Composition musicale


ALGORITHMIQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 396 mots
  •  • 1 média

Un algorithme est « une suite finie de règles à appliquer dans un ordre déterminé à un nombre fini de données pour arriver, sans indétermination, en un nombre fini d'étapes, à un certain résultat et cela indépendamment des données » (Michel Philippot). En mathématiques, l'algorithme d'Euclide (recherche du plus grand commun diviseur de deux nombres) figure parmi les exemples les plus célèbres. Et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-algorithmique/#i_0

ART & MATHÉMATIQUE

  • Écrit par 
  • Georges CHARBONNIER
  •  • 4 468 mots

Dans le chapitre « La musique »  : […] Dans le domaine de la musique les choses se présentent différemment, car elle est, par définition, un domaine où règne la mesure.C'est dans ce domaine que l'on peut constater l'usage le plus significatif de l'outil mathématique. L'histoire en témoigne. Toutefois, il faut distinguer deux usages. Le musicien a toujours exercé une activité inséparable du man […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-mathematique/3-la-musique/

BRUIT, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 516 mots

Les compositeurs ont toujours manifesté un intérêt pour les sonorités étranges, pour des timbres agressifs, pour des combinaisons sonores originales considérées comme expression musicale à part entière, et l'utilisation du bruit – ou, plus généralement, des bruits – dans les œuvres musicales est une constante, même si son évolution, depuis la mention de l'enclume par Michael Praetorius dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruit-musique/#i_0

CANTABILE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 142 mots

En italien, « chantable ». Mélodie vocale ou instrumentale à l'expression « chantante ». Indication de style qui tend à mettre en relief le caractère mélodique d'une pièce. Certaines pages d'orgue, de style libre, portent ce titre (C. Franck, C. Tournemire, L. Vierne...). J.-S. Bach fait précéder de ce terme ses Inventions à trois voix. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantabile/#i_0

CITATION, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 047 mots
  •  • 1 média

La pratique de la citation a de tout temps existé en musique. Elle apparaît même comme une des composantes les plus importantes de l'écriture musicale, comme en témoigne la variété des termes techniques qui désignent et recouvrent cette pratique : arrangement, coloration, contrafacture, fragments, paraphrase, parodie, pastiche, pot-pourri, transcription, var […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/citation-musique/#i_0

COMPOSITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 854 mots
  •  • 2 médias

Dans son Dictionnaire de musique, Jean-Jacques Rousseau définit la composition musicale comme « l'art d'inventer et d'écrire des chants, de les accompagner d'une harmonie convenable, de faire, en un mot, une pièce complète de musique avec toutes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composition-musicale/#i_0

CONTREPOINT

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 655 mots

Dans le chapitre « Intérêt pédagogique du contrepoint »  : […] Il n'est donc pas surprenant que l'enseignement de la technique musicale passe par une étude nécessaire et approfondie de cet art dont la pratique apporte, à celui qui en a acquis la maîtrise, une clarté de rédaction, une souplesse d'écriture, une acuité de la pensée que la seule étude de l'harmonie ne suffirait pas à lui donner. C'est pourquoi les méthodes par lesquelles on assure la formation d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrepoint/3-interet-pedagogique-du-contrepoint/

FIGURALISME

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 329 mots

Le figuralisme – encore appelé madrigalisme – est l'art d'évoquer musicalement une idée, une action, un sentiment, ou encore de dépeindre une situation. Ce goût descriptif existait déjà de façon spontanée et à titre individuel au Moyen Âge mais il devient au xvie siècle une pratique courante que les compositeurs de motets, de madrigaux ou de chansons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuralisme/#i_0

FUGUE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  • , Universalis
  •  • 3 485 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La composition de la fugue »  : […] Contrepoint, imitation, canon, ricercare, tous ces éléments divers donnent naissance à la forme la plus noble et la plus riche qu'aient jamais mis au point les musiciens occidentaux : la fugue. Il s'agit là d'un édifice singulièrement complexe, dans lequel le plan architectural se plie à des normes bien précises et répond à un certain nombre d'impératifs peu à peu accumulés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fugue/2-la-composition-de-la-fugue/

HORS-TEMPS ET EN-TEMPS, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 381 mots

Àla fin de 1963 et au début de 1964, alors qu'il séjourne à Berlin, Iannis Xenakis étudie de nouvelles catégories musicales relatives à la composition, les cribles et les notions de hors-temps et de en-temps. Il expose ses idées dans son article « La Voie de la recherche et de la question » (publié dans Preuves, no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hors-temps-et-en-temps-musique/#i_0

HYBRIDATION, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 561 mots

En musique, l'hybridation désigne des combinaisons sonores singulières, inouïes au sens propre, obtenues par mélange de sons et de timbres produits par des familles instrumentales différentes ou, depuis la fin des années 1980, en recourant à toutes les possibilités de l'électronique et de l'informatique.On peut considérer que les techniques d'hybridation ont pour la première fois été pleinement mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation-musique/#i_0

ISOCHRONIE & ISORYTHMIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 248 mots

