Oratoire en 1886, et enseigne la philosophie au collège de Juilly […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-laberthonniere/#i_0

LA CITÉ DE DIEU, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Charles CHAUVIN
  •  • 834 mots
  •  • 1 média

Parmi les trois ouvrages de saint Augustin (354-430) les plus importants, les Confessions, Sur la Trinité et La Cité de Dieu, seul ce dernier titre fait l'objet d'une présentation de ses motifs et de son plan dans les Rétractations, rédigées en 427 : « Rome fut détruite sous le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cite-de-dieu/#i_0

LANFRANC (1005 env.-1089)

  • Écrit par 
  • André CANTIN
  •  • 618 mots

Moine bénédictin, écolâtre en Normandie, puis abbé, contemporain de Bérenger, auquel il s'opposa, Lanfranc fut aussi maître de saint Anselme, conseiller du duc Guillaume le Bâtard, archevêque de Canterbury après la conquête de l'Angleterre. Après de solides études libérales, il s'initie à la science des lois, à Pavie, où il est né, puis passe les Alpes, devient maître à l'école d'Avranches et entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanfranc/#i_0

LANGENSTEIN HEINRICH VON (1325-1397)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 146 mots

Écrivain fort savant, originaire de Hesse, professeur de théologie et vice-chancelier de l'université de Paris de 1363 à 1383, puis professeur à Vienne, Heinrich von Langenstein composa de nombreux ouvrages de philosophie, de sciences naturelles, d'astrologie, d'exégèse, de théologie et de spiritualité. Son œuvre la plus célèbre concerne l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-langenstein/#i_0

LEFÈVRE D'ÉTAPLES JACQUES (1450 env.-1537)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 528 mots

Philosophe, mathématicien et théologien, Lefèvre d'Étaples fut l'une des figures les plus fortes du début du xvie siècle. Après des études en France, en Italie et sans doute dans divers pays, il se fixe à Paris.Ses premiers ouvrages concernent la philosophie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-lefevre-d-etaples/#i_0

LE NOUVEAU CHRISTIANISME, Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

« C'est Dieu qui m'a parlé » déclarait Saint-Simon en 1803 dans son premier livre, Lettres d'un habitant de Genève à ses contemporains (1803). Hantant l'ensemble de l'œuvre de l'ingénieur polytechnicien qui ne pouvait concevoir la restructuration de l'édifice social sans ciment spirituel, la question religieuse, déjà perceptible dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouveau-christianisme/#i_0

LLORENTE JUAN ANTONIO (1756-1823)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 703 mots

Après des études de philosophie à Tarragone et de droit à Saragosse, Juan Antonio Llorente est ordonné prêtre ; il est promu docteur en droit canon en 1779.Avocat du Conseil suprême de Castille en 1781, vicaire général du diocèse de Calahorra en 1782, il devient secrétaire général de l'Inquisition à Madrid, fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-antonio-llorente/#i_0

LUBAC HENRI DE (1896-1991)

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ
  •  • 1 148 mots

Né à Cambrai le 20 février 1896, entré au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1913, Henri de Lubac vécut l'essentiel de sa carrière théologique à Lyon. À la faculté de théologie de l'Institut catholique d'une part, où il enseigna, à partir de 1929, la théologie fondamentale et l'histoire des religions. Au scolasticat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-lubac/#i_0

MÖHLER JOHANN ADAM (1796-1838)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 389 mots

Théologien allemand, représentant principal avec J. S. Drey de la première génération de l'école catholique de Tübingen. Après avoir complété ses études théologiques (qu'il avait faites, de 1815 à 1818, à Ellwangen, puis à Tübingen sous la direction de Drey) par un séjour à Berlin et dans d'autres facultés protestantes (1822-1823), Möhler enseigna l'histoire de l'Église à Tübingen de 1823 à 1835, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-adam-mohler/#i_0

MOLINA LUIS DE (1536-1600)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 320 mots

