Cinéma français


120 BATTEMENTS PAR MINUTE (R. Campillo)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 118 mots
  •  • 1 média

Raconter le sida non pas à partir de la médecine et de l’individu, mais dans l’action et le groupe. Tel est le pari réussi par 120 Battements par minute, qui a reçu le grand prix du festival de Cannes 2017. Son auteur, Robin Campillo est un réalisateur rare : on lui doit trois longs-métrages dep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/120-battements-par-minute/#i_0

BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS (D. Boon)

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 944 mots

Avec plus de 20 millions d'entrées, Bienvenue chez les Ch'tis a pulvérisé en 2008 le record détenu en 1966 par La Grande Vadrouille, qui en totalisait 17 millions. Quelles sont les conditions d'un tel succès, capable de fédérer des spectateurs de tous âges et de toutes catégories sociales, en réutilisant des recettes déjà bien rodées dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bienvenue-chez-les-ch-tis/#i_0

CARLOS (O. Assayas)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 069 mots

Fallait-il montrer à Cannes, dans un festival international « de cinéma », Carlos, un film « de télévision » de cinq heures et demie en trois épisodes, produit par Canal Plus et diffusé simultanément sur cette chaîne, alors que la version réduite destinée au cinéma (Le Prix du Chacal) ne sortirait que quelques semaines plus tard ? Une seule projection a suff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-o-assayas/#i_0

CASQUE D'OR, film de Jacques Becker

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 857 mots
  •  • 1 média

Nombre des films de Jacques Becker (1906-1960) sont passés à la postérité, qu'elle soit celle de la cinéphilie institutionnelle (Godard n'a jamais tari d'éloges sur Le Trou (1960), dont il a monté des extraits dans ses Histoire(s) du cinéma) ou celle du grand public (Ali Baba et les quarante voleu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casque-d-or/#i_0

COMME UNE IMAGE (A. Jaoui)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 056 mots

Lolita a vingt ans et se trouve « grosse », « moche », « nulle »… S'il est vrai que, lorsqu'elle essaie une robe dans la cabine d'un magasin, elle ne donne pas l'image filiforme que la publicité renvoie du corps de la femme, là n'est peut-être pas l'essentiel. Avec le même succès public, Agnès Jaoui poursuit dans Comme une image (2004) la réflexion entamée dans son précédent fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comme-une-image/#i_0

CONTE D'AUTOMNE (É. Rohmer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 986 mots

Par définition, la série des « Contes des quatre saisons », inaugurée en 1990 avec Conte de printemps, nous parle de contes et de saisons, c'est-à-dire de chimères et du temps qui s'écoule, éléments déjà présents dans les précédentes séries de l'œuvre de Rohmer. On pourrait, à tort, n'y voir qu'une simple continuité. Ainsi les héroïnes du dernier film de la série, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte-d-automne/#i_0

DES HOMMES ET DES DIEUX (X. Beauvois)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 116 mots

En épigraphe de son film, Xavier Beauvois propose un verset tiré du psaume 82 : « Je l'ai dit : vous êtes des dieux, des fils du Très-Haut, vous tous ! Pourtant vous mourrez comme des hommes. » Ces fils de Dieu sont ici des moines cisterciens remarquablement interprétés par, entre autres, Jacques Herlin, Philippe Laudenbach, Olivier Rabourdin. Leur foi les conduit sur le chemin d'une mort atroce. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-hommes-et-des-dieux-x-beauvois/#i_0

DHEEPAN (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 028 mots

Surprenante palme d’or au festival de Cannes 2015, Dheepan, septième film de Jacques Audiard, suit Un prophète (2009) et De rouille et d’os (2012), deux grands succès critiques et publics qui ont consacré une carrière commencée en 1994 et composée d’œuvres toujours étonnantes, autant sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dheepan/#i_0

DIVA, film de Jean-Jacques Beineix

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 894 mots

Ancien premier assistant de Claude Zidi, Jean-Jacques Beineix fait sensation dans la France de 1981 avec Diva, son premier long-métrage, d'abord à cause de la forme rare de son succès public, ensuite à cause du maniérisme qu'il y affiche. Après des débuts timides, le film est vu par des milliers de spectateurs sur la foi du bouche-à-oreille particulièrement efficace. Quant aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diva/#i_0

ENTRE LES MURS (L. Cantet)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

Que se passe-t-il entre et surtout derrière les murs d'une école ? Des cinéastes de talent, Jacques Doillon ou Abdellatif Kéchiche par exemple, ont atteint une vérité certaine dans la description des adolescents dans la rue ou des lieux qu'ils s'approprient. Mais la chose est plus rare dans l'univers d'une salle de classe, où l'affrontement avec l'ad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entre-les-murs-l-cantet/#i_0

ENTRE LES MURS (L. Cantet), en bref

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 247 mots

Entre les murs est un film réalisé par Laurent Cantet, sorti en 2008. Adapté du roman du même nom écrit par François Bégaudeau (2006), il raconte le quotidien d'un professeur et d'une classe de 4e dans un établissement scolaire qualifié de difficile.Entre les murs n'est pas un film comme l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entre-les-murs-l-cantet-en-bref/#i_0

ESTHER KAHN (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • Marie-Anne GUÉRIN
  •  • 969 mots

Les films d'Arnaud Desplechin ont besoin de la fiction de l'autre comme d'une réalité, aussi tragique soit-elle. Cette fiction peut être fournie par le récit de l'écrivain, ou bien délivrée par la seule existence de cet autre. Son omniprésence suffit à provoquer le désir de l'enregistrement et du découpage cinématographique : ce sera tour à tour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esther-kahn/#i_0

FLANDRES (B. Dumont)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 029 mots

Flandres (2006), quatrième film de Bruno Dumont, opère un retour en grâce de celui-ci auprès de la critique, sinon du public, après l'échec de TwentyninePalmssorti en 2003. Sélectionné au festival de Cannes, il offre à son réalisateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandres/#i_0

FRANTZ (F. Ozon)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 024 mots
  •  • 1 média

Avec ses goûts hétéroclites, ses œuvres souvent brillantes, spectaculaires et toujours très variées, François Ozon – un des cinéastes français les plus populaires de la génération 1990 – divise la critique mais s’affirme comme un auteur éclectique du plus grand intérêt. En début de carrière, il a aimé choquer (Regarde la mer, 1997), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantz/#i_0

GABRIELLE (P. Chéreau)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 039 mots

Pour son neuvième long-métrage, Patrice Chéreau a choisi d'adapter une nouvelle de Joseph Conrad, Le Retour : un homme, en rentrant chez lui un soir, trouve une lettre de son épouse lui annonçant qu'elle le quitte ; presque aussitôt après, elle revient. Il lui parle, elle répond à peine. La terrible confrontation qui s'ensuit met […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabrielle/#i_0

GRÂCE À DIEU (F. Ozon)

  • Écrit par 
  • Colette MILON
  •  • 1 149 mots
  •  • 1 média

Depuis 1998 et son premier long métrage, Sitcom, rares auront été les années sans un nouveau film de François Ozon. Sujets originaux (Sous le sable, 2000), adaptations de romans (Angel, 2006 ; Jeune et jolie, 2013), de pièces de théâtre, piochées chez Fassbinder (Goutt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-a-dieu-f-ozon/#i_0

