OLYMPIODORE LE JEUNE (VIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe néo-platonicien, Olympiodore vécut à Alexandrie, où il fut l'élève d'Ammonios et eut pour disciples David et Élias. Les noms de ceux-ci laissent penser qu'ils étaient chrétiens, mais on ignore s'il en allait de même pour Olympiodore. Sa pensée, telle qu'elle nous a été transmise par ses commentaires sur Platon et sur Aristote, ne dénote d'ailleurs aucune originalité. Il s'est, en effet, borné à transmettre avec une fidélité scrupuleuse les idées de ses prédécesseurs, notamment Ammonios. La seule innovation qu'apporte Olympiodore dans la tradition néo-platonicienne réside dans le mode d'exposition. Il est le premier à composer ses commentaires sur un modèle scolaire, les divisant en praxis. Chaque praxis, qui correspond à ce qu'on appellerait aujourd'hui un « cours », est elle-même constituée de deux parties : la théôria, interprétation globale du texte commenté, et la lexis, explication mot à mot. Cette méthode fut reprise par les successeurs.

—  Michel GAREL

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures de grec, licencié en langue et littérature hébraïques, collaborateur à l'Institut de recherche et d'histoire des textes, C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  OLYMPIODORE LE JEUNE ( VI e s.)  » est également traité dans :

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « Éclipse et retour des doctrines sur l'âme à la période hellénistique et romaine »  : […] Après la mort d'Alexandre le Grand (323 av. J.-C.), le monde hellénique se trouva plongé dans un bouleversement sans précédent : on passait sans transition de la petite cité grecque à la totalité de la « terre habitée » ; l'homme, défini par Aristote comme « le vivant qui habite une cité », devenait subitement « œcuménique », citoyen du monde et solidaire de l'univers, partout chez lui et infinime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ame/#i_11097

Pour citer l’article

Michel GAREL, « OLYMPIODORE LE JEUNE (VIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/olympiodore-le-jeune/