Jésuite espagnol, célèbre par la querelle qu'il déclencha à propos de la liberté et de la grâce, Luis Molina, né dans une illustre famille, entra à dix-huit ans dans la Compagnie de Jésus, à Alcalá, où il avait fait ses études ; après son noviciat à Lisbonne, il fut envoyé à Coïmbre (Portugal) pour son scolasticat de philosophie, où il eut peut-être Pedro da Fonseca comme professeur. Puis il ensei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-de-molina/#i_0

MURNER THOMAS (1475-1537)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 227 mots

Franciscain alsacien, Murner s'est illustré dans le rôle difficile de défenseur, par la plume et par la prédication, de l'Église traditionnelle, au moment de la progression spectaculaire de la Réforme. Il fait de solides études qui lui permettent de devenir docteur en théologie (1516) et docteur en droit (1519). Dès l'apparition de Luther, il se pose en adve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-murner/#i_0

NEWMAN JOHN HENRY (1801-1890)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 757 mots

Les plus grands théologiens du catholicisme sont parfois des hommes qui ont été formés hors de son sein. C'est le cas de saint Augustin, c'est celui aussi de Newman. Sa pensée est l'héritière en droite ligne de celles des grands anglicans, Hooker, Butler, Coleridge, qu'il a acclimatées dans le catholicisme. Ceux-ci ont eu le sens de l'histoire et s'étaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-henry-newman/#i_0

NICOLAS DE CLAMANGES (1363?-1437)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 127 mots

Maître et recteur de l'Université de Paris, Nicolas de Clamanges fut l'un des principaux représentants du groupe des conciliaristes, lesquels tenaient que, dans l'Église, l'autorité suprême appartient non au pape, mais au concile général. Nicolas exposa cette thèse avec Pierre d'Ailly et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-clamanges/#i_0

NICOLAS DE CUES NICOLAS KREBS ou CHRIPPFS dit (1401-1464)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 600 mots
  •  • 1 média

Initiateur, par-delà ses sources platoniciennes et médiévales, de nouveaux modes de penser, philosophe et aussi savant ouvert aux mathématiques, à la mécanique, à l'astronomie, prédicateur, écrivain, homme d'action remarqué par ses interventions conciliaires et ses missions diplomatiques, le cardinal Nicolas de Cues, le théologien de la Docte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-cues/#i_0

NICOLE PIERRE (1625-1695)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 929 mots

L'un des principaux écrivains de Port-Royal, théologien, controversiste, moraliste. Né à Chartres, issu d'une famille d'humanistes et de poètes, Pierre Nicole est très tôt attiré dans le milieu de Port-Royal par une de ses tantes religieuse. Maître aux Petites Écoles, il poursuit ses propres études et devient en 1649 bachelier en théologie. Mais la même a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-nicole/#i_0

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 692 mots

À l'époque où naît Ockham, saint Bonaventure et saint Thomas sont morts depuis plus de quinze ans et leur aîné Albert le Grand leur a survécu d'assez peu. Ni Raymond Lulle ni Roger Bacon, l'un largement quinquagénaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_0

OLIVI ou OLIEU PIERRE JEAN (1248 env.-env. 1298)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 322 mots

Frère mineur, de la tendance des « spirituels », né à Sérignan, en Languedoc, mort à Narbonne. Après des études à Paris, Pierre Jean Olivi (ou Olieu) commence à enseigner en 1270 et fait ses débuts dans la littérature théologique par des commentaires sur les quatre livres des Sentences de Pierre Lombard. Il y exprime ses aspirations joachimistes et s'y déclare partisan du respe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivi-olieu/#i_0

PANIKKAR RAIMUNDO (1918-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 259 mots

Le jésuite et théologien espagnol Raimundo Panikkar prôna toute sa vie le dialogue interreligieux.Fils d'un Indien hindouiste et d'une Catalane catholique, Raimundo Panikkar naît le 3 novembre 1918 à Barcelone. Ordonné prêtre en 1946, il obtient la même année un doctorat de philosophie à Madrid. Il passe ensuite un doctorat de chimie en 1958, également à Madrid, puis un autre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raimundo-panikkar/#i_0

