Philosophes du monde hellénistique


ALEXANDRE D'APHRODISE (fin IIe-déb. IIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 397 mots

Philosophe péripatéticien grec, Alexandre d'Aphrodise, qui vécut sous le règne de Septime Sévère (193-211), commenta une très grande partie de l'œuvre d'Aristote. Plusieurs de ses commentaires sont perdus, notamment ceux qui concernent les Catégories, le Traité de l'interprétation, le deuxième livre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-d-aphrodise/#i_0

AMMONIOS SACCAS (1re moitié IIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 162 mots

Maître de Plotin, et des deux Origène (le païen et le chrétien), personnage énigmatique sur lequel on sait très peu de choses, Ammonius Saccas n'a rien écrit, suivant sur ce point l'attitude de certains philosophes de l'Antiquité (Porphyre, Vie de Plotin, x, 1, 37). Il a inspiré très fortement l'enseignement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonios-saccas/#i_0

ATHÉNAGORE (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 423 mots

Philosophe grec chrétien, actif au iie siècle apr. J.-C.Les premiers historiens voient en Athénagore un platonicien converti au christianisme. Originaire d'Athènes, il se rend à Alexandrie et y fonde une académie réputée par la suite. Vers 177, il adresse à l'empereur Marc Aurèle et à son fils, Commode, une apologie en 30 chapitres intitulée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenagore/#i_0

CLÉMENT D'ALEXANDRIE (140 env.-env. 220)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 2 918 mots

Clément d'Alexandrie représente un phénomène tout à fait original et presque unique dans l'histoire du christianisme. Il est tout d'abord le premier écrivain chrétien à concevoir le dessein d'une vaste entreprise littéraire, composée de plusieurs traités et destinée à donner un programme complet de formation sp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-d-alexandrie/#i_0

DIODORE CRONOS (mort en 296 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 316 mots

Philosophe de l'école de Mégare, sur l'enseignement duquel nous ne possédons que des témoignages fragmentaires. Comme les autres mégariques, Diodore se situe dans la tradition éléate et cherche, comme Zénon d'Élée, à nier dialectiquement l'existence du mouvement (cf. Sextus Empiricus, Adversus mathematicos, X, 85) : si l'on admet l'exis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diodore-cronos/#i_0

ENNÉADES, Plotin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 846 mots

Les Ennéades (de enneas, le chiffre neuf en grec) ne constituent pas à proprement parler une œuvre de Plotin (205-270), mais la bibliothèque plotinienne : c'est en effet le nom donné au rassemblement par Porphyre, après la mort du maître, de cinquante-quatre traités ou conférence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enneades/#i_0

OLYMPIODORE LE JEUNE (VIe s.)

  • Écrit par 
  • Michel GAREL
  •  • 180 mots

Philosophe néo-platonicien, Olympiodore vécut à Alexandrie, où il fut l'élève d'Ammonios et eut pour disciples David et Élias. Les noms de ceux-ci laissent penser qu'ils étaient chrétiens, mais on ignore s'il en allait de même pour Olympiodore. Sa pensée, telle qu'elle nous a été transmise par ses commentaires sur Platon et sur Aristote, ne dénote d'ailleurs aucune originalité. Il s'est, en effet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olympiodore-le-jeune/#i_0

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 535 mots

Dans le chapitre « Origène et son œuvre »  : […] Origène est né aux environ de 185 dans une famille chrétienne d'Alexandrie. Il gardera toute sa vie le souvenir du martyre de son père qui eut lieu lorsqu'il était lui-même dans sa dix-septième année. Vers l'âge de vingt ans, il ouvrit à Alexandrie une école de grammaire et, en même temps, il alla écouter, selon ses propres termes (Eusèbe de Césarée, Hist. Eccles., VI, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origene-et-origenisme/1-origene-et-son-oeuvre/

PHILON D'ALEXANDRIE (20 av. J.-C. env.-45)

  • Écrit par 
  • Annie JAUBERT
  •  • 2 480 mots

Représentant le plus éminent de l'école philosophique juive d'Alexandrie qui interprétait la Bible selon les catégories hellénistiques, Philon a laissé une œuvre qui est dans sa majeure partie un vaste commentaire de la Torah. Cette œuvre est une source précieuse de renseignements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philon-d-alexandrie/#i_0

PHILOPON JEAN (entre 475 et 480-apr. 565)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 269 mots

Grammairien et philosophe chrétien monophysite, né à Alexandrie (Égypte). Jean Philopon fut le disciple et l'assistant du philosophe Ammonios. C'est en utilisant des notes prises pendant les cours de son maître qu'il publia à partir de 517 plusieurs Commentaires sur les œuvres d'Aristote. Il publia également de nombreux ouvrages consacrés à la théologie, à l'exégèse biblique, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philopon/#i_0

PLOTIN

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 4 930 mots

Repensant la doctrine de Platon avec des éléments aristotéliciens et stoïciens, en même temps qu'elle subit l'influence de courants ultérieurs, la philosophie de Plotin représente une recherche du salut autant que de la vérité, un épanouiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plotin/#i_0

PLOTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 140 mots

205 D'origine romaine, naissance probable de Plotin à Lycopolis, en Égypte.233 Plotin rencontre Ammonius Saccas, dont il suit l'enseignement dix ans durant, à Alexandrie.245 Début de son enseignement à Rome, d'abord devant un auditoire restreint. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plotin-reperes-chronologiques/#i_0

PLUTARQUE (46 env.-env. 120)

  • Écrit par 
  • François FUHRMANN
  •  • 2 792 mots

Plutarque est une des figures marquantes de l'hellénisme antique tardif, dont l'activité se situe à la charnière des ier et iie siècles après J.-C. De son œuvre il subsiste une partie considérable, composée de deux blocs d'importance sensiblement égale : d'une part, celui que l'on désigne depuis la Renais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutarque/#i_0