WOODSTOCK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rassemblement mythique des années 1960, le festival de rock de Woodstock (plus précisément Woodstock Music and Art Fair) se tint sur une propriété agricole de Bethel, dans l'État de New York, du 15 au 17 août 1969. Dépourvus de toute expérience, ses quatre promoteurs parviendront néanmoins à réunir le gratin de la scène rock, notamment Jimi Hendrix, Sly and The Family Stone, The Who, The Grateful Dead, Janis Joplin, The Jefferson Airplane, Country Joe and The Fish, Joe Cocker, Blood, Sweat and Tears, Crosby, Stills and Nash.

Les choses se présentèrent mal dès le début : les villes de Woodstock et de Wallkill, pressenties pour accueillir le festival, refusèrent en effet que celui-ci se déroule sur leur territoire. Le nom de Woodstock sera néanmoins conservé en raison de l'image « branchée » de cette ville, où Bob Dylan et d'autres musiciens vivaient et où nombre d'artistes avaient pris l'habitude de se retirer depuis le début du xxe siècle.

Le propriétaire de la ferme, Max Yasgur, laissa finalement le festival avoir lieu sur ses terres. Peu de billets furent vendus, mais quelque 400 000 personnes se présentèrent à l'ouverture (notons que les estimations divergent), demandant pour la plupart à entrer gratuitement, revendication qu'ils allaient voir exaucée en raison de l'absence quasi complète de personnel de sécurité. La pluie battante transforma le site du festival en un véritable champ de boue, mais le public ne semblait pas y prêter attention, peut-être en raison de la grande quantité de marijuana et de psychotropes consommés sur place, et le festival se poursuivit le plus naturellement du monde.

Malgré les concerts mémorables donnés par Crosby, Stills and Nash (qui se produ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  WOODSTOCK  » est également traité dans :

POP MUSIC

  • Écrit par 
  • Paul ALESSANDRINI, 
  • Gérard JOURD'HUI, 
  • Philippe JUGÉ, 
  • Christian LEBRUN
  •  • 7 696 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La pop music américaine »  : […] Le public noir américain ne se sent pas concerné par l'agitation pop. Il réclame sa propre musique, la soul music (« musique de l'âme » ; aux États-Unis, soul est un adjectif passe-partout, la nourriture peut en être qualifiée : soul food ). Deux marques de disques, avec deux « sons » ( sound ) très différents, enregistrent cette soul music. Atlantic crée quelques labels destinés aux Noirs : Sta […] Lire la suite

ROCK FESTIVALS DE

  • Écrit par 
  • Ed WARD
  • , Universalis
  •  • 940 mots

Les festivals américains de rock tirent leur origine des festivals de jazz organisés à Newport (Rhode Island) à partir de 1954 et à Monterey (Californie) à partir de 1958. Alors que la musique folk connaît un regain de faveur à la toute fin des années 1950, avec l'émergence d'un folk revival, le festival de Newport décide d'ajouter ce courant à sa programmation, jusqu'alors spécifiquement jazzist […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ed WARD, « WOODSTOCK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/woodstock/