VÉRIFICATION & PRINCIPE DE VÉRIFIABILITÉ, épistémologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principe qui est fondamental pour les positivistes logiques (ou néo-positivistes) et selon lequel seules les propositions soit analytiques soit empiriquement vérifiables ont un sens pour la connaissance. Il ne s'applique pas aux domaines affectifs, esthétiques, moraux, qui relèvent d'impératifs, ou d'exclamations, et porte sur le domaine de la connaissance exclusivement. Dans ce dernier cas, n'est pourvu de sens que ce qui peut être montré vrai (vérifié) ou faux (falsifié) par référence à l'observation empirique. On voit la portée polémique et négative d'un tel principe à l'égard des énoncés de la philosophie traditionnelle : invérifiables par l'expérience, ceux-ci n'ont pas de sens ; la métaphysique est réputée impossible. La seule connaissance légitime est d'ordre scientifique.

Les sources lointaines de ce principe se trouvent chez Hume, Kant, J. S. Mill, E. Mach ; la source proche dans L. Wittgenstein, Tractatus logico-philosophicus (1921). Sa première formulation explicite est celle de F. Waismann dans Logische Analyse des Wahrscheinlichkeitsbegriffs (1930). Parmi les philosophes le prenant plus ou moins à leur compte, citons : M. Schlick, R. Carnap, O. Neurath, H. Reichenbach, C. Hempel, A. J. Ayer.

—  Françoise ARMENGAUD

Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Rennes

Classification


Autres références

«  VÉRIFICATION & PRINCIPE DE VÉRIFIABILITÉ, épistémologie  » est également traité dans :

AYER ALFRED JULES (1910-1989)

  • Écrit par 
  • Francis JACQUES
  •  • 1 313 mots

Dans le chapitre « Le principe de vérification »  : […] le critère qui doit permettre de les distinguer : le principe de vérification, dont l'histoire se confond assez bien avec celle du mouvement. Parallèlement à Carnap, Ayer va prendre position sur les difficultés internes ou externes, impasses ou paradoxes, auxquels donnent lieu tant son application que sa formulation et son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-jules-ayer/#i_36392

HYPOTHÈSE (sciences)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 284 mots

Dans le chapitre « Statut d'une hypothèse »  : […] Une hypothèse doit passer le cap de la vérification expérimentale, qui n'intervient pas d'emblée. Pour être retenue, elle doit être cohérente, vraisemblable, plausible et, le plus souvent, en accord avec les connaissances admises. Par ailleurs, la vérification expérimentale ne constitue jamais un verdict incontestable et sa portée s'exprime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese/#i_36392

INDUCTION, philosophie

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 252 mots

Dans le chapitre « Paradoxes de la confirmation »  : […] la valeur empirique d'une hypothèse, mais plutôt, par un calcul, ses conséquences, elles-mêmes vérifiables expérimentalement. Cette façon de procéder n'a de sens que si, en raison des propriétés logiques des systèmes déductifs, on estime valable de confirmer par des expériences un énoncé donné ou ceux qui lui sont logiquement équivalents. De fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/induction-philosophie/#i_36392

NÉO-POSITIVISME ou POSITIVISME LOGIQUE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 3 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vérification des énoncés empiriques »  : […] L'aspect critique de l'empirisme néo-positiviste se manifeste comme une mise en question de la vérification des énoncés d'expérience, considérée comme critère même de leur sens. Diverses solutions ont été présentées et vivement discutées à l'intérieur même du mouvement. Carnap et Neurath, dès 1931, proposent la théorie des « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-positivisme-positivisme-logique/#i_36392

PHILOSOPHIE ANALYTIQUE

  • Écrit par 
  • Francis JACQUES, 
  • Denis ZASLAWSKY
  •  • 13 432 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les positivistes logiques »  : […] inexprimables. De plus, comme seule la structure logique des faits peut être communiquée, les protocoles ne sauraient être des énoncés atomiques, vérifiables une fois pour toutes. Ayer et Carnap en tirent les conséquences pour l'analyse. D'abord, il n'y a pas de phase nécessairement ultime du procès de vérification. Ensuite, il faut redéfinir la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie-analytique/#i_36392

PHYSIQUE - Les fondements et les méthodes

  • Écrit par 
  • Roland OMNÈS
  •  • 10 732 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La méthode en physique »  : […] Malgré toutes les vérifications, il ne peut y avoir de certitude absolue sur la validité des lois, bien que le nombre énorme, la précision et la diversité des conséquences de la mécanique quantique, par exemple, ne puissent laisser au doute qu'une place minime (ce qui ne signifie pas que d'autres formulations, d'autres interprétations ou bien un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-les-fondements-et-les-methodes/#i_36392

PRAGMATISME

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 4 590 mots

Dans le chapitre « Le pragmatisme, théorie de la vérité ou théorie de la signification ? »  : […] les fait refuser, exactement comme les billets de banque tant que personne ne les refuse. Mais tout ceci sous-entend des vérifications, expressément faites quelque part, des confrontations directes avec les faits, sans quoi tout notre édifice de vérités s'écroule, comme s'écroulerait un système financier à la base duquel manquerait toute réserve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pragmatisme/#i_36392

PREUVE, épistémologie

  • Écrit par 
  • Fernando GIL
  •  • 3 342 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dispositifs de la preuve »  : […] proprement dite, l'observation et l'expérimentation jouant ce rôle de tertium dans les sciences empiriques. Elles sont censées « exhiber » (ou non) la correspondance, moyennant la vérification, dans le fait, du comportement prévu par la proposition. L'explication serait alors une implication dans le donné qu'elle décrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preuve-epistemologie/#i_36392

PROTOCOLAIRES ÉNONCÉS

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 649 mots

Notion d'épistémologie contemporaine, d'origine anglo-saxonne, qui traduit l'anglais protocol sentences et l'allemand Protokoll Sätze. Avant toute spécialisation philosophique, le terme allemand Protokoll désignait un compte rendu, un procès-verbal, notamment des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enonces-protocolaires/#i_36392

RATIONALISME

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 7 618 mots

Dans le chapitre « La raison et la connaissance »  : […] Tout d'abord, la vérification, ou si l'on préfère la confirmation des hypothèses empiriques, ne saurait se dérouler selon le modèle exact d'un raisonnement déductif. Si en mathématiques on a des démonstrations au sens strict, reposant sur des définitions non équivoques, des axiomes et des règles de déduction contraignantes, dans les sciences de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisme/#i_36392

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le rationalisme critique »  : […] critique dans La Logique de la découverte scientifique le principe de vérifiabilité des Viennois. Ce principe revient à exclure du champ de la science les énoncés universels, qui, par nature, ne sont pas réductibles à un nombre fini d'énoncés protocolaires. « Soucieux d'anéantir la métaphysique, les positivistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_36392

VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Antonia SOULEZ
  •  • 10 663 mots

Dans le chapitre « Le critère vérificationniste de la signification et ses critiques »  : […] scientifique, 1934), ainsi que le problème posé par les énoncés de probabilité. Aussi se voit-il obligé d'abandonner la thèse, jugée dogmatique, en vertu de laquelle le sens d'un énoncé est la procédure par laquelle on peut le vérifier et faire correspondre à chaque prédicat ou relation de cet énoncé une réalité observable. Amené par conséquent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verite/#i_36392

Pour citer l’article

Françoise ARMENGAUD, « VÉRIFICATION & PRINCIPE DE VÉRIFIABILITÉ, épistémologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/verification-et-principe-de-verifiabilite-epistemologie/