BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DÉMOCRATIE

La démocratie est une forme d'organisation politique traditionnellement définie, selon la formule d'Abraham Lincoln, comme le « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Comme dans tout système politique, « le peuple », c'est-à-dire la population des citoyens regroupée dans le cadre d'un territoire, y est gouverné. La spécificité d'un système démocratique est que les gouvernés sont censés être en même temps des gouvernants, associés aux principales décisions engageant la vie de la cité. Et c'est parce que le peuple est à la fois sujet (c'est-à-dire soumis au pouvoir politique) et souverain (détenteur de ce pouvoir) que les systèmes démocratiques sont supposés agir dans l'intérêt du peuple.

La question de savoir comment et dans quelle mesure le « peuple » est associé à son propre gouvernement est évidemment centrale en ce qui concerne le caractère démocratique des systèmes politiques. De l'Antiquité grecque jusqu'au xixe siècle, seul un régime que nous appelons aujourd'hui démocratie directe, où les lois sont débattues et votées par l'assemblée (ekklèsia) des citoyens, pouvait être qualifié de démocratique. La désignation des gouvernants par l'élection, en réservant le pouvoir à « quelques-uns » et non « à tous », était considérée comme un procédé aristocratique. Progressivement, le gouvernement représentatif (c'est-à-dire le gouvernement exercé par les représentants du « peuple », élus par les citoyens) va être reconnu comme une forme particulière, puis comme la seule forme de démocratie. Les formes contemporaines de représentation élective sont considérées comme démocratiques et, à l'exception de quelques cantons suisses, toutes les démocraties sont, aujourd'hui, représentatives. 

La démocratie comprend des institutions, des textes juridiques, des pratiques, une culture, mais aussi des représentations diffuses. Ces représentations sont normatives (au sens où elles prescrivent des normes à respecter ou à atteindre) et légitimatrices (au sens où elle j […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  15 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« DÉMOCRATIE » est également traité dans :

ABSTENTIONNISME

Écrit par :  Daniel GAXIE

Dans le chapitre "Les facteurs favorisant la participation électorale"  : …  son intérêt pour son pays. Les élections sont par ailleurs considérées comme la clé de voûte des *institutions démocratiques. Par ce moyen, les citoyens peuvent exprimer et faire prévaloir des opinions et des attentes. Ils sont censés disposer d'un pouvoir de désignation et de contrôle des élus et d'une influence sur les décisions des gouvernants… Lire la suite
AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

Écrit par :  Ivan CROUZELDominique DARBONPhilippe GERVAIS-LAMBONYPhilippe-Joseph SALAZARJean SÉVRYErnst VAN HEERDEN

Dans le chapitre "La transition démocratique"  : …  E.S.A.), des négociations constitutionnelles qui vont radicalement transformer l'État sud-africain.* La transition qui s'engage est ainsi fondée sur l'idée de « réconciliation nationale » portée par Nelson Mandela, premier président sud-africain démocratiquement élu en avril 1994. Un gouvernement d'unité nationale constitué de toutes les… Lire la suite
ALTERMONDIALISME

Écrit par :  Christophe AGUITONIsabelle SOMMIER

Dans le chapitre "Contre la mondialisation libérale"  : …  rigoureux ou sans effets, cette logique accroît inévitablement les risques pour l'environnement. *La démocratie est le troisième thème récurrent de toutes ces mobilisations. L'affaiblissement des pouvoirs des États s'est fait au profit d'institutions régionales, comme l'Union européenne, ou mondiales, qu'elles soient dotées ou non d'un statut… Lire la suite
AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

Écrit par :  Georges COUFFIGNAL

Dans le chapitre "Désillusions et réalisme politiques"  : …  certain nombre de conséquences probablement positives pour le futur de la région. En premier lieu,* il y avait une surcharge d'attentes vis-à-vis de la démocratie. Celle-ci devait résoudre tous les problèmes : assurer la croissance, donner emploi et sécurité à chacun, protéger les citoyens, généraliser le mieux-être... On s'en remettait à l'élu… Lire la suite
ARISTOTE

Écrit par :  Pierre AUBENQUE

Dans le chapitre "La politique"  : …  gouvernement le meilleur est aussi le pire des mauvais gouvernements : la tyrannie. À l'inverse, la *démocratie est, comme l'avait déjà reconnu Platon, le moins bon des bons gouvernements et le moins mauvais des pires : l'homme du peuple, pris individuellement, est certes très inférieur à l'homme compétent qui est censé commander dans la monarchie,… Lire la suite
ASSOCIATION

Écrit par :  Jean-Marie GARRIGOU-LAGRANGEPierre Patrick KALTENBACH

…  la corporation à but non lucratif, ni l'autonomie de son statut par rapport à celui de la société. *La situation du monde associatif constitue un révélateur privilégié de l'état de santé d'une démocratie. De ce point de vue, l'évolution de la vie associative en France depuis 1901, et surtout ses ultimes infléchissements depuis le milieu des années… Lire la suite
BOBBIO NORBERTO (1909-2004)

Écrit par :  Giovanni BUSINO

Dans le chapitre "Contrainte et persuasion"  : …  « bonne société » ne pourra jamais être délivrée de ses divisions (économiques, politiques, juridiques, culturelles) par un pouvoir monolithique faisant fi des libertés et de la *démocratie. La démocratie n'est pas un régime figé, elle est plutôt un processus continu, le seul capable de nous délivrer du Léviathan barrant l'horizon de nos destinées… Lire la suite
LE CALCUL DU CONSENTEMENT, FONDATIONS LOGIQUES DE LA DÉMOCRATIE CONSTITUTIONNELLE, livre de James Buchanan et Gordon Tullock

Écrit par :  Samuel FEREY

Dans le chapitre "Intérêts individuels, calcul et politique"  : …  est alors bouclée : partie d'une théorie économique de l'action politique, elle conçoit finalement la coordination politique comme un marché. *La dernière partie tire les conclusions politiques de l'analyse et montre que la démocratie constitutionnelle est justifiée économiquement, car elle tend à « émerger [...] du calcul rationnel des individus… Lire la suite
CENSURE (art)

