RAIE SPECTRALE

Articles associés

  • ANALYTIQUE CHIMIE

    • Écrit par Alain BERTHOD, Jérôme RANDON
    • 7 819 mots
    • 4 médias
    ...inférieur), correspondant exactement à la différence d'énergie entre ces deux niveaux. Cette énergie peut, dans certains cas, s'exprimer sous la forme d'une radiation électromagnétique de longueur d'onde bien précise. L'ensemble des longueurs d'onde, qui correspondent à des transitions énergétiques...
  • ASTRONOMIE

    • Écrit par James LEQUEUX
    • 9 978 mots
    • 20 médias
    ...par un prisme, où l’on observe une multitude d’émissions ou d’absorptions à des longueurs d’onde bien définies, ce que les spécialistes appellent des raies spectrales. Ce qui manquait, c'était une théorie des spectres permettant de s'y retrouver dans un tel imbroglio de raies. Le modèle atomique de ...
  • ATOME

    • Écrit par José LEITE LOPES
    • 8 043 mots
    • 13 médias
    ...source essentielle des informations sur la structure quantique des atomes et des molécules. Cette étude repose sur la détermination de la fréquence des raies spectrales qui correspondent à des transitions entre états quantiques, à quoi s'ajoutent la détermination de l'intensité des raies et la considération...
  • ATOMIQUE PHYSIQUE

    • Écrit par Philippe BOUYER, Georges LÉVI
    • 5 853 mots
    • 1 média
    ...spectroscopie expérimentale, qui s'était développée depuis le milieu du xix e siècle, avait montré que les spectres des atomes sont constitués de raies fines de fréquences bien définies. Le spectre de l'atome d'hydrogène était extrêmement simple : Johann Jacob Balmer et Johannes...
  • AURORE POLAIRE

    • Écrit par Jean-Jacques BERTHELIER
    • 4 860 mots
    • 4 médias
    ...dans la gamme d'altitude affectée par ces particules énergiques, c'est-à-dire de 90 à 300 kilomètres environ. Il est dominé par les bandes moléculaires et les raies atomiques de l'azote et de l'oxygène ou de leurs ions. Parmi les raies atomiques les plus intenses, on trouve des raies interdites de l'oxygène...
  • BOHR ATOME DE

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 325 mots
    • 1 média

    Deux ans après avoir soutenu sa thèse sur la théorie électronique des métaux, le physicien danois Niels Bohr (1885-1962) écrit en 1913 trois articles fondamentaux qui révolutionnent la compréhension de la structure de la matière. Le premier, paru le 5 avril dans le Philosophical Magazine...

  • BOHR NIELS (1885-1962)

    • Écrit par Léon ROSENFELD
    • 2 741 mots
    • 1 média
    ...L'application de ces postulats à l'atome d'hydrogène (composé d'un noyau et d'un seul électron) prédit pour le spectre de cet élément plusieurs séries de raies données par la formule : ν nm =R(n2m2), en accord avec l'expérience. Le calcul de la valeur absolue de la constante expérimentale...
  • COMBES FRANÇOISE (1952- )

    • Écrit par Pierre LÉNA
    • 1 497 mots
    • 2 médias
    Enfin, dans une liste loin d’être exhaustive, mentionnons l’observation, par le satellite Herschel et les instruments de l’IRAM, des raies moléculaires d’une galaxie presque « primordiale », puisque datée par son décalage spectral d’un milliard d’années après le big bang.
  • COULEUR DES MINÉRAUX

    • Écrit par André JULG
    • 3 094 mots
    • 3 médias
    ...soit des niveaux fins, provenant d'atomes de constitution ou bien étrangers. Dans ce dernier cas, on obtient, comme pour les atomes ou les molécules, un spectre de raies plus ou moins fines, élargies à la suite des vibrations du réseau cristallin. Dans le cas des bandes, on obtient de larges domaines...
  • ÉNERGIE - La notion

    • Écrit par Julien BOK
    • 6 638 mots
    • 4 médias
    Prenons l'exemple du spectre de raies de l'hydrogène : l'atome d'hydrogène est suffisamment simple (un proton et un électron) pour que ses niveaux d'énergies soient calculés exactement à partir des équations fondamentales de la mécanique quantique. On trouve :
  • ÉTOILES

    • Écrit par André BOISCHOT, Jean-Pierre CHIÈZE
    • 11 841 mots
    • 8 médias
    Le spectre obtenu en décomposant la lumière d'une étoile à l'aide d'un prisme ou d'un réseau est parsemé de raies sombres, en absorption, ou brillantes, en émission.
  • EXOPLANÈTES - Méthodes de détection

    • Écrit par Anne-Marie LAGRANGE
    • 2 567 mots
    • 7 médias
    ...s’effectue à l’aide d’un spectromètre installé au foyer d’un télescope. Cet instrument disperse la lumière de l’étoile et permet de repérer des raies caractéristiques d’éléments chimiques présents dans l’enveloppe externe de cet astre (photosphère). Lorsque la vitesse de l’étoile par rapport...
  • EXOPLANÈTES ou PLANÈTES EXTRASOLAIRES

    • Écrit par Anne-Marie LAGRANGE, Pierre LÉNA
    • 5 578 mots
    • 6 médias
    Or, dans plusieurs cas, les spectres obtenus sont plats et ne contiennent pas les raies spectrales que les atomes et molécules de l’atmosphère planétaire devraient produire. Ce résultat inattendu est attribué à la présence, dans l’atmosphère exoplanétaire, de nuages de poussières ou de ...
  • GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

    • Écrit par James LEQUEUX
    • 5 297 mots
    • 4 médias
    ...voisinage d'étoiles excitatrices, est étudié soit par son émission visible, soit par son émission radio. Le gaz neutre peut être étudié par sa raie d'émission à 21 centimètres et par les raies d'absorption de l'hydrogène et des autres éléments qu'il contient, que l'on observe dans le spectre des...
  • GALAXIES

    • Écrit par Danielle ALLOIN, André BOISCHOT, François HAMMER
    • 8 877 mots
    • 13 médias
    Une fois décomposé, le rayonnement émis par une galaxie montre l'ensemble des raies, en absorption et en émission, des étoiles et du gaz qui composent cette galaxie. En absorption, on y observe, par exemple, les raies H et K du calcium, le triplet vert du magnésium et les raies D du sodium (spectre...
  • GHOSTS, spectroscopie

    • Écrit par Pierre BELLAND
    • 451 mots

    Raies parasites dues aux différentes imperfections des réseaux. Les réseaux réels présentent des défauts plus ou moins importants. Des erreurs de tracé des sillons sont notamment toujours présentes. Si les traits ne sont pas rigoureusement rectilignes, parallèles, équidistants ou si leur...

  • INTERSTELLAIRE MILIEU

    • Écrit par James LEQUEUX
    • 3 253 mots
    • 4 médias
    ...Représentant la composante la mieux connue du milieu interstellaire, les nuages diffus sont relativement transparents à la lumière ; ils se manifestent par des raies d'absorption caractéristiques des différents éléments qu'ils contiennent, raies très fines visibles dans les spectres à haute résolution d'étoiles...
  • JANSSEN PIERRE JULES CÉSAR (1824-1907)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 310 mots

    Physicien et astronome français, Pierre Jules César Janssen est né à Paris le 22 février 1824 et mort à Meudon le 23 décembre 1907. Après des études de mathématiques et de physique à l'université de Paris, il devient professeur à l'école d'architecture où il enseigne un cours de sciences générales....

  • KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)

    • Écrit par Wolfgang SCHREIER
    • 1 230 mots
    Les découvertes en matière de spectroscopie débouchent sur l'observation, dans le spectre solaire, des raies de Fraunhofer (raies sombres d'absorption), désignées par Joseph von Fraunhofer par les lettres A à H, et dont la longueur d'onde est égale à celle des raies claires (raies d'émission)...
  • MÉTAUX - Métaux alcalino-terreux

    • Écrit par Jean PERROTEY
    • 2 269 mots
    • 2 médias
    ...intense, dont la couleur caractérise le métal : rouge brique pour le calcium et le strontium, jaune-vert livide pour le baryum, rouge carmin pour le radium. Le spectre, comme celui des métaux alcalins, est constitué de raies ou de groupes de raies. Contrairement aux spectres d'alcalins, les spectres de flamme...
  • MÉTAUX - Métaux alcalins

    • Écrit par Jean PERROTEY
    • 2 660 mots
    • 4 médias
    ...couleur caractéristique du métal considéré : rouge intense pour le lithium, jaune pour le sodium, violet pour le potassium, le rubidium et le césium. Les spectres émis sont composés de raies fines qui ont permis, en 1861, de caractériser le rubidium et le césium, jusqu'alors inconnus, et dont les noms...
  • MÖSSBAUER EFFET

    • Écrit par Pierre IMBERT
    • 1 884 mots
    • 3 médias
    ...probabilités différentes, et ce n'est qu'en moyenne que l'énergie de recul fournie au réseau cristallin est égale à l'énergie de recul ER du noyau libre. La « raie Mössbauer » correspond, dans le spectre d'émission gamma de cet ensemble de noyaux, aux processus à zéro phonon, c'est-à-dire...
  • MATIÈRE (physique) - État gazeux

    • Écrit par Henri DUBOST, Jean-Marie FLAUD
    • 7 156 mots
    • 7 médias
    ...lumineux correspond à des transitions entre niveaux discrets, on observe ce qu'il est convenu d'appeler un spectre de raies, et pour chaque raie de nombre d'onde v̄0 on a :
    avec k v̄0 intensité intégrée de la raie et ϕ (v̄) profil normalisé de la raie. D'où :
    Comme...
  • NAINES BLANCHES

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 352 mots
    • 1 média

    Les naines blanches sont des étoiles vieillissantes dont la masse est de l'ordre de celle du Soleil et la taille proche de celle de la Terre. Leur grande densité rend gigantesques les forces gravitationnelles qui y règnent. Ce sont des astres assez communs dans l'Univers ; la plus proche naine...

  • PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

    • Écrit par Jean-Eudes AUGUSTIN, Michel PATY, Bernard PIRE
    • 14 209 mots
    • 13 médias
    Le même concept devait apparaître simultanément dans une autre branche de la physique : l'étude des raies lumineuses émises par les atomes. Après les tentatives infructueuses de plusieurs chercheurs, le Néerlandais Pieter Zeeman, en 1896, réussit à observer un effet du champ magnétique sur...
  • POMPAGE OPTIQUE

    • Écrit par Alfred KASTLER
    • 3 733 mots
    • 3 médias
    Le schéma de la figure indique la structure Zeeman des deux états S1/2 et P1/2 et montre que la raie D1 se décompose en quatre composantes (composantes Zeeman) qu'on désigne par les lettres a, b, c et d.
  • QUASARS

    • Écrit par Philippe VÉRON
    • 4 953 mots
    • 4 médias
    ...optiques de ces deux objets. Le résultat fut surprenant : ces spectres ne ressemblaient à ceux d'aucune étoile connue. Ils étaient caractérisés par des raies en émission, mais ces raies n'étaient pas celles qui sont produites par les atomes les plus abondants – hydrogène, azote, oxygène, soufre,...
  • RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

    • Écrit par Jacques COURTIEU, Maurice GOLDMAN
    • 6 466 mots
    • 1 média
    ...dite quadrupolaire lorsque la distribution électronique crée un champ électrique non uniforme à leur emplacement. L'influence de ces interactions sur la raie de résonance peut prendre plusieurs formes. Ainsi, le champ local moyen à l'emplacement des noyaux provoque un déplacement de la fréquence de résonance...
  • RADIOASTRONOMIE

    • Écrit par André BOISCHOT, James LEQUEUX
    • 8 577 mots
    • 5 médias
    En plus du rayonnement continu, on observe des émissions radio à des fréquences discrètes, que l'on nomme raies, par analogie avec l'optique. Le spectre de raies est considérablement plus riche dans le domaine radio que dans le domaine visible. Les raies radio correspondent à des transitions...
  • RADIOSOURCES

    • Écrit par James LEQUEUX
    • 2 719 mots
    • 4 médias
    Certains objets de la Galaxie émettent des « raies » dans le domaine radioélectrique, c'est-à-dire des émissions à des longueurs d'onde bien définies. La première raie radio découverte (1951) est due à l'hydrogène atomique, et sa longueur d'onde est de 21 centimètres. Sont venues s'y ajouter, depuis...
  • RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons gamma cosmiques

    • Écrit par François LEBRUN, Robert MOCHKOVITCH, Jacques PAUL
    • 7 112 mots
    • 3 médias
    L' étude par l'instrument SPI de la morphologie de la zone émissive de la raie à 511 kiloélectronvolts dans les régions centrales de la Galaxie a révélé un bulbe de 90 de diamètre superposé à l'émission du disque galactique. Cette raie particulière résulte de l'annihilation de l'électron...
  • RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons X cosmiques

    • Écrit par Monique ARNAUD, Robert ROCCHIA, Robert ROTHENFLUG
    • 5 784 mots
    • 10 médias
    ...présomptions en faveur de l'émission thermique d'un plasma chaud associé à l'étoile. Le résultat le plus frappant a été la détection de raies d'émission du magnésium, du silicium et du soufre dans le spectre de Capella, « signature » de l'émission d'un plasma porté à environ 10 millions...
  • RAYONS X

    • Écrit par André GUINIER
    • 5 272 mots
    • 12 médias
    Si l'on compare les spectres caractéristiques de différents éléments, il apparaît d'abord qu'ils comprennent un petit nombrede raies ; ils sont plus simples que les spectres optiques et sont constitués par des groupes de raies, désignés par séries : K, L, M, ... Chaque série comporte une suite...
  • RELATIVITÉ - Relativité générale

    • Écrit par Thibault DAMOUR, Stanley DESER
    • 10 516 mots
    • 3 médias
    ...d'être attachés à la Terre, sont donc des ascenseurs en chute libre ; ce fait paradoxal a pour conséquence expérimentale le décalage des fréquences des raies spectrales vers le rouge (ou red shift) dans le champ de gravitation terrestre. La prédiction de cet effet illustre clairement le principe d'équivalence...
  • RYDBERG JOHANNES ROBERT (1854-1919)

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 175 mots

    Physicien suédois né à Halmstad et mort à Lund. Johannes R. Rydberg effectue ses études à l'université de Lund, où il sera nommé professeur en 1901. Lauréat de mathématiques (1879), Rydberg s'oriente vers la physique et plus particulièrement vers l'étude des spectres optiques des...

  • SOLEIL

    • Écrit par Jean-Claude VIAL
    • 10 118 mots
    • 19 médias
    ...américain George Ellery Hale (1868-1938). Pour cela, il a utilisé la découverte de la séparation en plusieurs composantes polarisées de certaines raies spectrales d'un gaz soumis à un champ magnétique (effet Zeeman, du nom du physicien néerlandais qui l’a mis en évidence en 1896). L’écartement de...
  • SPECTROSCOPIE

    • Écrit par Michel de SAINT SIMON
    • 4 461 mots
    • 10 médias
    ...atomique qui, se fondant sur la mécanique quantique, décrit les niveaux d'énergie occupés par les électrons du cortège électronique. Une raie d'émission correspond à la transition d'un électron d'un niveau vers un autre niveau de moindre énergie, l'énergie excédentaire étant évacuée...
  • ULTRAVIOLET

    • Écrit par Jacques ROMAND, Boris VODAR
    • 3 916 mots
    • 2 médias
    ...Sous la forme « basse pression », définie par une géométrie et des conditions de fonctionnement n'entraînant qu'une élévation modérée de la température, elle émet dans l'ultraviolet un spectre de raies parmi lesquelles la raie de résonance 253,7 nm est particulièrement intense, la raie 184,9 nm (raie de...
  • ZEEMAN EFFET

    • Écrit par Jean MARGERIE
    • 4 971 mots
    • 4 médias
    ...atomique considéré. Pour une transition entre un niveau (E0, J) et un niveau (E′0, J′), la position de l'ensemble des composantes Zeeman de la raie émise ou absorbée se calcule en fonction de deux paramètres seulement, les facteurs de Landé g J et gJ des deux niveaux en question (voir sur...

Média

Galaxie de Seyfert : spectre

Galaxie de Seyfert : spectre

Galaxie de Seyfert : spectre

Spectre de la galaxie de Seyfert 1 Markarian 704 obtenu avec le télescope de 1,50 m de l'E.S.O. Les…