HIROSHIMA MON AMOUR, film de Alain Resnais

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

Lorsque Alain Resnais est pressenti pour réaliser un film sur le thème de la bombe atomique d'Hiroshima et des dangers du nucléaire, il est déjà un auteur de courts-métrages jouissant d'une notoriété internationale incontestable, en particulier grâce à Nuit et Brouillard (1955). Il a débuté sa carrière comme monteur et auteur de doc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshima-mon-amour/#i_0

LA 317e SECTION, film de Pierre Schoendoerffer

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 003 mots

La vie de Pierre Schoendoerffer se partage entre deux passions : l'aventure, maritime et guerrière, et l'écriture. C'est parce qu'il a d'abord été matelot, puis caméraman aux armées, fait prisonnier à Diên Biên Phu, qu'il devint écrivain, puis cinéaste. C'est dire qu'il détone dans le cinéma français, où il fut toujours une figure singulière. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-317e-section/#i_0

LA BELLE ET LA BÊTE, film de Jean Cocteau

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 895 mots
  •  • 1 média

En 1930, Jean Cocteau (1889-1963), écrivain, poète, dramaturge, peintre, dessinateur, réalise Le Sang d'un poète. Aussitôt assimilé aux films surréalistes de Buñuel et de Dalí (Un chien andalou, 1929, L'Âge d'or, 1930), ce film sera vu dans le monde entier ; aux États-Unis, il influencera toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-belle-et-la-bete/#i_0

L'ADVERSAIRE (N. Garcia)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 959 mots

Après Laurent Cantet (L'Emploi du temps), Nicole Garcia s'inspire d'un même fait-divers : le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand tuait sa femme, ses deux enfants et ses parents, puis tentait de se suicider en mettant le feu à sa maison. Sauvé, jugé il fut condamné à la prison à perpétuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-adversaire-n-garcia/#i_0

LADY CHATTERLEY (P. Ferran)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 961 mots

Au cours des années 1920, David Herbert Lawrence compose trois versions successives d'un grand roman dont la dernière version est publiée en Angleterre en 1928 sous le titre de L'Amant deLady Chatterley. Le sujet en est bien connu : sir Clifford Chatterley étant devenu impuissant à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lady-chatterley/#i_0

L'ÂGE DES POSSIBLES (P. Ferran)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 555 mots

À première vue, voici un film comme tant d'autres ; un film de jeune, sur les jeunes, encore... À la réflexion, il s'agit d'un joyau dont la singularité se révèle inépuisable. On est loin de tout, et pourtant on se sent chez soi, en terrain familier. On dirait que Pascale Ferran s'est d'abord appliquée à reconnaître les domaines perdus, abandonnés, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-des-possibles/#i_0

LA GRANDE BOUFFE, film de Marco Ferreri

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 003 mots

La Grande Bouffe fit scandale à l'occasion de sa présentation au festival de Cannes en mai 1973, puis lors de sa sortie en salles. Les publicitaires avaient malicieusement orchestré une campagne destinée à provoquer les esprits sensibles à partir d'une affiche de Reiser et de diverses rumeurs scabreuses issues du tournage. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-bouffe/#i_0

LA GRANDE VADROUILLE, film de Gérard Oury

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 922 mots

Élève du cours Simon, Gérard Oury (1919-2006), né à Paris, intègre le Conservatoire en 1938, puis il devient pensionnaire à la Comédie-Française où Édouard Bourdet lui confie le rôle de Britannicus. L'occupation allemande le contraint à poursuivre sa carrière de comédien à Genève. Il revient en France en 1945 et s'intéresse au cinéma où il inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-vadrouille/#i_0

LAISSEZ-PASSER (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 950 mots

La sortie de Laissez-passer, dix-huitième film de fiction de Bertrand Tavernier, a été, aux premiers jours de 2002, l'occasion d'un vif affrontement au sein de la critique française. C'était moins le contenu du film qui motivait l'ire, voire le mépris, des héritiers autoproclamés de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laissez-passer/#i_0

LA LOI DU MARCHÉ (S. Brizé)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 980 mots

Tout en peignant la banalité du quotidien, le réalisme de Stéphane Brizé sait s’attacher aux êtres qui trouvent la force de s’arracher aux contraintes et aux clichés qui gouvernent leur condition. L’émotion surgit alors d’une psychologie individuelle capable de s’affirmer contre la sociologie du groupe : une « pervenche » (Le Bleu des villes, 1999), un huissier de justice ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-loi-du-marche/#i_0

LA MAMAN ET LA PUTAIN, film de Jean Eustache

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 048 mots

La Maman et la Putain obtint en 1973 le prix spécial du jury au festival de Cannes. Il fut copieusement sifflé par le grand public. C'est évidemment un film qui n'est pas consensuel. Le suicide de son auteur à quarante-trois ans en novembre 1981 a accentué le statut testamentaire de ce film exceptionnel. C'est le seul très long métrage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-maman-et-la-putain/#i_0

L'ANGLAISE ET LE DUC (É. Rohmer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 938 mots

Tourné en décors naturels, La Marquise d'O respectait le comportement, la gestuelle, le verbe de l'époque de la nouvelle de Kleist. Perceval le Gallois, tourné en studio, renvoyait, par son décor de forme elliptique, aux sculptures et enluminures des xiie et xiiie s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-anglaise-et-le-duc/#i_0

LA RÈGLE DU JEU, film de Jean Renoir

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 005 mots

Une affaire de rendez-vous manqué : entre la marquise et son bel aviateur, entre la contrainte sociale et la liberté amoureuse, entre le film et son public. Ce n'est pas la faute de Renoir (1894-1979), et l'on peut bien penser, avec Truffaut, qu'« aucun autre cinéaste n'a mis autant, et le meilleur de lui-même, dans un film », mais ni la critique ni les spectateurs de 1939 ne reconnurent, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-regle-du-jeu/#i_0

L'ATALANTE, film de Jean Vigo

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 920 mots

L'Atalante est un film mythique. C'est le seul long-métrage d'un jeune réalisateur qui meurt à la fin du tournage et dont l'œuvre totale ne dépasse pas trois heures. C'est l'un des deux ou trois plus beaux films français des années 1930 et l'un des premiers chefs-d'œuvre du cinéma parlant. C'est aussi un film maudit qui est d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atalante-jean-vigo/#i_0

LA VIE D'ADÈLE (A. Kechiche)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 095 mots

La palme d'or du festival de Cannes 2013 est une palme d'or particulière. Le président du jury, Steven Spielberg, l'a remise en annonçant qu'elle était attribuée non au seul metteur en scène, mais à « Adèle, Léa et Abdellatif Kechiche ». Les suites de ce triomphe cannois, salué par les applaudissements de la grande salle du Palais des festivals, ont été moins euphoriques. Au moment du festival, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-d-adele/#i_0

LA VIE RÊVÉE DES ANGES (É. Zonca)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 984 mots

Le jury du festival de Cannes 1998, dans son audace, ne s'est pas trompé en couronnant le premier long-métrage d'un réalisateur de quarante et un ans, Érick Zonca, d'un double prix d'interprétation féminine. Si La Vie rêvée des anges narre la rencontre de deux personnages opposés, le film, d'un même mouvement confronte et lie l'une à l'autre deux actrices de nature hétérogène. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-revee-des-anges/#i_0