Écrit par :  Julie VERLAINE

Dans le chapitre "Images du pouvoir, pouvoir des images"  : …  prix d'achat, une manière de dénoncer le gaspillage des fonds publics par la République de Weimar. *En démocratie, l'idéologie libérale fait également des victimes : la fresque que Diego Rivera réalise pour le Rockefeller Center de New York (1933), et qui comporte un portrait de Lénine, est détruite. Plus tard, lors de la guerre froide, des guerres… Lire la suite
CHOIX PUBLICS ÉCOLE DES ou PUBLIC CHOICE SCHOOL, économie

Écrit par :  Samuel FEREY

Dans le chapitre "Une analyse économique de la politique"  : …  choix publics a orienté ses recherches dans trois directions. La première a trait au processus de* décision démocratique. Si un électeur rationnel peut classer, selon ses préférences, les propositions politiques, il votera pour celle qu'il préfère. Cependant, à la différence des choix effectués sur le marché, ces préférences sont agrégées selon… Lire la suite
CITOYENNETÉ

Écrit par :  Dominique SCHNAPPER

*Le terme de citoyen, dont la Révolution française avait déjà fait un usage enthousiaste et parfois excessif, est revenu à la mode depuis quelques années d'une manière insistante, sinon obsédante, et cela dans tous les pays démocratiques. Le plus souvent, il revient à dire simplement « non professionnel… Lire la suite
CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

Écrit par :  André AKOUN

Dans le chapitre "La société de l'individualisme"  : …  différente de toutes celles qui l'ont précédée dans l'histoire – celle de l'individualisme *démocratique dont le credo peut s'énoncer ainsi : il n'est pas d'autre fondement à la société et d'autre légitimité aux divers pouvoirs que la volonté des hommes, ces hommes qui naissent libres et égaux et dont le bonheur est le droit suprême (à… Lire la suite
CLIENTÉLISME

Écrit par :  Jean-Louis BRIQUET

Dans le chapitre "Clientélisme et démocratie"  : …  des sciences sociales et politiques jusqu'aux années 1970, le clientélisme a donc survécu à la *modernisation démocratique. Il s'en est même nourri, l'élargissement du champ de l'action publique ayant pu procurer des ressources de clientèle nouvelles et abondantes aux dirigeants des partis et aux élus. Avant cette date, il était pourtant admis… Lire la suite
COMMUNAUTARISME

Écrit par :  Justine LACROIX

Dans le chapitre "Démocratie et universalisme"  : …  du libéralisme universel et abstrait ne se fait pas ici au nom de communautés closes mais bien* au nom des idéaux démocratiques eux-mêmes. Pour les communautariens, la crise de légitimité des démocraties libérales viendrait du fait que les citoyens ne s'identifient plus à leur État et qu'ils ont perdu tout sens d'un bien commun primant leurs… Lire la suite
CONSENSUS

Écrit par :  André AKOUN

Dans le chapitre "Consensus et démocratie"  : …  *Dans la société démocratique moderne, le besoin d'un consensus est ressenti plus fortement que dans n'importe quel autre type d'organisation sociale, précisément parce qu'une telle société entretient un rapport paradoxal avec ce problème fondamental. Elle repose effectivement sur le principe de l'individualisme et la représentation qu'elle a d'elle… Lire la suite
CONSTITUTION

Écrit par :  Pierre BRUNET

Dans le chapitre "La constitution comme norme"  : …  à l'action des gouvernants. Enfin, parce que les principes qu'elle contient garantissent la* démocratie, on ne saurait parler de démocratie sans constitution ni de constitution sans démocratie. Sans doute est-ce là une des grandes innovations du constitutionnalisme américain de Jefferson, Paine ou Madison et qu'exprimait le juge Marshall… Lire la suite
CONSTITUTION FRANÇAISE DE 1793

Écrit par :  Nicolas NITSCH

… *La Constitution montagnarde du 24 juin 1793 présente la particularité de n'avoir jamais été appliquée. Elle succède au projet de constitution très décentralisateur préparé par la Convention girondine et qui n'avait pas été adopté. La Constitution montagnarde n'en reste pas moins inspirée de la Convention qu'elle perpétue, puisqu'elle instaure un… Lire la suite
CONTRAT

Écrit par :  Georges ROUHETTE

Dans le chapitre "Le contractualisme"  : …  prix dans l'esprit des citoyens : celui de la parole donnée et du sentiment personnel de l'honneur. *Il demeure que le contrat a eu ses prestiges, singulièrement, dans les démocraties libérales occidentales ; c'est là que le dogme contractualiste a été célébré avec le plus de grandeur. Sur un plan proprement juridique, par un véritable débordement… Lire la suite
CONTRAT SOCIAL

Écrit par :  Michel TROPER

Dans le chapitre "La doctrine du « trust »"  : …  – la suppression de la dualité des contrats – à des résultats inverses : permettre le gouvernement *démocratique. C'est en Angleterre, à l'occasion des révolutions du xviie siècle, que certains écrivains commencent à substituer cette notion de trust à celle de contrat de gouvernement, même si la terminologie n'est pas encore… Lire la suite
DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, livre de Alexis de Tocqueville

Écrit par :  Éric LETONTURIER

Alexisde Tocqueville *De la démocratie en Amérique est le fruit d'un voyage que le tout jeune magistrat à Versailles, mis en position délicate par la révolution de 1830, en vertu de son appartenance à une famille légitimiste, entreprit, accompagné de son ami Gustave de Beaumont, enLire la suite
DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

Écrit par :  Pierre LETAMENDIA Universalis

La démocratie chrétienne est un mouvement qui cherche à promouvoir, au sein d'une *société démocratique et pluraliste, une politique conforme au message qu'expriment l'Évangile, la doctrine sociale des Églises et les travaux de penseurs chrétiens. Autonome vis-à-vis des organisations ecclésiales, mais enracinée dans de larges… Lire la suite
DÉSOBÉISSANCE CIVILE

Écrit par :  Christian MELLON

Dans le chapitre "Une légitimité en débat"  : …  non démocratique par la désobéissance civile, puisqu'il ne s'agit pas d'un État de droit. *Mais la légitimité de la désobéissance civile dans un régime démocratique est un point très controversé : si les lois sont votées par une majorité élue sans fraude et sans intimidation, si les politiques sont définies par un gouvernement émanant d'un… Lire la suite
DEWEY JOHN (1859-1952)

