Médecine psychiatrique


ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

  • Écrit par 
  • Laurence APFELBAUM-IGOIN
  •  • 3 367 mots
  •  • 1 média

La définition des troubles du comportement alimentaire renvoie à la comparaison avec un comportement normal. Or, si l'on peut décrire, pour une population donnée, une prise alimentaire moyenne quant à la quantité, au nombre de repas ou au type d'aliments les plus fréquents, la variabilité est très grande d'un individu à un autre, sans qu'on puisse parler pour autant, à propos de ceux qui s'écarten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-comportement-et-pratiques-alimentaires-troubles-du-comportement/#i_0

ANOREXIE

  • Écrit par 
  • Bernard BRUSSET
  •  • 2 795 mots

Étymologiquement, le terme « anorexie » signifie « absence d'appétit », mais on entend en réalité par là le comportement qui consiste à se restreindre en fait de nourriture. C'est un symptôme banal résultant de causes somatiques ou psychologiques extrêmement diverses. On entend par « anorexie mentale » des restrictions alimentaires d'origine psychologique, qui ne sont pas imputables à des troubles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anorexie/#i_0

ASILE, psychiatrie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 186 mots
  •  • 1 média

Le terme asile vient du grec asulon qui signifie lieu inviolable ou encore refuge. Il désigne principalement les établissements où sont soignés les malades mentaux. Les premiers asiles ont vu le jour en France au début du xixe siècle. C'est le psychiatre français Esquirol, élève et disciple de Pinel, qui, dans son ouvrage présenté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asile-psychiatrie/#i_0

BOULIMIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ABOULKER
  •  • 212 mots

Se manifestant par la consommation excessive, incessante et gloutonne d'aliments, la boulimie relève d'un mécanisme non pas organique mais psychique, contrairement à ce qui caractérise la polyphagie.Dans la polyphagie, la consommation accrue d'aliments est due à une augmentation physiologique de l'appétit, déterminée par une dette énergétique ou une déperdition calorique anormalement importante : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boulimie/#i_0

BUFOTÉNINE

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 484 mots

Alcaloïde indolique isolé pour la première fois des glandes cutanées des crapauds (Bufo sp.). Il s'agit, en réalité, d'un dérivé de la sérotonine, la N,N-diméthyl-sérotonine.Administrée à l'homme, la bufoténine provoque des effets mixtes, périphériques et centraux, de courte durée. La dilatation pupillaire, des mouvements oscillatoires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bufotenine/#i_0

CONFUSION MENTALE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 016 mots

Le trouble profond de la conscience qui caractérise l'état confusionnel se manifeste en clinique par un syndrome global qui traduit l'altération des fonctions perceptives et des synthèses mentales et qui comporte les traits suivants : obnubilation de la conscience à des degrés divers, qui vont de la simple obtusion à l'état stuporeux ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confusion-mentale/#i_0

COTARD SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 114 mots

Délire de négation, décrit par Cotard en 1880. Le malade, après avoir développé des préoccupations hypocondriaques et des troubles cénesthésiques, sent ses organes se putréfier et se détruire. Puis il en nie l'existence et étend enfin sa négation au monde extérieur et à sa propre existence. N'étant plus vivant, il ne saurait mourir, ce qui est vécu comme une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-cotard/#i_0

DÉFÉCATION

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 451 mots

Expulsion des matières fécales, la défécation résulte de l'invagination du sigmoïde contenant les matières dans le rectum, temps inconscient, puis, à la suite du besoin, de la contraction des muscles abdominaux et du releveur de l'anus, coordonnée au relâchement du sphincter anal. Ce mécanisme fort complexe relève du système nerveux autonome, du système nerveux central et, partiellement, de la vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defecation/#i_0

DÉMENCE

  • Écrit par 
  • Raymond ESCOUROLLE, 
  • Joël GREGOGNA
  • , Universalis
  •  • 5 206 mots

Le terme « démence », longtemps synonyme d'aliénation mentale, a vu, tout au long du xixe siècle, sa définition psychiatrique se limiter et se préciser. La conception primitive n'apparaît plus actuellement que dans le langage courant et en médecine légale. Dans le premier, elle souligne l'impossibilité, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demence/#i_0

DÉMENCE PRÉCOCE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 332 mots

Ancien nom de la schizophrénie. Kraepelin (1855-1926) choisit cette expression en 1883 pour désigner des « démences » observées chez des jeunes gens ; en 1896, il rapporta ces cas à l'hébéphrénie de Kahlbaum-Hecker ; enfin, en 1899, il reprit le terme pour nommer une maladie mentale incurable, évolutive, vaguement parallèle à la paralysie générale, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demence-precoce/#i_0

ÉLECTROCHOC

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 468 mots

Appelée également sismothérapie ou électroconvulsivothérapie (E.C.T.), la technique thérapeutique des électrochocs a été inventée en 1938 par Ugo Cerletti (1877-1963) et Lucio Bini, qui s'appuyaient sur un prétendu antagonisme entre l'épilepsie et la schizophrénie. Avec un appareil, qui n'a guère été modifié depuis lors et que J. Rondepierre introduisit en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrochoc/#i_0

GANSER SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 128 mots

Syndrome psychique caractérisé par des réponses à côté : le sujet répond à la question qu'on lui pose comme si on lui en avait posé une toute différente. Le phénomène décrit, en 1897, par Sigbert Joseph Ganser (1835-1931) peut servir à décrire le discours discordant du schizophrène ; mais il vaut mieux réserver le syndrome portant ce nom à des états crépusculaires avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-ganser/#i_0

HALLUCINATIONS

  • Écrit par 
  • Henri FAURE
  •  • 3 302 mots
  •  • 1 média

Le malade mental est souvent un « halluciné » : il prétend voir des personnages, entendre des voix, sentir des odeurs. Or nous ne voyons rien, nous n'entendons rien, nous ne sentons rien de ce qu'il dit percevoir. Faut-il admettre que les organes sensoriels du patient aient la possibilité de capter de mystérieux effluves et d'entrevoir des réalités insaisissables pour la plupart des humains ? Non  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hallucinations/#i_0

HOSPITALISME

  • Écrit par 
  • Bénédicte DURAND-LASSERVE
  •  • 436 mots

R. Spitz a créé le terme d'hospitalisme pour décrire l'altération du corps liée à un long séjour dans un hôpital ou aux effets nocifs du placement en institution durant le premier âge. Cette dernière situation se caractérise par une interruption de la relation déjà instaurée entre la mère et l'enfant, par une insuffisance dans les échanges affectifs nouveaux et les stimulations (substitut maternel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hospitalisme/#i_0

HYPOCONDRIE

  • Écrit par 
  • Michel GOUREVITCH
  •  • 1 298 mots

L'hypocondrie a été décrite par Galien sous ce même nom, qui se trouve être ainsi l'un des plus anciens du vocabulaire médical, avec une acception sensiblement inchangée : syndrome constitué par des préoccupations excessives du sujet à l'égard de sa santé. L'univers de l'hypocondriaque n'est nulle part mieux décrit que par Molière dans Le Malade imaginaire.Tourné vers l'intérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypocondrie/#i_0

HYSTÉRIE

  • Écrit par 
  • Thérèse LEMPÉRIÈRE
  •  • 7 625 mots
  •  • 1 média

« La définition de l'hystérie, disait C. E. Lasègue (1878), n'a jamais été donnée et ne le sera jamais. Les symptômes ne sont ni assez constants, ni assez conformes, ni assez égaux en durée et en intensité pour qu'un type même descriptif puisse les comprendre tous. » Un siècle a passé, l'imprécision demeure ; peu de désordres psychiques ont suscité cependant une telle curiosité, tant de recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hysterie/#i_0

INSOMNIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 304 mots

Signifiant « manque de sommeil », le terme d'insomnie désigne tout trouble restrictif de la durée et de la profondeur du sommeil. « Bien que témoignant habituellement d'une affection bénigne, il est peu de troubles qui entraînent plus de gêne et de souffrance pour ceux qui en sont atteints » (Adams).Les causes de l'insomnie sont tellement variées qu'un exame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insomnie/#i_0

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 791 mots

Les maladies mentales désignent génériquement des pathologies dont les symptômes les plus apparents se situent au niveau des fonctions mentales du sujet. C'est dire qu'il peut s'agir aussi bien d'une maladie liée à une atteinte organique du cerveau, une démence par exemple, que d'un trouble du comportement lié à une anomalie fonctionnelle plus ou moins subti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-mentales/#i_0

MALADIES MENTALES (NOSOGRAPHIE DES)

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 880 mots

La nosographie des maladies mentales, c'est-à-dire l'identification des signes cliniques et leur regroupement au sein d'une maladie définie, a de tout temps posé de délicats problèmes d'interprétation, eux-mêmes souvent liés aux représentations des troubles mentaux dans la société. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le besoin de disposer d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-mentales-nosographie-des/#i_0

MANIACO-DÉPRESSIVE PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Maurice BAZOT
  •  • 3 943 mots

