TRAVAIL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jusqu'au xviie siècle, le travail était perçu comme une besogne servile, qu'il fallait bien effectuer pour produire, mais que son caractère pénible et dégradant réservait aux pauvres et aux esclaves qui n'avaient pas le choix. L'homme important, noble ou prêtre, se faisait honneur de ne pas travailler. Mais, avec l'essor des relations marchandes, la révolution industrielle et les bouleversements économiques et sociaux qui s'ensuivent, la place – et le revenu – de chacun devient moins fixée par la règle sociale et la tradition, et davantage par les efforts fournis et les initiatives prises par l'individu. Du coup, le travail est devenu un acte de création productive, engendrant revenus et richesse. Karl Marx (1818-1883) y a même vu, à la suite de David Ricardo (1772-1823), la source de toute valeur, et s'il critique le capitalisme, c'est parce que le travailleur est dépossédé d'une part de la richesse qu'il produit, au profit de la bourgeoisie qui détient les moyens de production. Même si cette analyse (dite de la valeur-travail) est aujourd'hui à peu près abandonnée par les économistes, il en reste l'idée que le travail est un acte créatif et non une occupation servile.

Aujourd'hui, travailler, au sens économique du terme, c'est utiliser ses capacités intellectuelles ou physiques contre un revenu : salaire, mais aussi honoraires ou revenu d'entreprise, puisque tous les travailleurs ne sont pas forcément des salariés. Dans la comptabilité nationale, une activité ne devient travail que si elle est rémunérée, car elle contribue alors à la production. À défaut, il s'agit d'une occupation ou d'un passe-temps, activités qualifiées d'improductives, même si elles sont socialement très utiles (élever des enfants, par exemple, ou préparer un examen).

Dans notre société, le travail est devenu le mode normal de socialisation, non seulement par les revenus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : conseiller de la rédaction du journal Alternatives économiques

Classification


Autres références

«  TRAVAIL  » est également traité dans :

TRAVAIL - La fin du travail ?

  • Écrit par 
  • Dominique MEDA
  •  • 7 657 mots

La question de la fin du travail est revenue en force dans le débat public français au milieu des années 1990, notamment avec la publication du best-seller de Jeremy Rifkin intitulé La Fin du travail (1996). Dans ce livre, l'auteur affirmait que la quantité de travail nécessaire pour produire les biens dont nous avons besoin serait de plus en plus faible, étant donné les formid […] Lire la suite

TRAVAIL/TECHNIQUE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 939 mots

Le travail humain est-il dès l’origine « technicien », ou est-il devenu technique au fil des millénaires ? Parce que les liens entre le travail et la technique n’ont cessé d’évoluer au cours de l’histoire, une réponse univoque ne peut être donnée. Pour Aristote (env. 385-322 av. J.-C.) la technè, […] Lire la suite

ALIÉNATION

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 998 mots

Dans le chapitre « De Hegel à Marx »  : […] Ce qui a préparé de loin cette greffe, c'est le caractère éminemment créateur de l'aliénation ; dans le système hégélien, l' Entäusserung , avec sa négativité propre, est un instrument de rationalité ; à tous les niveaux du système elle assure le passage de l'immédiat au médiat ; elle introduit dans l'indivision et la confusion initiales les médiations grâce à quoi les contradictions sont dépassé […] Lire la suite

ALIÉNATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 728 mots

Pour les sociologues, le concept d'aliénation a été forgé par Karl Marx à la suite de ses lectures de Hegel. Lors du rapport salarial capitaliste, le résultat du travail de l'ouvrier ne lui appartient pas puisqu'il a échangé un temps de travail contre un salaire. À la fin de cet échange salarial capitaliste, le résultat du travail de l'ouvrier lui est étranger, c'est-à-dire aliéné, puisqu'il e […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Les formes du travail »  : […] À partir de ce fait essentiel s'éclairent les formes de travail, d'échange et de compétition qui caractérisent ces sociétés ou du moins les éléments qui semblent communs à toutes, abstraction faite des différences immenses qui séparent les chasseurs-collecteurs australiens, les pêcheurs de saumon de la Colombie britannique, les tribus équestres des grandes plaines d'Amérique du Nord, les agricult […] Lire la suite

ARTISANAT

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Louis LERETAILLE
  • , Universalis
  •  • 7 093 mots

Artisanat : mot récent, réalité ancienne. Si le terme n'apparaît qu'à la fin du xix e  siècle, sa racine étymologique ars en révèle toute l'ambivalence. À l'origine il englobe, en effet, l'ensemble des activités manuelles extra-agricoles, au point qu'on ne distingue pas l'artisan de l'artiste. Mis à part la distinction, selon la taille de l'entreprise et l'effectif employé, entre le « secteur des […] Lire la suite

ATELIER, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 5 926 mots
  •  • 7 médias