Écrit par :  Jean-Pierre COMETTI

Dans le chapitre "Dewey psychologue, éducateur et penseur de la démocratie"  : …  il ne renferme aucune téléologie, mais ouvert aux types de choix qui caractérisent les démocraties. *L'importance attribuée à l'éducation permet de comprendre les positions de Dewey sur la démocratie. Il n'en fut pas seulement un penseur, mais un fervent défenseur. Pour lui, la démocratie n'était pas seulement une « forme de gouvernement », mais,… Lire la suite
DICTIONNAIRE DU VOTE (dir. P. Perrineau et D. Reynié)

Écrit par :  Christophe BARBIER

…  dans la Rome antique, enregistrait les votes oralement exprimés – au conseillisme des soviets), *la démocratie peut-elle se passer du vote, et notamment du suffrage universel ? Ouvert largement aux travaux des sociologues et aux politologues, le Dictionnaire n'élude pas la question. À travers les thèses naturalistes de Vilfredo Pareto,… Lire la suite
DREYFUS (AFFAIRE)

Écrit par :  Vincent DUCLERT

Dans le chapitre " Le sens de l'histoire. De la crise nationaliste au progrès démocratique"  : …  du droit et de la vérité, la France et la République allaient se ressourcer dans d'authentiques* pratiques démocratiques. Comme l'écrivit Madeleine Rebérioux, « la démocratie est en marche. [...] On peut se conduire en citoyens. Ainsi seront peut-être – quel pari ! – éliminées les défaillances liées à l'âge des foules et aux errements du… Lire la suite
DROITS DE L'HOMME

Écrit par :  Georges BURDEAUGérard COHEN-JONATHANPierre LAVIGNEMarcel PRÉLOT Universalis

Dans le chapitre "Attribution des droits politiques"  : …  très variables et il est utile de citer, à titre comparatif, les dispositions de certains articles. *Tout d'abord la formulation de la source démocratique du droit est très claire dans l'article 2 de la Constitution de la République slovaque : « Le pouvoir d'État émane des citoyens qui l'exercent par l'intermédiaire de leurs représentants élus ou… Lire la suite
ÉLECTIONS - Histoire des élections

Écrit par :  Christophe VOILLIOT

…  avec celle des élections. L'élection est aujourd'hui considérée comme une pratique par essence *démocratique, proposition dont on peut déduire deux conséquences. Premièrement, la démocratie, en tant que régime politique, est en partie définie par l'élection libre et concurrentielle. Deuxièmement, les élus, c'est-à-dire les vainqueurs des… Lire la suite
ENFANCE (Situation contemporaine) - Évolution de la relation adultes-enfants

Écrit par :  Alain RENAUT

Dans le chapitre "Dynamique des sociétés modernes"  : …  quoi la relation à l'enfance porte à leur comble les problèmes induits par le travail de l'égalité* démocratique. Dans l'espace de l'éducation (familiale ou scolaire), le processus d'égalisation qui a été au centre de la modernisation des rapports entre les êtres humains ne pouvait en effet s'accomplir sur le même mode que dans le domaine de la… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

Écrit par :  Guy HERMETMercedes YUSTA RODRIGO

Dans le chapitre " La naissance d'une démocratie"  : …  *Le point primordial est bien celui-ci, puisqu'il ne peut exister de démocratie durable sans que s'élabore le champ des forces politiques susceptibles d'asseoir sa légitimité. Le chemin parcouru dans ce domaine est d'autant plus encourageant que la nouvelle monarchie constitutionnelle surgie en 1975 revêtait, au départ, tous les traits d'une… Lire la suite
ÉTAT

Écrit par :  Olivier BEAUD

Dans le chapitre "L'État démocratique"  : …  Véritable renversement copernicien, la citoyenneté signe l'avènement de l'*État démocratique, où l'individu est d'abord et surtout un citoyen avant d'être un sujet passif. La démocratie moderne, comme l'a observé Norberto Bobbio, repose sur l'idée que « ce n'est plus le point de vue du souverain qui prévaut, mais le point de vue du citoyen, au fur… Lire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

Écrit par :  Serge HURTIG Universalis

Dans le chapitre "Les limites de la démocratie"  : …  *Dans leur immense majorité, les Américains apparaissent cependant attachés à la démocratie. À la question « De quoi êtes-vous le plus fier dans votre pays ? » 85 p. 100 des Américains interrogés en 1960 pour l'enquête d'Almond et Verba répondaient : des institutions (la Constitution, la liberté, la démocratie, etc.). De très nombreuses enquêtes… Lire la suite
EXCEPTION ÉTAT D'

Écrit par :  Jean-Louis de CORAIL

Dans le chapitre "Le problème de la légitimité"  : …  mais se révèlent difficilement applicables en période de crise. L'État constitutionnel est aussi un *État démocratique qui admet la participation du peuple au pouvoir, mais les modalités diverses de cette participation, qu'il s'agisse de démocratie représentative ou de démocratie directe, sont inutilisables quand apparaît une situation d'exception… Lire la suite
EXTRÊME GAUCHE

Écrit par :  Christine PINA

Dans le chapitre "Une extrême gauche dans les urnes"  : …  française, l'extrême gauche s'est implantée en Europe occidentale au bénéfice d'un essoufflement du *modèle démocratique et de sa capacité à créer du consensus. Plusieurs parallèles peuvent être établis entre les pays européens : la remise en cause des partis traditionnels ; la « crise de la représentation » (diatribes contre le personnel politique… Lire la suite
FÉDÉRALISME

Écrit par :  Carl Joachim FRIEDRICH Universalis

Dans le chapitre "Fédéralisme et démocratie"  : …  Les rapports du fédéralisme et du processus de fédéralisation avec le fonctionnement de la* démocratie sont d'une grande importance. Dans une démocratie strictement majoritaire, de type rousseauiste, il n'y a pas de place pour le fédéralisme, et ses partisans ont toujours été hostiles à ce dernier, quelle que soit sa forme. Le fédéralisme… Lire la suite
FÉMINISME - France : du M.L.F. à la parité