Connue depuis l'Antiquité, la survenue chez un même sujet d'états de dépression et d'états d'excitation a inspiré au cours des siècles la veine descriptive et classificatoire des médecins et des psychiatres. En 1899, E. Kraepelin fait la synthèse des travaux consacrés à ce trouble de l'humeur : la psychose maniaco-dépre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose-maniaco-depressive/#i_0

NÉVROSE

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 796 mots

Le terme de névrose – en anglais, neurosis – aurait été introduit, selon J. Laplanche et J.-B. Pontalis, par un médecin écossais, William Cullen, dans un traité de médecine paru en 1777. Ce mot a connu, depuis, une indiscutable fortune. Représentant un concept important dans le système nosologique psychiatrique, il a été rapidement emprunté tant par la langue littéraire que par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose/#i_0

PAPIN LES SŒURS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 699 mots

« Crime paranoïaque », monstrueux passage à l'acte, l'assassinat par leurs deux servantes, les sœurs Papin, de la femme d'un avoué du Mans et de sa fille, au soir du 2 février 1933, provoqua une grande émotion dans la presse, chez les magistrats et les psychiatres, ainsi que dans le monde littéraire. Jérôme et Jean Tharaud suivirent le procès des deux meurtrières comme « envoyé spécial » de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-soeurs-papin/#i_0

PARANOÏA

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 3 157 mots

Le mot « paranoïa » (du grec παρ́α, contre, et νο̃υς, esprit) est synonyme de «   folie » dans le langage populaire allemand depuis le xviiie siècle ; en France, l'équivalent de ce mot est « paranoïe » (Larousse, 1874), terme beaucoup moins employé. « Paranoïa » prend la signification psychiatrique actuelle de «  délire systématisé progressif » d'abor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paranoia/#i_0

PARAPHRÉNIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 403 mots

Variété de délire chronique caractérisée par la préservation d'un secteur important de la personnalité (structure paralogique) et par la prédominance du mécanisme imaginatif (thèmes fantastiques).Si le mot « paranoïa » appartient à la nosologie hippocratique, celui de paraphrénie fut créé à son imitation, en 1882, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraphrenie/#i_0

PÉDOPHILIE

  • Écrit par 
  • André CIAVALDINI
  •  • 2 435 mots

Les mots « pédophilie » ou « pédophile » sont utilisés par les médias pour recouvrir des réalités disparates, allant de la simple agression au viol avec actes de barbarie et parfois meurtre d'un enfant, en passant par la cybercriminalité et le tourisme sexuel. Il convient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedophilie/#i_0

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 877 mots

Le terme de psychiatrie semble attesté en français depuis 1842, formé par dérivation à partir du mot psychiatre, lui-même connu vers 1802 et emprunté aux langues germaniques. Il est à peu près synonyme de pathologie mentale, mais ne s'y substitue que vers la fin du xixe siècle et désigne alors une branche par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_0

SCHIZOÏDIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 428 mots

Type de caractère pathologique ayant des traits communs avec la psychose schizophrénique. Kretschmer (1888-1964), inventeur du terme « schizoïdie », l'emploie (1921) tantôt comme un synonyme de schizothymie, tantôt pour indiquer des états qui se situent davantage sur le chemin de la psychose. Cette ambiguïté langagière n'a jamais été résolue, et aujourd'hui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schizoidie/#i_0

SCHIZOPHRÉNIE

  • Écrit par 
  • Maurice BAZOT, 
  • Gilles DELEUZE
  •  • 7 010 mots

L'étiquette « schizophrénie » utilisée pour désigner telle ou telle manière d'être au monde est loin d'avoir une acception univoque. Synonyme de folie pour une grande partie de l'opinion, elle recouvre pour les psychiatres une série de tableaux cliniques disparates, dont le nombre varie avec les pays, les « écoles », l'expérience individuelle. Afin de garder a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schizophrenie/#i_0

SPASMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Roland SIMONIN
  •  • 940 mots

La spasmophilie, décrite essentiellement par les auteurs français (Klotz), est un syndrome clinique fait de crises soit majeures (attaques de tétanie) soit mineures (palpitations, malaises, pertes de connaissance plus ou moins complètes, douleurs épigastriques, crampes musculaires à l'effort), le tout atteignant trois femmes pour un homme et se développant le plus souvent dans un climat de tension […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spasmophilie/#i_0


Affichage 

Action des drogues

Action des drogues

tableau

Exemples de quelques psychotropes à risques d'abus, leur équivalent dans notre cerveau et leurs cibles (entre parenthèses). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Action des drogues

Action des drogues
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau