TEL QUEL, revue

Lorsque paraît en 1960 le premier numéro de la revue Tel Quel, le texte placé en exergue, qui éclaire le choix du titre, n'est pas emprunté à Paul Valéry, mais à Nietzsche : « Je veux le monde et le veux TEL QUEL, et le veux encore... » À ses débuts — alors que le comité de rédaction est constitué par Philippe Sollers, Jean-René Huguenin et Jean-Edern Hallier —, Tel Quel se cherche dans l'éclectisme. Il lui faut se faire une place, entre Les Temps modernes et La Nouvelle N.R.F. Deux années seront nécessaires pour que la revue constitue un nouveau comité, dans lequel Philippe Sollers est rejoint par Jean-Pierre Faye, Marcelin Pleynet, Jacqueline Risset, Jean Ricardou, Denis Roche, Jean Thibaudeau et, plus tard, Julia Kristeva. Tel Quel devient un groupe. À partir de 1963, une collection est lancée, qui accompagne la revue. En 1964 commence une série de conférences qui prennent le nom de Groupe d'études théoriques. C'est la grande époque du structuralisme, une méthodologie propre à la linguistique nourrissant peu à peu celle des autres sciences humaines. Côté littérature, la critique se veut radicale : critique du surréalisme, considéré comme une investigation superficielle de l'inconscient à l'œuvre dans la production textuelle ; critique de la littérature « engagée », suspecte de n'avoir pas renouvelé les concepts qui étaient opératoires au temps du naturalisme. Le Nouveau Roman, à travers les travaux de Jean Thibaudeau et Jean Ricardou notamment, est, dans les premiers temps, l'un des chevaux de bataille de Tel Quel. Bientôt, le groupe en vient à contester le bien-fondé des notions d'auteur, d'œuvre et de création, tant au nom de l'intertextualité que de l'activité collective, théorique et pratique (cette contestation de la forme littéraire s'appuie sur la lecture des formalistes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  TEL QUEL, revue  » est également traité dans :

DEVADE MARC (1943-1983)

  • Écrit par 
  • Ramón TÍO BELLIDO
  •  • 936 mots

une œuvre déjà riche et complexe. Marc Devade était peintre, mais aussi écrivain. Membre du comité de rédaction de la revue Tel Quel, cofondateur et rédacteur de Peinture, cahiers théoriques, il était l'un des principaux animateurs des débats sur les relations entre pratique et théorie dans le domaine des arts plastiques, débats qui ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-devade/#i_93540

HALLIER JEAN-EDERN (1936-1997)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 224 mots

Cette carrière-là commence, en 1963, avec sa retentissante exclusion de la revue Tel Quel qu'il avait fondée trois ans plus tôt en compagnie de Jean-René Huguenin, Philippe Sollers et Renaud Matignon. Pour ce fils de général, diplômé de l'université d'Oxford en littérature comparée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-edern-hallier/#i_93540

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 301 mots

Dans le chapitre « Genèse du concept »  : […] La notion d'intertextualité reste, à son origine, indissociable des travaux théoriques du groupe Tel Quel et de la revue homonyme (fondée en 1960 et dirigée par Philippe Sollers) qui diffusa les principaux concepts élaborés par ce groupe de théoriciens qui devaient marquer profondément leur génération. C'est à la période d'apogée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-intertextualite/#i_93540

LAUTRÉAMONT ISIDORE DUCASSE dit COMTE DE (1846-1870)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc STEINMETZ
  •  • 3 193 mots

Dans le chapitre « Les « Poésies » »  : […] quasiment sans biographie – soulève un regain d'intérêt chez ceux pour qui seule compte l'œuvre. Les écrivains du groupe et de la revue Tel quel lui consacrent articles et livres (Marcelin Pleynet, Philippe Sollers, Julia Kristeva), soit pour insister sur la relation scripteur-lecteur, soit pour observer dans ces pages l'effet de connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lautreamont/#i_93540

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « Reprises et achoppements »  : […] révolution » surréaliste. L'interrogation sur le langage a été reprise par la suite dans les réflexions du groupe de la revue Tel Quel avec notamment, Philippe Sollers, Julia Kristeva, Denis Roche. Ses membres considèrent que le langage impose sa propre logique, qui se manifeste dans la circulation infinie des énoncés qui forment un vaste Texte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_93540

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'initiative aux mots »  : […] », fondée sur l'invention et l'exploitation systématique de contraintes linguistiques, formelles ou mathématiques, et la parution du premier numéro de Tel Quel, lieu d'expérimentation d'une « écriture textuelle » qui, en travaillant la matérialité du langage, prétend rejoindre un combat révolutionnaire inspiré du matérialisme dialectique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_93540

PONGE FRANCIS (1899-1988)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 2 416 mots

Dans le chapitre « Un itinéraire exemplaire et original »  : […] à l'écriture lui vaut d'être reconnu en 1960 comme un précurseur par les jeunes animateurs de la revue Tel quel, qui lui donnent une place d'honneur dans leurs sommaires. Mais, après 1968, Ponge rompt avec eux, en raison de leurs prises de position politiques ; devenu gaulliste, il estime que le rôle révolutionnaire de l'artiste consiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-ponge/#i_93540

RISSET JACQUELINE (1936-2014)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 678 mots

part étudier en Italie pour s’écarter d’un destin trop tracé. Jeune agrégée d'italien, traductrice de Ponge et de Sollers, elle rejoint de 1967 à 1982 le comité de rédaction de la revue d'avant-garde Tel Quel dont son premier recueil de poésie fragmentaire joue le Jeu (1971), usant des ressources de la linguistique, de la philosophie ou de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-risset/#i_93540

ROMAN - Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 684 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ébauche d'un bilan »  : […] Une réflexion théorique à laquelle s'associa un temps la revue Tel quel (fondée en 1960), avec des articles de Philippe Sollers ou Jean Ricardou, a mis l'accent sur cette autonomie. Mais la fermeté des positions, soutenue par un désir de propagande, a nui plus d'une fois à l'équité des points de vue. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-nouveau-roman/#i_93540

SOLLERS PHILIPPE (1936-    )

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 1 106 mots
  •  • 1 média

Philippe Sollers est né à Bordeaux le 28 novembre 1936. Hanté par une question somme toute traditionnelle : Qui suis-je ?, il apparaît, dès son premier texte, Le Défi jusqu'à Paradis et au Portrait du joueur, comme un des écrivains contemporains les plus prolifiques quant à la réponse. De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-sollers/#i_93540

Pour citer l’article

Jacques JOUET, « TEL QUEL, revue », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tel-quel-revue/