Écrit par :  Muriel ROUYER

Dans le chapitre "L'opportunité politique : la gauche au pouvoir et l'impulsion européenne"  : …  en politique. Ce fait ne pouvait devenir un grief qu'une fois intégrée la perspective réformiste. *Dès la fin des années 1980, remarque Françoise Gaspard, la réflexion féministe avait interrogé, de manière critique, les rapports entre le pouvoir politique et les femmes, spécialement en démocratie. Les travaux de Geneviève Fraisse et de Michèle Le… Lire la suite
FUKUYAMA FRANCIS (1952- )

Écrit par :  Tom MICHAËL

…  exposée d'abord dans un article en 1989 alors que le communisme s'effondrait en Europe de l'Est. *Le modèle occidental de démocratie libérale ne serait pas seulement le vainqueur de la guerre froide mais constituerait également le stade idéologique ultime dans la longue marche de l'histoire. Il suscite de nombreux contradicteurs, dont Samuel P. … Lire la suite
GAUCHET MARCEL (1946- )

Écrit par :  Marc-Olivier PADIS

Dans le chapitre "La communauté impossible"  : …  *Cette méthode dégage une position vis-à-vis des démocraties contemporaines en soulignant leur part méconnue : pour Marcel Gauchet, en effet, nos sociétés tendent à méconnaître précisément ce qui les rend possibles. Elles se montrent « oublieuses » des conditions qui assurent la pérennité de leur régime. Le débat sur les droits de l'homme apparaît… Lire la suite
HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire politique

Écrit par :  Serge BERSTEIN

Dans le chapitre "L'histoire de l'État"  : …  des travaux de Pierre Rosanvallon sur le questionnement du rapport du système politique aux valeurs *démocratiques (Le Sacre du citoyen. Histoire du suffrage universel en France, 1992 ; Le Peuple introuvable. Histoire de la représentation démocratique en France, 1998). On passe ainsi du descriptif au représentatif, ce qu'illustrent… Lire la suite
IMAGINAIRE SOCIAL

Écrit par :  Pierre ANSART

Dans le chapitre "Les imaginaires politiques"  : …  Le* régime démocratique, en se fondant sur les dialogues et la diversité des opinions, ouvre aux imaginaires politiques une carrière indéfinie. La vivacité des débats, la nécessité de capter les électorats, l'inventivité individuelle se conjuguent pour provoquer une multiplication des analyses, des affirmations et des rêves utopiques, fournissant à… Lire la suite
INDE (Le territoire et les hommes) - L'économie contemporaine

Écrit par :  Gilbert ÉTIENNEJoël RUET

Dans le chapitre " Les lignes de force : la mosaïque indienne"  : …  à digérer les crises, malgré de fréquentes turbulences et les heurts entre communautés. C'est que le* système démocratique est très enraciné : des embryons d'institutions démocratiques dès la fin du xixe siècle britannique (district boards, assemblées provinciales élues au système censitaire), aux structures fédérales… Lire la suite
INDIVIDUALISME

Écrit par :  Bernard VALADE

Dans le chapitre "Origine de l'individualisme"  : …  qu'elle désigne « menace de se développer à mesure que les conditions s'égalisent » ; il est donc* d'origine démocratique et non révolutionnaire. Fin de l'ordre politique selon Constant, l'individu l'est ainsi de la société globalement considérée. L'éducation, avec les associations et la décentralisation sont cependant les remèdes que préconise… Lire la suite
INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

Écrit par :  Romain BERTRANDFrançoise CAYRAC-BLANCHARD

Dans le chapitre "Crise du système politique (1957-1959)"  : …  sont nationalisées. Elle entend bien profiter de ces nouveaux avantages politiques et économiques. *Entre-temps, Sukarno a ressaisi l'initiative. Il propose (février 1957) d'abandonner la démocratie « à l'occidentale » qui ne convient pas à l'identité indonésienne pour une « démocratie dirigée » qui referait l'unité nationale. Tous les partis… Lire la suite
INÉGALITÉS ÉCONOMIQUES (NOTION D')

Écrit par :  Denis CLERC

… Si, dans une *société démocratique, « tous les citoyens naissent libres et égaux en droits », les inégalités de revenus, de patrimoine, de formation ou de conditions de vie y sont importantes. Dans son premier tome de De la démocratie en Amérique (1835), Alexis de Tocqueville pensait néanmoins que, dans ces sociétés, la tendance à l'… Lire la suite
JUSTICE - Justice politique

Écrit par :  Robert CHARVIN

Dans le chapitre " Juger les hommes au pouvoir"  : …  L'apparition des *principes démocratiques, à partir du xviiie siècle, a donné à certaines assemblées ou juridictions une fonction de contre-pouvoir face à l'exécutif : il s'agissait de rendre les gouvernants responsables de leurs actes. La plupart des démocraties classiques mettent en œuvre une procédure spéciale mettant en jeu… Lire la suite
LEFORT CLAUDE (1924-2010)

Écrit par :  Claude MOUCHARD

Dans le chapitre "La différence démocratique"  : …  qu'avec et contre les représentations sociales – explicites ou non – qui ont cours en leur temps. *L'essentiel, pour Claude Lefort, a été de comprendre ce qui, dans l'ordre des mutations « symboliques », a permis la révolution démocratique, et de déceler les menaces qui aussitôt l'habitent. « Dans la société d'ancien régime, écrit Lefort, la… Lire la suite
LÉGITIMITÉ

Écrit par :  Paul BASTID

Dans le chapitre "La légitimité démocratique"  : …  elle-même tiraient leur valeur juridique de l'assentiment du pays, donné sous d'autres formes. *L'établissement direct ou indirect, ou la consécration des gouvernements par le suffrage universel, deviendra d'ailleurs ultérieurement la base de toute légitimité démocratique (philosophie répudiée par la seule extrême droite) et les contestations… Lire la suite
LIBÉRALISME

Écrit par :  Francis BALLE

Dans le chapitre " Les origines du libéralisme"  : …  de 1789. La Révolution française consacre en même temps qu'elle achève le siècle des Lumières. *C'est sous la forme du principe de la « souveraineté nationale » que la démocratie est instaurée en France. La souveraineté n'appartient pas au roi ; elle n'est pas divisée entre les différents ordres ; elle réside dans la volonté générale de la… Lire la suite
LIBERTÉS PUBLIQUES

