Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ULTRASONS

On qualifie d'ultrasonores les ondes élastiques dont la fréquence est comprise entre quinze kilohertz et plusieurs centaines de mégahertz ; en deçà de cette bande, on a affaire à des sons ou à des infrasons, au-delà à des hypersons. Les ultrasons possèdent toutes les propriétés générales des ondes élastiques (cf. ondes - Physique), et ils n'en ont point de spécifiques. Ce que leur comportement a parfois de particulier est relatif à leur interaction avec le milieu où ils se propagent, laquelle prend des aspects remarquables lorsque la longueur d'onde des ultrasons est du même ordre de grandeur que certaines dimensions caractéristiques : diamètre des grains ou longueur des chaînes de molécules composant le milieu, ou bien longueur d'onde d'une autre radiation présente dans le même milieu. Or, grâce à l'immense étendue spectrale des ultrasons (15 octaves), cette condition se réalise aisément dans de nombreux cas pratiques : solides à structure granulaire, hauts polymères en solution, suspensions colloïdales, aérosols, tissus biologiques, essaims d'animalcules. De plus, la petitesse des longueurs d'onde ultrasonores leur assure une propagation quasi optique avec peu de diffraction. Si l'on ajoute qu'on sait les produire avec de bons rendements et à des niveaux énergétiques élevés, on comprend que les ultrasons soient devenus un outil très commode et parfois irremplaçable pour étudier la matière et agir sur elle.

Production et détection

La production et la détection des ultrasons font appel à une grande variété de principes physiques ; le rendement des appareils utilisés dépend, en général, d'un effet de résonance qui leur impose une bande de fréquences optimale de fonctionnement.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ancien directeur de recherche au C.N.R.S., rédacteur à la revue internationale Acustica
  • : professeur à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Chauve-souris

Chauve-souris

Autres références

  • CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS

    • Écrit par Robert MANARANCHE
    • 2 189 mots
    • 2 médias
    ... les repèrent en vol et dans l'obscurité, par un système d'écholocation très perfectionné qui leur permet aussi d'éviter les obstacles. Les ultra-sons peuvent être émis à une cadence de 200 par seconde, avec une fréquence de 50 à 120 kilocycles par seconde, d'une durée très courte, souvent...
  • ÉCHOGRAPHIE MÉDICALE

    • Écrit par Guy PALLARDY
    • 186 mots

    Les phénomènes de piézo-électricité, générateurs d'ultrasons, ont été découverts en 1880 par Pierre Curie et son frère Jacques. En 1916, leurs élèves Constantin Chilowski et Paul Langevin inventent un dispositif à la fois émetteur et récepteur destiné à détecter les sous-marins...

  • ÉCHOGRAPHIE

    • Écrit par Paul-François LEROLLE
    • 535 mots
    • 2 médias

    L'utilisation des ultra-sons dans le domaine médical comme méthode diagnostique constitue l'échographie. Elle est actuellement bien au point en gynécologie et surtout en obstétrique. On l'utilise aussi pour l'étude des seins, du cœur (étude de la valvule mitrale et de la pathologie tumorale cardiaque)....

  • IMAGERIE MÉDICALE

    • Écrit par Maurice LAVAL-JEANTET
    • 4 905 mots
    • 29 médias
    Sans danger, indolore, peu coûteux, l'emploi des ultrasons a connu une expansion fantastique depuis les premiers essais des années 1960. Aucune femme enceinte n'y échappe. L'échographie donne d'excellentes images du foie, de la rate, des reins, de la thyroïde, de la prostate et des...
  • Afficher les 14 références

Voir aussi