TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS (TOC)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Origines des TOC

Comme pour d’autres pathologies médicales et psychiatriques, le poids génétique de la maladie semble indiscutable (Stewart et al., 2013) mais des facteurs environnementaux contribuent probablement au renforcement des processus psychopathologiques dans le TOC, ce qui souligne l’intérêt de l’étude épigénétique des interactions gène-environnement pour leur compréhension.

Cependant, des études neuroscientifiques dans le domaine de la neuropsychologie cognitive montrent que l’origine de cette maladie serait liée à une anomalie des structures cérébrales profondes, celles notamment du striatum, qui empêche l’individu de filtrer certaines informations. Notre cerveau est capable d’exécuter des actions de manière très précise en résonance étroite avec des processus de pensée, ou « cognitions ». Ces cognitions accompagnées ou non d’émotions, sont appelées les fonctions exécutives. Certaines structures de la partie frontale de notre cerveau, en particulier le cortex préfrontal (CPF), semblent en charge de ces fonctions exécutives. Dans le TOC, tout se passe comme si le CPF se trouvait perturbé dans l’exécution de ces fonctions par des informations non filtrées par la partie la plus enfouie de notre cerveau, ledit striatum, un des « noyaux » du cerveau « sous-cortical ». Les réseaux neuronaux établissant le lien entre cerveau profond et cerveau superficiel (cortex) se trouvent ainsi perturbés par des informations parasites avec lesquelles le CPF doit composer, ce qui empêche une prise en compte correcte du contexte de l’environnement. En neuro-imagerie, le marqueur du TOC le plus fiable semble concerner l’hyperactivité du cortex orbito-frontal (COF), ce qui pourrait suggérer la difficulté du cerveau du patient souffrant de TOC à discriminer le message envoyé par les structures sous-corticales.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, praticien hospitalier

Classification

Autres références

«  TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS (TOC)  » est également traité dans :

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 1 060 mots

Les obsessions et les rituels sont décrits depuis très longtemps : par exemple, la scrupulosité morbide – qui peut s’apparenter à la rumination obsessionnelle – rapportée par les moines, en médecine les « monomanies raisonnantes » d’Esquirol ou encore la folie du doute notée par Legrand du Saulle évoquent des caractéristiques du trouble obsessionnel compulsif. Cependant, il revient à Pierre Janet […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno MILLET, « TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS (TOC) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-obsessionnels-compulsifs-toc/