EUPALINOS DE MÉGARE (milieu VIe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ingénieur grec né à Mégare, auteur à Samos d'un aqueduc souterrain décrit par Hérodote (Histoires, III, 60) comme l'un des ouvrages d'art les plus remarquables construits par les Grecs.

Redécouvert en 1882, le tunnel qui en constitue la section centrale a été complètement dégagé (1971-1973) et étudié par les archéologues allemands travaillant au sanctuaire d'Héra. Long de 1 036 mètres, il faisait déboucher directement en ville l'eau d'une source abondante, située au nord de la colline de l'acropole, dont le rempart suit la crête. De section à peu près carrée (1,80 m de côté), il est constitué d'un couloir de circulation longeant une canalisation, composée d'environ 4 000 tuyaux de terre cuite encore en place, posée au fond d'une tranchée étroite (environ 0,80 m), profonde de 3,89 mètres à l'extrémité nord et de 8,26 mètres à l'extrémité sud, du côté de la ville ; la pente moyenne assurée par cette différence de niveau de 4,37 mètres est de 0,36 p. 100. En raison de la nature variable de la roche, certains segments du tunnel (270 m en tout) ont été maçonnés et pourvus d'une couverture de dalles arc-boutées. Les traces d'outil, les marques et les inscriptions peintes sur les parois permettent de restituer l'organisation du travail : deux équipes de deux hommes, progressant l'une vers l'autre, ont extrait environ 5 000 mètres cubes de rocher, avec un rythme de progression d'environ 0,15 mètre par jour, ce qui permet d'évaluer la durée du percement seul à plus de huit ans. L'exploit technique d'Eupalinos consiste à avoir fait en sorte que les deux équipes se rencontrent, en choisissant judicieusement les deux extrémités du tunnel et en orientant ensuite leur progression de telle sorte que les deux galeries se croisent. Le raccord s'est fait selon un angle d'environ 800 en plan, avec une différence de niveau de seulement 0,60 mètre au sol, à 612 mètres de l'entrée nord et à 424 mètres de l'entrée sud, à peu près sous le sommet de l'acropole. Le tunnel a donc été amorcé d'abord du côté nord, qui est celui de la source, située à 37 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  EUPALINOS DE MÉGARE (milieu VI e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

AQUEDUCS, Antiquité

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 674 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les tunnels »  : […] La technique de percement d'un tunnel était connue depuis l'âge du bronze. Malgré la célébrité que lui assure son inscription, le tunnel de 428 m que Nonius Datus construisit pour l'aqueduc amenant l'eau de Toudja à Bougie sous le col d'El Abel en Algérie n'est pas exceptionnel : très tôt, grâce aux techniques minières, la technologie des galeries fut maîtrisée et, à la fin du vi e  siècle avant J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aqueducs-antiquite/#i_84778

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Architecte et société dans la Grèce antique »  : […] Dans le monde de la cité où se développe la civilisation grecque, le rôle et la place de l'architecte sont en relation avec la vie de la communauté, de la polis. Comme il est naturel, c'est d'abord aux progrès de la technique que sont associés les noms des premiers architectes. Toxios serait l'inventeur des techniques de construction en argile et en brique crue ; Euryalos et Hyperbios auraient in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_84778

Pour citer l’article

Bernard HOLTZMANN, « EUPALINOS DE MÉGARE (milieu VIe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eupalinos-de-megare/