LA VILLA (R. Guédiguian)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

Après s’être consacré à des fictions qui interrogeaient une généalogie arménienne dans Une histoire de fou (2015), LeVoyage en Arménie (2006) et L’Armée du crime (2009), apportant une dimension supplémentaire à une filmographie marquée par une suite d’œuvres sur Marseille et l’Es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-villa/#i_0

LE BEAU SERGE, film de Claude Chabrol

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 949 mots

Le Beau Serge est le premier long-métrage de la Nouvelle Vague. Le film est autoproduit par Claude Chabrol lui-même, avec l'argent d'un héritage familial. Il est réalisé en plein hiver 1957-1958, à Sardent, village de la Creuse où Chabrol (1930-2010), fils d'un pharmacien parisien du X […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-beau-serge/#i_0

LE CORBEAU, film de Henri-Georges Clouzot

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 164 mots

Produit durant la période de l'Occupation, sous contrôle allemand, par la firme Continental, second film d'un jeune réalisateur que vient de révéler le divertissement policier L'assassin habite au 21 (1942), Le Corbeau est un pamphlet, dans lequel une campagne de lettres anonymes fait « tomber les masques ». Henri-Georges Clouzot (1907-1977) venait de partic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-corbeau/#i_0

LE FABULEUX DESTIN D'AMÉLIE POULAIN (J.-P. Jeunet)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Certains films relèvent de l'art, d'autres du symptôme. Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001) relève-t-il de l'un ou de l'autre ? ou des deux à la fois ? C'est la question que pose la polémique déclenchée par ceux qui se sont attribué la mission de défendre un film pourtant favorablement accueilli par la presse comme par des millions de spectateurs.L'objet paraît pourtant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fabuleux-destin-d-amelie-poulain/#i_0

LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 886 mots

Classique français du « réalisme poétique » des années 1930, Le jour se lève vient après l'un des plus grands succès de Marcel Carné, Le Quai des brumes (1938), auquel il semble reprendre beaucoup d'éléments, aussi bien pour l'équipe (le dialoguiste Jacques Prévert, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jour-se-leve/#i_0

LE MÉPRIS, film de Jean-Luc Godard

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 105 mots

Adapté du roman d'Alberto Moravia (Il Disprezzo, 1954), qui décrit la préparation du tournage de L'Odyssée d'Homère par un producteur italien et un réalisateur autrichien, le sixième long-métrage de Jean-Luc Godard – et son film le plus « classique » – ouvre sur une analyse personnelle de la situation du cinéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mepris-jean-luc-godard/#i_0

LE MONDE DU SILENCE, film de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 933 mots

Palme d'or au festival de Cannes 1956, oscar du meilleur documentaire à Hollywood en 1957, prix du Syndicat des critiques de films français la même année, Le Monde du silence contient déjà la formule magique qui fera le succès des séries télévisées mondialement connues du commandant Cousteau – un mélange habile de science, de nature, d'exotisme, d'aventure, d'humanité, de camar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-du-silence/#i_0

LE PREMIER VENU (J. Doillon)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 963 mots

DepuisRaja, tourné au Maroc durant l'été de 2002, de graves difficultés de production avaient interrompu – après vingt-cinq longs-métrages – l'œuvre de Jacques Doillon, un des auteurs les plus intéressants de la génération 70 (La Drôlesse, 1978 ; La Fille prodigue, 1980 ; La V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-premier-venu/#i_0

LE ROMAN D'UN TRICHEUR, film de Sacha Guitry

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 937 mots
  •  • 1 média

En 1936, l'écrivain, dramaturge, acteur et réalisateur Sacha Guitry (1885-1957), fils du grand acteur Lucien Guitry, après avoir porté à l'écran plusieurs de ses pièces, comme Pasteur (1935), et Le Nouveau Testament (1936), fait le pari de tirer un film de son unique récit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-d-un-tricheur/#i_0

LES ADIEUX À LA REINE (B. Jacquot)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 035 mots

Benoît Jacquot est né à Paris en 1947. Cinéphile passionné par Fritz Lang, Mizoguchi ou Jacques Tourneur, il travaille très tôt dans le cinéma, aussi bien comme stagiaire sur des films commerciaux, que comme ami et proche collaborateur de Marguerite Duras (Nathalie Granger, India Song), ou réalisateur de docum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-adieux-a-la-reine/#i_0

LES AMOURS D'ASTRÉE ET DE CÉLADON (É. Rohmer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 994 mots

Dès le premier regard, on perçoit que l'intrigue qu'Éric Rohmer a retenue des quelque cinq mille pages deL'Astrée (1607-1628), le célèbre roman pastoral d'Honoré d'Urfé, ressemble à s'y méprendre à une quintessence des « Contes moraux », des « Comédies et proverbes » et des « Contes des qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-amours-d-astree-et-de-celadon/#i_0

LES CHOSES DE LA VIE, film de Claude Sautet

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 860 mots

Connu auparavant comme réalisateur de polars (Classe tous risques, 1960), Claude Sautet ne voulut pas se spécialiser dans les films d'action, et adapta en 1970 un roman de Paul Guimard, Les Choses de la vie (1967). Bien que le sujet principal puisse paraître d'une rare tristesse – il s'agit essentiellement de déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-choses-de-la-vie/#i_0

LES FRÈRES SISTERS (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 033 mots

Après Dheepan, palme d’Or au Festival de Cannes 2015, Les Frères Sisters opère un nouveau changement de territoire cinématographique, le plus radical jusqu’ici dans la filmographie de Jacques Audiard : un retour au western, après son genre de prédilection qu’est le film noir, et avec des acteurs et actrices uniquement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-freres-sisters-j-audiard/#i_0

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG, film de Jacques Demy

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 872 mots
  •  • 1 média

Les Parapluies de Cherbourg est un film exceptionnel et atypique pour de multiples raisons. C'est le troisième long-métrage d'un jeune réalisateur français, Jacques Demy (1931-1990), qui a fait ses classes en 1960, dans les premières années de la Nouvelle Vague, avec deux films au budget […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-parapluies-de-cherbourg/#i_0

LES PLAGES D'AGNÈS (A. Varda)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 105 mots

Au côté de l'univers de la fiction – Cléo de 5 à 7 (1962), Le Bonheur (1964), Sans toit ni loi (1985) –, le documentaire occupe une place importante dans l'œuvre d'Agnès Varda (une trentaine de films), qu'il s'agisse de documentaires au sens stric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-plages-d-agnes/#i_0

LES QUATRE CENTS COUPS, film de François Truffaut

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contre toute attente, ce premier long-métrage de François Truffaut (1932-1984) se voit sélectionné pour le festival de Cannes, en 1959. De plus, il y remporte le prix de la mise en scène. À vingt-six ans, Truffaut, critique et redoutable polémiste, est cependant loin d'être inconnu. Il a violemment attaqué dans Les Cahiers du cinéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-quatre-cents-coups/#i_0

