ÉCHOGRAPHIE MÉDICALE

Les phénomènes de piézo-électricité, générateurs d'ultrasons, ont été découverts en 1880 par Pierre Curie et son frère Jacques. En 1916, leurs élèves Constantin Chilowski et Paul Langevin inventent un dispositif à la fois émetteur et récepteur destiné à détecter les sous-marins mais la réalisation pratique ne suit pas. Cette conception voit le jour pendant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de sonar grâce à l'électronique qui permet les brèves impulsions. L'utilisation médicale devient possible lorsque le secret-défense des Alliés est levé ; les premiers essais sont toutefois peu convaincants. En 1957, au Royaume-Uni, de la collaboration de l'ingénieur Tom Brown et du gynécologue Ian Donald naît un appareil à balayage manuel pour examen du corps par réflexion des ultrasons (échographie). Les progrès suivants portent sur l'automaticité du balayage (1960), l'échelle de gris (Kossof, 1971), le temps réel (1980) et enfin l'adjonction du doppler qui mesure le débit sanguin et la vélocité des globules.

—  Guy PALLARDY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Paris-V, radiologiste honoraire des hôpitaux de Paris

Classification

Pour citer l’article

Guy PALLARDY, « ÉCHOGRAPHIE MÉDICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/echographie-medicale/