VIEUX-CATHOLIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sous le nom de vieux-catholicisme, on désigne des communautés épiscopales qui ont rompu avec Rome et qui sont réunies depuis 1889, sur la base d'une foi commune, dans l'union d'Utrecht (cf. V. Conzemius, Katholizismus ohne Rom. Die altkatholische Kirchengemeinschaft, Zurich-Cologne, 1969). De telles Églises catholiques autocéphales existent aujourd'hui en Allemagne, en Autriche, en Hollande, en Suisse, en Pologne, au Portugal, en Tchécoslovaquie, en Yougoslavie et en Amérique du Nord. Aucun des schismes dont elles procèdent n'est antérieur au xviiie siècle. La plus ancienne de ces communautés nationales est celle de Hollande : Rome ayant refusé d'approuver l'élection par le chapitre de Cornelius Steenoven comme archevêque d'Utrecht, le chapitre fit en 1724 consacrer celui-ci — et consécutivement quatre autres de ses membres — par le dominicain Dominique Varlet (mort en 1742), évêque titulaire de Babylone et sympathisant janséniste, qui avait trouvé refuge en Hollande. La succession épiscopale dans les communautés vieilles-catholiques, dont Rome ne contesta jamais le caractère sacramentel, mais bien la validité juridictionnelle, remonte à cette ordination.

Ainsi, un dissident du clergé néerlandais, en s'appuyant surtout sur des éléments jansénistes, poursuivit une existence assez obscure et repliée jusqu'au Ier concile du Vatican. À la suite du concile, les adversaires de la définition de l'infaillibilité pontificale et du primat juridictionnel de l'évêque de Rome firent appel à l'archevêque vieux-catholique d'Utrecht pour conférer le sacrement de la confirmation à leurs adeptes et l'ordination épiscopale à J. H. Reinkens, professeur à l'université de Breslau, qui avait été élu évêque en 1873 par le synode des catholiques allem [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire ecclésiastique à la faculté de théologie de Lucerne

Classification


Autres références

«  VIEUX-CATHOLIQUES  » est également traité dans :

DÖLLINGER JOHANN IGNAZ VON (1799-1890)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 926 mots

Ecclésiastique et universitaire allemand, historien de l'Église et adversaire de l'infaillibilité pontificale. Né dans une famille de professeurs à Bamberg (Bavière), ordonné prêtre en 1822, docteur en théologie en 1826, Döllinger est nommé cette même année professeur à l'université de Munich, où il demeurera jusqu'à sa mort. Rêvant depuis sa jeunesse d'un apostolat intellectuel et devenu un intim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-ignaz-von-dollinger/#i_9196

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Au point de vue œcuménique »  : […] Paul VI a dit à plusieurs reprises avoir conscience d'être l'obstacle majeur sur le chemin de l'unité : alors que sa charge est un ministère de communion. Les chrétiens non catholiques romains soulèvent, à l'encontre de la papauté, des difficultés historiques et doctrinales. Pour les orthodoxes , un apôtre ne peut avoir été évêque d'un siège. Rome doit s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_9196

Pour citer l’article

Victor CONZEMIUS, « VIEUX-CATHOLIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-catholiques/