TROUBLES SCHIZOPHRÉNIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Clinique de la schizophrénie

Les signes cliniques de la maladie sont principalement répartis en trois grandes dimensions symptomatiques : les symptômes dits « positifs » (qui ne sont pas observés chez les personnes en bonne santé) ; les symptômes dits « négatifs » (qui marquent un affaiblissement de capacités psychologiques normalement présentes) ; les symptômes dits « de désorganisation ». Ces signes sont plus ou moins associés et intriqués, en fonction des personnes atteintes et de l’évolution de leur maladie.

Symptômes positifs

Il s’agit de manifestations cliniques correspondant à une transformation ou à une distorsion de la réalité par rapport au fonctionnement normal. Ces symptômes positifs comprennent les hallucinations et les idées délirantes.

Les hallucinations sont des perceptions sans objet réel, qui peuvent concerner les différents sens (audition, vision, goût, odorat, cénesthésie). Les hallucinations auditives sont les plus fréquentes dans la schizophrénie. Le sujet perçoit une ou plusieurs voix, familières ou inconnues, parfois agréables, mais plus fréquemment menaçantes, voire insultantes. Leur volume sonore est variable. Parfois, elles conversent entre elles ou commentent les actes et les pensées, voire donnent des ordres au sujet, parfois elles se limitent à de simples sons ou à des musiques.

Les hallucinations visuelles sont très variées tant en qui concerne le caractère des objets (ou personnes) perçus que les formes et les couleurs. Ces scènes, qui sont rarement construites, sont le plus fréquemment associées à d’autres types d’hallucinations.

Les hallucinations olfactives et gustatives sont plus rares. Il s’agit de perceptions d’odeurs ou de goûts souvent désagréables, parfois associées à des idées de persécution et d’empoisonnement.

Les hallucinations cénesthésiques ou corporelles sont des perturbations des sensations corporelles. On retrouve, par exemple, des sensations de brûlure, de décharge électrique, d’ondes, de picot [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : professeur de psychiatrie, chef de service, CHU Clermont-Ferrand, université Clermont Auvergne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Michel LLORCA, « TROUBLES SCHIZOPHRÉNIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-schizophreniques/