DEVADE MARC (1943-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le peintre Marc Devade est mort alors qu'il allait avoir quarante ans, laissant une œuvre déjà riche et complexe. Marc Devade était peintre, mais aussi écrivain. Membre du comité de rédaction de la revue Tel Quel, cofondateur et rédacteur de Peinture, cahiers théoriques, il était l'un des principaux animateurs des débats sur les relations entre pratique et théorie dans le domaine des arts plastiques, débats qui ont dominé l'histoire de l'art français depuis les années 1960.

L'intention première de Marc Devade n'était pas de s'adonner à la pratique picturale. D'abord poète, épris de philosophie, c'est à la rencontre de Marcelin Pleynet — qui lui fait publier ses premiers poèmes dans Tel Quel dès 1964 — qu'il doit de s'intéresser plus spécifiquement à la peinture. Après une première exposition personnelle à la galerie du Haut-Pavé en mars 1970, dans laquelle on perçoit déjà ses préoccupations pour le chromatisme, les leçons de l'abstraction américaine et de la peinture de Matisse, Devade rejoint le groupe Supports-Surfaces et participe à ses expositions et à ses discussions. Très vite, ses positions théoriques et esthétiques l'amèneront, en compagnie de Louis Bioulès, Daniel Cane et Vincent Dezeuze, à récuser le manque de réflexion politique des autres membres du groupe, et à insister sur des problèmes strictement picturaux et non pas « matériologiques » comme il les qualifie lui-même. Ceux-ci pouvaient paraître « de très beaux gestes » mais Devade les qualifiait néanmoins de « n'importe quoi, ficelles, draperies, colifichets ». Cette scission, plus profonde que pourrait le laisser croire une lecture hâtivement formaliste, est déjà la preuve d'une volonté de réflexion sur le statut de la peinture, « comme un objet de connaissance complexe, dont il faut faire la science sur une base philosophique marxiste-léniniste, en relation dialectique avec une pratique dans l'Histoire [...] par rapport au champ économique, politique et social ».

Cette prise de position impliquait la nécessité de fond [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DEVADE MARC (1943-1983)  » est également traité dans :

SUPPORTS / SURFACES

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 2 479 mots

Dans le chapitre « Une formule + des artistes = un mouvement ? »  : […] si l’on ose dire, originaires. À l’exposition de l’A.R.C., un tract circulait, signé par Devade, Dezeuze et Cane, proclamant que les exposants ne constituaient pas « un groupe cohérent ». Ce libelle inaugurait une longue série de polémiques, conformes à la tradition des avant-gardes, mais exacerbées par l’atmosphère houleuse de l'après-Mai-68, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supports-surfaces/#i_98035

Pour citer l’article

Ramón TÍO BELLIDO, « DEVADE MARC - (1943-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-devade/