ROSSI SALOMONE (1570 env.-env. 1630)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Originaire de Mantoue, Rossi est condisciple et collaborateur de Monteverdi. Juif, il compose quelques-unes des plus anciennes pièces de la liturgie synagogale écrites en style polyphonique, rompant ainsi avec la tradition homophonique juive. Mais c'est en tant que violoniste que son nom doit être retenu : son recueil Il Primo Libro delle sinfonie e gagliarde, publié à Venise en 1607, est en effet le premier exemple connu de sonates en trio, ce genre qui devait prendre tant d'ampleur dans l'Italie du xviie siècle, puis dans toute l'Europe. À côté de sinfonie à trois, quatre et cinq instruments, quinze pièces (sur vingt-sept) sont écrites à trois voix, pour deux violes ou deux cornets et un instrument harmonique, avec usage de la basse continue. L'écriture, tantôt polyphonique tantôt homophone, est très exactement celle que l'on retrouvera dans toute la musique en trio, durant un siècle et plus : elle implique l'égalité des deux « dessus », sans prédominance de la voix supérieure. C'est dans l'art de la variation instrumentale que Rossi a particulièrement brillé.

—  Philippe BEAUSSANT

Écrit par :

  • : directeur de l'Institut de musique et danse anciennes de l'Île-de-France, conseiller artistique du Centre de musique baroque de Versailles

Classification


Autres références

«  ROSSI SALOMONE (1570 env.-env. 1630)  » est également traité dans :

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique hébraïque

  • Écrit par 
  • Amnon SHILOAH
  •  • 3 337 mots

Dans le chapitre « « Ḥazzân » et « ḥazzanût » »  : […] L'expansion de la poésie religieuse et l'amplification des parties chantées à l'office contribuèrent à l'institution du chantre professionnel ( ḥazzân ) et à l'accroissement des emprunts aux musiques profanes et religieuses indigènes. Cela n'alla pas sans susciter des oppositions qui tentèrent de freiner ou d'apprivoiser les influences étrangères. Tandis que dans la Diaspora non européenne les em […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe BEAUSSANT, « ROSSI SALOMONE (1570 env.-env. 1630) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/salomone-rossi/