TRIO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au sens le plus général en musique, pièce écrite à trois parties harmoniques réelles, vocales ou instrumentales. À partir de la seconde moitié du xviiie siècle, pièce écrite pour trois instruments, même si l'un d'eux (piano) comprend plusieurs parties harmoniques. Au Moyen Âge et à la Renaissance, beaucoup de messes polyphoniques (dont une des trois laissées par William Byrd) sont écrites à trois voix.

À la fin du xviie siècle, avec Corelli et ses successeurs, la sonate en trio pour deux dessus (par exemple deux violons) et basse continue (clavecin) devient la forme par excellence de la musique de chambre : à noter que ces sonates sont jouées par quatre instruments, un violoncelle ou une viole de gambe venant renforcer la basse. Au début du xviiie siècle, Bach innove en écrivant (sonates pour flûte, violon ou viole de gambe et clavecin obligé) des duos instrumentaux à trois voix, dont deux confiées respectivement à l'une et à l'autre des mains du claveciniste. Dans ses sonates en trio pour orgue, les trois voix sont le fait des deux mains de l'organiste et du pédalier. En matière de trio avec clavier, un bouleversement se produit avec les Pièces de clavecin en concerts (1741) de Rameau pour flûte, violoncelle et clavecin : le clavecin, soutien harmonique (réalisateur du continuo) dans l'ancienne sonate en trio, acquiert ici la primauté. Dans les trios du milieu du xviiie siècle (fils de Bach, musiciens de Mannheim), le clavier confirme cette suprématie, au point parfois d'éclipser ses partenaires. C'est alors qu'apparaissent des œuvres dont les titres, du genre « Sonate pour piano (ou clavecin) avec accompagnement de violon et de violoncelle », disent suffisamment le propos. Dans cette perspective se situent encore plus ou moins, malgré leur dat [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TRIO  » est également traité dans :

FEUERMANN EMANUEL (1902-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 179 mots

Dans le chapitre « Le génie foudroyé »  : […] Emanuel Feuermann naît le 22 novembre 1902 à Kolomea (Kolomyja en polonais), en Galicie, province qui appartient alors à l'Empire austro-hongrois (cette ville est aujourd'hui Kolomyya, en Ukraine). Il commence ses études musicales avec son père, qui joue du violon et du violoncelle. Enfant prodige du violon, son frère aîné, Zigmund Feuermann (1900-1952), interprète à onze ans à peine des concertos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emanuel-feuermann/#i_29175

ISTOMIN EUGENE (1925-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 178 mots

Pianiste américain. Issu d'une famille russe émigrée, Eugene Istomin montre dès son plus jeune âge des dons surprenants. À douze ans, il entre au Curtis Institute de Philadelphie, où il étudie avec Rudolf Serkin et Mieczyslaw Horszowski. En 1943, il remporte un concours organisé par l'orchestre de Philadelphie ainsi que le prix Leventritt en jouant le Deuxième Concerto de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-istomin/#i_29175

ROSE LEONARD (1918-1984)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 407 mots

Le violoncelliste américain Leonard Rose a joué un rôle essentiel dans la création d'une école instrumentale dans son propre pays. L'Europe le connaît surtout comme membre du trio qu'il formait avec Isaac Stern et Eugene Istomin, mais il a mené par ailleurs une importante carrière de soliste. Né à Washington le 27 juillet 1918, Leonard Rose travaille à Miami avec Walter Grossman, à New York avec F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-rose/#i_29175

ROSSI SALOMONE (1570 env.-env. 1630)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 197 mots

Originaire de Mantoue, Rossi est condisciple et collaborateur de Monteverdi. Juif, il compose quelques-unes des plus anciennes pièces de la liturgie synagogale écrites en style polyphonique, rompant ainsi avec la tradition homophonique juive. Mais c'est en tant que violoniste que son nom doit être retenu : son recueil Il Primo Libro delle sinfonie e gagliarde , publié à Venis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salomone-rossi/#i_29175

Trio avec piano n° 2, BRAHMS (Johannes)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 539 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Brahms est un Allemand du Nord, un villageois conservateur et un luthérien strict. Ces traits de caractère définissent sa musique. En 1862, il s'installe à Vienne, où il est nommé, en 1872, chef de l'influente Gesellschaft der Musikfreunde («Société des amis de la musique»). Sa vie, paisible, se confond avec son œuvre. Son catalogue comporte des ouvrages pour orchestre (quatre symphonies, quatre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio-avec-piano-n-2-brahms-johannes/#i_29175

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « TRIO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio/