Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HESS HARRY HAMMOND (1906-1969)

Harry Hess fut un géologue américain du xxe siècle. Professeur de géologie à l'université Princeton (New Jersey, États-Unis), il joua un rôle prédominant dans l'émergence de la théorie de la tectonique des plaques.

Harry Hammond Hess naît le 24 mai 1906 à New York. Il a neuf ans lorsque Alfred Wegener publie, en 1915, Genèse des océans et des continents : théories des translations continentales. Pour Wegener, les continents actuels formaient un seul supercontinent au Permien : la Pangée. Son intuition était bonne, mais la dérive des continents n'était pas comprise, et son modèle fut rejeté par la communauté scientifique. Arthur Holmes, un scientifique britannique, imagine dans les années 1930 le rôle des fonds océaniques dans la dérive des continents.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Harry Hess est officier dans la marine américaine. Mais il est également passionné de géologie, et il effectue la première cartographie du fond du Pacifique par échosondage. En 1962, dans son ouvrage Histoire des bassins océaniques, il démontre la symétrie des fonds océaniques de part et d'autre de la ride médio-atlantique, et propose pour la première fois le concept d'accrétion océanique (formation des fonds océaniques). Les magmas venant de l'intérieur de la Terre s'épanchent à la surface du fond des océans, créant un nouveau plancher océanique, qui est susceptible de replonger au niveau des fosses océaniques. Son travail révolutionne les travaux de Wegener et de Holmes : les océans n'ont pas 4 milliards d'années, mais pas plus de 200 millions d'années car ils sont recyclés au niveau des fosses. De plus, les continents se déplacent parce que de la croûte océanique est créée. En 1963, la découverte des anomalies magnétiques dans les océans confirme son hypothèse.

Dès 1962, Henry Hess est nommé président du programme spatial de l'Académie des sciences qui initiera le programme Apollo. Il meurt le 25 août 1969 à Woods Hole (Massachusetts).

— Stéphane GUILLOT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • HISTOIRE DES BASSINS OCÉANIQUES (H. H. Hess)

    • Écrit par Yves GAUTIER
    • 266 mots

    Dans son ouvrage majeur, Histoire des bassins océaniques, l'Américain Harry Hammond Hess (1906-1969), professeur à l'université de Princeton, soutient que le plancher océanique se forme au niveau des dorsales, y dérive de part et d'autre à la manière d'un double « tapis roulant », puis plonge...

  • DÉRIVE DES CONTINENTS

    • Écrit par Universalis, John Tuzo WILSON
    • 3 402 mots
    • 9 médias
    ...monde s'étend sur toute la longueur de l'océan Atlantique, à travers l'océan Indien, et du sud de la Nouvelle-Zélande au golfe de Californie. En 1962, Harry H. Hess a exposé en détail le mécanisme de l'expansion, maintenant largement accepté. Selon cet auteur, une montée magmatique du manteau et un système...
  • DIETZ ROBERT SINCLAIR (1914-1995)

    • Écrit par Universalis
    • 524 mots

    Le géophysicien et océanographe américain Robert Sinclair Dietz est surtout connu pour avoir formulé avec son compatriote et collègue, le géologue Harry Hammond Hess (1906-1969), l’hypothèse de l’expansion des fonds océaniques (seafloor spreading).

    Robert Sinclair Dietz naît le 14 septembre...

  • EXPANSION DES FONDS OCÉANIQUES

    • Écrit par Yves GAUTIER
    • 567 mots

    La théorie de l'expansion des fonds océaniques représente une étape fondamentale dans la compréhension de la dynamique terrestre, du même ordre d'importance que celles de la dérive des continents formulée par Alfred Wegener en 1912 et de la tectonique des plaques décrite par Jason...

  • OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Étude des fonds sous-marins

    • Écrit par Gérard GRAU, Lucien MONTADERT, Claude SALLÉ
    • 4 258 mots
    • 6 médias
    C'est entre 1961 et 1963 que l'étude de ces anomalies a permis la maturation de l'idée d'expansion des fonds océaniques. Originellement due à H. H. Hess et à R. S. Dietz, qui l'avaient déduite de l'étude des dorsales, elle fut confortée par les travaux de F. J. Vine et D. H. Matthews. Ceux-ci suggérèrent...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi