BAUDRILLARD JEAN (1929-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociologue et philosophe, Jean Baudrillard est né le 20 juillet 1929 à Reims dans une famille d'origine paysanne. Fils unique et studieux, il est remarqué par ses instituteurs, qui soutiennent son dossier de bourse. Il intègre le lycée Henri-IV, à Paris, où il prépare le concours d'entrée à l'École normale supérieure, qu'il interrompt pour devenir ouvrier. Cette expérience terminée, il achève ses études à la Sorbonne et obtient son agrégation d'allemand. Il commence alors une carrière de professeur de l'enseignement secondaire, laquelle bifurque rapidement vers les universités allemandes où il devient lecteur-résident. Pendant la guerre d'Algérie, sa situation de soutien de famille lui permet de rester, le temps de son service militaire, en région parisienne, au Centre du cinéma des armées.

Jean Baudrillard

Jean Baudrillard

photographie

Jean Baudrillard déploie une analyse caustique du passage de la société de consommation à celle du monde virtuel. 

Crédits : Thomas Koch/ Shutterstock.com

Afficher

Ses premiers travaux sont tout naturellement des traductions de grands textes de la littérature et de la philosophie allemandes. Avec Gilbert Badia, il traduit, entre autres œuvres, les Dialogues d'exilés de Bertolt Brecht et Marat/Sade de Peter Weiss. Par ailleurs, il offre au public français la traduction d'un texte majeur de Karl Marx, L'Idéologie allemande. La poésie allemande n'échappe pas à son attention, et il présente une traduction des poèmes d'Hölderlin, publiée tardivement dans la revue Les Cahiers de l'Herne (2005).

Dans les années 1960, le décloisonnement et l'interdisciplinarité sont dans l'air du temps, et Jean Baudrillard n'y échappe pas. Abandonnant l'enseignement secondaire, il entreprend une thèse de doctorat à l'université de Paris X-Nanterre sous la direction du philosophe et sociologue Henri Lefebvre avec qui il s'initie à l'analyse et au décryptage de la vie quotidienne. Cette thèse lui ouvrira les portes de la carrière universitaire. Au même moment, il suit les cours de Roland Barthes, notamment ses analyses sémiologiques, à l'École pratique des hautes études. Il soutient avec succès sa thèse en 1966, qu'il publie deux ans plus tard sous le titre Le Système des objets.

Jean Baudrillard va accompagner les ruptures du temps portées par Mai-68. Successivement chargé de cours, assistant puis maître de co [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAUDRILLARD JEAN (1929-2007)  » est également traité dans :

JEAN BAUDRILLARD (Cahier de l'Herne)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 018 mots
  •  • 1 média

Le Cahier de l'Herne, dirigé par François l'Yvonnet, qui a été consacré en 2005 à Jean Baudrillard , brosse le portrait paradoxal d'une œuvre et d'un homme qui revendiquent, sur fond de désenchantement, une irréductible singularité . Sa pensée – « géniale et dingue », selon les mots d'Edgar Morin – n'aura cessé de travailler […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baudrillard/#i_47952

BESOIN, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 635 mots

ceux qui prévalaient encore avant guerre. De ce fait, la consommation est regardée autrement par les sociologues, à commencer par Jean Baudrillard et Pierre Bourdieu qui, en dépit d’options intellectuelles fort différentes, s’accordent pour considérer les satisfactions des besoins comme autant de stratégies de différenciation et d’affirmation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/besoin-sociologie/#i_47952

Pour citer l’article

Jean-Claude BUSSIÈRE, « BAUDRILLARD JEAN - (1929-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudrillard-jean-1929-2007/