LES TONTONS FLINGUEURS, film de Georges Lautner

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 989 mots

Les Tontons flingueurs est devenu un film culte au cours des années 1980 et 1990 à la suite de ses multiples diffusions à la télévision, à la grande surprise de son réalisateur, Georges Lautner : « Pourquoi aujourd'hui plusieurs générations peuvent-elles se réciter les dialogues de Michel [Audiard] ? Pourquoi le „gugusse de Montauban“ est-il devenu l'égal du Mexicain, „une épée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tontons-flingueurs/#i_0

LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE (S. Chomet)

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN
  •  • 807 mots

L'auteur de cet étonnant long-métrage d'animation, Sylvain Chomet, est bien connu des amateurs de bande dessinée. Avant de passer au cinéma d'animation, il a écrit le scénario de plusieurs albums, dont trois furent dessinés par un graphiste de génie, Nicolas de Crécy : Léon la came (prix René-Goscinny 1996), Laid pauvre et malade (Alph'Art au festival d'Ango […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-triplettes-de-belleville/#i_0

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, film de Jacques Tati

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

Avec Jour de fête (1949), portrait d'une France rurale d'après-guerre hantée par le modernisme et le modèle « américain », Jacques Tati (1907-1982) avait obtenu le succès en inventant le personnage du facteur François, caricature du Français bon enfant et bougon, déjà présent dans son court-métrage L'École des facteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vacances-de-monsieur-hulot-jacques-tati/#i_0

LES VALSEUSES, film de Bertrand Blier

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 935 mots

Les Valseuses est assurément une date dans le cinéma français d'après 1968. Le film frappe encore aujourd'hui par la crudité de ses dialogues, son apparente misogynie, la franchise provocante avec laquelle les rapports sexuels sont représentés. Bertrand Blier, né en 1939, adapte avec ce film son roman à succès. Auparavant, il avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-valseuses/#i_0

LES VOLEURS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 357 mots

De même que Les Roseaux sauvages (1994) se nourrissaient de la richesse fantasmatique de Barocco (1976), des Sœurs Brontë (1978), d'Hôtel des Amériques 1981), du Lieu du crime (1985) ou des Innocents (1987), Les Voleurs s'alimentent au courant intimiste, et pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voleurs/#i_0

LETTRE DE SIBÉRIE, film de Chris Marker

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 783 mots

Le Français Chris Marker a trente-sept ans lorsqu'il réalise, en 1958, Lettre de Sibérie. Journaliste, auteur d'un roman, Le Cœur net (1949), d'un essai, Giraudoux par lui-même (1952), et collaborateur de la revue Esprit, il n'a entrepris encore que peu de films. Il a réalis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettre-de-siberie/#i_0

LETTRISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX
  •  • 1 634 mots

Le nom de « lettrisme » et le qualificatif « lettriste » s'appliquent initialement à la versification alphabétique ou « poésie à lettres » conçue selon les dires de leur auteur Isidore Isou, dès 1942, et destinée à privilégier la valeur sonore du matériau poétique au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettrisme/#i_0

LEVEL FIVE (C. Marker)

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 1 443 mots

Level Five (1997) peut se décrire ainsi : le monologue d'une femme devant une console d'ordinateur, vue depuis l'écran de celui-ci. En manipulant l'ordinateur, Laura (Catherine Belkhodja) commande (on le découvre en cours de route) à la caméra qui la cadre. Elle commande aussi au récit, intervenant dans un jeu consacré à la bataille d'Okinawa (entre avril et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/level-five/#i_0

L'ODEUR DE LA PAPAYE VERTE, film de Tran Anh Hung

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 963 mots

Tran Anh Hung est né sous une bonne étoile, en 1962, à Danan au Vietnam. Il émigre en France alors qu'il a douze ans. Tran intègre plus tard la prestigieuse école des opérateurs de l'image et du son, l'école Louis-Lumière, et en sort diplômé, avec un premier court-métrage, La Femme mariée de Nam Xuong […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-odeur-de-la-papaye-verte/#i_0

MA NUIT CHEZ MAUD, film de Éric Rohmer

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 958 mots

En 1969, la Nouvelle Vague est déjà loin. Éric Rohmer (1920-2010), chef de file des « jeunes turcs » des Cahiers du cinéma, a totalement manqué son entrée dans la carrière de réalisateur avec un film très personnel, Le Signe du lion (1962), qui n'est distribué que conf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-nuit-chez-maud/#i_0

MA SAISON PRÉFÉRÉE, film de André Téchiné

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 911 mots

Né en 1943, André Téchiné a suivi l'itinéraire classique des membres de la « seconde génération » de la Nouvelle Vague : entré en 1963 à l'I.D.H.E.C., il collabore dès l'année suivante aux Cahiers du cinéma. Il passe à la réalisation en 1970 avec Paulina s'en va, variation sur le thème de la folie dans laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-saison-preferee/#i_0

MERCI POUR LE CHOCOLAT (C. Chabrol)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 096 mots

Avec L'Enfer (1994) et Au cœur du mensonge (1998), Merci pour le chocolat (2000), adapté du roman de Charlotte Armstrong, The Chocolate Cobweb, constitue le terme d'une trilogie dont le thème majeur est la suspicion. Merci pour le chocolat débute dans une ambiance d'apparente normalité bourgeoise, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merci-pour-le-chocolat/#i_0

MES PROVINCIALES (J.-P. Civeyrac)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 105 mots
  •  • 1 média

Longtemps peintre d’un réalisme intérieur d’une beauté magique, avec ses personnages fébriles, empêchés, solitaires, hésitant entre le noir du deuil et une promesse de lumière, Jean-Paul Civeyrac réalise avec Mes Provinciales (2018), son neuvième long-métrage en vingt ans, la synthèse dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mes-provinciales-j-p-civeyrac/#i_0

MICROCOSMOS (C. Nuridsany et M. Pérennou)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 1 259 mots

Dès les débuts du cinéma, les cinéastes ont été attirés par ce que révèle à l'œil, grâce au relais de l'objectif photographique, la part du règne animal ou végétal qui échappe à la vision normale. Insectes, arachnides, poissons minuscules, crustacés laissent entrevoir à la fois des splendeurs de formes et de couleurs et un univers de créatures inquiétantes, ou pour le moins étranges. L'approche sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcosmos/#i_0

NAPOLÉON, film de Abel Gance

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 984 mots

Faut-il le préciser, Napoléon d'Abel Gance (1889-1981), le seul film français muet connu aujourd'hui aux États-Unis, est un monument de l'histoire du cinéma. Il est l'équivalent hexagonal (et même corse) de Naissance d'une nation (1915), le célèbre film fondateur des États-Unis de D. W. Griffith. La démesure des moy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon/#i_0

NE TOUCHEZ PAS LA HACHE (J. Rivette)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 130 mots

Depuis son premier long-métrage, Paris nous appartient (1960), en passant par Out 1 (1970),L'Histoire des treize d'Honoré de Balzac est pour Jacques Rivette une source d'inspiration. L'adaptation du volet central de la trilogie balzacienne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ne-touchez-pas-la-hache/#i_0

NOTRE MUSIQUE (J.-L. Godard)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 877 mots

Éloge de l'amour (2001), en dépit de ses grandes beautés, apparut comme une sorte de relâche dans l'inspiration godardienne, les précieuses confessions de l'auteur ne parvenant pas à masquer un désir décroissant de faire encore des films. Après avoir célébré « l'art du xxe siècle » en élevant le monument des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notre-musique/#i_0

NOUVELLE VAGUE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 980 mots
  •  • 3 médias

En 1959, lors du 12e Festival international de Cannes, sont présentés simultanément Hiroshima, mon amour d’Alain Resnais etLes 400 Coups de François Truffaut, qui obtient le prix de la mise en scène. En février et mars étaient sortis avec succès l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-vague-cinema/#i_0

OCÉANS (J. Perrin et J. Cluzaud)

  • Écrit par 
  • Gilles BOEUF
  •  • 1 120 mots

Sorti en France le 27 janvier 2010, Année internationale de la biodiversité, Océans fut présenté en avant-première dans le grand amphithéâtre de l'U.N.E.S.C.O. à Paris le 21 janvier 2010. Cet événement a également permis à l'U.N.E.S.C.O. et au ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceans-j-perrin-et-j-cluzaud/#i_0

PICKPOCKET, film de Robert Bresson

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 980 mots

Pickpocket marque assurément une date dans l'histoire du cinéma français. Il y a un « avant » et un « après » ce sixième long-métrage de Robert Bresson (1907-1999), tant son style est unique et radical dans ses partis pris d'austérité. Ce n'est pourtant pas un coup d'essai. Robert Bresson s'est fait connaître pour ses adaptations l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pickpocket/#i_0

QUAND ON A 17 ANS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 103 mots

Dans un précédent film d’André Téchiné, Les Innocents (1987), le chef d’orchestre Klotz, interprété par Jean-Claude Brialy, expliquait à ses musiciens que « la jeunesse, c'est la page blanche, le risque de la remplir et de se tromper. La jeunesse, c'est refuser de porter un vieillard en s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quand-on-a-17-ans/#i_0

RÉALISME POÉTIQUE, cinéma français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 760 mots
  •  • 2 médias

En 1936, Julien Duvivier réalise un film demeuré célèbre : La Belle Équipe. L'anecdote était simple : des chômeurs montent une entreprise coopérative (une guinguette dans la banlieue parisienne) et se heurtent à de nombreuses difficultés. Le dénouement était différent selon l'une ou l'autre version : dans la version projetée sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-poetique-cinema-francais/#i_0

ROIS ET REINE (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 041 mots

Prix Louis-Delluc 2004, Rois et reine confirme le grand talent d'Arnaud Desplechin. On y voit s'affronter une reine et plusieurs rois. La reine, c'est Nora (Emmanuelle Devos), une jeune femme séduisante de trente-cinq ans, directrice d'une galerie d'art parisienne. Quant aux rois, ce sont les personnages masculins qui comptent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rois-et-reines/#i_0

SAINT-CYR (P. Mazuy)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 062 mots

Peaux de vaches (1988), puis Travolta et moi (1992) avaient attiré l'attention de la critique sur Patricia Mazuy. Son talent de cinéaste est confirmé avec brio par ce film.Inspiré par un livre d'Yves Dangerfied, La Maison d'Esther (Grasset), Saint-Cyr se lit à la fois comme un film historique en costumes d'époque – d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-cyr-p-mazuy/#i_0

SANS TOIT NI LOI, film de Agnès Varda

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 933 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'elle entreprend Sans toit ni loi, Agnès Varda n'a pas réalisé de long-métrage de fiction depuis près de dix ans, depuis L'une chante, l'autre pas, en 1976. Elle obtient une aide directe du ministère de la Culture en septembre 1985, à partir d'un court synopsis de deux pages, et applique pour son projet de fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sans-toit-ni-loi/#i_0

SHOAH, film de Claude Lanzmann

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 1 008 mots
  •  • 1 média

Peu d'années après la libération du camp d'Auschwitz, un premier film de fiction polonais, La Dernière Étape (Ostatni etap, 1948), de Wanda Jakubowska, avait retracé l'histoire d'une femme juive arrivant à Auschwitz et choisie comme interprète. Puis, en 1955, Nuit et brouillard d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoah-claude-lanzmann/#i_0

SILS MARIA (O. Assayas)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

Parce qu’il a souvent filmé l’adolescence, parce que son cinéma baigne dans une culture contemporaine (musiques, bande dessinée, science-fiction, effets spéciaux, cinéma asiatique...), Olivier Assayas semble toujours appartenir au « jeune cinéma français ». Sils Maria (2014) est pourtant son quinzième long-métrage. Après la plongé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sils-maria/#i_0

SOUS LE SABLE (F. Ozon)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 067 mots

Le cinquième film de François Ozon, Sous le sable (2001), s'ouvre sur un plan d'ensemble d'une Seine aux reflets bleus sous le soleil, non loin de Notre-Dame de Paris, sans doute pour nous donner l'intuition du rôle fondamental que jouera l'eau dans le cours du récit. Celui-ci s'attache tout d'abord à décrire un couple d'une cinquan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-le-sable/#i_0

SOUS LE SOLEIL DE SATAN, film de Maurice Pialat

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 993 mots

Auteur franc-tireur venu tard à la réalisation cinématographique, Maurice Pialat (1925-2003) a connu des triomphes (Nous ne vieillirons pas ensemble, 1972), comme des échecs commerciaux, avec des films dont précisément l'échec dans les rapports entre êtres humains constitue le thème obsédant. La sortie, en 1986, de P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-le-soleil-de-satan-maurice-pialat/#i_0

SOUS LES TOITS DE PARIS, film de René Clair

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 942 mots

En 1927, Le Chanteur de jazz (The Jazz Singer) d'Alan Crosland, avec Al Jolson comme vedette, remporte le premier grand succès international du cinéma sonore et parlant, bien que les dialogues y soient de très courte durée (deux minutes). Le film est distribué à Paris fin 1929 après avoir triomphé aux États-Unis. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-les-toits-de-paris/#i_0

TOSCAN DU PLANTIER DANIEL (1941-2003)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 736 mots

En 1974, Nicolas Seydoux, l'un des héritiers Schlumberger, devient propriétaire de la maison Gaumont. Il va lui faire prendre le virage de la modernité, avec le concours de son ami Daniel Toscan du Plantier, né en 1941 à Chambéry, et venu de la publicité et de la presse (France-Soir).Le duo relance la doyenne des sociétés cinématographiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-toscan-du-plantier/#i_0

TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 092 mots

C’est, en 1996, avec Comment je me suis disputé...(ma vie sexuelle)que le personnage de Paul Dédalus fait son apparition dans l’œuvre d’Arnaud Desplechin : figure hybride, qui emprunte tout à la fois au Stephen Dedalus imaginé par James Joyce, à l’Antoine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-souvenirs-de-ma-jeunesse/#i_0

UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR (C. Denis)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

Depuis Chocolat (1988), tous les films de Claire Denis mettent en scène des relations de désir qui franchissent et souvent transgressent les frontières culturelles. Les liens qui se tissent entre les êtres relèvent moins de la société ou de l’idéologie que d’émotions, de pulsions, de forces quasi médiumniques. Claire Denis croit à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-beau-soleil-interieur/#i_0

UN CONTE DE NOËL (A. Desplechin)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 106 mots

On dirait à première vue l'archétype d'une grande famille bourgeoise (trois générations Vuillard, soit une bonne dizaine de personnages principaux) exceptionnellement réunie pour Noël autour de Junon, la mère (Catherine Deneuve), dont l'état de santé nécessite une greffe de la moelle osseuse. Mais c'est plutôt à un agrégat d'êtres excentriques occupés à quelque règlement de compte d'esprit bergman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-conte-de-noel/#i_0

UN PROPHÈTE (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 148 mots
  •  • 1 média

En cinq films, Jacques Audiard, fils du scénariste-dialoguiste Michel Audiard, a accumulé les récompenses : près d'une quinzaine de césars partagés entre Regarde les hommes tomber (1994), Sur mes lèvres (2001) et De battre mon cœur s'est arrêté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-prophete/#i_0

VARDA AGNÈS (1928-2019)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 946 mots

Née le 30 mai 1928 à Bruxelles d’une mère française et d’un père grec, Agnès Varda passe son enfance à Sète puis étudie la photographie et l’histoire de l’art à Paris. Amie d’enfance de l’épouse de Jean Vilar, elle devient photographe du TNP, enregistrant tout, des maquettes audio aux répétitions et aux spectacles, de 1951 à 1961. Ses photos de Gérard Philipe feront le tour du monde et fourniront […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnes-varda/#i_0

VISAGES VILLAGES (A. Varda et JR)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 037 mots

Les chemins buissonniers, voilà ce qui rapproche Agnès Varda, autoproclamée dans un sourire « La grand-mère de la nouvelle vague », et JR, l’un des plasticiens français les plus fameux. Varda a parcouru le monde avec ses appareils photographiques et ses caméras de cinéma, JR a tapissé les murs de la planète avec ses pap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visages-villages/#i_0

VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 162 mots
  •  • 1 média

Tout commence à Lyon. Enfant, Bertrand Tavernier assiste à la libération de sa ville natale. Son père, fondateur de la revue de poésie Confluences, a caché Aragon, dont il a aussi publié certains textes. Un fait qui ne sera pas sans incidences. Placé en sanatorium, Bertrand Tavernier voit son premier film : Derni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voyage-a-travers-le-cinema-francais/#i_0

Z, film de Constantin Costa-Gavras

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 918 mots

Après avoir été l'assistant d'Yves Allégret, de René Clair et de Jacques Demy, Costa-Gavras, né en 1933 à Athènes, réalise deux films : l'un policier, Compartiment tueurs, en 1965, et l'autre sur la Résistance, Un homme de trop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/z/#i_0


Affichage 

Les Enfants du paradis, M. Carné

 Les Enfants du paradis , M. Carné

photographie

Le film Les Enfants du paradis (1945) de Marcel Carné occupe une place centrale dans la mythologie du cinéma français, sans doute parce qu'il met en évidence le lien qui existe entre septième art et naissance du spectacle moderne, à travers des formes telles que... 

Crédits : Pathé/ Album/ AKG-images

Afficher

«La Chinoise», J.-L. Godard

«La Chinoise», J.-L. Godard

photographie

Anne Wiazemsky et Jean-Pierre Léaud dans «La Chinoise» (1967), de Jean-Luc Godard. 

Crédits : UCLA Photo Collection/ Collection privée

Afficher

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche

photographie

Affiche pour «L'Inhumaine», de Marcel L'Herbier (1924). 

Crédits : Collection privée

Afficher

Cyrano de Bergerac, de J.-P. Rappeneau, 1990

 Cyrano de Bergerac , de J.-P. Rappeneau, 1990

photographie

«Cyrano de Bergerac» d'Edmond Rostand a fait l'objet de nombreuses adaptations au cinéma. Ici, Gérard Depardieu dans la version qu'en donna Jean-Paul Rappeneau en 1990. 

Crédits : Benoît Barbier/ Camera One/ Hachette Première/ UGC/ Album/ AKG-images

Afficher

La Bête humaine, de J. Renoir, 1938

 La Bête humaine , de J. Renoir, 1938

photographie

Jean Gabin dans «La Bête humaine» (1938) de Jean Renoir, d'après Émile Zola. 

Crédits : Paris Film/ Album/ AKG

Afficher

Georges Thill

Georges Thill

photographie

La soprano américaine Grace Moore (1898-1947) et le ténor français Georges Thill (1897-1984) interprètent les rôles de Louise et de Julien dans le film Louise (1938), d'Abel Gance, adapté de l'opéra éponyme du compositeur français Gustave Charpentier (1860-1956). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Alain Delon

Alain Delon

photographie

Alain Delon sur le tournage de Plein Soleil (1959) de René Clément, d'après Le Talentueux M. Ripley de Patricia Highsmith. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ginette Leclerc

Ginette Leclerc

photographie

Ginette Leclerc dans La Dame de chez Maxim's (1933) d'Alexandre Korda, d'après Georges Feydeau. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'Eau du Nil (1928)

L'Eau du Nil (1928)

photographie

Le producteur français Marcel Vandal (1882-1965) a également dirigé lui-même quelques films, dont L'Eau du Nil (1928), premier film sonore (mais non parlant) diffusé en France, un an avant Le Chanteur de jazz. Techniquement, le mérite en revenait à Léon... 

Crédits : D.R.

Afficher

Les Enfants du paradis

Les Enfants du paradis

photographie

Les Enfants du paradis est peut-être le film le plus célèbre du couple Carné-Prévert. Cette fresque de près de trois heures, commencée sous l'Occupation et achevée en mars 1945, marque l'apogée du réalisme poétique au cinéma. 

Crédits : AKG

Afficher

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi

photographie

Film historique et en même temps poème de la fatalité et de l'horreur, "Le Radeau de la Méduse" d'Azimi est une œuvre où la splendeur baroque s'allie à une magnifique sobriété. Les acteurs, Jean Yanne, Daniel Mesguish, Rufus, Laurent Terzieff, Marie Matheron,... 

Crédits : Collection Philippe D'Hugues/ D.R.

Afficher

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

photographie

Malgré le succès d'estime rencontré par les précédents films de Jean-Pierre Jeunet, nul ne pouvait prévoir l'extraordinaire accueil réservé au "Fabuleux Destin d'Amélie Poulain". Comment expliquer ce qui est devenu un véritable phénomène sociologique? On a pu... 

Crédits : UGC Images

Afficher

Alphaville, de Jean-Luc Godard

 Alphaville , de Jean-Luc Godard

photographie

Anna Karina et Eddie Constantine dans Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution (1965), de Jean-Luc Godard. 

Crédits : Collection privée

Afficher

Les Diaboliques, de Henri Georges Clouzot

 Les Diaboliques , de Henri Georges Clouzot

photographie

Véra Clouzot, Simone Signoret et Paul Meurisse dans Les Diaboliques (1955), de Henri Georges Clouzot. 

Crédits : Filmsonor S.A./ Collection privée

Afficher

La Grande Illusion, de Jean Renoir

 La Grande Illusion , de Jean Renoir

photographie

Eric von Stroheim et Pierre Fresnay dans La Grande Illusion (1937), de Jean Renoir. 

Crédits : Collection privée

Afficher

Bruno Crémer

Bruno Crémer

photographie

Bruno Crémer dans Sous le sable (2001), de François Ozon. 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Bernard Giraudeau

Bernard Giraudeau

photographie

Bernard Giraudeau en compagnie de Brigitte Fossey et Carole Laure dans Croque la vie (1981), de Jean-Charles Tacchella. 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Simone Valère

Simone Valère

photographie

Simone Valère et Jean Desailly, dans l'adaptation par Louis Daquin du roman de Simenon Le Voyageur de la Toussaint (1942). 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Marie-France Pisier

Marie-France Pisier

photographie

Marie-France Pisier et Jean-Pierre Léaud dans Antoine et Colette, sketch de François Truffaut réalisé pour L'Amour à vingt ans (1962). 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello

photographie

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello sorti en 2011, décrit le fonctionnement d'une maison close, la vie de ses prostituées et de ses clients au tournant du XXe siècle. 

Crédits : Haut et Court/ D.R.

Afficher

Tip top, de Serge Bozon

 Tip top , de Serge Bozon

photographie

Comédie policière, Tip Top  entraîne Isabelle Huppert et Sandrine Kiberlain en territoire inconnu. 

Crédits : LES FILMS PELLEAS/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

La Vie d'Adèle, chapitre 1 et 2, d'Abdellatif Kechiche

 La Vie d'Adèle, chapitre 1 et 2 , d'Abdellatif Kechiche

photographie

Filmer au plus près de la peau. Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle, chapitre 1 et 2. 

Crédits : Wild Bunch/ Quat'sous Films/ Alcatraz Films/ CANAL+/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

L’Enfant sauvage, film de François Truffaut (1970)

 L’Enfant sauvage , film de François Truffaut (1970)

photographie

Les thèmes de l'enfance, du handicap et de l'apprentissage de la vie ont conduit François Truffaut à interpréter le rôle du docteur Jean Itard (1774-1838), qui a voulu montrer que le petit Victor de l'Aveyron, « enfant sauvage » trouvé en 1800, n'était condamné ni dans... 

Crédits : Films du carosse-Les Prods Artistes Ass/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Sils Maria, d’Olivier Assayas

 Sils Maria , d’Olivier Assayas

photographie

Méditation sur le temps, mais aussi hommage à Bergman et Cukor, Sils Maria convoque deux générations d'actrices. Ici, Juliette Binoche (Maria) et Kristen Stewart (Valentine). 

Crédits : CG Cinema/ Pallas Film/ Cab Productions Vortex Sutra/ Arte France Cinéma/ ZDF/ RTS/ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher

Entrée des artistes, M. Allégret

Entrée des artistes, M. Allégret

photographie

La Française Odette Joyeux dans Entrée des artistes, un film de Marc Allégret évoquant le Conservatoire d'art dramatique, avec Louis Jouvet dans le rôle d'un professeur (1938). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Casque d'or, J. Becker

Casque d'or, J. Becker

photographie

Simone Signoret (1921-1985) dans le rôle-titre du film de Jacques Becker Casque d'or (1952). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les Visiteurs du soir, M. Carné

Les Visiteurs du soir, M. Carné

photographie

Arletty (1898-1992) joue Dominique dans Les Visiteurs du soir, de Marcel Carné en 1942. En choisissant de porter à l'écran cette légende médiévale, Carné joue la lumière sans ombres du mythe contre l'opacité de l'Occupation. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Orphée, J. Cocteau

Orphée, J. Cocteau

photographie

Actrice française d'origine espagnole, Maria Casares (1922-1996) interprète la Mort dans Orphée de Jean Cocteau, une transcription moderne du mythe antique (1950). 

Crédits : Roger Corbeau/ Getty Images

Afficher

Le Sang d'un poète, J. Cocteau

Le Sang d'un poète, J. Cocteau

photographie

L'actrice française Pauline Carton dans le premier film de Jean Cocteau, Le Sang d'un poète (1930). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Belle et la Bête, J. Cocteau

La Belle et la Bête, J. Cocteau

photographie

La Bête (Jean Marais) à genoux devant la Belle (Josette Day), dans La Belle et la Bête, film réalisé en 1946 par Jean Cocteau (1889-1963), d'après le conte de Marie-Jeanne Leprince de Beaumont. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les Demoiselles de Rochefort, J. Demy

 Les Demoiselles de Rochefort , J. Demy

photographie

Après Les Parapluies de Cherbourg, Jacques Demy réalise Les Demoiselles de Rochefort (1966), à nouveau en collaboration avec Michel Legrand. Le film, qui alterne séquences dialoguées, chantées et dansées, est un hommage à la comédie musicale américaine.... 

Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Pépé le Moko, J. Duvivier

Pépé le Moko, J. Duvivier

photographie

Jean Gabin (1904-1976) et Mireille Balin (1911-1968) jouent Pépé et Gaby dans Pépé le Moko de Julien Duvivier, l'histoire tragique d'un mauvais garçon dans la casbah d'Alger (1936). 

Crédits : General Photographic Agency/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière

photographie

Les ouvriers quittent leur travail pour la pause de midi, un extrait de La Sortie des usines Lumière, le premier film de l'histoire, réalisé par les frères Auguste et Louis Lumière en 1895. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Georges Méliès, illusionniste du cinéma

Georges Méliès, illusionniste du cinéma

photographie

Le Français Georges Méliès (1861-1938), le roi de l'illusion, dans un film où il transforme une belle endormie en papillon (1901). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Georges Méliès

Georges Méliès

photographie

Le plateau du cinéaste français Georges Méliès lors du tournage d'un film féerique en 1902. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Un grand amour de Beethoven, A. Gance

Un grand amour de Beethoven, A. Gance

photographie

Les acteurs français Annie Ducaux et Paul Paulet dans un film d'Abel Gance de 1936, Un grand amour de Beethoven

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le Roman d'un tricheur, Guitry

Le Roman d'un tricheur, Guitry

photographie

Les Français Jacqueline Delubac et Sacha Guitry (1885-1957) dans Le Roman d'un tricheur, film réalisé par Guitry en 1936 et tenu par beaucoup comme son chef-d'œuvre. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Jean Gabin

Jean Gabin

photographie

Jean Gabin (Jean Alexis Moncorgé, 1904-1976) et Françoise Arnoul dans une scène de French Cancan, un film de Jean Renoir, en 1955. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les Quatre Cents Coups, F. Truffaut

Les Quatre Cents Coups, F. Truffaut

photographie

Jean-Pierre Léaud dans Les Quatre Cents Coups (1959), de François Truffaut (1932-1984). La présentation du film à Cannes marque la consécration de la nouvelle vague. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Hiroshima mon amour, d'A. Resnais, 1959 : E. Riva et Eiji Okada

 Hiroshima mon amour , d'A. Resnais, 1959 : E. Riva et Eiji Okada

photographie

Emmanuelle Riva et Eiji Okada dans Hiroshima mon amour (1959), d'Alain Resnais. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Carrosse d'or, J. Renoir

Le Carrosse d'or, J. Renoir

photographie

Le Carrosse d'or (1952), de Jean Renoir (1894-1979), avec Anna Magnani et Duncan Lamont. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Grandes Manœuvres, R. Clair

Les Grandes Manœuvres, R. Clair

photographie

Les Grandes Manœuvres (1955), de René Clair (1898-1981), avec Michèle Morgan et Gérard Philipe. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

photographie

Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), dirigé et interprété par Jacques Tati (1907-1982). 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Lancelot du lac, R. Bresson

