Travail


GRÈVE

  • Écrit par 
  • Hélène SINAY
  • , Universalis
  •  • 12 563 mots
  •  • 8 médias

La grève est un phénomène dualiste et paradoxal. Comment un phénomène de force peut-il être saisi dans les mailles du droit ? Alain eut des formules pour traduire cet impossible jeu : « Il me semble que faire grève c'est prendre le parti de forcer ?... Conclusion... que tout essai de liberté, en quelque genre que ce soit, est un essai de force et une sorte de combat... »Or la grève est tout à la f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greve/#i_0

LES DÉSORDRES DU TRAVAIL (P. Askenazy)

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 002 mots

Pendant longtemps, la pénibilité et la dangerosité du travail ont été analysées largement comme le revers de la médaille du taylorisme et du travail à la chaîne. C'était, pensait-on, la conséquence des « cadences infernales », du travail de nuit, de la monotonie qui va de pair avec la parcellisation du travail : si le Charlot des Temps modernes ou le Tintin de Ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-desordres-du-travail/#i_0

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 753 mots
  •  • 2 médias

Le monde du salariat tend à se transformer. Ce n'est évidemment pas nouveau : quoi de commun entre le salariat du xixe siècle, marqué par la précarité, la pauvreté et des luttes sans merci pour faire reconnaître la légitimité de l'organisation ouvrière, et celui de la seconde moitié du xxe siècle, caracté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salariat/#i_0

TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 628 mots
  •  • 1 média

Jusqu'au xviie siècle, le travail était perçu comme une besogne servile, qu'il fallait bien effectuer pour produire, mais que son caractère pénible et dégradant réservait aux pauvres et aux esclaves qui n'avaient pas le choix. L'homme important, noble ou prêtre, se faisait honneur de ne pas travailler. Mais, avec l'essor des relations marchandes, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail/#i_0

TRAVAIL DIVISION DU

  • Écrit par 
  • B. BREVAN
  •  • 941 mots
  •  • 1 média

Platon est un des premiers philosophes à avoir remarqué qu'« on fait plus et mieux et plus aisément, lorsque chacun ne fait qu'une chose, celle à laquelle il est propre » (La République). Sur ce point, philosophes, économistes, sociologues et anthropologues semblent s'accorder. Il n'est guère de sociétés, aussi restreintes soient-elles, qui ne connaissent une division des tâche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/division-du-travail/#i_0