Écrit par :  Georges LESCUYER

… dès lors que commence le combat qui verra s'affronter, des décennies durant, deux conceptions de la *démocratie, on ne se satisfera plus de la proclamation solennelle de libertés abstraites ; on exigera des libertés concrètes.  Les libertés publiques se présentent historiquement comme une arme forgée contre l'absolutisme, ce qui conduit… Lire la suite
MALI

Écrit par :  Pierre BOILLEYFrançois BOSTChristian COULON Universalis

Dans le chapitre "Une démocratisation exemplaire"  : …  (moins de 30 p. 100 des électeurs), ces élections représentaient la première alternance politique. *L'avènement de la démocratie, l'apparente résolution du problème du Nord contribuaient alors à valoriser l'image du Mali comme un grand pays africain. La culture, connue, est largement diffusée dans le monde : avec les écrivains Amadou Hampaté Bâ,… Lire la suite
MARX KARL (1818-1883)

Écrit par :  Étienne BALIBARPierre MACHEREY

Dans le chapitre "La révolution de 1848"  : …  l'instrument de cette domination et de cette solidarité, le garant du maintien de l'exploitation. *La république démocratique bourgeoise, reposant sur le suffrage universel et le mécanisme des partis, est la forme normale de la dictature de la bourgeoisie ; c'est le régime politique qui permet l'unité des différentes fractions de la… Lire la suite
MARXISME - Les révisions du marxisme

Écrit par :  Pierre BOURETZEvelyne PISIER

Dans le chapitre "Naissance du révisionnisme"  : …  de la violence. Le révisionnisme se fait réformisme. Bernstein est conduit à réévaluer l'idée de *démocratie, qu'il pense à la fois comme « un but et un moyen, un outil pour instaurer le socialisme et la forme même de sa réalisation ». La démocratie ne saurait se réduire à la seule émancipation économique et sociale dont elle ne serait qu'un… Lire la suite
MÉDIAS - Sociologie des médias

Écrit par :  Jacques GERSTLÉ

Dans le chapitre "Médias et démocraties"  : …  Historiquement, les médias se sont développés dans le cadre *démocratique, ce qui ne signifie pas qu'ils sont mis systématiquement à son service comme le montrent toutes les expériences de propagande. La communication de campagne électorale a été prise par Pippa Norris comme indicateur de modernisation des processus politiques qui impliquent les… Lire la suite
MICHELS ROBERT (1876-1936)

Écrit par :  Jean-Claude LAMBERTI

… *Il appartient à l'école de sociologie élitiste, qui regroupe également Gaetano Mosca et Vilfredo Pareto. Comme ces derniers, il pense que tous les régimes politiques sont oligarchiques et que la démocratie est le plus difficile de tous à mettre en pratique. Mais aux réflexions économiques et sociologiques de Pareto, et aux analyses essentiellement… Lire la suite
MILL JOHN STUART (1806-1873)

Écrit par :  François TRÉVOUX

Dans le chapitre "Pour une démocratie parlementaire"  : …  contradiction entre la liberté désirable et la menace que comporte son accomplissement, c'est la *démocratie gouvernée qui la fournit puisque, en acceptant le pouvoir du peuple, elle en canalise l'exercice par l'indépendance des gouvernants à l'égard des passions de la foule. C'est cette théorie de la démocratie gouvernée que Mill expose dans Lire la suite
MŒURS

Écrit par :  François BOURRICAUD

Dans le chapitre "Individualisme et égoïsme : le problème de l'anomie"  : …  est difficile à établir » (ibid., V, iii). « Le principe de la *démocratie se corrompt, non seulement lorsqu'on perd l'esprit d'égalité, mais encore quand on prend l'esprit d'égalité extrême » (ibid., VIII, ii). La corruption du régime démocratique peut trouver son origine dans… Lire la suite
NON-VIOLENCE

Écrit par :  Jacques SEMELIN

Dans le chapitre "L'action non violente en démocratie"  : …  *Dans un régime démocratique, où la confrontation réglée des opinions fait loi, l'action non violente peut raisonnablement espérer, en bravant l'autorité, faire cesser une injustice. Dans ce cas, le pouvoir est en effet mis en contradiction avec ses propres principes : il ne peut continuer indéfiniment de dénier à certains un droit qu'il accorde à d… Lire la suite
NOUVELLE ÉCONOMIE POLITIQUE, analyse économique du vote

Écrit par :  Jean-François LASLIER

…  On appellerait plutôt maintenant « économie publique » ce que recouvre la définition de Smith. *Un des aspects novateurs de l'économie politique moderne est qu'elle incorpore à ses analyses le système de décision collectif qu'est la démocratie. L'expression « nouvelle économie politique » en est ainsi venue à désigner un ensemble de travaux… Lire la suite
OPINION PUBLIQUE

Écrit par :  Patrick CHAMPAGNE

Dans le chapitre "L'opinion publique et le suffrage universel"  : …  compétents pour dire l'« opinion publique » sinon pour l'incarner de manière exclusive. En effet, *la vision démocratique qui fait de la « volonté populaire » la source unique de la légitimité politique a pour conséquence de transmuer en opinion du peuple les opinions publiquement affichées des membres des « élites sociales » : le système… Lire la suite
OSTROGORSKI MOÏSEÏ (1854-1919)

Écrit par :  Jean-Claude LAMBERTI

… *Un des pionniers de la sociologie politique, ses travaux ont influencé Robert Michels (Les Partis politiques, 1911), Max Weber (La Vocation d'homme politique, 1919) et, plus près de nous, de nombreux auteurs, notamment Maurice Duverger qui, dans ses Partis politiques (1951) a reconnu sa dette à son égard. Né en 1854, à… Lire la suite
PARIS

Écrit par :  Jean-Pierre BABELONMichel FLEURYFrédéric GILLIDaniel NOINJean ROBERTSimon TEXIERJean TULARD

Dans le chapitre "Un « mille feuille » institutionnel plus digeste ?"  : …  francilienne est ainsi symptomatique des enjeux de gouvernance territoriale contemporains. *En soi, la multiplicité d'acteurs est une bonne chose pour la respiration démocratique et l'épanouissement de nombreux projets. Le problème vient lorsque, du fait d'une absence de hiérarchie entre les différents acteurs, l'unanimité est nécessaire… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Théorie

Écrit par :  Michel OFFERLÉ

Dans le chapitre "Genèse du parti politique"  : …  L'émergence de la forme « parti » est généralement présentée en lien avec les processus de *démocratisation du suffrage. Mais les partis sont un élément toujours contesté de la vie démocratique… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Fonctionnement

Écrit par :  Michel OFFERLÉ

Les partis sont des organisations engendrées par les processus de *démocratisation, l'extension de l'électorat et de l'éligibilité. Lorsque le suffrage masculin s'élargit ou s'universalise, des intermédiaires régulent l'échange politique et proposent des programmes et des candidats. Lorsque l'éligibilité se… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Financement

Écrit par :  Éric PHÉLIPPEAU

Dans le chapitre "Argent et partis politiques : typologies et frontières"  : …  est ainsi souvent présentée comme une condition préalable et nécessaire au bon fonctionnement de la *démocratie représentative. Or le constat qui s'impose immédiatement est celui de l'existence d'inégalités flagrantes en ce qui concerne les ressources et dépenses que ces entreprises sont en mesure de mobiliser pour pouvoir fonctionner et prétendre… Lire la suite
PEINE DE MORT

Écrit par :  André DUMASMichel TAUBE

Dans le chapitre "Démocraties et abolition de la peine de mort"  : …  Le* fait marquant de notre époque est que les démocraties ont cessé d'exécuter des condamnés à mort, à la notable exception des États-Unis et du Japon. Cette donnée éclaire le sens politique de la peine capitale : un acte abusif, décidé par l'autorité judiciaire au nom de l'État, acte qui viole manifestement le respect dû par l'État de droit aux… Lire la suite
PEUPLE NOTION DE

Écrit par :  Yves SUREL

Dans le chapitre "Des univers de sens"  : …  La première acception,* celle de peuple-souverain, semble évidente aujourd'hui par l'effet de naturalisation progressive qu'a provoqué l'expansion de la démocratie. Pourtant, la conception du peuple comme fondateur et acteur principal de l'ordre politique vient pour l'essentiel du Moyen Âge, avant de connaître une première formalisation moderne avec… Lire la suite
PHILOSOPHIE

Écrit par :  Jacques BILLARDJean LEFRANCJean-Jacques WUNENBURGER

Dans le chapitre "Le retour du politique"  : …  du libéralisme politique et de la protection formelle des libertés et des droits de l'homme. *Le régime démocratique, présenté comme une référence universelle, ouvre sur des pratiques de plus en plus disparates et problématiques. Les philosophes deviennent attentifs aux micro-expériences de sa transformation (participation citoyenne aux… Lire la suite
POLICE SOUS LA IIIè RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Jean-Marc BERLIÈRE

…  –, doit construire, sans grande préparation ni réflexion préalables, une police adaptée à une *démocratie parlementaire. Les républicains ont-ils réussi à respecter la « loi des lois » que constitue la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, selon laquelle la force publique, « instituée pour l'avantage de tous », a pour mission… Lire la suite
POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

Écrit par :  Jean-Marc BERLIÈRE

Dans le chapitre "L'invention d'un modèle républicain"  : …  Avec la IIIRépublique (1870-1940) – le *premier régime démocratique de longue durée que la France a connu –, des conditions nouvelles se créent et des problèmes inédits se posent : ceux d'une démocratie parlementaire confrontée, sans grande préparation ni réflexion préalables, aux tensions et contradictions qui séparent les aspirations… Lire la suite
POLITIQUE - Les régimes politiques

Écrit par :  Georges BURDEAU

Dans le chapitre "Régimes politiques et réalités sociales"  : …  gouvernants, il est possible, en acceptant la part d'arbitraire inhérente à toute schématisation,* de distinguer deux thèses dont les institutions politiques portent la marque. L'une accepte, comme source de l'énergie politique, le peuple dans toute la bigarrure de sa réalité sociologique, l'autre privilégie, dans cette réalité même, une tendance… Lire la suite
POLITIQUE - La sociologie politique

Écrit par :  Delphine DULONG

Dans le chapitre "Des sociologues contre la démocratie ?"  : …  la connaissance du politique y gagne en études empiriquement étayées et scientifiquement contrôlées,* l'idéal type de la démocratie, lui, en prend un coup. Car, par un effet d'homologie bien connu en sociologie, c'est à l'étude du phénomène d'autonomisation des activités politiques que se consacrent pour commencer ces nouveaux entrants dans le… Lire la suite
POLITIQUE - La communication politique

Écrit par :  Jacques GERSTLÉ

Dans le chapitre "L'évolution des systèmes politiques"  : …  et un désengagement envers la chose publique, autrement dit qui favorise l'aliénation politique. *Certes, la démocratie électronique présente quelques avantages tels qu'une inclusion croissante dans le jeu politique ou une meilleure qualité du contrôle des enjeux par le peuple, mais aussi bien des menaces comme la société de contrôle généralisé.… Lire la suite
POLYARCHIE

Écrit par :  Jean-Claude LAMBERTI

… *Ce terme a été introduit par le politologue américain Robert Dahl pour décrire le fonctionnement politique des sociétés industrielles occidentales. Les caractères constitutifs de la polyarchie sont la dispersion des sources du pouvoir, le droit pour tous de participer à la désignation des autorités politiques et une organisation qui tend… Lire la suite
POPULISME

Écrit par :  Pierre-André TAGUIEFF

…  », soit un démagogue. Il s'ensuit que le populisme semble se définir soit par son orientation* antidémocratique, soit par son allure pseudo-démocratique. Dans ce dernier cas, il se réduit à une corruption de l'idée démocratique ou à un mésusage tactique de la référence à la démocratie. À considérer cependant les populismes historiques, ni l'… Lire la suite
PRAGMATISME

Écrit par :  Gérard DELEDALLE

Dans le chapitre "Une philosophie de la démocratie"  : …  une fin à la conduite de l'homme la condamne : c'est la ruine de la science et de la morale. *La démocratie est expérimentale. Elle est une mise à l'épreuve constante. Il n'y a pas de démocratie idéale, pas de forme idéale de gouvernement démocratique, car « la démocratie est avant tout un mode de vie partagé, une expérience communautaire ».… Lire la suite
PRESSE - Mythes et réalités de la liberté de la presse

Écrit par :  Francis BALLE

Dans le chapitre "De la conquête d'une liberté aux réalités nouvelles"  : …  étatisation rampante ou étatisation totale, au nom de l'intérêt bien compris du peuple ; *de l'autre côté, une conception authentiquement démocratique, où chacun doit pouvoir accéder aux médias de son choix, afin de communiquer à autrui l'expression de sa pensée, ou afin d'accéder à l'expression de la pensée d'autrui, quelle que soit la… Lire la suite
PROPAGANDE

Écrit par :  Xavier LANDRIN

Dans le chapitre "L'institution politique des « relations publiques »"  : …  des transformations politiques majeures liées à la consolidation d'une définition orientée de la *démocratie. Les spécialistes de relations publiques engagés auprès des groupements politiques américains ont régulièrement participé au travail de fabrication de l'opinion, comme le montre l'exemple de la Commission on Public Information (C.P.I.),… Lire la suite
PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

Écrit par :  Jean BANCAL

Dans le chapitre "Le fédéralisme autogestionnaire"  : …  Ils doivent s'opposer pour composer, différer pour dialoguer, et se distinguer pour s'unir. La *démocratie économique mutuelliste se fonde sur la « théorie mutuelliste et fédérative de la propriété ». Relativisée par le jeu des rapports sociaux, chaque propriété est « mutuelliste » ; solidarisée par les mêmes rapports, toute propriété est… Lire la suite
RADICALISME, politique

Écrit par :  Serge BERSTEIN

…  en 1841, puis dans son journal La Réforme. Son thème fondamental est l'instauration de *la démocratie politique mise en œuvre par le suffrage universel, afin de parvenir par ce moyen « aux justes améliorations sociales ». Cette fin sociale de la démocratie est définie comme une voie moyenne entre le libéralisme qui écrase les « petits… Lire la suite
RANCIÈRE JACQUES (1940- )

Écrit par :  Yves MICHAUD

Dans le chapitre "La parole des exclus"  : …  valeurs et l'égalité du mélange », l'un et le multiple dans la communauté démocratique des égaux. *Aux bords du politique (1990) traite de l'organisation de la communauté politique sous la double perspective de la recherche du juste et du traitement de la division entre riches et pauvres. La démocratie est appréhendée dans sa nature… Lire la suite
RECONSTRUCTION EN PHILOSOPHIE, livre de John Dewey

Écrit par :  Jean-Pierre COMETTI

Dans le chapitre "Un « nouveau paradigme en philosophie »"  : …  la reconstruction philosophique, aux facteurs scientifiques qui en font partie, à la raison, à l'éthique et à la philosophie sociale, *les analyses de Dewey convergent vers une défense de la démocratie qu'il considérait comme une « expérimentation », à la différence des conceptions qui tendent à faire de l'individu et de l'État « des entités en soi… Lire la suite
RÉFORMISME

Écrit par :  Jacques JULLIARD

Dans le chapitre "Essor historique du réformisme"  : …  est étroitement lié au régime parlementaire et à l'espoir d'une transformation sociale par le* suffrage universel. En ce sens, on pourrait dire que le réformiste est celui qui pense que la démocratie politique ouvre directement la voie à la démocratie sociale. N'est-il pas significatif que le mot « réforme » et l'adjectif « réformiste » aient… Lire la suite
RELIGION - Sociologie religieuse

Écrit par :  Olivier BOBINEAU

Dans le chapitre "Religion et démocratie chez Tocqueville"  : …  (1835-1840) le rôle important joué par la religion dans le développement et la formation de la* démocratie américaine. Alors que la perspective marxiste souligne la domination des masses opérée par la religion, Tocqueville considère que « en Amérique, c'est la religion qui mène aux Lumières ; c'est l'observance des lois divines qui conduit l'… Lire la suite
REPRÉSENTATION POLITIQUE

Écrit par :  Loïc BLONDIAUX

…  » l'original). Il le trahit également dès lors qu'il ne traduit pas correctement ses volontés.* Dans les démocraties modernes, c'est bien la « représentativité » des gouvernants, condition de la légitimité de leur action, qui se trouve mise à l'épreuve dans une sorte de procès permanent. Face à un soupçon aussi massif, l'idée même de « … Lire la suite
RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Jean-Claude BUSSIÈRE

Dans le chapitre "La république et la représentation du peuple"  : …  , démocratique, populaire, socialiste, communiste ou encore islamique ou fédérale. Les dimensions de* démocratie et de représentation du plus grand nombre dans la formation de la souveraineté sont donc indissociables de la notion de république, au sens moderne. Le succès de cette notion explique sans doute que des pouvoirs tyranniques ou… Lire la suite
REVEL JEAN-FRANÇOIS (1924-2006)

Écrit par :  Pierre RIGOULOT

…  dans lequel il voyait un ennemi juré de la démocratie, il s'affirma de plus en plus libéral. *Revel a beaucoup fait pour populariser en France la bipolarité démocratie/totalitarisme qui rendait à ses yeux secondaire l'opposition droite/gauche et hiérarchisait la gravité des maux qui menaçaient les démocraties. Pour lui, les dictatures… Lire la suite
ROYAUME-UNI - Histoire

Écrit par :  Bertrand LEMONNIERRoland MARX Universalis

…  loi de 1911 qui établit décisivement la supériorité des Communes sur la Chambre haute ; quant à la *démocratie, elle s'impose très progressivement, le suffrage universel des hommes instauré en 1918 seulement, celui des femmes, en germe à la même date, réalisé dix ans plus tard ; le régime est devenu « parlementaire » au sens juridique du mot, c'est… Lire la suite
RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