Lancelot du lac, R. Bresson

photographie

Lancelot du lac (1974), de Robert Bresson. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Jeanne Moreau

Jeanne Moreau

photographie

Jeanne Moreau, dans La mariée était en noir (1968) de François Truffaut (1932-1984). 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Dernier Métro, F. Truffaut

Le Dernier Métro, F. Truffaut

photographie

Le Dernier Métro (1980), de François Truffaut (1932-1984), avec Catherine Deneuve et Gérard Depardieu. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Sans toit ni loi, A. Varda

Sans toit ni loi, A. Varda

photographie

Sans toit ni loi (1985), d'Agnès Varda, avec Sandrine Bonnaire. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Vie et rien d'autre, B. Tavernier

La Vie et rien d'autre, B. Tavernier

photographie

La Vie et rien d'autre (1989), de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret et Sabine Azema. Comment se souvenir de la guerre? Peut-on seulement la représenter? Ces questions donnent toute son ampleur au beau film de Bertrand Tavernier. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Une affaire de femmes, C. Chabrol

Une affaire de femmes, C. Chabrol

photographie

Une affaire de femmes (1988), de Claude Chabrol. À travers le portrait de Marie Latour (Isabelle Huppert), une chronique sans complaisance de la France du maréchal Pétain. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Smoking/No Smoking, A. Resnais

Smoking/No Smoking, A. Resnais

photographie

Smoking/No Smoking (1994), d'Alain Resnais. Exercice de style ou discours sur le peu de réalité? Sabine Azéma (ici sur la photo) et Pierre Arditi sont les seuls interprètes des neuf personnages du diptyque formé par Smoking/No Smoking

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès

photographie

Le Voyage dans la Lune (1902), de Georges Méliès (1861-1938). 

Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

Afficher

 Les Enfants du paradis , M. Carné

Les Enfants du paradis, M. Carné
Crédits : Pathé/ Album/ AKG-images

photographie

«La Chinoise», J.-L. Godard

«La Chinoise», J.-L. Godard
Crédits : UCLA Photo Collection/ Collection privée

photographie

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche

L'Inhumaine, de M. L'Herbier, 1924, affiche
Crédits : Collection privée

photographie

 Cyrano de Bergerac , de J.-P. Rappeneau, 1990

Cyrano de Bergerac, de J.-P. Rappeneau, 1990
Crédits : Benoît Barbier/ Camera One/ Hachette Première/ UGC/ Album/ AKG-images

photographie

 La Bête humaine , de J. Renoir, 1938

La Bête humaine, de J. Renoir, 1938
Crédits : Paris Film/ Album/ AKG

photographie

Georges Thill

Georges Thill
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alain Delon

Alain Delon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ginette Leclerc

Ginette Leclerc
Crédits : Hulton Getty

photographie

L'Eau du Nil (1928)

L'Eau du Nil (1928)
Crédits : D.R.

photographie

Les Enfants du paradis

Les Enfants du paradis
Crédits : AKG

photographie

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi
Crédits : Collection Philippe D'Hugues/ D.R.

photographie

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet
Crédits : UGC Images

photographie

 Alphaville , de Jean-Luc Godard

Alphaville, de Jean-Luc Godard
Crédits : Collection privée

photographie

 Les Diaboliques , de Henri Georges Clouzot

Les Diaboliques, de Henri Georges Clouzot
Crédits : Filmsonor S.A./ Collection privée

photographie

 La Grande Illusion , de Jean Renoir

La Grande Illusion, de Jean Renoir
Crédits : Collection privée

photographie

Bruno Crémer

Bruno Crémer
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Bernard Giraudeau

Bernard Giraudeau
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Simone Valère

Simone Valère
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Marie-France Pisier

Marie-France Pisier
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, film de Bertrand Bonello
Crédits : Haut et Court/ D.R.

photographie

 Tip top , de Serge Bozon

Tip top, de Serge Bozon
Crédits : LES FILMS PELLEAS/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

 La Vie d'Adèle, chapitre 1 et 2 , d'Abdellatif Kechiche

La Vie d'Adèle, chapitre 1 et 2, d'Abdellatif Kechiche
Crédits : Wild Bunch/ Quat'sous Films/ Alcatraz Films/ CANAL+/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

 L’Enfant sauvage , film de François Truffaut (1970)

L’Enfant sauvage, film de François Truffaut (1970)
Crédits : Films du carosse-Les Prods Artistes Ass/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

 Sils Maria , d’Olivier Assayas

Sils Maria, d’Olivier Assayas
Crédits : CG Cinema/ Pallas Film/ Cab Productions Vortex Sutra/ Arte France Cinéma/ ZDF/ RTS/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Entrée des artistes, M. Allégret

Entrée des artistes, M. Allégret
Crédits : Hulton Getty

photographie

Casque d'or, J. Becker

Casque d'or, J. Becker
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les Visiteurs du soir, M. Carné

Les Visiteurs du soir, M. Carné
Crédits : Hulton Getty

photographie

Orphée, J. Cocteau

Orphée, J. Cocteau
Crédits : Roger Corbeau/ Getty Images

photographie

Le Sang d'un poète, J. Cocteau

Le Sang d'un poète, J. Cocteau
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Belle et la Bête, J. Cocteau

La Belle et la Bête, J. Cocteau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

 Les Demoiselles de Rochefort , J. Demy

Les Demoiselles de Rochefort, J. Demy
Crédits : Sunset Boulevard/ Corbis/ Getty Images

photographie

Pépé le Moko, J. Duvivier

Pépé le Moko, J. Duvivier
Crédits : General Photographic Agency/ Moviepix/ Getty Images

photographie

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Georges Méliès, illusionniste du cinéma

Georges Méliès, illusionniste du cinéma
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Georges Méliès

Georges Méliès
Crédits : Hulton Getty

photographie

Un grand amour de Beethoven, A. Gance

Un grand amour de Beethoven, A. Gance
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le Roman d'un tricheur, Guitry

Le Roman d'un tricheur, Guitry
Crédits : Hulton Getty

photographie

Jean Gabin

Jean Gabin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Les Quatre Cents Coups, F. Truffaut

Les Quatre Cents Coups, F. Truffaut
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

 Hiroshima mon amour , d'A. Resnais, 1959 : E. Riva et Eiji Okada

Hiroshima mon amour, d'A. Resnais, 1959 : E. Riva et Eiji Okada
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Carrosse d'or, J. Renoir

Le Carrosse d'or, J. Renoir
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Grandes Manœuvres, R. Clair

Les Grandes Manœuvres, R. Clair
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Lancelot du lac, R. Bresson

Lancelot du lac, R. Bresson
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Jeanne Moreau

Jeanne Moreau
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Dernier Métro, F. Truffaut

Le Dernier Métro, F. Truffaut
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Sans toit ni loi, A. Varda

Sans toit ni loi, A. Varda
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Vie et rien d'autre, B. Tavernier

La Vie et rien d'autre, B. Tavernier
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Une affaire de femmes, C. Chabrol

Une affaire de femmes, C. Chabrol
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Smoking/No Smoking, A. Resnais

Smoking/No Smoking, A. Resnais
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès
Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

photographie