PASCAL BLAISE (1623-1662)

  • Écrit par 
  • Dominique DESCOTES, 
  • François RUSSO
  •  • 8 457 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aux confins de la connaissance et de la foi »  : […] Blaise Pascal naît le 19 juin 1623 à Clermont en Auvergne, d'Étienne Pascal, président à la Cour des aides, et d'Antoinette Begon (morte en 1626). Son père, fort savant en mathématiques, mécanique et musique, quitte en 1631 sa charge à Clermont pour s'installer, avec son fils et ses deux filles Gilberte et Jacqueline, à Paris où il entre en contact avec le monde scientifique et se lie avec Roberva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-pascal/1-aux-confins-de-la-connaissance-et-de-la-foi/

PETAU DENIS (1583-1652)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 147 mots

Jésuite français qui, helléniste de premier ordre, était entré en 1605 dans la Compagnie de Jésus où il devait passer sa vie à enseigner, d'abord à Reims et à La Flèche, puis au collège de Clermont à Paris. La réputation d'érudit de Petau s'appuie sur de savantes éditions de textes anciens et sur ses traités de chronologie. Mais sa participation la plus import […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-petau/#i_0

PHILIPPE LE CHANCELIER (1160/80-1236)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 365 mots

Maître en théologie de l'université de Paris en 1206, souvent confondu avec son père Philippe de Grève, Philippe devint archidiacre de Noyon en 1211 et chancelier de Notre-Dame en 1218. Pratiquant le cumul des bénéfices et défenseur des privilèges contre les mendiants, il fut mêlé à tous les conflits doctrinaux et administratifs, surtout celui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-le-chancelier/#i_0

PIERRE AURIOL (1280-1322)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 676 mots

Théologien franciscain, né près de Gourdon, dans le Quercy. En 1304, Pierre Auriol étudie à l'université de Paris, où il suit peut-être l'enseignement de Jean Duns Scot. En 1312, il enseigne au studium generale des Frères mineurs de Bologne et, en 1314, à celui de Toulouse. Il est licencié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-auriol/#i_0

PIERRE D'AILLY (1350-1420)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 729 mots

Chancelier de l'université de Paris, théoricien des rapports entre le pape et le concile à la période du schisme d'Avignon. Quoique son renom soit moins grand que celui de son disciple, Gerson, Pierre d'Ailly doit être considéré comme un des initiateurs du mouvement doctrinal dont les répercussions se sont fait sentir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-d-ailly/#i_0

PIERRE LOMBARD (1100 env.-1160)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER, 
  • Jean RIBAILLIER
  •  • 2 505 mots

Auteur d'un ouvrage délibérément traditionnel et assez impersonnel qui lui a valu néanmoins d'être appelé le Maître des Sentences – car la « lecture » et le commentaire de cet exposé de la foi chrétienne ont constitué pendant plusieurs siècles la base de l'enseignement scolastique –, Pierre dit le L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lombard/#i_0

PRÉVOSTIN DE CRÉMONE (fin XIIe-déb. XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean RIBAILLIER
  •  • 1 560 mots

L'un des premiers chanceliers à Paris de l'université naissante et l'une des figures maîtresses de la fin du xiie siècle, Prévostin de Crémone est représentatif d'une époque où la société chrétienne est internationale. Issu d'une obscure famille lombarde, il étudie la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevostin-de-cremone/#i_0

PROSLOGION, Anselme de Cantorbéry - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 863 mots

Rédigé par Anselme de Cantorbéry (1033 ou 1034-1109), abbé bénédictin du Bec en Normandie, devenu primat d'Angleterre en 1093, canonisé et déclaré docteur de l'Église en 1720, le Proslogion doit son immense célébrité à l'énoncé d'une preuve de l'existence de Dieu, « tel que rien de plus grand ne peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proslogion/#i_0