L'origine du terme reste quelque peu obscure. Il viendrait du latin assis , puis astella , qui ne désignait que le simple copeau, l'éclat de bois. Vers 1332, on en relève l'usage en français pour désigner « le lieu où sont réunis les éclats de bois du charpentier ». On en trouve entre le xiv e et le xviii e  siècle les formes suivantes : artelier, astelier, astellier, attelier, hastelier, etc. Le […] Lire la suite

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « L'oppression par la liberté »  : […] Tous les citoyens étaient égaux en droit, mais seuls pouvaient exercer ces droits ceux qui jouissaient d'une certaine fortune. La Révolution avait en effet instauré le suffrage censitaire, distinguant entre citoyens actifs, seuls électeurs et éligibles, et citoyens passifs. D'autre part, aucune disposition n'avait été prise concernant le régime du travail et des salaires, sinon cette totale libert […] Lire la suite

BOURSES DU TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 308 mots

C'est sous la Révolution française, semble-t-il, que germe l'idée des Bourses du travail : il s'agissait de créer des organismes où seraient concentrées les offres et les demandes de main-d'œuvre. Mais elle ne se réalise que vers la fin du xix e siècle, en 1886, lorsque le Conseil municipal de Paris adopte un projet de créations (rapport Mesureur) : en 1892, un immeuble est remis aux délégués des […] Lire la suite

LE CAPITAL, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Marchandise, plus-value et accumulation »  : […] La structure du Capital reflète la méthodologie de Marx : elle consiste à partir des « entités abstraites » de l'économie politique classique pour ensuite étudier le concret. Le livre I analyse le processus de production capitaliste et débute par les chapitres sur la marchandise et la monnaie, afin d'analyser la « survaleur » et le « surtravail » (la forme moderne de l'exploitation) et d'en expo […] Lire la suite

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant que rapport social »  : […] Cette première acception du mot capital est à l'origine d'expressions telles que capitalisme ou société capitaliste, qui désignent un système économique où les moyens de production sont, en bonne partie, détenus par des personnes privées. Celles-ci, les capitalistes, recrutent des travailleurs, achètent des matières premières, louent des terres, etc., pour produire des biens, dans le but de réali […] Lire la suite

CAPITAL, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 1 290 mots

Chez Karl Marx, le capital est un social propre à la société bourgeoise, rapport social qui repose sur la propriété privée des moyens de production, laquelle définit largement la division du travail et la répartition de la valeur produite. Dans le cadre de ce rapport social, l'accroissement de la valeur, essentiellement au bénéfice du capitaliste, a lieu à travers l'exploitation de la force de […] Lire la suite

CAPITALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick VERLEY
  •  • 6 275 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Facteurs de production et économie de marché au XIXe siècle »  : […] L'hypothèse centrale de Polanyi était que l'économie de marché n'existe que pendant quelques décennies du xix e   siècle, où elle s'empare pour peu de temps du travail et de la monnaie. La pénurie ou l'abondance de main-d'œuvre expliquent grossièrement les différentiels importants de niveaux de salaires entre les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France ou les pays d'Europe moyenne et méditerran […] Lire la suite

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Visages du capitalisme contemporain »  : […] Le capitalisme d'aujourd'hui n'a plus guère à voir avec celui des années 1970. À nouveau, le temps a fait son œuvre. Au cours de ces toutes dernières décennies, le fait le plus marquant est la montée en puissance des marchés financiers. Les actionnaires retrouvent un pouvoir longtemps délaissé et, au nom de la gouvernance de l'entreprise, ils savent faire pression pour rentabiliser au mieux et […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Unions monétaires »  : […] Une littérature économique assez ancienne, commençant avec les écrits de Robert Mundell dans les années 1960, a défini les conditions d'appartenance à un groupe de pays ayant la même monnaie, groupe dit « zone monétaire optimale ». Les critères retenus sont les suivants : – Une forte mobilité des facteurs de production et plus particulièrement du facteur travail. Si un des pays de l'union monétair […] Lire la suite

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Dans le chapitre « Les différents régimes de change »  : […] Le régime de change est l'ensemble des règles adoptées par une économie pour déterminer l’évolution du prix d’échange de sa devise vis-à-vis des autres monnaies. De nombreuses politiques peuvent être mobilisées : par exemple, la convertibilité du compte courant, l’ouverture du compte de capital, ou encore le pilotage du taux d’intérêt ; le principal outil demeure l'intervention des autorités monét […] Lire la suite

CHÔMAGE - Définition et mesure

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne MESTRE
  •  • 7 484 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comparaisons internationales »  : […] Il existe donc, dans un pays donné, une pluralité de procédures de mesure et de définitions qu'il est déjà pratiquement impossible de comparer. À une plus grande échelle, comparer entre pays l'importance du chômage et son évolution nécessite une définition et une procédure si possible communes et indépendantes des réglementations nationales en vigueur. C'est ce qu'ont essayé de construire les sta […] Lire la suite

