Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉCHOGRAPHIE

L'utilisation des ultra-sons dans le domaine médical comme méthode diagnostique constitue l'échographie. Elle est actuellement bien au point en gynécologie et surtout en obstétrique. On l'utilise aussi pour l'étude des seins, du cœur (étude de la valvule mitrale et de la pathologie tumorale cardiaque). Certains organes digestifs (pancréas) et urinaires (diagnostic différentiel entre kystes et cancers du rein, par exemple), peuvent bénéficier aussi de cette exploration. Lorsque le faisceau d'ultra-sons passe d'un milieu dans un autre, au niveau de leur interface, il se trouve réfléchi, ce qui permet de recueillir un écho.

Imagerie médicale : échographie obstétricale - crédits : J. Pavlinec/ Shutterstock

Imagerie médicale : échographie obstétricale

Échographies dans deux tissus mous - crédits : M. Laval-Jeantet

Échographies dans deux tissus mous

L'échographie peut donc être définie comme l'enregistrement des échos traduisant l'existence des différentes interfaces des milieux traversés.

On utilise surtout l'échographie bidimensionnelle, dans laquelle l'écho détermine un point de surbrillance sur l'écran. Après balayage, la sommation des points obtenus réalise une coupe échotomographique.

Nous nous bornerons ici à relever l'intérêt de cet examen en pratique obstétricale, car il est absolument sans risques pour la mère et l'enfant. Il permet de calculer très rapidement le terme précis de la grossesse, dans les cas de doute, par mesure de l'embryon. Cet examen permet d'autre part de localiser le placenta. Des malformations, comme l'anencéphalie ou l'hydrocéphalie, pourront aussi être diagnostiquées. Cet examen devient de plus en plus précieux si l'on suspecte une grossesse extra-utérine, et même il est à réaliser de façon systématique chez une femme ayant subi une plastie tubaire pour stérilité. Des signes cliniques et biologiques de grossesse associés à une absence d'œuf intra-utérin à l'échographie devront faire soupçonner immédiatement la grossesse extra-utérine, permettant souvent une intervention plus précoce, sans recourir forcément à la cœlioscopie, acte tout de même plus lourd.

Lors de la découverte d'une tuméfaction pelvienne à l'examen clinique, lorsque l'hystérographie n'est pas possible pour différentes raisons, on pourra grâce à l'échographie déterminer la nature solide ou liquide de la tumeur et orienter ainsi rapidement le diagnostic, ce qui, dans certains cas, fournit l'indication thérapeutique, chirurgicale entre autres (kyste de l'ovaire, par exemple).

On peut attendre davantage encore de l'échographie : l'affinement de cette méthode jointe à l'expérience de plus en plus grande des spécialistes en la matière permettront dans l'avenir de multiplier les applications de cette méthode fiable et sans danger.

Ses développements technologiques sont d'autre part très prometteurs. Sans que l'on puisse outrepasser certaines limites (l'air ne permet pas la réflexion des ultra-sons et les surfaces osseuses interdisent leur pénétration), on a amélioré l'échotomographie en traitant l'information obtenue selon le même principe que celui du scanner, ce qui élargit considérablement le champ d'application de l'appareil.

— Paul-François LEROLLE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Imagerie médicale : échographie obstétricale - crédits : J. Pavlinec/ Shutterstock

Imagerie médicale : échographie obstétricale

Échographies dans deux tissus mous - crédits : M. Laval-Jeantet

Échographies dans deux tissus mous

Autres références

  • ÉCHOGRAPHIE MÉDICALE

    • Écrit par Guy PALLARDY
    • 186 mots

    Les phénomènes de piézo-électricité, générateurs d'ultrasons, ont été découverts en 1880 par Pierre Curie et son frère Jacques. En 1916, leurs élèves Constantin Chilowski et Paul Langevin inventent un dispositif à la fois émetteur et récepteur destiné à détecter les sous-marins...

  • ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

    • Écrit par René FRYDMAN
    • 7 692 mots
    • 5 médias
    Quel que soit le protocole utilisé, le monitorage de la maturation des ovocytes doit associer des échographies ovariennes pour déterminer le nombre et la taille des follicules à des dosages hormonaux ; le taux d’œstrogène permet d’apprécier la qualité de la maturation du follicule. On peut également...
  • CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

    • Écrit par Jean-Yves ARTIGOU, Yves GROSGOGEAT, Paul PUECH
    • 16 174 mots
    • 4 médias
    Son développement relativement récent (1970) a représenté un progrès décisif dans l'étude non invasive des cardiopathies au moyen des ultrasons.
  • ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE

    • Écrit par Michel-Henri CARPENTIER
    • 14 366 mots
    • 7 médias
    L'imagerie médicale utilise également les rayonnements ultrasonores dans des équipements d'échographie, qui ressemblent à des petits sonars. Les équipements d'échographie Doppler ont emprunté dès le début des années 1970 des techniques très voisines de celles utilisées par les radars dits...
  • ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

    • Écrit par Hélène STORK
    • 8 741 mots
    • 2 médias
    ...interprétés par la femme enceinte comme des marques du caractère de son futur enfant. Le fait qu'elle ait connaissance du sexe de celui-ci, lors d'une échographie par exemple, modifiera profondément l'image qu'elle se fait de lui. Il semble que certains troubles de la succion ou du sommeil...
  • Afficher les 12 références

Voir aussi