JOPLIN JANIS (1943-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Janis Lyn Joplin, née le 19 janvier 1943 à Port Arthur (Texas), connaît une enfance difficile dans une famille de la classe moyenne installée dans le sud-est du Texas. Elle étudie au Lamar State College of Technology, puis entre à l’université du Texas à Austin. En 1963, elle abandonne ses études, préférant chanter du folk et, surtout, du blues dans les clubs texans. Elle s’établit en 1966 à San Francisco, où elle s’adonne à l’alcool et à la drogue, mais où, sur la recommandation de l’impresario hippie Chet Helms, elle intègre le groupe Big Brother and the Holding Company. Elle va s’imposer comme la première chanteuse de blues blanche des années 1960. Trouvant un nouvel élan dans son timbre de voix rocailleux, le groupe de hard rock sort un album sous le label indépendant Mainstream Records. En 1967, le groupe rencontre un vif succès au festival pop de Monterey, grâce à une prestation exceptionnelle sublimée par la remarquable interprétation de Janis Joplin de Ball and Chain – standard de rhythm and blues de Willie Mae « Big Mama » Thornton. En 1968, Janis Joplin et son groupe enregistrent avec Columbia leur premier album pour une « major » : Cheap Thrills caracole en tête des hit-parades, le single Piece of My Heart se hissant à la douzième place des titres les plus vendus. Janis Joplin poursuit sa métamorphose : le vilain petit canard s’efface devant l’icône rock à la farouche détermination et à la sensualité exacerbée.

Janis Joplin se sépare bientôt de Big Brother pour former le Kozmic Blues Band, dont l’album I Got Dem Ol’ Kozmic Blues Again Mama ! se classe à la cinquième place des meilleures ventes en 1969. Après sa participation au festival de Woodstock, le groupe se disperse. Janis Joplin devient héroïnomane. Le 4 octobre 1970, alors qu’elle est fiancée et qu’elle semble reprendre sa vie en mains, elle décède à Hollywood d’une overdose d’héroïne pendant l’enregistrement de Pearl avec son nouveau groupe, Full Tilt Boogie Band. Sorti après sa mort, l’album atteint en 1971 le sommet du hit-parade, tout comme le tube Me and Bobby McGee. Plusieurs raisons expliquent la place majeure que Janis Joplin occupe dans l’histoire du rock : sa puissance vocale, son talent de chanteuse, sa transgression des conventions, un style musical agressif et débridé. Sa voix rauque, très bluesy – à l’exemple de ses modèles « Big Mama » Thornton, Lead Belly et Bessie Smith – et son attitude suggestive se combinent dans l’expression fascinante d’une sensibilité et d’une émotion largement inattendues de la part d’une chanteuse blanche. Le parcours de Janis Joplin est fidèlement reflété dans le film The Rose, de Mark Rydell (1979).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancien rédacteur en chef du journal The Rocket, Seattle, auteur

Classification

Pour citer l’article

Gillian G. GAAR, « JOPLIN JANIS - (1943-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/janis-joplin/