Isochronie renvoie à rythme isochrone et se distingue d'isorythmie. Est isochrone ce qui est égal en durée, ce dont le temps est identique. Ainsi, des éléments rythmiques d'écriture différente peuvent avoir même valeur : un triolet apparaissant dans une mesure binaire, ou à l'inverse un duolet dans une mesure ternaire, etc. L'isorythmie est un concept voisin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isochronie-et-isorythmie/#i_0

LEITMOTIV

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 305 mots

Terme allemand signifiant « motif conducteur », mais passé dans la langue française, parmi d'autres, en raison notamment de ses résonances wagnériennes. Inventé par Hans von Wolzogen (1848-1938), leitmotiv désigne un court motif mélodique, harmonique ou rythmique, très caractérisé, servant à illustrer ou à individualiser, au cours d'un drame lyrique, un personnage, une idée ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leitmotiv/#i_0

MATÉRIAU, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 698 mots

Ce que l'on nomme matériau musical recouvre tout ce qui sert de « matière première » à l'écriture : l'harmonie, l'intervalle, le timbre, le rythme, la forme... Ce terme n'est apparu dans le vocabulaire musical occidental que récemment, lorsque l'évolution du langage, changeant les fonctions harmoniques du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiau-musique/#i_0

MÉTATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 190 mots

La métatonalité fut inventée par le compositeur français Claude Ballif, qui en fixa le concept en 1956 dans son livre intitulé Introduction à la métatonalité : vers une solution tonale et polymodale du problème atonal (Richard-Masse, Paris). Il s'agit d'une synthèse entre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metatonalite/#i_0

MICROPOLYPHONIE

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 209 mots

Le terme « micropolyphonie » est lié à une technique d'écriture inventée par György Ligeti et que celui-ci utilisa pour la première fois dans Apparitions, pour grand orchestre, composé en 1958-1959 et créé le 19 juin 1960 à Cologne. Il s'applique, comme son nom l'indique, à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micropolyphonie/#i_0

OUVERTURE, musique

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 776 mots

Sous son acception la plus générale, l'ouverture désigne le morceau d'orchestre joué à rideau fermé avant une représentation d'opéra, voire avant tout spectacle (ouverture écrite par Beethoven pour son ballet Prométhée). Le premier exemple connu en est sans doute la petite fanfare intitulée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouverture-musique/#i_0

POLYTONALITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 92 mots
  •  • 1 média

Emploi simultané de deux ou de plusieurs tonalités. La polytonalité est une forme particulière de polymodalité. Si Milhaud en a exploité systématiquement les ressources à partir des Choéphores (1915) et établi la théorie (« Polytonalité et atonalité », in Revue musicale, févr. 1921), la polytonalité a été implicitement pratiquée avant lui (A. Bruneau, par ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polytonalite/#i_0

PROCESSUS, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 542 mots

L'utilisation du terme « processus » est relativement récente en matière musicale : sans doute a-t-il été employé pour la première fois par John Cage au début des années 1950 pour particulariser les outils techniques nécessaires à la concrétisation d'une œuvre fondée sur le hasard, comme Music of Changes, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-musique/#i_0

QUATUOR À CORDES

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE
  •  • 3 068 mots
  •  • 2 médias

« Quatuor. Terme latin, qu'on trouve souvent pour marquer une pièce de Musique composée à quatre Voix, et qu'on fait chanter pour cette raison par quatre Voix seules, afin que la multitude n'en offusque pas les beautez » : c'est ainsi que le quatuor est défini, dans son acception la plus générale, en 1703, par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatuor-a-cordes/#i_0

QUODLIBET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Le quodlibet (« ce qui plaît », en latin) est une composition musicale dans laquelle plusieurs mélodies connues se mêlent, soit simultanément, soit, plus rarement, successivement, en vue de créer un effet humoristique. Le quodlibet peut également designer un mélange de textes provenant de différentes sources et réunis dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quodlibet/#i_0

RÉSOLUTION, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 803 mots

On appelle « résolution » le point d'aboutissement obligatoire d'une tension mélodique ou harmonique.Le contrepoint médiéval puis celui de la Renaissance se sont progressivement enrichis, complexifiés, donnant naissance à un riche univers rythmique. Dès le xiiie et le xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resolution-musique/#i_0

SECONDA PRATTICA

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 275 mots

Dans la préface de son Cinquième Livre de madrigaux, publié en 1605, Monteverdi explique que sa méthode de composition constitue une seconda prattica (« seconde pratique »), qui remplace la prima prattica (« première pratique »), dont Gioseffo Zarlino (1517-1590) avait fixé les règles en ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconda-prattica/#i_0

SILENCE, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 274 mots

Le silence représente une valeur temporelle qui permet, en musique tonale, de séparer et de différencier des sons afin de mettre en exergue leurs relations (cf. tableau Les valeurs et les silences de l'article notation musicale). Pause ou ponctuation, le silence sera longtemps utilisé comme un des moyens expressifs dont dispose le compositeur, sans pour autant atteindre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silence-musique/#i_0

