Roger BLANCHARD

musicologue

ARS NOVA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 6 374 mots

Ars nova, tel est le titre d'un traité que le compositeur et théoricien Philippe de Vitry (1291-1361) écrivit à Paris vers 1320. Plus qu'un manifeste, c'était la prise de conscience d'une évolution esthétique, dont les signes précurseurs apparaissaient dans la seconde moitié du xiiie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ars-nova/#i_0

DUFAY GUILLAUME

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 675 mots

Guillaume Dufay est l'un des plus grands musiciens français du xve siècle. Familier des cours princières européennes, tant laïques qu'ecclésiastiques, il a dû assimiler les techniques des écoles musicales de France, d'Angleterre et d'Italie, et en réussir la synthèse. Son œuvre, notamment ses messes, a servi de modèle aux générations suivantes. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-dufay/#i_0

JANEQUIN CLÉMENT (1485 env.-1558)

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 1 565 mots

Clément Janequin apparaît comme le maître de la chanson polyphonique au xvie siècle. Clerc, il fut plus original dans le domaine de la musique profane que dans celui de la musique sacrée. Son nom demeure attaché aux Amours de Ronsard, à quelques poèmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-janequin/#i_0

JOSQUIN DES PRÉS

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 637 mots

Josquin Des Prés (ou Desprez, ou Jodocus Pratensis, ou Jodocus a Prato, ou simplement Josquin), surnommé le « Prince de la musique » par ses contemporains, est le plus éminent représentant de l'école dite « franco-flamande » à la fin du xve siècle. Génie universel, Josquin occupe une position d'équilibr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josquin-des-pres/#i_0

LASSUS ROLAND DE (1532 env.-1594)

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 692 mots

Le plus illustre polyphoniste du xvie siècle et l'un des plus grands musiciens de tous les temps, plus original, plus expressif et plus fécond que son contemporain Palestrina, Lassus connut, à la tête de la chapelle ducale de Bavière, une situation privilégiée et une réputation européenne. Surnommé par ses compatriotes « l'Orphée belge », par les Fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-de-lassus/#i_0

MACHAUT GUILLAUME DE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 607 mots

Guillaume de Machaut, musicien-poète, chanoine de Reims, mêlé intimement à la vie des plus grands personnages de son temps, fut à la fois le dernier des trouvères et l'un des principaux promoteurs de l'art nouveau, l'« Ars nova », codifié par Philippe de Vitry, où il se révéla plus souple et plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-machaut/#i_0

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 053 mots

Le motet est une forme musicale dont les origines remontent aux xiie et xiiie siècles. Généralement appliqué à la musique sacrée, bien que s'inspirant aussi de chants profanes, ce terme a recouvert, au cours des siècles, des réalités différentes. Forme polyphonique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motet/#i_0

NOCTURNE, musique

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 504 mots

Le mot nocturne, en musique, désigne moins une forme spécifique qu'un instant poétique, un « moment musical », dont la nuit est le prétexte.Certes, au xviiie siècle, on rencontre le mot notturno ou Nacht-Musik appliqué à des suites instrumentales, divertissements ou cassat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nocturne-musique/#i_0

PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 756 mots

Palestrina est un des plus illustres musiciens du xvie siècle. L'époque romantique a vu en lui « le père de l'Harmonie » (Victor Hugo), le sauveur de la musique d'église en péril et en a ainsi donné une image qui ne correspond pas à la réalité. Il ne fut pas un novateur, mais il a su manier en virtuose la techniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pierluigi-da-palestrina/#i_0

PASSION, genre musical

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 1 056 mots

Au Moyen Âge, à l'exception des drames sacrés représentés dans les églises, puis sur les parvis, il n'y a point de « Passion », du moins en tant que forme musicale spécifique indépendante de la liturgie.L'usage s'est établi dès le ive siècle de réciter la Passion selon l'Évangile de saint Matthieu, le dimanche des Rameaux et la Passion selon saint Luc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passion-genre-musical/#i_0

PÉROTIN (XIIe-XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 513 mots

Pérotin est un compositeur français du Moyen Âge dont le nom reste attaché à l'essor de la polyphonie et de l'école parisienne dite école de Notre-Dame. C'est, en effet, alors que s'édifiait la cathédrale et que l'Université de Paris rayonnait dans tout le monde occidental, que les musiciens parisiens firent de leur cité un foyer artistique de renom inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perotin/#i_0

RAMEAU JEAN-PHILIPPE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 213 mots

Le plus grand musicien français du xviiie siècle, contemporain de Jean-Sébastien Bach, de Haendel et de Domenico Scarlatti (nés en 1685), Rameau représente, face à ces maîtres étrangers, le classicisme français à son apogée. Théoricien autant que com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philippe-rameau/#i_0

SUITE, musique

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 1 053 mots

À l'origine, on désignait par « suite » une série d'airs de danse écrits dans la même tonalité (majeure ou mineure) mais de rythme et de caractère différents.On peut faire remonter au Moyen Âge l'usage de lier les danses, deux par deux : une lente et une vive. On remarque aussi que l'estampida ou estampie, danse d'origin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suite-musique/#i_0