RAHNER KARL (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 435 mots

Théologien catholique allemand, Karl Rahner s'est imposé, depuis de nombreuses années et surtout lors de la préparation du IIe concile du Vatican, comme un des plus grands docteurs de la pensée chrétienne contemporaine. Entré à l'âge de dix-huit ans dans la Compagnie de Jésus, où il rejoignit son frère Hugo, professeur de philosophie, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-rahner/#i_0

RATRAMNE DE CORBIE (mort en 868 env.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 536 mots

Théologien, prêtre et moine de l'abbaye bénédictine de Corbie (Royaume des Francs occidentaux) mort vers 868, Ratramne de Corbie entreprend vers 850, à la demande de Charles II le Chauve, empereur d'Occident, la rédaction de deux traités majeurs : De corpore et sanguine Domini (Du corps et du sang du Seigneur) et De praedestinatione (« De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ratramne-de-corbie/#i_0

RICHARD DE MEDIAVILLA ou DE MIDDLETON (1249 env.-entre 1300 et 1308)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 312 mots

Maître franciscain qui enseignait à Paris durant le dernier quart du xiiie siècle. Les historiens n'ont pas encore réussi à établir si son origine était française (Menneville, ou Moyenneville) ou anglaise (on connaît un nom de famille Menneville, Middletown). On incline pour l'origine française, car un document relate l'élection de Richard à Metz en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-de-mediavilla-de-middleton/#i_0

RICHARD DE SAINT-VICTOR (1110 env.-1173)

  • Écrit par 
  • Jean CHATILLON
  •  • 374 mots

Originaire d'Écosse ou d'Irlande, Richard dut entrer durant la première moitié du xiie siècle chez les chanoines réguliers de l'abbaye Saint-Victor de Paris, dont il devint par la suite sous-prieur puis prieur. Avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-de-saint-victor/#i_0

RICHER EDMOND (1559-1631)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 640 mots

La carrière du théologien Edmond Richer, né à Chesney en Champagne, se développa dans le cadre universitaire parisien, d'abord au collège du cardinal Lemoine, dont il devint recteur en 1595, puis à la Sorbonne, dont il fut nommé syndic en 1602. Après avoir été ligueur, il devint partisan résolu d'Henri IV et consacra le meilleur de son énergie et de son érudition à défendre non la personne du roi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-richer/#i_0

ROBERT BELLARMIN saint (1542-1621)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 432 mots

Cardinal italien et théologien jésuite, proclamé docteur de l'Église en 1931. Distingué par ses maîtres durant ses études, il est désigné prédicateur de controverse et professeur de théologie au collège jésuite de Louvain (1569-1576). Il lutte contre Baïus et les théologiens louvanistes, avant d'être rappelé à Rome pour la chaire de controverse du nouveau Collège romain ; mêlé aux disputes théolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bellarmin/#i_0

ROBERT GROSSETESTE (1175 env.-1253)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 230 mots

Savant et théologien anglais, né à Stradbroke (comté de Suffolk). Robert Grosseteste devint chancelier de l'université d'Oxford en 1222, régent de l'école de théologie des Franciscains à Oxford en 1224 et évêque de Lincoln (d'où l'appellation Lincolniensis) en 1235. Réformateur de son diocèse, il lutta contre les abus issus des coutumes féodales et eut des démêlés avec l'admini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-grosseteste/#i_0

ROGER MARSTON (mort en 1303)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 414 mots

Franciscain, disciple de saint Bonaventure et de Jean Peckham, farouche défenseur de l'augustinisme contre saint Thomas d'Aquin. Roger Marston fit ses études à Paris, en 1270 environ, et enseigna à Oxford, puis à Cambridge. De 1292 à 1298, il fut ministre de la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-marston/#i_0

RUIZ GARCÍA SAMUEL (1924-2011)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 350 mots

Prélat catholique mexicain, évêque de San Cristóbal de la Casas (État du Chiapas) de 1960 à 1999, Samuel Ruiz García a consacré une grande partie de son apostolat à la défense des droits des peuples mayas du Mexique.Né le 3 novembre 1924 à Irapuato, dans l'État de Guanajuato (Mexique), Samuel Ruiz García est ordonné prêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-ruiz-garcia/#i_0

