TYPOLOGIE, sociologie

Le mot « typologie » apparaît au xixe siècle pour désigner les types ou les classifications des sciences de la nature, et différencier leur mode d'élaboration « scientifique » des classifications communes ou des types des philosophes et des exégètes bibliques. Il implique, comme en philosophie, une explicitation raisonnée des principes « essentiels » des êtres et des choses mais aussi des méthodes expérimentales validant des hypothèses.

La sociologie adapte ce mode d'élaboration pour expliquer et comprendre les sociétés humaines. Auguste Comte la place au premier rang de sa typologie des sciences : toute pensée et toute organisation sont une construction historique et sociale. L'ambition est grande : elle soutient d'abord la mise en œuvre de macrotypologies de l'évolution des sociétés qui différencient la sociologie d'autres sciences sociales. Les typologies limiteront ensuite leurs objets tout en approfondissant leurs méthodes et en prenant distance avec le modèle « positiviste » des sciences de la nature.

Les macrotypologies des pères fondateurs posent des principes durables. Émile Durkheim en énonce dans les Règles de la méthode sociologique : expliquer le social par le social ; chercher les causes et les fonctions dans l'histoire ; les classer en privilégiant leurs manifestations les plus visibles et durables ; les relier logiquement entre elles (Max Weber dira « comprendre », on parlera de causalité structurale). Pour Durkheim, « la sociologie est comparative » : elle compare des hypothèses et leurs effets attendus aux faits sociaux observables, compare les variations des types sociaux ainsi définis. Karl Marx et Max Weber posent des principes analogues avec d'autres accentuations. La « domination » du mode de production est fortement affirmée par Marx ; pour Weber la méthode est « idéaltypique » et implique de privilégier des points de vue et des conce [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  TYPOLOGIE, sociologie  » est également traité dans :

CARACTÉROLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 2 070 mots
  •  • 4 médias

Un typographe manipule des caractères d'imprimerie parce que, dans l'ancienne Grèce, τ́υπος aussi bien que χαρακτ́ηρ étaient des marques qui, imprimées sur une série d'objets, indiquaient que ces objets avaient une relation entre eux, par exemple d'appartenir au même propriétaire. Par métaphore, types et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracterologie/#i_80488

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les genres »  : […] infinie des textes recueillis et leurs ressemblances indéniables –, proposa la notion de conte type, c'est-à-dire une organisation particulière de motifs qui se retrouve dans un certain nombre de contes, les variantes, dont les modifications sont trop peu importantes pour altérer l'agencement général et en particulier l'ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_80488

LIBIDO

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 11 318 mots

Dans le chapitre « Vers une typologie des variations individuelles »  : […] de cette structure – structure du symbolique dans la lecture que propose Lacan de la pensée freudienne –, l'appétit sexuel ou libido est alors appelé à s'orienter à la manière de l'aiguille aimantée dans un champ magnétique ; et le spectre des orientations ainsi ouvertes se spécifie en une classification des types libidinaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libido/#i_80488

PSYCHOMOTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Michel BERNARD
  •  • 3 266 mots

Dans le chapitre « Syndromes et types psychomoteurs selon Wallon »  : […] variables de ses différentes activités musculaires. C'est ce que Wallon appelle un « type psychomoteur ». Or il y a, selon lui, autant de types qu'il y a de possibilités de défaillance ou d'insuffisance de l'un ou l'autre de ces réglages et des appareils fonctionnels correspondants. Les manifestations de ces insuffisances ou syndromes dérivent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychomotricite/#i_80488

SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 9 280 mots

Dans le chapitre « Typologie des sociétés globales »  : […] qu'à la condition de faire des regroupements à partir de critères jugés pertinents, c'est-à-dire de forger des types. « Il semblait, observe Durkheim dans les Règles de la méthode sociologique, que la réalité sociale ne pouvait être l'objet que d'une philosophie abstraite et vague ou de monographies purement descriptives. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe/#i_80488

SPENCER HERBERT (1820-1903)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 676 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'extension à la sociologie du « postulat universel » »  : […] que son évolutionnisme, s'agissant des phénomènes sociaux, n'eut rien de rigide. Si sa typologie où s'opposent société militaire et société industrielle n'est pas sans rappeler celle de Comte, ni sans présenter bien des affinités avec les types sociaux caractérisés par Durkheim, elle gagne à être rapprochée de la classification élaborée par Oswald […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-spencer/#i_80488

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 661 mots

Dans le chapitre « L'œuvre sociologique »  : […] possible. Parfois la méthode est appliquée plus discrètement, associée à la recherche typologique, par exemple dans son ouvrage majeur : Économie et société. Il est d'ailleurs difficile de délimiter les secteurs de la recherche de Weber, puisqu'il a couvert l'ensemble du champ sociologique, depuis la sociologie générale jusqu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-weber/#i_80488

Pour citer l’article

Jean-Claude COMBESSIE, « TYPOLOGIE, sociologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-sociologie/