BARTOLI DANIELLO (1608-1685)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Admis très jeune parmi les novices de la Compagnie de Jésus, Daniello Bartoli, après des études approfondies de rhétorique, puis de philosophie et de théologie, enseigne d'abord la rhétorique et devient bientôt un prédicateur apprécié. En 1646, il se voit conférer la lourde charge d'historien de la Compagnie de Jésus. Il publie, dès 1650, une biographie en cinq livres de saint Ignace de Loyola, fondateur de l'ordre. Puis, au cours des trente années suivantes, paraissent alternativement une série de biographies des grandes figures de la Compagnie de Jésus et des études sur l'histoire de l'ordre en Asie (1656), au Japon (1660), en Chine (1663), en Angleterre (1667), en Italie (1673). Au cours des dernières années de sa vie, désespérant sans doute de jamais achever l'œuvre historique gigantesque qu'il a commencée, il entreprend la rédaction d'un compendium intitulé Des hommes et des faits de la Compagnie de Jésus (Degli uomini e dei fatti della Compagnia di Gesù. Memorie storiche) que sa mort interrompra au cinquième livre. En plus de l'histoire de son ordre, Bartoli, écrivain extrêmement prolifique, a composé des ouvrages scientifiques, des traités de grammaire et de rhétorique, ainsi que divers livres de méditations sur la destinée humaine et la grandeur divine.

Sa prose, qui allie une extrême richesse de vocabulaire à une syntaxe oratoire, ample mais mesurée, est une des plus majestueuses et des plus classiques de son siècle. Accueillant toujours avec discrétion le luxuriant arsenal métaphorique du baroque, elle en refuse les excès ornementaux, n'utilisant jamais les infinies similitudes du monde naturel qu'à des fins édifiantes, comme des symboles et surtout des prétextes à une exaltation continuelle, souvent lassante à force d'insistance et d'ingénuité, de la toute-puissance divine.

—  Paul LARIVAILLE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BARTOLI DANIELLO (1608-1685)  » est également traité dans :

MANDARINS

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 3 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mandarins vus par les jésuites, les marchands, les Lumières »  : […] Quand il arrive à Pékin, le jésuite Gaubil, fondateur de la sinologie, y voit « un monde infini, mais, à la réserve des mandarins, une ville remplie de gueux » (14 nov. 1722). La beauté du palais l'émerveille, où se passent les examens. Compilateur de mille deux cents pages sur La Cina , le père Daniello Bartoli admire que des soldats armés surveillent les candidats, garantissant ainsi le sérieux […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul LARIVAILLE, « BARTOLI DANIELLO - (1608-1685) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniello-bartoli/