L'ÂGE DES POSSIBLES (P. Ferran)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À première vue, voici un film comme tant d'autres ; un film de jeune, sur les jeunes, encore... À la réflexion, il s'agit d'un joyau dont la singularité se révèle inépuisable. On est loin de tout, et pourtant on se sent chez soi, en terrain familier. On dirait que Pascale Ferran s'est d'abord appliquée à reconnaître les domaines perdus, abandonnés, du cinéma français, avant de se décider à les cultiver. Pour ce deuxième film – après Petits Arrangements avec les morts, déjà très remarqué –, elle ne se contente pas de quitter les sentiers battus, elle s'installe là où personne n'osait aller.

L'affiche du film – en attendant le générique – dessine la carte de ces territoires perdus. Comme un jeu de dominos, elle assemble dix pièces, dont chacune présente un personnage (cinq garçons, cinq filles). Sur chaque rectangle, un carré pour la photo, l'autre pour une lettre de l'alphabet (les dix premières, de A à J). Chaque lettre annonce un prénom (A comme Agnès, F comme Frédéric... : cinq filles, puis cinq garçons). Affiche-manifeste : ceci n'est pas un film de jeunes, mais sur des jeunes. Des personnes, non des jokers incolores prêts à signifier n'importe quoi. Ce que confirme, par un joyeux effet sonore, le générique : tandis que les noms des personnages et des acteurs s'écrivent un par un sur l'écran – toujours dans l'ordre alphabétique – se succèdent des fragments de musiques de tous styles qui vont caractériser chacun d'eux.

Film de personnages, film de situations : on avait quelque peu oublié ces vieilles règles du jeu depuis une trentaine d'années. Crise du récit, effacement du personnage, déconstruction, fausses fictions à visées sociologiques, autant de terrains vagues que le cinéma de Pascale Ferran nous invite à reconquérir. Bâtir un film, c'est d'abord donner vie à des êtres humains, et ce n'est pas un hasard si une femme cinéaste nous rappelle cette vérité élémentaire. Le reste – l'histoire, la composition d'un ensemble – est à la mesure de ces vies imaginées, autrement dit de la puissance des désirs qui vont se ren [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-V-René-Descartes, critique de cinéma

Classification

Pour citer l’article

Jean COLLET, « L'ÂGE DES POSSIBLES (P. Ferran) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-des-possibles/