STRUCTURE, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 007 mots

Comme le langage tout court, le langage musical est organisé par une syntaxe. À l'instar d'un texte littéraire, une œuvre musicale repose sur des idées, a un sens, une finalité ; à cette fin, les éléments dont elle est constituée sont agencés d'une manière que l'on appelle structure musicale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-musique/#i_0

TRIO

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 682 mots

Au sens le plus général en musique, pièce écrite à trois parties harmoniques réelles, vocales ou instrumentales. À partir de la seconde moitié du xviiie siècle, pièce écrite pour trois instruments, même si l'un d'eux (piano) comprend plusieurs parties harmoniques. Au Moyen Âge et à la Renaissance, beaucoup de me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio/#i_0

TROPES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 647 mots

Chez les Grecs, tropos est employé pour harmonia, hauteur fondée sur l'octave moyenne des voix où se place le système qui est l'élément majeur de la structure musicale (latin modus). Au Moyen Âge, c'est le procédé de composition, littéraire ou musicale, qui fut à l'origine d'un répertoire immense en honneur pendant six cents ans environ, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tropes-musique/#i_0


Affichage 

L'appoggiature simple ou longue

L'appoggiature simple ou longue

vidéo

À la seconde mesure, le mi du soprano est précédé d'une note étrangère (fa) à l'accord. Le fa est l'appoggiature du mi. Le mi, qui est la note réelle, est la résolution de cette appoggiature. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'appoggiature brève

L'appoggiature brève

vidéo

L'appoggiature supérieure doit appartenir à la tonalité. Cependant, en majeur, il est possible d'emprunter le sixième degré du mode mineur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'appoggiature double

L'appoggiature double

vidéo

L'appoggiature peut être inférieure ou supérieure de la note appoggiaturée. L'appoggiature se trouve à distance d'un ton ou d'un demi-ton de la note appoggiaturée. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'appoggiature finale

L'appoggiature finale

vidéo

L'appoggiature inférieure est généralement accidentée, mais ne provoque pas nécessairement une modulation. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les notes de passage

Les notes de passage

vidéo

La note de passage est une note étrangère placée conjointement entre deux notes différentes. Elle peut être ascendante ou descendante, diatonique ou chromatique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La broderie

La broderie

vidéo

La broderie est une note étrangère à l'accord et qui succède conjointement à une note pour retourner ensuite à cette même note. La broderie peut être supérieure ou inférieure, à distance d'un ton ou d'un demi-ton. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'anticipation

L'anticipation

vidéo

On appelle anticipation une note qui anticipe la résolution d'un accord. Dans cet exemple précis, le do de la première mesure est l'anticipation du do de la seconde mesure. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mordant 1

Mordant 1

vidéo

Le mordant est un battement rapide entre deux notes conjointes. 1) Mordant avec note inférieure. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mordant 2

Mordant 2

vidéo

2) Mordant avec note supérieure. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mordant 3

Mordant 3

vidéo

3) Le mordant, battement rapide de deux notes conjointes peut être répété plusieurs fois. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diego Ortiz : cadences conclusives

Diego Ortiz : cadences conclusives

dessin

Quatre exemples de cadences conclusives, parmi beaucoup d'autres, proposées par Diego Ortiz dans son « Tratado de glosas » (Roma, 1553) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Adrian Le Roy : pavane pour le luth

Adrian Le Roy : pavane pour le luth

dessin

Pavane pour le luth : « Si je m'en voy » de Adrian Le Roy, 1568. Le thème exposé de façon simple (a) et le même thème « plus diminué » (b). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Geoffroy-Dechaume : notes inégales

Geoffroy-Dechaume : notes inégales

dessin

Dans : « Les Secrets de la musique ancienne » par A. Geoffroy-Dechaume. Éditions Fasquelle, 1964. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Girolamo Diruta : modes ornementaux

Girolamo Diruta : modes ornementaux

dessin

Girolamo Diruta. « Il Transilvano », 1593 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Groppo

Groppo

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Caccini : Nuove Musiche

Caccini : Nuove Musiche

dessin

Caccini, « Nuove Musiche », 1602 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Michael Praetorius : Syntagma Musicum

Michael Praetorius : Syntagma Musicum

dessin

Michael Praetorius, « Syntagma Musicum », 1619 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'appoggiature simple ou longue

L'appoggiature simple ou longue
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

L'appoggiature brève

L'appoggiature brève
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

L'appoggiature double

L'appoggiature double
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

L'appoggiature finale

L'appoggiature finale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Les notes de passage

Les notes de passage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La broderie

La broderie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

L'anticipation

L'anticipation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Mordant 1

Mordant 1
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Mordant 2

Mordant 2
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Mordant 3

Mordant 3
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Diego Ortiz : cadences conclusives

Diego Ortiz : cadences conclusives
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Adrian Le Roy : pavane pour le luth

Adrian Le Roy : pavane pour le luth
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Geoffroy-Dechaume : notes inégales

Geoffroy-Dechaume : notes inégales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Girolamo Diruta : modes ornementaux

Girolamo Diruta : modes ornementaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Groppo

Groppo
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Caccini : Nuove Musiche

Caccini : Nuove Musiche
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Michael Praetorius : Syntagma Musicum

Michael Praetorius : Syntagma Musicum
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin