BASALTES ET GABBROS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Basalte

Basalte
Crédits : Jacques-Marie Bardintzeff

photographie

Analyses de basaltes d'origines diverses

Analyses de basaltes d'origines diverses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Les basaltes et les gabbros sont des roches magmatiques dont la composition chimique est très voisine. Basaltes et gabbros sont en effet intimement liés géographiquement puisqu'ils représentent les constituants largement majoritaires de la croûte océanique (ou « plancher océanique »). Schématiquement, on observe dans la lithosphère océanique la succession suivante, de bas en haut : les péridotites, que sont les roches du manteau supérieur ; les gabbros à la base de la croûte océanique, puis les basaltes en surface, seulement recouverts par les sédiments. On retrouve cette même succession de roches dans les séries ophiolitiques, c'est-à-dire dans les restes de fonds océaniques qui ont été charriés en milieu continental lors de la fermeture d'un océan (cf. ophiolithes). La contiguïté des basaltes et des gabbros est donc un phénomène aussi ancien que la tectonique des plaques sur Terre.

Basalte

Basalte

photographie

Le basalte est une roche volcanique noire, à verre peu abondant et en général non bulleuse, comportant surtout des plagioclases et des pyroxènes. 

Crédits : Jacques-Marie Bardintzeff

Afficher

Ces basaltes et ces gabbros se mettent en place au niveau des dorsales océaniques. Le magma, qui alimente le rift d'où s'écartent les plaques lithosphériques, cristallise soit en profondeur pour donner une roche plutonique grenue – les gabbros –, soit en surface où ils s'écoulent et se figent rapidement en une roche volcanique – les basaltes.

Un autre type de basalte, dit alcalin (roche moins acide ; cf. acides et bases), caractérise d'autres types de volcanisme. Le plus généralement, les basaltes alcalins sont issus d'appareils volcaniques intra-plaques – c'est-à-dire hors des zones de subduction ou des dorsales océaniques –, et plus spécialement des points chauds (hot spots) comme à Hawaii ou à l'île de la Réunion.

Les basaltes

Le terme basalte a été utilisé par Pline l'Ancien pour décrire une roche « noire et dure » d'Éthiopie « quem vocant basaltem », ce qui rend plausible la dérivation à partir de l'adjectif bsalt, qui signifie cuit, e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : professeur de géologie à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest
  • : professeur à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul CARRON, René MAURY, « BASALTES ET GABBROS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/basaltes-et-gabbros/