IMBROGLIO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mot d'origine italienne qui n'est guère attesté en France qu'à la fin du xviie siècle. Il signifie « embrouille » et il semble surtout employé pour désigner certaines pièces de théâtre dont l'intrigue est d'une particulière complexité. Le plaisir du public consiste à résoudre l'énigme, au terme de nombreux épisodes plaisants.

On trouve des exemples de ces pièces « embrouillées » chez les auteurs espagnols tels que Lope de Vega, Alarcón, Calderón. En France, Corneille a cherché à les imiter ; c'est ainsi qu'il a emprunté sa comédie du Menteur à Alarcón, auteur d'une pièce du même genre intitulée La Verdad sospechosa. Il a même étendu ce genre à la tragédie, et l'on peut considérer sa pièce Héraclius comme un modèle d'imbroglio tragique. Mais s'il a été moins heureux que les Espagnols en cherchant à les imiter, c'est sans doute que, forcé de se plier aux exigences du théâtre en France, il a dû en respecter les lois, totalement étrangères aux conceptions de Calderón et de Lope. Molière a plutôt emprunté aux Italiens les imbroglios qui font l'intrigue des Fourberies de Scapin, de Monsieur de Pourceaugnac, du Médecin malgré lui. Dans le théâtre français, on cite généralement Le Mariage de Figaro comme exemple de parfait imbroglio. Il faut noter que Beaumarchais emploie ce mot sous sa forme francisée : imbroille. Enfin, chez les modernes, Labiche a, à son tour, illustré ce genre, notamment dans le célèbre Chapeau de paille d'Italie.

—  Denise BRAHIMI

Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Sèvres, professeure agrégée des Universités (littérature comparée), université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  IMBROGLIO  » est également traité dans :

LE BARBIER DE SÉVILLE, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 1 437 mots

Dans le chapitre « La poésie comique »  : […] Avant que Le Mariage de Figaro ne vienne fonder un théâtre radicalement nouveau, Beaumarchais transforme profondément la comédie en lui donnant une étonnante poésie. « L'embrouille », on l'a vu, provoque sur le spectateur un effet d'éblouissement obtenu non seulement par le mélange de complexité et de lisibilité, mais encore par l'utilisation simultanée ou par la succession en accéléré des procé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-barbier-de-seville-pierre-augustin-caron-de-beaumarchais/#i_2551

Pour citer l’article

Denise BRAHIMI, « IMBROGLIO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/imbroglio/