SCHILLEBEECKX EDWARD (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 1 135 mots

Théologien catholique dominicain dont les travaux ont souvent inquiété le Vatican, Edward Schillebeeckx est mort à Nimègue (Pays-Bas), le 23 décembre 2009. Né en 1914 à Anvers, il avait été admis à la maison des dominicains de Gand à l'âge de dix-neuf ans. Ordonné prêtre en 1941, licencié en théologie de l'université de Louvain, il approfondit sa formation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-schillebeeckx/#i_0

SEBON ou SEBOND RAIMOND (mort en 1432)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 369 mots

Né à Barcelone, le théologien Sebon est mort à Toulouse où il professait la médecine et la théologie. L'œuvre qui le fit connaître, sa Théologie naturelle ou Livre des créatures (Theologia naturalis sive Liber creaturarum), publiée en latin en 1487 et traduite en français dès 1519, porte la trace de cette double orientation. Elle attire l'attention des human […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebon-sebond/#i_0

SERIPANDO GEROLAMO (1493-1563)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 391 mots

Théologien italien, cardinal et légat au concile de Trente. Attiré très jeune par la vie religieuse, Seripando entre en 1507 chez les ermites de Saint-Augustin. Il y fait une rencontre décisive, celle de son maître et protecteur Gilles de Viterbe qu'il suit à Rome et à Viterbe, en étudiant la philosophie et la théologie ; il est ordonné prêtre en 1513. Une s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerolamo-seripando/#i_0

SOMME DE THÉOLOGIE, Thomas d'Aquin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Charles CHAUVIN
  •  • 967 mots
  •  • 1 média

C'est vers la fin de sa courte vie que Thomas d'Aquin (1224 ou 1225-1274) a rédigé une Somme de théologie (Summa theologiae), à l'instar d'une vingtaine de théologiens qui composèrent au cours du xiie et du xiiie siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somme-de-theologie/#i_0

SPALATIN GEORG BURCKHARDT dit (1484-1545)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 227 mots

À la fois juriste et théologien, Spalatin était le principal conseiller ecclésiastique de l'électeur de Saxe, dans la première moitié du xvie siècle. Fils de tanneur, il entreprend des études de droit à Erfurt et à Wittenberg. Ordonné prêtre et favorable à l'humanisme, il devient précepteur des princes saxons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spalatin/#i_0

SUÁREZ FRANCISCO (1548-1617)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 631 mots

Jésuite et théologien espagnol, Francisco Suárez, né à Grenade dans une famille de juristes, entreprit des études en droit canon à Salamanque, puis entra en 1564 dans la Compagnie de Jésus. Il enseigna la philosophie à Ségovie (1571-1574) et la théologie dans divers collèges de Castille (1574-1580). En 1580, il fut appelé comme professeur de théologie au Collège romain, mais sa santé l'obligea au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-suarez/#i_0

SUSO (entre 1296 et 1302-1366)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 329 mots

Plus connu en France sous le nom latinisé de Suso, le dominicain Heinrich Seuse suivit d'abord l'exemple des pères du désert ; son tempérament exalté le poussait vers un ascétisme presque morbide ; sous l'influence d'Eckhart, il s'exerça à une spiritualité plus intérieure. Dans un langage apparenté à celui des poètes courtois de son pays, il a chanté une expérience personnelle d'amour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suso/#i_0

TEILHARD DE CHARDIN PIERRE (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Claude CUÉNOT
  •  • 2 397 mots

Teilhard est fondamentalement un mystique, plus exactement un « cosmo-mystique ». Il considère que la matière contient une puissance spirituelle, et, par une ascèse très dure, il est parvenu à déchiffrer en filigrane, à travers le cosmos, la figure divine du Christ. Cette ascèse n'est plus une simple ascèse de détachement, c'est une ascèse de détachement pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-teilhard-de-chardin/#i_0

THÉODORE DE MOPSUESTE (350 env.-env. 428)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 373 mots

Évêque et exégète chrétien. Élève de Libanios, puis de Diodore de Tarse, Théodore de Mopsueste renonça à une carrière de rhéteur pour mener la vie monastique à l'instigation de son ami et condisciple Jean Chrysostome. Il quitta pendant quelque temps son monastère dans l'intention de se faire avocat et de se marier, mais Chrysostome le persuada de revenir (cf. deux lettres Ad Theodor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-de-mopsueste/#i_0

THIERRY DE FREIBERG (1250 env.-env. 1310)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 552 mots

Maître dominicain qui, au xiiie siècle, en dépit de l'entrée d'Aristote dans les universités, se montre fidèle au néo-platonisme. Reçu dans l'ordre des Frères prêcheurs, Thierry de Freiberg gagna Paris en 1285, où il devint maître en théologie en 1297. Malgré les fonctions qu'il remplit dans son ordre, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thierry-de-freiberg/#i_0

THOMAS D'AQUIN saint (1224 ou 1225-1274)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 4 385 mots
  •  • 1 média

Thomas d'Aquin, ainsi appelé du nom de la petite ville d'Aquino, sur la route de Naples à Rome, où ses parents détenaient dans le premier quart du xiiie siècle un très modeste pouvoir féodal, ne peut être enfermé dans le crédit que lui accorde depuis sept siècles l'Église catholique ; il est le haut témoin de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-d-aquin/#i_0

THOMASSIN LOUIS (1619-1695)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 348 mots

Théologien français, membre de l'Oratoire. Né à Aix-en-Provence d'une famille de parlementaires bourguignons, Thomassin est l'élève des oratoriens de Marseille. Il entre, à treize ans et demi, dans la congrégation de l'Oratoire, à Aix ; ordonné prêtre en 1643, il occupe divers postes avant d'être appelé, en 1648, à enseigner la théologie à Saumur, où les oratoriens étaient confrontés à une importa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-thomassin/#i_0

URS VON BALTHASAR HANS (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ
  •  • 1 385 mots

Hans Urs von Balthasar, écrivain suisse de langue allemande, fut l'un des plus éminents théologiens du catholicisme contemporain et l'un des meilleurs connaisseurs du patrimoine culturel de l'Occident. Né à Lucerne, il étudia d'abord la « germanistique » (philosophie, littérature et art) à Munich, Vienne et Berlin. En 1929, il présenta à Zurich une thèse de philosophie sur « l'histoire du problème […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-urs-von-balthasar/#i_0

VITAL DU FOUR (1260 env.-1327)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 501 mots

Né à Bazas dans la province d'Auch en Gascogne, Jean du Four prit, en entrant dans l'ordre des Frères mineurs, le nom de Vital. Envoyé en 1285 au studium generale de Paris, il commenta les Sentences. Après un temps de régence à l'université, autour de 1292-1294, il gagna Montpellier, où il fut lecteur et où il s'initia à la médecine. Il vint ensuite enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vital-du-four/#i_0

VITORIA FRANCISCO DE (1492 env.-1546)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 183 mots

Dominicain espagnol qui, après de profondes études à Burgos et à Paris, enseigne à Paris d'abord, puis, à partir de 1526, à la « chaire de prime » de Salamanque, une des plus illustres d'Europe. Francisco de Vitoria introduit la pratique de l'étude de la Somme théologique de saint Thomas d'Aquin, cette étude se substituant ainsi au commentaire des Sentences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-de-vitoria/#i_0

WARD WILLIAM GEORGE (1812-1882)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 100 mots

Théologien et philosophe anglais, Ward se rattacha d'abord au mouvement tractarien, qui cherchait à renouveler l'Église anglicane, selon des vues proches de celles de Newman (1801-1890). Ward fut censuré pour avoir publié, en 1844, The Ideal of a Christian Church in Comparison with Existing Practice ; il entra alors dans l'Église catholique. Devenu professeur de théologie moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-george-ward/#i_0