Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ACTION DRAMATIQUE

Articles

  • ARISTOTE

    • Écrit par Pierre AUBENQUE
    • 23 786 mots
    • 2 médias
    ...il faut entendre non un simple décalque de la réalité, mais une sorte de re-création de cet « acte » (énergeia) qui constitue la vie. En particulier, la tragédie « imite non pas les hommes, mais une action et la vie, le bonheur et l'infortune ; or le bonheur et l'infortune sont dans l'action, et la fin...
  • AUBIGNAC FRANÇOIS HÉDELIN abbé d' (1604-1676)

    • Écrit par Bernard CROQUETTE
    • 698 mots

    L'un de ces abbés qui tiennent tant de place dans l'histoire de la littérature — et des théories littéraires — au xviie siècle. Il a été prédicateur, romancier, dramaturge, poète, mais il a surtout voulu être, quant à lui, le législateur du théâtre. En 1640, une querelle l'oppose...

  • BÉRÉNICE, Jean Racine - Fiche de lecture

    • Écrit par Christian BIET
    • 967 mots
    • 1 média
    ...Andromaque, 1667, le sérieux et le recours à l'histoire romaine de Britannicus, 1669) et entend les dépasser par une rigoureuse économie de moyens. Faire comme les Anciens, et aller plus loin qu'eux dans l'épure en peignant une action immobile dans une esthétique de la rareté. En affirmant qu'il a...
  • BEAUMARCHAIS PIERRE-AUGUSTIN CARON DE (1732-1799)

    • Écrit par Pierre FRANTZ
    • 4 172 mots
    • 1 média
    ...scène. Beaumarchais « invente » la scène de Hugo, de Dumas, père et fils, et de Tchekhov. C'est enfin, comme l'a noté Anne Ubersfeld, la conception de l' action qui constitue le troisième axe de cette révolution. Dès Eugénie, mais de façon tout à fait nette dans Le Mariage, l'action n'est pas dirigée...
  • BOULEVARD THÉÂTRE DE

    • Écrit par Daniel ZERKI
    • 5 988 mots
    ...Boulevard reprennent tout d'abord l'héritage de la comédie classique : c'est-à-dire qu'ils font de l'amour contrarié de deux jeunes gens l'un de leurs ressorts dramatiques les plus utilisés. Ce schéma inusable est celui du mélodrame et de la féerie, c'est celui des vaudevilles de Scribe et de beaucoup...
  • CALDERÓN DE LA BARCA PEDRO (1600-1681)

    • Écrit par Charles Vincent AUBRUN
    • 2 453 mots
    • 1 média
    ...notion est abolie tout comme dans nos rêves ; et la tragi-comédie n'est au fond qu'une sorte de rêve collectif, organisé pour l'ensemble du public. L' action est le plus souvent double ; la superposition de deux intrigues donne une apparence de profondeur, une perspective illimitée au tableau dramatique...
  • CANEVAS, théâtre

    • Écrit par Armel MARIN
    • 226 mots

    Au xvie siècle, avec la commedia dell'arte, les Italiens donnent à la vieille tradition de la farce un développement remarquable. Les acteurs doivent développer avec verve sur un canevas un dialogue improvisé entre des personnages stéréotypés. Théâtre de professionnels, la commedia dell'arte...

  • CINNA, Pierre Corneille - Fiche de lecture

    • Écrit par Christian BIET
    • 1 072 mots
    Cette clôture harmonieuse est rapidement devenue l'image de l'esthétique cornélienne, qui procède par renversement, par péripétie finale et par catastrophe positive : en un mot, par coup de théâtre. L'ensemble de la pièce est organisé à partir de cette fin majestueuse et de la décision d'Auguste, retardée...
  • COMEDIA, Espagne

    • Écrit par Charles Vincent AUBRUN
    • 2 605 mots
    ...pécheurs ? C'est donc de notre sort qu'il s'agit, et notre âme « en suspens » suit dans la frayeur (ressort aristotélicien) les tours et les détours de l' action jusqu'à la purgation de nos passions, jusqu'à la catharsis qu'accompagne le rétablissement final de l'ordre divin, de l'ordre social....
  • DÉCOR DE THÉÂTRE

    • Écrit par Armel MARIN
    • 776 mots

    Partie essentielle de la composition scénique, le décor est au centre de l'extraordinaire évolution de la mise en scène contemporaine. Élément fondamental de la scénographie, le décor définit un espace, soit en limitant l'action, soit en s'intégrant à elle. Longtemps témoin de la représentation...

  • DRAME - Drame romantique

    • Écrit par Anne UBERSFELD
    • 4 598 mots
    • 5 médias
    ...xixe. C'est le temps du moi, du héros placé au centre du récit qui s'affirme à la fois comme sujet d'une conscience et d'une action. Individualisme rajeuni en France comme en Europe, après 1800, par la figure colossale de Napoléon, héros romantique. Le schéma type du drame romantique...
  • ÉLISABÉTHAIN THÉÂTRE

    • Écrit par Henri FLUCHÈRE
    • 10 600 mots
    • 2 médias
    Les structuralistes ont eu beau s'en donner à cœur joie dans l'analyse des pièces et l'examen de leur construction, il serait vain de vouloir réduire ce théâtre à un dénominateur commun. Il est unique par sa richesse, sa diversité, sa complexité. Tout regroupement par genre, thème, période envisagée,...
  • ÉPIQUE THÉÂTRE

    • Écrit par Jacques POULET
    • 1 080 mots
    • 1 média

    À partir d'un refus de l'art dramatique traditionnel, Brecht élabore et définit, après l'expérience de ses « pièces didactiques », les principes d'une dramaturgie originale. À la forme dramatique du théâtre qui est action, il substitue la forme épique qui est narration et qui traduit une nouvelle...

  • ESCHYLE (env. 525-456 av. J.-C.)

    • Écrit par Jacqueline de ROMILLY
    • 4 667 mots
    • 1 média
    La tragédie, à l'origine, n'utilisait qu'un personnage, qui dialoguait avec le chœur. Il n'y avait pour ainsi dire pas d'action. Puis, le progrès aidant, il y eut deux acteurs, et bientôt trois. Par contrecoup, l'action devenant plus complexe, la part du chœur diminua, les parties lyriques perdirent...
  • EURIPIDE (env. 480-406 av. J.-C.)

    • Écrit par Édouard DELEBECQUE
    • 4 634 mots
    • 2 médias
    Il amoindrit dans l'action le rôle du chœur, qui ne sert plus guère qu'à décharger par des chants la tension de l'atmosphère et à séparer les groupes de grandes scènes pendant que s'accomplit en coulisse un acte trop atroce pour être vu. Et ces scènes se suivent moins dans la logique du développement...
  • GLUCK CHRISTOPH WILLIBALD VON

    • Écrit par Michel NOIRAY
    • 2 844 mots
    • 2 médias
    ...double supériorité, au-delà d'une semblable adhésion aux canons de la tragédie lyrique ; d'un point de vue dramaturgique, tout d'abord, le découpage de l' action révèle une plus grande maîtrise de la distribution des épisodes : il est significatif, par exemple, que Guillard ait placé le songe d'Iphigénie...
  • GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Théâtre et musique

    • Écrit par Jacques CHAILLEY, François JOUAN
    • 5 708 mots
    • 2 médias
    L'action tragique est, à l'origine, très simple, et il y a peu de mouvement : ainsi dans le Prométhée ou dans Les Perses, d'Eschyle. Elle se compliquera peu à peu chez ses successeurs, parfois au détriment de l'unité dramatique, dans les pièces dites diptyques, qui juxtaposent deux actions...
  • IMBROGLIO

    • Écrit par Denise BRAHIMI
    • 264 mots

    Mot d'origine italienne qui n'est guère attesté en France qu'à la fin du xviie siècle. Il signifie « embrouille » et il semble surtout employé pour désigner certaines pièces de théâtre dont l'intrigue est d'une particulière complexité. Le plaisir du public consiste à résoudre...

  • LA TRILOGIE DE LA VILLÉGIATURE, Carlo Goldoni - Fiche de lecture

    • Écrit par Françoise DECROISETTE
    • 1 070 mots
    • 1 média
    ...la villégiature, il a notamment testé ce mode d'écriture dans la trilogie persane (L'Épouse persane, Ircana à Iulfa, Ircana à Ispahan). Le cadre exotique, l'orientation presque tragi-comique d'une intrigue riche en rebondissements mélodramatiques justifiaient ce traitement « en épisodes...
  • LABICHE EUGÈNE (1815-1888)

    • Écrit par Hélène LACAS
    • 739 mots

    Successeur direct de Scribe dans la tradition du vaudeville et dans les faveurs du public parisien, Eugène Labiche a régné en maître sur le théâtre comique durant le second Empire. Cette célébrité ne déteint pas sur sa vie (« trop heureuse pour que [sa] biographie soit intéressante », dit-il...