Écrit par :  Françoise DAUCÉMyriam DÉSERT

Dans le chapitre "Une indépendance revendiquée"  : …  occidentaux demandaient son exclusion de cette organisation au motif qu'elle ne respectait pas les *principes démocratiques et les investisseurs étrangers hésitaient toujours à s'engager dans un pays qui continuait de susciter des inquiétudes. Pour répondre aux critiques portant sur son régime politique, la diplomatie moscovite a annoncé, lors du… Lire la suite
RUSSIE - Chronologie (1990-2008)

Écrit par :  Universalis

…  et de démocratie, qui « disparaît […] lorsqu'il s'agit de défendre [leurs] propres intérêts ». * Vladimir Poutine effectue la première visite d'un président russe en Afrique du Sud. les autorités géorgiennes remettent à l'O.S.C.E. quatre officiers russes, arrêtés le 27 septembre pour espionnage. Deux autres officiers russes également accusés d'… Lire la suite
SCHMITT CARL (1888-1985)

Écrit par :  Jean-Louis SCHLEGEL

Dans le chapitre "Les prémisses d'une pensée"  : …  niveau international après la Seconde Guerre mondiale, avec Le Nomos de la terre (1950). *Dans sa virulente critique de la démocratie, et du parlementarisme qui lui est associé, Schmitt fait explicitement référence aux penseurs catholiques de la réaction au xixe siècle, notamment à l'espagnol José Donoso Cortès, à qui… Lire la suite
SCIENCES - Sciences et société

Écrit par :  Federico MAYOREvry SCHATZMAN

Dans le chapitre "Éthique et pouvoir"  : …  peuvent identifier les problèmes, fixer des repères et préconiser un éventail d'options hardies. *La solution, ici encore, réside dans la démocratie et dans une participation éclairée des citoyens. La démocratie est le seul cadre conceptuel qui permette d'éliminer la polarisation séculaire et néfaste du débat sur la science et la société. Les… Lire la suite
SCIENCES - Science et progrès

Écrit par :  Jean-Marc LÉVY-LEBLOND

Dans le chapitre "Le Progrès « par » la Science ?"  : …  qui minait sournoisement la possibilité même de penser avec quelque cohérence les rapports entre* le projet démocratique et la quête scientifique. De fait, si la science était source de cette vérité universelle et de cette objectivité absolue à laquelle elle a prétendu, loin de fonder l'idée démocratique, elle en démontrerait l'inanité. Les… Lire la suite
SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

Écrit par :  Daniel LIGOU

Dans le chapitre "Marxisme et réformisme en Europe industrielle"  : …  la pensée marxiste n'y fut jamais complet. Étant assez rapidement devenus une composante de l'État *démocratique, les partis socialistes se sont rapidement trouvés en présence du problème du soutien, voire de la participation, à des gouvernements bourgeois. Or, en Europe occidentale, à la fin du xixe siècle et surtout au début… Lire la suite
SONDAGES D'OPINION

Écrit par :  Alain GARRIGOU

Dans le chapitre " L'opinion et sa mesure"  : …  e siècle, cette universalisation a renforcé l'association classique entre sondages et* démocratie représentative. Les premiers sondeurs avaient célébré le nouveau moyen d'expression offert au peuple et souvent accusé les critiques d'être anti-démocratiques. Dans des pays d'Europe de l'Est, les enquêteurs d'instituts de sondages sont… Lire la suite
SOREL GEORGES (1847-1922)

Écrit par :  Louis SOUBISE

Dans le chapitre "Le rejet de la démocratie"  : …  Au début des années quatre-vingt-dix, Sorel est partisan du socialisme* démocratique et parlementaire. Il est aussi très rapidement favorable à Dreyfus, aux côtés de Jean Jaurès. Mais le dreyfusisme va symboliser tout ce qu'il repousse et il se dresse contre le jauressisme ou l'idée qu'il s'en fait, comme symbolisant les aberrations de son temps. Il… Lire la suite
SPINOZA BARUCH (1632-1677)

Écrit par :  Robert MISRAHI

Dans le chapitre "L'homme comme désir"  : …  et assurera la sécurité. Il appartiendra ensuite à la philosophie politique de montrer que la *démocratie réalise le plus parfaitement possible ce pacte social, condition de la liberté objective ; et il appartiendra à la philosophie d'aller encore plus loin et, après avoir établi la concorde et l'amitié (et non pas seulement la sécurité), de… Lire la suite
SUFFRAGE UNIVERSEL

Écrit par :  Dominique CHAGNOLLAUD

…  des citoyens d'une nation, sans distinction de condition sociale, d'origine, de race ou de sexe. *Le suffrage universel est donc historiquement associé à la notion de démocratie pluraliste, fondée sur le principe de la libre désignation des gouvernants par le peuple souverain. Le suffrage est dans ces conditions non seulement universel, mais… Lire la suite
SUISSE

Écrit par :  Bernard DEBARBIEUXFrédéric ESPOSITOBertil GALLANDPaul GUICHONNETAdrien PASQUALIDusan SIDJANSKI Universalis

…  autre pays européen la marque du travail des hommes n'est davantage présente dans les paysages. « *Démocratie témoin » à valeur exemplaire pour les uns (A. Siegfried), accident paradoxal de l'histoire, cristallisé dans des structures « archaïques », pour d'autres (Herbert Lüthy), la Confédération helvétique fait cohabiter, dans un État de droit,… Lire la suite
TOCQUEVILLE ALEXIS DE (1805-1859)

Écrit par :  Georges BURDEAU

…  s'en réjouir ou s'en alarmer, qu'elle allait changer la face du monde. Cette force, c'est l'idée *démocratique. Certes, elle n'était pas ignorée. Dans la lignée de Bonald ou de Maistre, les nostalgiques de l'Ancien Régime y voyaient l'incarnation du mal. Mais ceux-là mêmes qu'à l'époque on considérait comme des libéraux parce qu'ils acceptaient… Lire la suite
VIOLENCE

Écrit par :  Yves MICHAUD

Dans le chapitre "Violence, État et société"  : …  Elle sert moins à appréhender des faits qu'à manifester les jugements que l'on porte sur eux. *Il est significatif que la question de la violence se pose surtout dans les sociétés démocratiques, les seules à admettre, préserver et gérer tant bien que mal les divisions caractéristiques de toute société. Ailleurs, la violence est pratiquée à… Lire la suite

Afficher la liste complète (99 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "DEMOCRATIE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média