CHÔMAGE - Politiques de l'emploi

  • Écrit par 
  • Christine ERHEL
  •  • 7 266 mots
  •  • 2 médias

Les politiques de l'emploi, entendues comme mesures spécifiques de lutte contre le chômage et d'amélioration de la situation du marché du travail, existent dans tous les pays de l'O.C.D.E. Les débats sur leur bien-fondé et leur efficacité sont récurrents. Outre leur dimension politique, en tant qu'objet d'analyse scientifique, ces politiques posent aussi de nombreux problèmes : leur définition et […] Lire la suite

CHÔMAGE - Le chômeur dans la société

  • Écrit par 
  • Dominique SCHNAPPER
  •  • 3 581 mots

Dans le chapitre « La diversité des expériences vécues »  : […] C'est parmi les catégories sociales modestes que la norme du travail comme expression de l'honneur personnel s'impose de la manière la plus directe : l'estime que les individus ont d'eux-mêmes est fondée sur le travail. La crise d'identité et de statut tient à l'identification de l'honneur au travail et à une perception dichotomique du monde social, qui oppose les travailleurs aux fainéants sans […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15-19 mars 2020 • Belgique • Nomination d’un gouvernement de plein exercice chargé de lutter contre la crise sanitaire.

Le 15, les chargés de mission royaux Sabine Laruelle et Patrick Dewael, nommés en février, annoncent la conclusion d’un accord entre les forces politiques représentées au Parlement qui, à l’exception du Parti du travail de Belgique (PTB, gauche radicale) et du Vlaams Belang (extrême droite [...] Lire la suite

15-29 mars 2020 • Russie • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Le 15, le président Vladimir Poutine, qui assimilait jusque-là les informations sur l’épidémie de coronavirus à des rumeurs répandues par « des forces organisées depuis l’étranger », annonce la création d’un groupe de travail destiné à lutter contre l’épidémie. Le 18, le gouvernement décide [...] Lire la suite

11-31 mars 2020 • Belgique • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

ses frontières. Le 27, le Parlement approuve la loi d’habilitation des pouvoirs spéciaux qui permet au gouvernement de légiférer par le biais d’arrêtés royaux pour une durée de trois mois dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Seuls les députés du Parti du travail de Belgique (gauche [...] Lire la suite

5-23 mars 2020 • Royaume-Uni • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

pour leur permettre de continuer à payer leurs salariés privés de travail, ainsi qu’une augmentation des allocations chômage. Le 20 également, le gouvernement impose la fermeture des pubs, des restaurants et des salles de spectacle. Le 23, face à la progression rapide de l’épidémie, Boris Johnson impose [...] Lire la suite

4 mars 2020 • France • Décision de la Cour de cassation contre la société Uber.

La Cour de cassation requalifie en contrat de travail la relation liant un chauffeur à la société américaine de transport de passagers Uber. Elle fonde sa décision en arguant du fait qu’il existe un lien de subordination entre la société et le chauffeur qui peut donc prétendre au statut de salarié [...] Lire la suite

1er-31 mars 2020 • France • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

de leur chiffre d’affaires. Le 17, le ministre de l’Agriculture et le syndicat agricole FNSEA lancent un appel aux personnes privées de travail en raison de la crise, qu’ils invitent à venir aider les agriculteurs confrontés à une pénurie de main-d’œuvre, notamment étrangère. Le 18 se déroulent [...] Lire la suite

5 février 2020 • États-Unis • Échec de la procédure de destitution du président Donald Trump.

Le Sénat à majorité républicaine acquitte le président Donald Trump des accusations d’abus de pouvoir et d’entrave au travail du Congrès portées contre lui par la majorité démocrate de la Chambre des représentants, ce qui met fin à la procédure d’impeachment engagée en septembre 2019. Le sénateur de l’Utah Mitt Romney est le seul républicain à juger le président Trump coupable d’abus de pouvoir.  [...] Lire la suite

30 janvier - 11 février 2020 • France • Polémique à la suite d’un vote sur le congé de deuil parental.

Le 30, la ministre du Travail Muriel Pénicaud s’oppose, à l’Assemblée nationale, à la mesure-phare de la proposition de loi du groupe UDI, Agir et indépendants, qui prévoyait d’allonger de cinq à douze jours le congé légal accordé aux parents lors du décès d’un enfant mineur. Elle argue [...] Lire la suite

15-31 janvier 2020 • États-Unis • Procès en destitution de Donald Trump.

d’abus de pouvoir et d’entrave au travail du Congrès pour avoir demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky, en juillet 2019, d’ouvrir une enquête sur l’ancien vice-président Joe Biden, un adversaire potentiel à l’élection présidentielle de 2020, en contrepartie de l’octroi d’une aide [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Denis CLERC, « TRAVAIL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail/